Chapitre 10

par GoldFish

 

 

 

 

_ Je peux savoir où tu étais jeune homme ? Me demande-t-elle sur un ton faussement fâché.

_ Excuse-moi, j’aurais dû te prévenir que je ne rentrais pas tout de suite.

_ Le repas est prêt, tu me raconteras en mangeant. Me sourit-elle en ébouriffant mes cheveux avant d’aller dans la cuisine.

 

Je profite de son départ pour me regarder dans le miroir de l’entrée et vérifier que je ne suis pas aussi rouge qu’une tomate. Trop tard. Je grogne et décoiffe avec rage mes cheveux avant de rejoindre ma mère et l’aider à mettre le couvert sur le comptoir comme nous aimons le faire lorsque nous sommes que tous les deux. Une fois le repas entamé, elle me fixe scrupuleusement en attendant que je commence mon récit.

 

_ En fait Sehun a remarqué que je n’étais pas bien aujourd’hui alors plutôt que de me ramener ici pour qu’on s’entraîne il m’a emmené à un endroit où il va lorsqu’il a besoin d’être seul. Raconté-je en mangeant le délicieux repas qu’elle a préparé soudainement pris d’un grand appétit. Il voulait me changer les idées et ça a marché.

_ Il y a quelque chose entre vous deux ? Demande-t-elle avec ce regard accusateur et ce sourire narquois sur les lèvres.

_ Maman… râlé-je en mangeant une feuille de salade. C’est juste un ami, et puis je suis avec Kyungsoo. Tu sais très bien que je suis fidèle.

_ Je sais bien mon cœur, mais en ce moment ça ne va pas fort avec Kyungsoo… Ça s’est arrangé votre histoire ?

_ Non… Soupiré-je en posant mes baguettes sur le comptoir pour me servir un verre d’eau. Ce matin il est parti plus tôt et tout à l’heure, quand j’ai voulu qu’on parle, il m’a envoyé chier comme une merde. Me confié-je naturellement. Il m’évite… Je ne sais pas quoi faire pour arriver à avoir une discussion sérieuse avec lui.

_ Oh…  

 

Elle ne sait plus quoi dire face à ça et je la comprends. Moi non plus je ne sais pas quoi rajouter à ce sujet. Je soupire et continue d’avaler mon repas. Ma soirée à bien commencée, je n’ai pas envie de la gâcher en pensant à mes histoires avec Kyungsoo.

 

Une fois le repas fini, j’aide ma mère à débarrasser et faire la vaisselle avant de l’embrasser, la prévenant que je vais me coucher. Elle me souhaite une bonne nuit puis je m’apprête à monter les escaliers lorsque je me fige d’un coup. Je revois le chaos qu’était ma chambre cette nuit, les morceaux de verres sur le sol, l’incident avec Kyungsoo. Je sursaute lorsqu’une main se pose dans le creux de mes omoplates, sentant ma mère me caresser doucement le dos.

 

_ J’ai nettoyé les débris et j’ai remplacé le cadre. J’ai tout remis à sa place et j’ai changé les draps de ton lit aussi. Tout va bien se passer mon chéri, d’accord ? Me conforte-t-elle en me frottant doucement le dos. Tu veux que je vienne avec toi ?

_ Merci maman… Je pense que ça ira…

 

Je l’embrasse une nouvelle fois et la serre dans mes bras puis je monte les escaliers. Cependant je ralenti lorsque j’arrive à hauteur de ma chambre. Mon cœur m’oppresse lorsque mon esprit fait défiler les évènements de la nuit passée. Par reflexe, je glisse ma main dans ma poche et en sors mon téléphone. Mes doigts me guident naturellement dans le répertoire puis appuient sur le nom de la première personne qui me vient en tête. Je porte l’appareil à mon oreille en attendant qu’il décroche. La tonalité raisonne dans le silence jusqu’à ce que sa voix s’élève de l’autre côté du fil.  

 

_ Allo ? Répond Sehun.

