Chapitre 3 : Commencement

par Princesse Park


* * *


C'était mercredi, le 3ème jour d'une semaine qui avait commencée comme d'habitude sauf que la veille j'avais discuté par message avec l'homme que j'aime. Je n'avais pas arrêté d'y penser toute la nuit, je sautillais sur mon lit comme une puce à l'idée de le revoir aujourd'hui, mais est-ce qu'il me parlerait au moins ? Me remarquera-t-il ?

Tout en me posant ces questions, je m'étais levé tranquillement de mon lit puis avait pris mon petit déjeuné jusqu'à je vis que l'heure, celle de prendre le bus, je m'étais précipité pour aller à l'arrêt.

Les 30min de trajet étaient plutôt vite passées. En arrivant devant le lycée, j'avais aperçu Jongin avec ses amis (et Krystal bien évidemment), j'avais donc décidé de les éviter pour ne pas faire le garçon qui parle par SMS et qui ne se sent plus pisser car il s'était fait un nouvel ami, alors j'étais reste moi-même puis je passa sans leur lancer un seul regard de ma part calmement pour rejoindre ma salle de cours.

La cloche avait sonné, tout le monde s'était mis assis puis Krystal s'était approchée de moi avec un sourire jusqu'aux oreilles (on aura cru Chanyeol) pour me dire en chuchotant « Tu aurais pu nous dire bonjour hihi », et à ce moment-là je m'étais senti extrêmement bête à l'idée de savoir qu'elle m'avait vu les esquiver.

Les 2h de mathématiques étaient étonnement vite passées, c'était maintenant la récréation et comme d'habitude j’étais tout seul à rester assis, les fesses visées à ma chaise comme si il y avait un piège qui allait se déclencher si je faisais le moindre geste.

Les sonneries avait retentis une seconde fois pour annoncer la fin de la recréation et là en remontant Jongin avait les poings rouges et une égratignures sur le coin droit de sa lèvre, qu'avait-t-il bien pu faire ? C'est la première fois que je le voyais ainsi, il avait un air énervé, même plus, il avait l'air en rage, j'en avais même peur. Je n'avais pas arrêté de le fixer, c'était l'une des seules fois que je ne suivais pas le cours car j'étais inquiet pour lui, j'avais donc interpellé Krystal qui se situait juste à ma gauche en diagonale.

« -Krystal ! Dis-je en chuchotant.

-Kyungsoo ? Qu'est-ce qu'il y a ? Réponda-t-elle de même amplitude que moi.

-C'est à propos de Jongin, y a eu quoi ?

-Boh rien de spécial, ne t'inquiète pas.

-Mais … t'as vu son état ? Et puis regarde, il ne parle pas, il a l'air dans ses pensées. Il y a forcement quelque chose non ?

-Rohlala, que tu peux être inquiet pour un rien toi ! Ahaha ! »



J'avais fait une tête qui signifiait « Je le serai tôt ou tard » et je comptais bien découvrir ce qu'il y avait pu se passer lors de cette récréation, le hic c'est que je ne pouvais pas directement demander à Jongin, je suis bien trop timide pour lui parler en face et puis non plus par message où j'allai passer pour le mec collant.



La journée était fini et je pouvais dire une chose : même si nous étions mercredi, la semaine venait à peine de commencer, je sentais déjà qu'elle allait être très mouvementer.




*Point de vue Krystal *



Mercredi, j'étais déjà fatiguée, chaque matin c'est le même combat : se coiffer, se maquiller et cacher les ENORMES valises en dessous de mes yeux, enfin bref, j'étais arrivée au lycée à l'heure (malgré ce rituel matinal) pour voir mes amis mais ce jour-ci c'était Jongin en particulier que je cherchais à voir pour tout me raconter sur la petite soirée de la veille, je l'avais donc pris à part.

« -Alors Kai ? Raconte-moi !

-Mais il y a rien à dire, tout se passait bien jusqu'à qu'il est dû me laisser autrement c'est tout.

-Vous avez parlez de quoi ?!?!

-De tout et rien mais c'était super, je me sentais proche de lui, tu peux pas savoir comment ce genre de chose nous donne la pêche héhé

-Contente de le savoir ! »



Tout se passait au mieux pour mes deux amours. Bref, nous étions retournés dans le groupe quand tout à coup j’aperçus Kyungsoo qui nous éviter, j'hallucinais, il nous snobais jusqu'à que je comprenne qu'il est simplement timide alors en arrivant dans le salle de cours je lui avais souri puis lui avais dit qu'il pouvait au moins nous dire bonjour, bien sûr tout cela dans un esprit très amical.

Pour la récréation j'étais descendue avec Kai quand une envie pressante arriva (roh ça arrive à tout le monde c'est bon!) alors j'étais partie dans une autre direction. En rejoignant Jongin, je l'avais retrouvé légèrement amoché, qu'a-t-il pu bien faire ? Je lui avais donc demandé mais il ne voulais absolument rien me dire puis le fin de la récréation arriva. En plein milieu du cours, Kyungsoo m’interpella puis me demanda ce qu'il s'était passé avec Kai, je lui avais dit que ce n'était rien car si je lui avais dit que je ne le savais pas moi-même j'étais quasi certaine qu'il allait être totalement affoler, j'avais donc préféré ne rien dire.




*Point de vue Kai *



Je n'avais pas de dormis de la nuit, j'étais beaucoup trop heureux pour pouvoir fermer les yeux, je rigolais et souriais toutes les minutes comme un débile.

Il était déjà 7h, je m'étais préparé très calmement mais j'étais pressé de revoir mon Kyungie. En arrivant, Kystal m'avait demandée comment la soirée SMS avec D.O c'était passée et je lui que tout allait pour le mieux.


Nous étions en plein cours de mathématiques quand cette subite envie de parler à mon petit brun mais je n'osais pas, j'allais passé pour un garçon collant et puis … j'avais peur qu'il se pose des questions.

À l'heure de la récréation Krystal était parti ailleurs pour je ne sais qu'elle raison, j'avais donc continuer mon chemin pour rejoindre nos amis. En sortant mon téléphone, il était resté allumé sur la conversation de la veille avec Kyungsoo puis l'un de mes camarades, qui avait vu mon écran, me dit :

« -Kyungsoo avec un cœur ! Oh que c'est meuuuugnon !

-Laisse moi !

-Bah qu'est-ce que ce passe Kai ? T'as décidé d'avoir un minimum de compassion pour ce p'tit nabot ? »



J'avais bien entendu « p'tit nabot » … je n'avais pas pu me retenir, je lui avais sauvagement administré mon poing dans son visage et puis j'avais continué de le frapper violemment, personne n'avait le droit de parler de mon Kyungie de cette manière. Les autres du groupe m'ont attrapé par tout les membres pour que je ne puisse continuer même si l'envie me démangeait.

En remontant en cours, tout le monde regardait mes poings et la petite égratignure que j'avais sur le coin de la bouche et puis qu'est-ce que Kyungsoo allait imaginer ? Que je suis violent ? Que je suis une brute ? Je ne voulais pas, oh que non, je veux être parfait pour lui.