Douce mélodie

par Shaku22

Dans moins d’un mois se passera deux fêtes à tendance familiale. Et ça faisait bien flipper Chanyeol qui n’avait toujours rien prévu. De plus, il avait bien envie de faire plaisir à Luhan, comme ces temps-ci le petit était sympa. Au début ça paraissait étrange. Le chaton s’était approprié un certain cycle de journée. Ça finissait en général par les devoirs dès la fin des cours et à faire la cuisine. Entre-temps, il étudiait ardument le coréen, seul ou en présence de Jongdae.


C’étaient pour ces raisons que le père se devait de faire plaisir à son fils. Il n’avait véritablement pas le choix. Sinon, la dite-mère adoptée par l’hybride lui taperait sur les doigts pour s’être mal conduit. Et ça, le grand dadet voulait l’éviter à tout prix.


- Tu t’inquiètes encore pour noël ?, sonda son voisin en cours inquiet. Tu n’as pas à t’en faire, crois-moi. Quoique tu fasses de bien, il sera heureux !


- Encore faut-il que je prépare quelque chose qui le rendra euphorique. Je doute qu’une visite chez mes parents lui plairait.


- Si tu tires la tête durant tout le trajet, oui c’est sûr, remarqua son ami d’un petit sourire moqueur. Tu n’as qu’à lui préparer un bon repas à base de poissons, puis vous regarderez une comédie musicale en chantant tous les deux les chansons !


Très peu convaincu des propositions, le maître du chat en haussa les épaules. En plus, il ignorait quel cadeau lui offrir. Vraiment, il faut gagner pas mal d’argent pour être parents.


- Ou aussi…, ajouta le lycée le seul bosseur du groupe d’amis, tu peux faire un truc avec Baekhyun. Il galère lui aussi, d’un coup d’œil et au vu la non-réaction, il continua, il ne veut pas non plus aller chez ses géniteurs. Vous, tout comme vos hybrides, ne se supportez pas, je le sais bien, rien ne vous empêche de vous donner un coup de coude.


Toujours un puissant silence régnait dans la conversation. C’était le signe pour Jongdae qu’il valait mieux laisser son ami réfléchir.


- J’irais lui demander, sauf qu’avant j’irais voir Luhan pour avoir son approbation. C’est son premier noël, je ne veux pas le lui gâcher à cause de deux personnes.


Parce qu’il était fier de cette dernière phrase murmurée, presque inaudible, l’apprenti chinois secoua l’épaule de l’autre jeune homme en lui souriant plus qu’il ne le pouvait.



H & H



Jamais Chanyeol n’avait eu autant la pression. Ce soir, il ne devait plus hésiter. Les jours avançaient et lui restait bloqué dans sa proposition. À chaque fois que lui et son hybride rentrait des cours, sa demande stagnait au fond de sa gorge.


Vraiment, le voir Luhan heureux et épanoui lui suffisait amplement. Il ne voulait pas gâcher son petit sourire, même s’ils ne s’entendaient toujours pas super bien. Oui, ils leur arrivaient de se disputer pour des infantilités et de ne pas se comprendre. Non, ils n’étaient absolument pas sur la même longueur d’ondes, sauf quand ça concernait la musique.


C’était accompagné de peur et anxiété qu’il s’introduit dans la chambre du chaton, pendant que Jongin et Yxing regardaient la télévision. Ces deux-là lui avait donné un certain courage en parlant de licorne, animal adulé par Lay, un chinois lui aussi.


- Luhan, je peux te parler ?, s’enquit-il tout en fermant la porte derrière lui.


Le propriétaire de la chambre le fixa surpris, sans pour autant le stopper. L’interpelé arrêta alors de lire une des nombreuses bandes dessinées que lui passais Sehun quand il venait à l’appartement. Le père s’assit alors sur le bureau et reprit sa respiration à de nombreuses répétitions.