 

J’appuie sur la poignée de ma porte en fermant les yeux, me concentrant sur le son de sa voix pour ne pas craquer. Je sens mon cœur se serrer et ma respiration devenir douloureuse. Je sais que s’il ne parle pas plus, je vais fondre en larmes et je n’ai pas envie de paraitre si faible.

 

_  Jongin ? M’appelle-t-il alors qu’il ne reçoit aucune réponse de ma part.

 

Les larmes noient mes yeux et s’apprêtent à se déverser sur mes joues une fois de plus mais l’entente de mon prénom dans sa bouche me fait revenir à moi et la pression sur mes épaules s’évapore comme lorsqu’on se réveille après un mauvais rêve. Reprenant donc un petit peu contenance, je pousse la porte et pénètre dans ma chambre pour la première fois depuis l’incident.

 

_ Oui, oui, tout va bien. Lui réponds-je en avançant de quelques pas jusqu’à ma fenêtre pour fermer les rideaux. Je n’ai pas le droit de t’appeler à d’autres moments que lorsque ça ne va pas ? Tenté-je de trouver une excuse pour ne pas avoir l’air idiot.

_ Oh, bien sûr que si ! Rit Sehun alors que je m’avance vers la commode où se trouve la photo dans ce nouveau cadre argenté, mettant le cliché encore plus en valeur. C’est juste qu’on s’est quitté il y a moins de deux heures, je te manque déjà c’est ça ? Ricane-t-il encore, m’arrachant un sourire sincère.

 

Je me saisis du cadre pour l’observer un instant, ne répondant pas à mon ami qui attend probablement une réponse.

 

_ C’est bien ça, j’en étais sûr ! Continue-t-il en riant alors que je repose le cadre à sa place, rejoignant mon lit où je m’allonge sur le dos.

_ En fait… Commencé-je en fermant les yeux. Pour être honnête, je n’allais pas très bien… Enfin ça commençait à ne plus aller… Avoué-je en me mordant l’intérieur de la joue. Je… Depuis que je suis rentré ça ne va pas très bien et j’ai pensé que parler avec toi m’aiderait.

_ Et ça va mieux maintenant que je suis au téléphone avec toi ? Demande-t-il de sa voix chaleureuse et rassurante.

_ Oui, ça va mieux car je n’y pense pas mais lorsque j’aurais raccroché ça chutera de nouveau… Soupiré-je en me tournant sur le ventre, enfouissant ma tête dans l’oreiller.

 

Il semble réfléchir.

 

_ Demain matin je pars en weekend avec mon meilleur ami. Ça te dirait de venir avec nous ? Ça te changerait les idées je pense.

_ Tu… Je ne veux pas te déranger…

_ Si je te le propose c’est que tu ne déranges absolument pas, et puis on prendra soin de toi, tout ira bien. Tu vas t’amuser, ce sera génial, tu verras.

_ Si tu insistes, d’accord. C’est gentil de ta part Sehun. Merci. Le remercié-je le cœur battant rapidement devant cette invitation.

 

Nous discutons encore quelques minutes de notre petit voyage puis je raccroche et descends dans le salon pour rejoindre ma mère. Je lui annonce la nouvelle et elle semble heureuse pour moi que Sehun ait pris l’initiative de m’inviter. En plus de ça, ce weekend mon père sera à la maison alors un peu de calme rien que tous les deux ne leur fera que du bien.

 

Tout sourire, je remonte les escaliers et attrape ma valise que j’ouvre sur mon lit. Totalement euphorique à l’idée d’aller à la plage ce weekend, je la remplie de toute sorte de choses pas forcément utiles pour ce voyage, mais je m’en fiche. Ce weekend c’est camping sur la plage et je veux en profiter au maximum pour me ressourcer. En plus de ça, je pars en weekend avec mon ami et je vais enfin pouvoir respirer un autre air qu’ici. Lorsque j’ai fini, je vais rapidement prendre une douche et rejoins mon lit pour passer, étrangement, une excellente nuit à rêver du lendemain. Mais la seule chose qui se trouve dans mes rêves, c’est lui.

