Défaut de l'existence

par Shaku22

Les murs du salon vibraient sous les boums à répétitions. À force de transpirer, l’envie de boire passait en besoin premier. Il était presque impossible de respirer de l’air pur. Encore fallait-il pouvoir rester vivant lorsqu’une personne passait son bras autour des épaules d’une autre et que des auréoles se manifestaient sous le léger tee-shirt porté par un petit bonhomme au corps pas si mal bâti.


- Profite de tes dix-huit ans, Chan ! C’est pas toujours le cas, donc bah… prends en bien soin, le prévint Jongdae les yeux plissés, passant rapidement sa main dans les cheveux du plus grand.


- Je compte surtout bien picoler ce soir ! Surtout qu’en plus, c’est bientôt la fin de lycée !, s’exclama alors le joyeux garçon, montrant son verre à la main suivit d’un clin d’œil pour approuver ses dire.


- Fais juste en sorte que personne ne dégobe ici, j’ai pas envie de le ramasser, averti le petit gars, sa bouché à l’oreille de l’autre.


Ainsi, il se certifiait à moitié de se faire entendre, plus les chansons passaient et plus le son de la sono montait de cran.


Les yeux du propriétaire se levèrent au ciel puis celui-ci soupira. Surtout par dépit mais aussi dû à la lassitude d’entendre ce genre de remarque.


Passant son bras autour de la taille de Chen et posant la paume de sa main contre ses reins, ils se déplacèrent de cette façon du bout du salon, soit près de la porte-fenêtre où se trouvait le balcon, pour se diriger dans la cuisine. Au chemin, ils croisèrent Jongin et Sehun discutant avec Taeyon, une pote de classe, ainsi que quelques autres personnes.


Le nombre d’invités ne dépassaient pas la quinzaine, heureusement. Lui et Luhan s’étaient bataillés avec les voisins. Ils avaient eu la permission de deux heures du matin. Passé ce délai, un minimum de silence dans l’immeuble était demandé. M’enfin, rien ne les empêchait de discuter tous ensemble, ou de mettre la musique en sourdine.


-


- Tu sais, la grandeur de corne d’une licorne équivaut à sa puissance virile. Je me demande qu’elle taille aura la tienne, parce qu’elle laisse à désirer, se confessa Yxing adossé au mur et assis par terre, les genoux ramenés à son torse.


Il était en compagnie d’un chinois, lui-même assis en tailleur. Il avait le dos appuyé contre la porte du frigidaire. Sa tête était balancée en arrière et les yeux fermés. Seul le fait qu’une petite touffe grise se démenant pour sortir de ses jambes aidait à savoir de qui il s’agissait.


Ce genre de vision inquiéta d’abord Jongdae puis Chanyeol. Ils s’approchèrent rapidement des deux garçons. Le dernier posa sa main sur l’épaule du jeune aux yeux fermés et le secoua vivement.


- Tout va bien. J’ai juste mal à la tête d’entendre ce gars me parler de choses insensées, renseigna Luhan posant son regard sur les deux nouveaux arrivants, puis leur sourit, juste pour confirmer ses paroles pas si convaincantes que ça. Ça fait bien une heure que je l’entends jaspiner, ajouta-t-il après avoir jeté un coup d’œil à son portable.


Sans vraiment se rendre compte de la situation, Lay débita un nouveau litre de paroles. Il proféra cette fois-ci l’aspect maléfique de son animal favori. Seulement Chanyeol commençait à s’énerver. L’alcool n’arrangeait visiblement pas son taux de sérénité.


- Dae, dis-moi que ce gars n’a pas fumé son joint ici, souhaita savoir le père, les poings serrés.


- Devine, émets ton pronostic.


Dans une belle harmonie, un soupir et grognement lui répondirent. Il restait juste à en savoir leur expéditeur.


- Un jour, je vais le tuer. J’te jure, Dae. J’en peux plus de ce toxico en soirée, ronchonna celui qui fêtait son anniversaire en ce mois de début aout.


- Et moi, tu crois que je vis dans le monde des licornes tous les jours ?, rétorqua le petit Luhan, lui lançant au passage un regard noir.