- Jongdae m’a proposé une idée pour noël. Elle ne va surement pas te plaire, intrigué, le chinois força le coréen à continuer juste par le regard, et par sa petite queue bougeant dans tous les sens. Nous pourrions le passer avec Byun et Kyungsoo.


Un feulement sorti de la bouche du chaton, les poils sur ses bras s’hérissèrent et ses yeux se plissèrent. C’était vraiment mauvais signe, en plus de ses ongles qui poussaient pour devenir des griffes.


Et pourtant Chanyeol ne perdit pas espoir. Il s’enfonça un peu plus contre le bureau, si seulement c’était possible et garda la tête froide.


- Nous ne les aimons pas. Ta raison doit surement être mieux fondée que la mienne, et c’en est pas trop difficile aussi. Cependant je veux bien faire un effort pour Jongdae.


Rien qu’à ce nom, l’hybride se calma assez rapidement, chose qui étonna l’humain ne s’attendant pas à un tel changement d’attitude. Les oreilles du chaton tombèrent et sa fine queue s’enroula autour de son buste.


- Si Yxing est présent alors je veux bien, c’est juste dommage que Dae-hyun soit avec sa famille, murmura Luhan tout doucement que s’en devenait mignon.


Le maître fut soulagé de toute cette pression. Il acquiesça plusieurs fois sans vraiment sans rendre compte. Il décida ensuite de partir pour laisser son petit digérer cette annonce.


Quelle surprise lorsque le chaton se leva précipitamment pour attraper le bras de son hébergeur. Ce dernier très étonné, ce retourna doucement. Il fit face à un gosse ayant la tête baissée dont le corps se balançait sur ses deux pieds. Adorable.


- Tu as une autre condition à me proposer ?, souffla Chanyeol de toute douceur pour ne pas le brusquer.


Ce type de discussion leur était nouveau. Après avoir pris l’habitude mal se parler, ils avaient commencé à ne plus vraiment engager de conversation. Elle faisait acte de présence seulement pour les urgences telle que le repas du soir ou le ménage.


Récemment, c’était juste pour connaître la journée de l’autre. Les disputes existaient toujours mais étaient moins violentes, verbalement compris. L’ambiance à l’appartement avait tendance à être plus joviale et davantage vivable.


Luhan secoua négativement la tête puis releva ses yeux orangés dont la pupille se faisait d’une couleur d’orée. Un sourire mi-figue, mi-raisin naquit sur les lèvres de Chanyeol suite à cette vision.


- Tu vois, en Chine les hybrides chats sont très mal vus par les autres à cause de leur caractère très arrogant et majestueux… Nous sommes vus comme des créations du diable.


Les petits yeux du chaton brillèrent, et pas de joie, chose qui fit mal au cœur au propriétaire.


- Il y a cette légende chinoise, les hybrides chats peuvent gagner de l’argent à leur maître grâce à de l’or que notre père le diable nous envoie sur terre.


La voix rauque, le petit gosse continua, les larmes dévalant sur ses joies, pendant que le dit-maître les regardait perler les bras ballants.


- Les humains nous obligeaient à sortir chaque soir. Quand nous revenions bredouilles, ils nous frappaient… Et tu sais le pire ? Les autres hybrides nous jalousaient. Ils voulaient cette admiration que nous-même étions censés connaître !


Une fine main enleva rapidement ses goutes tombant de son visage, comme pour supprimer ce passé.


- J’ai été maltraité par ces hybrides dès ma naissance. Ils m’ont humilié à plusieurs reprises. J’étais une erreur de la nature d’après eux… J’ai songé à faire comme mes prédécesseurs, à aller chercher cet or. J’y ai fortement pensé, à me déshabiller et à gagner cet argent…


Les yeux dans le vide, Luhan repensait à son passé, à ses blessures encastré dans son corps. La grande main de Chanyeol attrapa la sienne et enroula leurs doigts. Le chaton se mordit la lèvre et ferma les yeux, essayant de retarder le moment où il craquera.