 

Il est sept-heures lorsque je me réveille. Je suis étrangement de bonne humeur mais ça fait du bien de se sentir joyeux et vivant. J’ai l’impression que mon corps est léger et que je pourrais flotter dans l’air tant je suis heureux. Les seules pensées qui trottent dans ma tête sont « Sehun », « weekend » et « plage ». J’allume la musique sur mon téléphone et déjeune rapidement en dansant sur ma chaise. Ma mère, qui a décidé de se lever tôt pour me dire au revoir, me regarde étrangement en souriant. Ça fait si longtemps qu’elle ne m’a pas vu si heureux…

 

Je lui souris, me lève et vient l’enlacer et l’embrasser puis j’attrape ses mains et la fait danser quelque chose que je ne connais pas moi-même. Je suis heureux, c’est tout. Elle rit et me donne une tape sur la tête pour me dire de me calmer mais je ne peux pas. J’attrape mon téléphone et cours dans les escaliers pour monter m’habiller et vérifier que je n’ai rien oublié. J’enfile mes lunettes de soleil lorsque j’entends ma mère m’appeler d’en bas.

 

_ Ils sont là mon chéri !

 

J’attrape alors ma valise et ne pense pas une seule seconde à m’arrêter pour regarder celui qui, autrefois, rendait mes journées aussi joyeuses que celles-ci. Je descends rapidement les escaliers et traverse le salon lorsque je vois un immense 4x4 noir ressemblant presque à un Humer.

 

_ Woa… Je vais monter là-dedans ? Dis-je à ma mère en pointant du doigt le monstre garé devant chez nous.

 

Elle rit et me dit que je suis idiot puis me pousse vers la sortie. J’ouvre la porte d’entrée et sors de la maison, voyant Sehun appuyé contre la voiture. Il est habillé d’un short avec des fleurs comme motifs, de tongs noires ainsi que d’un débardeur blanc donc les manches ressemblent à deux énormes trous. Ses cheveux sont relevés en l’air et il porte une paire de lunettes de soleil qui semble aussi couter assez cher.

 

À cette vision, j’ai bien senti mon cœur me lâcher un instant. Cette tenue lui va tellement bien. Elle le rend tellement beau…

 

Je le rejoins.

 

_ Salut ! M’exclamé-je en sautant pour atterrir devant lui, un immense sourire sur les lèvres.

_ Hey~ Sourit-il en me regardant par-dessus ses lunettes. Ça fait du bien de te voir comme ça. Me chuchote-t-il alors qu’il attrape ma valise, se décollant du véhicule. Bonjour Madame Kim ! Dit-il à l’intention de ma mère qui nous regarde du pallier.

 

Celle-ci lui rend ses salutations puis il contourne la voiture pour mettre mon bagage dans le coffre alors qu’un deuxième garçon plus grand que nous deux arrive de notre côté. Il me sourit et s’avance doucement vers moi alors que Sehun revient.  

 

_ Je te présente Chanyeol, c’est mon meilleur ami. Me dit-il en souriant, désignant l’autre garçon armé d’un immense sourire. Chanyeol, je te présente Jongin !

 

Je salue son ami et le remercie d’avoir accepté que je me joigne à eux pour ce weekend. Il me sourit et me rassure sur le fait que je ne dérange absolument pas et que plus on est de fous, plus on rit. Je ris à cette phrase toute faite puis me retourne pour aller dire au revoir à ma mère. Je la serre dans mes bras et l’embrasse alors que les garçons montent dans la voiture pour m’attendre. Elle me dit de faire attention à moi et de bien profiter. Je la rassure puis m’éloigne d’elle pour rejoindre le véhicule dans lequel je monte à l’arrière, attachant immédiatement ma ceinture.

 

_ Alors, on va où ? Demandé-je tout excité alors que Chanyeol démarre la voiture.