Deux petits yeux enchanteurs les regardèrent. La bouche fut surmontée d’un sourire. Les joues se creusèrent et laissèrent apercevoir deux petites fossettes.


Le petit être, pas si délicat que ça, cligna des yeux et agrandit ses petites lèvres. Le regard se faisait farceur, mais l’ensemble restait si mignon. Encore heureux, il n’était pas comme Luhan, qui bougeait ses oreilles de différentes manières selon son état mental.


- Arrête avec ça, tu m’énerves !, conjura Chanyeol l’obligeant ensuite à se lever. Viens mettre l’ambiance dans le salon. Et, occupe-toi de Kyungsoo. Il s’ennuie tel un rat mort, exigea-t-il également, avant de prendre la main de Jongdae et de l’amener avec lui dans la pièce auparavant citée.


-


Les deux autres dans la cuisine restèrent de nouveau seul. Luhan toujours et encore assis essayait de s’enraciné avec le sol. Il ne voulait ne faire qu’un avec ce froid qui lui faisait tant de bien.


Il lui fallut du temps pour comprendre que le calme commençait à s’imposer. Ses paupières recouvrirent ses yeux. Il inspira doucement ce bonheur à l’état pur, seulement pour en profiter le plus longuement possible.


- Hey Han ! Tu préfères quoi ?, le sonda un Yxing debout, tenant deux bouteilles dans ses mains.


- C’est Luhan, pas Han, Xing, maugréa l’hybride, se mettant lui aussi sur ses deux pattes, s’étirant ensuite de tout son long, laissant échapper un miaulement de bienfaisance.


Le dit Xing prit ces paroles comme un refus. Il se dirigea vers le placard où trônait de diverses bouteilles. Il en prit une et en versa quelques centilitres dans un verre. Puis il y rajouta un peu de Coca-cola. Le drogué tendit sa mixture au petit chaton. Ce dernier l’avait regardé faire sans rassemblement y porter attention.


- Pourquoi tu me passe ça ?, convia le second propriétaire, les yeux plissés.


La question resta sans réponse comme Yxing préférait se rouler un nouveau joint que d’écouter son ami. Ennuyé, Luhan s’amusa à tournoyer le liquide dans le verre sans pour autant en faire renverser. Il ne voulait surtout pas énerver sa chère mère qu’était Jongdae.


- Ce n’est pas du poison, si ça peut te rassurer mon gars ! C’est presque de l’extase quand on le boit, affirma le chinois, même s’il n’était pas vraiment humain malgré ce qu’il laissait apercevoir.


Un sentiment de luxure franchit les lèvres de Yxing lorsque le verre d’alcool s’imprégna dans la trachée.


Et puisque les deux garçons étaient camarades de classes, surtout amis avec l’autre loup, le chaton imita son pote qui lui apprenait aussi la vie.


Cul sec.


Luhan fronça les sourcils et tira la tête. Sa queue ne faisait que balayer le sol.


- Un autre, Lu’ ! Faisons-le ensemble cette fois-ci. Tu vas aimer à force, crois-moi.


Le regard vers le plafond, le dit Lu’ posait le pour et le contre. Sûr de sa décision, il bougea la tête de gauche à droite.


- T’es pas drôle ! Tu sais qu’il faut profiter de la vie, le prévint Lay, très convaincu de ses paroles.


Très peu pour Luhan. Il préférait lire et apprendre que de se défoncer.


- Oh, tu veux goûter ?


L’hybride haussa les sourcils et fixa son copain de classe. Celui-ci comprit très bien la réponse et fut déçu du refus.


- J’vais demander à Kyung’ alors !, déclara Yxing se dirigeant alors vers le salon.


Luhan le suivit sur ses talons. Il ne voulait pas vraiment que son nouvel ami soit ennuyé par le seul humain de sa promo.


Même si les deux hybrides étaient mal partis pour être amis, Sehun et Jongdae l’avaient aidé à s’excuser pour son comportement de début d’année. Chanyeol et Baekhyun avaient aussi mis du leur, mais ils avaient préféré se faire réprimander par Chen pour leur acte que de faire ami-ami. Très peu pour eux.


