Chapitre 2

par Scare.

Chapitre 2


Maintenant des larmes coulent...Que faire? Soudain s'en ai trop...trop de haine, trop d'acharnement, trop de désespoir... Je crie :


"POURQUOI??"


Juste une fois, répondez juste à cette question...j'ai toujours répondu aux votres...toujours...Nous sommes tous humains nous avons tous des sentiments. Pourquoi une fois que l'on imprime les 5 lettres d'idole sur votre front le monde oublie tout ça?


Une idole n'a t'elle pas le droit d'aimer?


Pour eux le coeur de millions de fans est plus important que le coeur de deux personnes mais est-ce qu'ils ont juste une fois réfléchis et ce sont dit que pour les fans ce n'est qu'une pèriode de leur vie, qu'ensuite ils trouveront une autre personne à laquelle ils s'attacheront alors que nous cela va nous suivre toute notre vie, cela va nous détruire, nous ronger toute notre vie...


Tout un coup le calme devient oppressant...l'absence de réponses commence à m'achever, l'eau paraît prête à m'avaler, les voix semblent m'injurier, les pas semblent me piétiner. Je suffoque, mes jambes cèdent lentement sous mon poids, sous le poids de toute cette haine... Je m'appuie contre la rambarde, replie mes jambes contre moi et pleure silencieusement... Je m'autorise à penser à lui, juste cette fois...


Il a été le premier à venir me voir au moment où tout le monde me parlait en coréen sans comprendre que j'avais toujours parler anglais, n'avais compris que l'anglais. Ils ne comprenaient pas que je fasse de mon mieux mais n'exécutait pas les bonnes consignes ou les bons conseils. Lui, il est juste venu et m'a juste montré, il ne m'a pas expliqué, il savait que je ne comprenais pas. Ensuite tout a été plus simple, il venait tout les soir et me montrait ce que je n'avais pas compris dans la journée. On ne se connaissait pas, je ne savais pas son nom, je connaissais juste son visage par coeur. Je ne lui ai jamais demandé purquoi, je l'ai laissé faire. Notre seul moyen de communication consistait à sourire et hocher la tête. Tout était si simple... J'ai appris très rapidement le coréen, j'ai enfin compris les gens autour de moi, mes erreurs, mes lacunes. Je me suis faite des amis même si je pensais toujours à lui. Je le voyais toujours le soir, je n'osais pas lui faire part de mes progrès en coréen, j'avais peur que tout s'arrête... Mais je ne pouvais pas lui cacher éternellement... Un soir je suis allée le voir et je lui ai dit que maintenant je parlais parfaitement coréen et que je lui étais reconnaissante d'avoir été là pour moi. Il m'a dit son nom, au début je ne comprenais pas, j'avais du mal à séparer les mots à l'oral, et puis j'ai compris, cela m'a fait sourire.


"Suho...c'est joli."