_ Quelle est notre destination, capitaine ? Questionne aussi Sehun, se la jouant commandant de bord, ce qui nous arrache un rire.

_ Direction Haemaji-gil !

 

Le trajet commence dans le silence. Je suis vraiment très heureux d’être ici mais ma conscience ne cesse de me rappeler que ce weekend aurait, à la base, dû être un weekend entre Sehun et Chanyeol. Je suis donc gêné de m’incruster de cette façon dans leurs projets. Et puis je ne connais pas Chanyeol alors peut-être qu’il n’a pas osé refuser la demande de son meilleur ami.

 

Cependant l’atmosphère se détend lorsque Chanyeol me demande quelle sorte de musique j’apprécie. Sehun, DJ improvisé du voyage, cherche donc une musique correspondante à mes goûts. Puis lorsque celle-ci s’élève dans l’habitacle, nous nous mettons tous les trois à chanter comme des idiots les paroles prononcées par le chanteur.

 

La pression redescendue, j’apprends après une bonne heure de voyage que Sehun et Chanyeol se connaissent depuis leur plus jeune âge. Ils me racontent qu’ils se sont rencontrés à la maternelle et que depuis ce jour ils sont devenus inséparables si bien que même leurs parents devaient presque verser une pension à l’autre famille pour les jours où leur fils logeait – pour ne pas dire « vivait » - chez eux. Ce détail m’arrache un rire franc en imaginant leurs parents devoir les tirer par la peau des fesses pour les ramener à la maison. J’apprends notamment que Chanyeol ne fait pas partie de notre université, ce qui explique pourquoi je ne l’ai jamais vu, mais qu’il fait ses études dans une école spécialisée dans les sports située dans la ville voisine.

 

Durant les deux heures de voyage, nous en profitons pour, chacun notre tour, livrer des informations sur notre vie, ou plutôt des anecdotes amusantes. J’écoute donc minutieusement les deux auteurs de la plupart de ces bêtises, riant aux éclats selon l’intensité de leur débilité.

 

L’heure du repas arrivant à grand pas et notre destination n’étant toujours pas atteinte, nous décidons de nous arrêter dans un petit fastfood au bord de la route. Chanyeol gare alors le véhicule sur le parking et nous en profitons pour nous dégourdir les jambes. Nous entrons dans le bâtiment et nous rendons au comptoir pour prendre notre commande. Sehun prend la sienne en premier, allant s’installer à une table, je le suis de près mais lorsque j’arrive à la table, il me prévient qu’il va aux toilettes. Je m’installe alors à la place à côté de lui, attrapant une fritte de son paquet entre mes dents. Plus loin, Chanyeol traverse la salle avec son plateau dans les mains pour venir s’asseoir.

 

_ Hey Sehun, t’as vu le beau serveur ! S’écrie-t-il en chuchotant pour paraître discret en s’asseyant face à moi.

 

Je relève la tête après avoir compris que Sehun n’était pas avec nous. Lorsque son regard rencontre le mien, il se met à rire comme un idiot.

 

_ Oh merde, j’ai cru que c’était Sehun ! Il faut vraiment que j’aille voir un ophtalmo ! Rit-t-il en se tenant les côtés, adossé contre la banquette.

 

Je ne peux m’empêcher de rire face à son comportement et face à sa confusion. Surtout que Sehun et moi ne nous ressemblons absolument pas ! Le principal concerné pointe alors le bout de son nez donc je sors de la banquette pour le laisser passer, puis me rassois. Commençant à manger, j’en profite pour lui raconter ce qu’il vient de se passer et il éclate de rire en insultant gentiment Chanyeol qui essaie de reprendre sa respiration.

 

Ce weekend va être génial.

 

_ Au fait, pourquoi Baekhyun n’est pas avec toi ? Demandé-je à Sehun, buvant mon soda, la paille au bout des lèvres.

_ Il a un repas de famille demain alors il n’a pas pu revenir. Me répond-il en croquant dans son burger à pleine bouche.