Et donc, ils leurs en avait fallu du temps à Kyungsoo et Luhan. Le plus tranquillement possible, ils avaient laissé l’autre rentrer dans sa vie. Puis il avait appris à faire en sorte qu’ils se parlent ayant de la discussion, sans que ce ne soit pour se lancer des concours de chant. Ils adoraient en faire. Ça les aidait à se sentir mieux dans leur peau.


Peu à peu, Luhan commençait à lui faire confiance et inversement. Tous deux s’ouvraient au monde. Ils se laissaient embarquer dans cette ambiance amicale et familiale, si l’on oubliait les ondes négatives entre leur maître respectif.


- Une petite danse ?, avança Sehun, un genou à terre, la main levée vers l’hybride qui écarquilla les yeux en l’apercevant. C’est une valse, ajouta-t-il, juste pour se justifier de ce surprenant comportement.


L’hybride laissa sa main glisser dans celle de l’humain. Ce dernier se releva. Il faisait maintenant une demi-tête de plus que lui.


Le plus entreprenant des deux les emmena sur la piste de danse où quelques jeunes en sortirent pour chercher leur partenaire. La douce mélodie « Maibe » de Yiruma s’élançait dans la salle.


https://www.youtube.com/watch?v=6Wg_JpVHkio


L’humain approcha leur corps. Le plus jeune était intimidé par ce soudain rapprochement. Il ne savait véritablement pas où placer les siennes. Sehun avait pris ses aises. Celui-ci avait placé une de ses mains sur le haut de son torse de Luhan, et l’autre enlaçant leurs mains.


- Mets en une sur mon épaule, et laisse-toi aller dans la musique. Suit mes pas, l’éclaircit le prêteur de bande dessinée.


Doucement mais surement, le chaton prit ses marques.


Durant la danse, il avait eu tendance à marcher sur les pieds de son ami qui ne lui disait rien pour ses erreurs.


Alors pour vivre au son de la musique, il s’était alors mis à fredonner la composition si belle à entendre. 



Lorsque Sehun l’averti au creux de son oreille, que Baekhyun les regardait bizarrement, ce fut le retour à la réalité. Il se mit à bafouiller des mots incompréhensibles et à écraser le pied du jeune homme.


-


- Hé Park !, héla le lycéen studieux étalé sur le canapé. Kyungsoo s’étant enfui dans la chambre de l’hybride pour échapper à un Yxing insupportable.


- Quoi Byun ?, le questionna le principal concerné de la soirée, le rejoignant alors sur le meuble.


Ayant deux verres à la main, il lui en proposa un ne sachant qu’en faire, puisque Jongdae l’avait abandonné pour rejoindre Jongin au platine. Que des lâcheurs.


- Je trouve que plus Luhan grandit, et plus il est attirant. Tu ne trouves pas ?, l’invita Baekhyun à donner son avis sur son propre fils par adoption forcée.


- Je te vois venir. Et non, il est normal.


- Tu ne pourras pas l’enfermer ici pour toujours.


Parce que Byun et Park ne s’entendaient pas, une discussion de sourd se déroulait. Tellement différents, ils n’étaient pas sur la même longueur d’onde. Jamais. Ceci était le fruit de l’observation de Jongdae, la seule personne la plus proche des deux au niveau relationnel.


- Regarde-les aussi ! Je ne vais peut-être pas souvent en soirée. Okay, c’est ma première outre celle de Noel et nouvel an. Mais ! Je peux t’assurer que d’une, Sehun veut se le faire, et  que de deux, ton fils est consentant. Parole de Byun. Après t’en fais ce que tu veux. Principe de prévention, mon frère.


- Luhan n’est pas gay, même s’il ne traine qu’avec des mecs. Je lui apprendrais à draguer des filles. Laisse-moi juste le temps.


De ses yeux de lynx grâce à ces verres superpuissants, l’intello ne put s’empêcher de rajouter cette remarque. Elle avait été prononcée simplement pour rigoler et profiter de la vue d’un élève bruyant qui hésitait sur ses paroles. Fantastique


- N’empêche, tu devrais lui acheter une laisse à ton chat. Au cas où il risquerait de s’enfuirait durant ses chaleurs. J’dis ça, j’dis rien.


