Chapitre 6: Surprise

par Princesse Park



* * *



C'est bon, nous étions enfin arrivés. J'avais un peu honte de montrer à mon Kyungsoo le modeste petit appartement dans lequel je vis mais pour je ne sais qu'elle raison j’avais cette impression que ses yeux pétillaient.

En ouvrant la porte, j'avais sorti cette phrase culte « Fais pas attention au bordel » alors que je savais pertinemment qu'il allait y faire encore plus attention. Et là en ouvrant la porte, mon cœur battaient à cent à l'heure. Directement nous entrions dans le salon, au fond de cette pièce se situe deux portes, celle de droite ma chambre et celle de gauche la salle de bain. À droite du salon se trouve la cuisine puis à gauche un petit balcon.

Nous avions déjà posé nos affaires et cela faisait 2 minutes qu'aucun mot n'a été prononcé, ces 2 minutes étaient interminables, j'avais presque envie de pleurer puis vint enfin les premiers mots :

« -C'est petit mais très chaleureux ! Je m'y sens plutôt bien héhé.

-Oh ! C'est vrai ? Tu sais, c'est petit et parfois j'étouffe.

-Ah bon ? Boh, peut-être !

-Ça te dérange si je te laisse 10 minutes juste le temps que j'aille prendre un douche ?

-HEIN ?!?! Euuuh … enfin … non non non et puis t'es chez toi ahaha !

-Je fonce ! J'en aurai pas pour très longtemps ! »



Houlalala ! Il avait l'air gêné tout à coup, avais-je dis quelque chose d'indiscret ?




* Point de D.O *



En arrivant chez Jongin, tout était silencieux dans son petit appartement qui d'ailleurs était très accueillant (malgré le désordre). À peu près 2 minutes à avoir scruté sa petite demeure, je lança les premiers mots pour lui dire que j'aimais beaucoup son intérieur puis il me répondit très amicalement, l’atmosphère était posée, j'étais tellement bien avec lui puis il m'annonça d'un ton calme « Ça te dérange si je te laisse 10 minutes juste le temps que j'aille prendre un douche ? », j'avais perdu tout mes moyens face à cette phrase mais j'avais essayer de montrer le moins possible ma déstabilisation et c'est alors qu'il parti dans la salle de bain. J'avais du mal à réaliser que j'étais chez Jongin qui lui se trouvait nu à quelques mètres de moi, bref je n'allais rester là les bras croisés à entendre de le voir sortir de la salle de bain, je m'étais donc permis d'aller dans sa chambre puis je découvris une petite pièce plutôt rangé avec un grand lit recouvert d'animaux en peluche au niveau de l'oreiller, évidemment je n'avais pu m’empêcher de rire, Kai, LE Kai qui dormait encore avec des peluches, je rigolais peut-être mais cela me faisait littéralement fondre. Par la suite je m'était assis sur le lit, c'était donc ce lit, ce lit dans lequel mon Jongin dort tout les jours. Il sentait bon son odeur, je ne pus résister à l'envie de m'allonger, c'était tellement confortable, je me sentais protégé, en sécurité quand tout à coup.

« -Il est moelleux j'espère ! Hein ? Dis-moi.

-AH ! Désolé d'avoir été dans ta chambre sans demander, dis-je très embrassé, je voulais pas, pardonne-moi, ohlala que j'suis quelqu'un d'indiscret –

-Hé oh oh ! Calme-toi ! J't'en veux pas ! Me dit-il en me stoppant dans mon élan.

-Non ne dis pas ça ! J'suis désolé ! »



Il ne répondis pas tout suite, à la place il s’assit à coté de moi puis me pris dans ses bras et c'était à ce moment-là que j'avais remarqué qu'il n'était vêtu que d'une petite serviette autour de sa taille, puis il me chuchoter « Arrête voir donc te t'excuser pour un rien d'accord ? » , j'étais rouge, tout rouge, figé et ne pus sortir qu'un petit « d'accord » timide de ma bouche. Après ma petite répons, il se leva vers l'armoire puis s'habilla, je n'osais regarder, j'étais donc sorti de cette chambre. Par la suite, nous étions installer dans le salon à faire nos devoirs, il avait vraiment du mal avec l'anglais ce que me faisait plutôt rire, et cette ambiance décontractée avait duré toute la soirée malgré tout cela le temps passa très vite, il était déjà 20h30, je ne voulais pas rentrer chez moi, je voulais rester encore avec lui.

« -Bon , je vais pas tarder à rentrer.

-Quoi ?!?! Déjà ?!?!

-Comment ça « déjà » ? Il est 20h30 passé Jongin !

-Oui mais … je veux pas que tu partes »



J'allais craquer, il avait fait une tête de bébé prêt à pleurer à tout moment, j'avais juste avis de dire « Je resterai avec toi pour toujours » mais bon, je ne pouvais pas.

« -Mouais …

- …

-Bon si tu veux je peux rester manger avec toi MAIS à une seule condition.

-Laquelle ? Tout me va tant que tu restes !

-Si c'est moi régale !

-Juste ça ?

-Oui oui !

-D'accord ! D'accord ! Dit-il tout content. »



Je m'étais donc dirigé vers la cuisine, elle était comme neuve, comme s'il ne l'avait jamais utilisée. Après avoir pris mes repères, je m'étais mis au travail, Jongin, lui, continuait (enfin essayait) de finir les devoirs. J'avais presque fini le repas, j'étais assez fier de moi puis brusquement des bras vint m'enlacer à la taille et sentis une tête se poser sur mon épaule droite, il s'agissait évidemment de Jongin qui sortit spontanément « Mmmmh ça rudement bon ! J'ai hâte !!! ». Encore une fois, j'étais déstabiliser par la situation qui pour moi n'était qu'un rêve mais bel est bien réel, alors pour ne pas montrer mon ressentis je lui répliqua assez vite « Si tu as tellement faim va donc préparer la table » puis il se hâta comme un enfant qui ne put attendre le repas.

Après s'être tout les deux assis pour pouvoir déguster le repas, l'ambiance amicale repartit de plus belle.

« -Mmmmmh ! Franchement Kyungsoo, t'es le meilleur cuisinier que je connaisse !

-Abuse pas !

-Non non j't'assure et au faite tu rentres comment ?

-Comme d'hab', j'prends le bus.

-J't'accompagne ! J'vais pas te laisser seul à 21h30 dans la rue en pleine nuit.

-Roooh c'est bon !

-Non y a pas de « Roooh c'est bon », je t'accompagne point barre.

- … d'accord, si Monsieur insiste. »




Toute la table était débarrassée, et nous étions partis, le bus fut venu assez vite. Il nous restait que quelque minutes de marche qui elles aussi avaient défilées très rapidement.

« -Bon, bah merci de m'avoir laisser venir chez toi.

-C'est rien, on se refera ça héhé.

-Volontiers ! Alors à demain, devant chez moi comme d’habitude je présume aha.

-Oui ! T'as tout compris ! »



À ce moment je n'avais pas compris pourquoi, mais je n'arrivais plus à bouger, et Jongin lui non plus ne bougeais pas, nous étions là à nous fixer dans le yeux quand tout à coup il glissa ses mains le long de mes joues pour attraper ma nuque puis avança lentement son visage près de mien jusqu'à ce que nos lèvres se touchèrent, nous étions rester comme ça un bon moment, du moins ce que je pensais, puis il se retira aussi doucement qu'il s'était approcher. Je n'y croyais pas, pourquoi ? Allais-je me réveiller ? Bien sûr que non car cela était la réalité, Jongin m'avait embrassé. Nous nous sommes embrassés.