_ Et d’ailleurs je vais tuer ce gamin. Déjà que je ne le vois pas beaucoup, lorsque je peux, c’est lui qui ne peut pas ! Râle Chanyeol en boudant.

_ C’est aussi ton ami ? Continué-je mon interrogation, curieux.

_ Oui, en fait Sehun me l’a présenté et on est devenu ami comme ça. ‘Fin au début ils étaient justes amis alors c’était plus facile pour s’amuser à trois. Après ils se sont mis ensembles et maintenant c’est dur d’arriver à les voir sans qu’ils ne se sautent dessus à chaque seconde. Rit-il, s’attirant les foudres du principal concerné.

 _ Oh… Je vois… Désolé de m’être incrusté alors… Dis-je en baissant la tête, me sentant tout d’un coup très gêné.

_ Mais non, ça me fait plaisir de rencontrer de nouvelles personnes, surtout que tu as l’air très cool comme garçon ! Me rassure Chanyeol avec un clin d’œil que je ne comprends pas.

 

Nous finissons donc par repartir après nous être remplis l’estomac. Le trajet dur encore deux heures mais j’ignore ce qu’il s’est passé car je me suis endormi. Lorsque je me réveille, nous sommes arrivés. La voiture est garée sur le parking de la plage et je suis seul à l’intérieur. Ouvrant péniblement les yeux, je regarde autour de moi pour chercher du regard mes deux compagnons de voyage. Je me redresse et les vois assis contre le capot de la voiture. Ils semblent discuter tout en regardant la mer qui s’étend à perte de vue devant nous. Je me frotte alors les yeux et m’étire avant de sortir de la voiture pour les rejoindre.

 

_ La marmotte s’est enfin réveillée~ Sourit Sehun à mon intention, tournant la tête vers moi alors que mon regard se perd sur l’océan.

_ On va se baigner ? Propose Chanyeol en retirant son teeshirt afin de le jeter par la fenêtre de la voiture.

 

Nous acquiesçons puis partons en direction de la plage pour entamer notre weekend tant attendu.

 

Le soir venu, Chanyeol installe la tente qui est suffisamment grande pour contenir trois personnes. Pendant ce temps, Sehun et moi gonflons un matelas pour pouvoir dormir dessus à la force de nos pieds. Nous nous relayons lorsque l’un est épuisé jusqu’à ce qu’il soit entièrement gonflé. Une fois fait, Sehun porte le matelas jusqu’à la tente alors que je le suis avec nos affaires. Lorsque tout est installé, mon ami nous abandonne pour aller acheter une pizza à la pizzeria du coin. Pendant ce temps j’en profite pour faire plus ample connaissance avec Chanyeol.

 

L’heure du couché étant arrivé, je prends place sur le côté droit du matelas. Chanyeol se place entre Sehun et moi car il est le plus grand d’entre nous. Je me blotti dans la couverture que nous avons apporté car il ne fait pas très chaud ce soir, lorsque Chanyeol ouvre la bouche.

 

_ Les gars… Vous me croyez si je vous dis que mes pieds sortent de la tente ? Dit-il en ne bougeant plus.

 

La seule réponse qu’il reçoit de notre part est un fou rire qui se déclenche au même instant. Il tente de se tourner dans toutes les positions possibles mais ses pieds sont toujours dehors. Il faut avouer que sa taille ne l’aide pas vraiment. Après avoir trouvé une solution de replie, nous finissons par nous endormir en laissant la possibilité à Chanyeol de plier les jambes pour ne pas dépasser.

 

J’entends derrière moi les souffles de mes amis se calmer, signe qu’ils se sont endormis. Mais moi je n’y arrive pas. Premièrement car je ne suis pas dans un environnement habituel et parce que trop de choses trottent dans ma tête. Je n’ai pas de montre mais je sais que les heures passent sans que je ne trouve le sommeil.