En psychologie, pour qu’une personne se sente à l’aise, il suffit de se mettre comme elle. Byun se mettait au même registre de langage que Park.


Seulement, il n’avait pas prévu que le grand dadais pouvait assez vite se vexer et qu’il partirait à la recherche de Jongdae. Cette fuite devait possiblement être juste pour éviter de continuer leur débat sur la sexualité de Luhan. C’était marrant pourtant.


-


- C’est encore une valse ?, osa demander le petit hybride, les joues rouges dû à la chaleur dans la pièce.


- Pourquoi ? Quelque chose te gêne ? À part le regard insistant de ton maître sur toi, je veux dire, rajouta Sehun le sourire aux lèvres, essayant du mieux que possible d’éviter les yeux de ce dernier.


- Non, c’est juste que c’est gênant que nous soyons aussi proche. Je n’ai jamais vraiment parlé à Jongin, comparé à toi.


Un éclat de rire raisonna dans l’oreille de Luhan, puis une réponse en suivit après que la personne s’en soit calmée.


- Demande lui de te servir un verre, il sera content, conseilla-t-il d’un sourire qui lui fut rendut.


Obéissant à seulement les personnes qu’il appréciait, l’hybride décida de suivre la proposition de Sehun. Il se sépara alors délicatement de son emprise, faisant glisser timidement ses doigts des siens.


-


La mission fut d’un succès en tout point.


Luhan s’était baladé dans l’appartement pas si grand que ça pourtant à la recherche de Jongin. Il était allé partout, sans à une seule seconde penser que cet humain aurait pu être simplement dans la chambre Chanyeol, endroit où l’hybride ne mettait jamais les pieds.


Timidement, faisant bouger sa petite queue dans tous les sens, celle qui avait malheureusement frôlée de nombreuses jambes, le chaton demanda au garçon d’aller dans la cuisine. La requête fut acceptée à son plus grand bonheur.


-


- Tu n’as jamais bu de cocktail j’imagine ?, s’enquit le meilleur ami de son maître un sourire aux lèvres, sachant pertinemment que la réponse serait négative. Il devrait vraiment mieux s’occuper de toi, te sortant par exemple, au lieu de laisser Jongdae te couver.


Luhan approuva ses dires bien plus qu’il n’était suffisant, chose qui fit rire l’autre jeune homme.


- Connais-tu le chat potté ? Parce que tu lui ressemble, c’en devient flippant.


Les sourcils furent froncés, la bouche davantage enfoncée et fermée, les oreilles bougèrent à contre-sens.


- Nooon tu connais pas ?! Vraiment, je te conseils grandement de faire une soirée avec moi, Yxing et Sehun ! Nous allons y remédier à tes problèmes d’insouciances dans la vie.


Et pendant que Jongin préparait de nombreuses boissons dans un verre fermé qu’il secouait à plusieurs reprises, Luhan l’écoutait blablater sur les Disney et Pixar. Il devait à tout prix regarder au risque de passer pour un ignorant.


C’est ainsi que comme s’il était chez lui, l’humain proposa à l’hybride de s’assoir sur une chaise. Tous deux burent, écoutant l’autre parler des connaissances qu’il avait acquises durant sa jeunesse. Ils se programmèrent une soirée avec juste eux deux et Yxing. Ainsi en faisant un truc juste tous les trois, ils étaient sûr de bien s’amuser. Les autres étant bien trop sérieux à leurs goûts.


Et puis, ce petit moment juste tous les deux a permis à Luhan d’être plus à l’aise avec Jongin. Il se sentait un peu mieux, d’un certain point.


- J’reviens ! Bouge pas d’ici, okay ?, annonça Jongin en se dépêchant pour aller chercher son téléphone portable qui avait momentanément disparut.


Luhan aurait bien voulu lui répondre qu’il n’avait pas envie de l’écouter mais la motivation n’y était pas. Ou plutôt, son état mental ne lui permettait pas de bouger de la chaise. Il avait un de ses maux de tête et gargouillement au ventre. Ce n’était vraiment pas cool de faire comme les grands et de boire de l’alcool.