 

Après m’être tourné et retourné encore et encore, je décide de sortir doucement de la tente pour ne réveiller personne. Je referme doucement le voile derrière moi et me redresse, me tournant vers la mer dont les vagues tentent, en vain, de grimper sur la rive, se retirant encore plus loin pour retenter leur chance. Un peu comme moi… Je tente éperdument de me raccrocher à quelque chose que je ne peux pas atteindre. Ou plutôt, que je ne peux plus atteindre…

 

Plongeant les mains dans mes poches, j’avance sur le sable frais jusqu’à ce que mes pieds rencontrent le liquide glacé à cette heure-ci de la nuit. Je marche quelques mètres, essayant de ne penser à plus rien. Le calme autour de moi me berce et le bruit de la mer m’apaise au point que même si j’avais envie de penser à quelque chose, je n’y serais pas arriver. Après quelques minutes, je retourne sur mes pas et remontent sur le sable, m’y asseyant dessus. M’appuyant sur les paumes de mes mains, je regarde le ciel illuminé de milliard d’étoiles dessinant un seul et unique visage. Mon regard se perd dans ses yeux qui ne sont qu’imaginaire mais je sais qu’il me regarde.

 

Alors je lui souris.

 

_ Je vais bien… Murmuré-je à sa question muette pour le rassurer.

 

Ses lèvres s’étirent et ses yeux brillent davantage.

 

_ Et toi… Est-ce que tu vas bien ? Est-ce que tu es heureux ? Lui demandé-je sans quitter ses pupilles envoutantes.

 

Une brise souffle contre mon visage comme une caresse en réponse à ma question. Je souris et dépose ma main contre ma joue comme si la sienne y était.

 

Je ferme les yeux.

 

_ Qu’est-ce que je dois faire… Aide-moi… S’il te plait… Le supplié-je en rouvrant les yeux devenus larmoyants.

_ Tout va bien ? Demande une voix derrière moi, me faisant sursauter car je ne l’avais pas entendu.

 

Je me retourne pour faire face au visiteur et voit Sehun approcher vers moi puis s’asseoir à mes côtés. Il tourne la tête vers moi et me souris, passant l’un de ses bras autour de mes épaules pour me ramener contre lui.

 

_ Tu n’arrives pas à dormir ?

_ Non… Et je ne sais pas pourquoi. Je suis vraiment heureux d’être ici avec toi… et avec Chanyeol. Mais dès que la nuit tombe, c’est mécanique, mon humeur s’en va… Soufflé-je en déposant ma tête contre son épaule, épuisé. Et pourtant je suis fatigué… Baillé-je en fermant les yeux. Et toi ? Tu n’arrives pas à dormir ?

_ Si, je dormais mais je me suis réveillé et j’ai entendu parler dehors. J’ai essayé de voir si tu dormais mais tu n’étais plus là alors j’ai compris que c’était toi qui parlais. Tu parlais à qui ? Me demande-t-il sur un ton bas mais tellement doux que je pourrais m’endormir rien qu’en l’entendant parler.

 

Je réfléchis quelque seconde.

 

_ Je parlais aux étoiles… Avoué-je en souriant. Je leur demandais conseil sur mon futur…

_ Et que t-ont-elles répondues ? Demande-t-il en me regardant, me faisant relever la tête pour le regarder à la lueur de la lune.

_ Je ne sais pas… Tu es arrivé avant qu’elles ne me répondent… Annoncé-je en plissant le nez comme un enfant qui boudait, le sourire aux lèvres.

_ Peut-être que… Commence-t-il en reportant son attention sur l’océan, marquant une pause sans fin.

_ Que ?

_ Non rien… Laisse tomber. Dit-il en souriant, retirant son bras de mes épaules avant de se relever. Essaie de revenir dormir, tu vas être fatigué sinon.

_ D’accord.

 

Je lui souris puis il retourne dans la tente. Je soupire et regarde à nouveau la mer.

 

_ Peut-être que c’est toi leur réponse… murmuré-je pour moi-même avant de fermer les yeux quelques minutes.

 

La suite du weekend se passe relativement bien. Nous nous sommes réveillés assez tôt et nous avons visité la ville. Sur le coup des dix-sept heures nous avons décidé de quitter la plage pour rentrer chez nous. Le voyage a duré plus de quatre heures à cause des bouchons. Mais lorsque je rentre, je suis tout de même bien heureux de m’allonger sur mon lit. Il m’a vraiment manqué et je vais enfin pouvoir bien dormir et récupérer de ma précédente nuit presque blanche.

 

Je regarde l’heure et constate qu’il est vingt-deux heures. Curieux, je regarde par la fenêtre et remarque que la chambre de Kyungsoo est toujours allumée. Prenant mon courage à deux mains, je descends les escaliers, sors de ma maison et me rends chez mon voisin. Je frappe à la porte et sa mère m’ouvre.

 

_ Bonsoir Jongin. Quelque chose ne va pas ? M’ouvre la mère de Kyungsoo, inquiète par ma venue à une heure si tardive.

_ Bonsoir Madame Do, je suis désolé de vous déranger à cette heure-ci mais il faudrait que je parle à Kyungsoo en urgence. Lui dis-je alors que sa mine se décompose légèrement.

Je suis désolée Jongin, mais Kyungsoo m’a demandé de ne pas te laisser entrer…

_ S’il vous plait, madame, j’ai vraiment besoin de lui parler.

_ Jongin, n’insiste pas s’il te plait…

 

Mais je n’en fait qu’à ma tête. J’avance vers elle et elle se recule par reflexe. Je pénètre alors dans leur maison sans y être invité et monte les escaliers pour rejoindre la chambre de mon petit ami. Sa porte est ouverte alors j’y entre sans problème. Il est allongé sur le ventre dans son lit, le torse nu et la couverture remontée jusqu’à ses reins. Il ne me voit pas mais je remarque que ses vêtements sont éparpillés partout sur le sol. Mon cœur loupe un battement lorsqu’il se retourne, probablement qu’il a senti une présence. Je vois ses yeux surpris s’assombrirent alors qu’il s’assoit sur son lit.

 

_ Qu’est-ce que tu fous ici ? Me demande-t-il sèchement, sans aucune affection dans sa voix.

_ Il faut qu’on parle Kyungsoo… tenté-je de commencer avant que quelqu’un arrive derrière moi.

 

Je me retourne et découvre Luhan simplement muni d’un caleçon. Il me sourit, me salue et me contourne pour grimper sur le lit et s’allonger à côté de mon… mon quoi d’ailleurs… Je n’en sais rien, je ne sais plus.

 

_ Casses-toi Jongin. Tu n’as toujours pas compris que tu n’es plus rien pour moi ? Pourquoi tu t’obstines comme une gamine qui a trop peur de se faire larguer ? Dégage de chez moi maintenant et va montrer ton cul à ton cher ex. Me crache-t-il métaphoriquement au visage.

 

Mais mon corps ne répond plus. Il ne bouge plus. Pétrifié par ses paroles. Cloué sur place par les images qui se déroulent sous mes yeux : leurs deux corps s’embrassant sans pudeur devant moi. Mon monde s’écroule comme un château de carte balayé par un courant d’air. La lueur de joie de ce weekend s’éteint à l’instant où les mots « Tu n’es plus rien pour moi » raisonnent dans ma tête. L’obscurité de mon esprit m’enrobe comme un venin mortel en quelques secondes. Mon cœur cesse de battre pendant de longues secondes. De longues secondes où tout ce que j’ai reconstruit depuis que je suis arrivé ici s’effondre. De longues secondes pendant lesquelles je suis mis à nu.

 

Mon cœur se remet brusquement à battre à une allure douloureuse. Lorsque mon esprit se reconnecte, je suis dans la rue en train de courir. Ma respiration est haletante et mes larmes n’attendent pas une seconde de plus pour dévaler mes joues. Mes pas me guident sans que je les contrôle. Les yeux braqués vers les étoiles, je cours dans un seul but : celui de le rejoindre.