- Bonjour l’odeur ici.


Un feulement mélangé à un grognement suivit à cette soudaine arrivée.


- Oh ! C’est toi, Luhan, prit soin de notifier Kyungsoo, prenant alors place sur la chaise juste à côté de lui.


Le chaton enviait beaucoup de louveteau. Il en avait de la chance d’avoir deux petites oreilles et une queue précaire. Elles étaient noires tout comme ses cheveux, son style d’habits et ses yeux obscurs. Il passait presque inaperçu, si sa bouche n’avait pas développé de pulpeuses lèvres. Et puis, ses grands yeux ressemblaient à ceux du grand méchant loup. Ouais, le même que dans les contes.


- Tu fous quoi ici ? Et, oh ! C’est quoi ce grand verre d’alcool au trois-quarts vide.


Un grommellement nouveau sorti de la bouche de Luhan, celui-ci était un peu plus fort que le précédent.


- Petit nature, c’est ça de boire. T’apprends la vie mon gars.


- Tais-toi, j’ai l’impression d’entendre Chanyeol parler.


- Je sais, mon vieux. Baekhyun a tendance à converser de la même manière. C’est insupportable.


Au moins, eux ils étaient du même avis.


Enfin, pas quand Kyungsoo versa le contenu de son verre dans l’évier.


C’était pas sympa, mais il le méritait. Le verre, pas Luhan. Lui, il était mal à cause de la boisson. Étant la victime, il demandait des dédommagements grâce à une indemnité pour réparation, comme lui avait appris Jongdae.


- Eh mec, t’as quel âge ?, l’interrogea l’hybride-loup de but en blanc.


Kyungsoo comprit que le chat en avait dix-sept après que ce dernier ait fait des gestes avec ses mains. Pitoyable.


- C’est bizarre… À moins que l’alcool ne décuple les hormones, marmonna-t-il dans sa fausse-barbe. Franchement mon gars, tu pues les testostérones, c’en est insupportable. Et en plus tu n’es pas en chaleur. T’aurais dix-huit, là j’aurais compris le délire.


- C’est que j’suis virile alors !, en conclut Luhan d’un grand sourire.


- Ne viens pas pleurer dans mes bras quand tu te plaindras d’avoir mal aux reins. Je ne l’ai jamais fait, mais ça fait mal. Très mal. Surtout quand tu n’aimes pas la personne qui te la prend.


Ces sages paroles passèrent d’une oreille à l’autre sans être enregistrées dans le cerveau de Luhan. Il était certes le plus vieux, mais sa maturité était en minorité par rapport à son cadet d’un an de moins que lui.


- C’est bon ! Il était dans une petite poche de mon sac qui était sous la couette de Channie !


Kai s’introduisit de nouveau dans la cuisine et prit de nouveau place sur sa chaise, remplissant le verre de Luhan. Un verre avait l’interdiction d’être vide en soirée. Kyungsoo adressa à Jongin un regard pas des plus agréables lorsqu’il les quitta pour rejoindre son maître.


-


Des soupirs, murmurent, frémissement, froissement de draps pouvaient se faire entendre si l’on tendait bien l’oreille.


Pas de baiser sur la bouche, juste sur le corps.


Ils se l’étaient promis.


Et pourtant, un baiser langoureux s’échangea à la fin de l’acte, juste avant de s’endormir pour l’un, ou de se lever pour se nettoyer pour l’autre, malgré la douleur persistante dans les reins.


-


Et maintenant, là tout de suite allongé, et légèrement habillé sur le canapé au milieu de tous ces corps convergeant à même le sol, il avait peur.


Peur des remarques qu’il allait recevoir par son « père », Jongdae à qui il tenait tant, son ami Kyungsoo, et Yxing quand même.


Peur aussi du lendemain lorsqu’il leurs raconteraient sa fin de soirée, et de le voir aussi. Il l’avait laissé dormir dans sa propre chambre, dans son lit.


C’était sa première fois, lors de sa toute première grande soirée, et il la regrettait. Il aurait peut-être dû laisser Chanyeol le prévenir des risques et le lui interdire, ça n’aurait pas été une aussi mauvaise idée après tout.