- J’ai plusieurs fois été puni et c’étaient mes meilleurs moments... J’ai souvent mordu et griffé pour me défendre.


Le premier sourire vint sur ses lèvres.


- Quand j’étais puni, je devais aller dans une pièce avec pour seul compagnie des tonnes de livres. Comme je préférais leurs présences, ils m’arrivaient d’être plus violent juste pour les rejoindre.


D’une douceur absolue, l’humain caressa de son pouce la paume de l’hybride. Ce dernier se laissa bercer et border dans les grands bras de son maître. Nous, nous sommes là.



H & H



Au détour d’un couloir, loin des regards curieux, Chanyeol attrapa vivement le bras de Baekhyun et le fit se retourner brusquement. Le souffle court, ils se regardèrent. Tous deux surpris d’être en face à face. L’intello attendit patiemment que le perturbateur de cours commence la conversation, après avoir bien sûr retiré son bras de l’emprise de l’autre.


- Ça va te paraitre bizarre comme demande, et je tiens à dire que Jongdae ne m’y a pas obligé avec un couteau sous le cou.


Les sourcils du destinataire de cette phrase se froncèrent. La suite se faisait grandement attendre puisque l’expéditeur ne savait véritablement pas par où commencer, ne sortant que des onomatopées, chose qui ennuyait l’élève studieux.


- Hum ouais, je croirais en tes paroles. Dépêche Park, j’aimerais bien rentrer chez moi et ne pas faire attendre Kyungsoo.


- Ah ouais, scuse ! Bref, si tu n’as rien de prévu pour noël, tu peux venir chez moi, se jeta à l’eau le grand dadais. Tu vois, passer cette soirée à plusieurs serait plus amusant que tout seul.


- Je vais y réfléchir et demander à Soo’. Merci, je te tiendrais au courant, lâcha le petit gosse ayant une demi-tête de moins que l’autre garçon après plusieurs minutes de silences.



H & H



Cette fois-ci, Chanyeol n’avait pas eu le choix, ou Jongdae ce serait occupé personnellement de son cas.


En compagnie de ces deux plus proches amis, Luhan, Yxing et de Sehun, les voici tous les six à se balader dans un des plus grands centres commerciales de Corée. Ils arpentaient les rayons déjà prêts pour accueillir la fête familiale qu’était noël.


Certains cherchaient des décorations d’appartement pour ce jour, d’autres voulaient trouver le cadeau parfait à offrir le premier janvier. Seul l’hybride faisait autre chose, préférant observer le magasin dans toutes ces coutures, possiblement heureux de voir toutes ces guirlandes et lumières illuminer le bâtiment.


- Là !, cria Chen à l’attention du groupe à peine arrivé devant les sapins et tout ce qui pouvait l’embellir. T’en dis quoi Chanyeol ? Ça passera dans ton appartement.


Le doute s’installant chez l’interpelé. Celui-ci se retourna vers l’ancienne position de son colocataire, sauf qu’il venait de disparaitre.


- Sehun l’a embarqué voir les décorations plus sophistiquées, averti Yxing se prenant en selfie avec l’arbre accompagné de Jongin.


D’un sourire presque supplicateur, les trois garçons forcèrent le client à l’acheter, au moins pour faire plaisir le petit gosse.


- Okay, okay, adjugé vendu !


Fiers d’eux, ils se remercièrent eux-mêmes ainsi que Chanyeol. D’ailleurs, ses deux meilleurs amis le trouvaient beaucoup plus décontractés qu’auparavant et très souriant, ce qui les rassurait.


-


Plusieurs heures plus tard, ils sortirent du magasin après avoir longuement trainé dans le coin des bouquins pour Luhan et Jongdae, jeux vidéo quant à Yxing et Sehun, films et musiques en ce qui concernait Chanyeol et Jongin. Aucun achat n’avait été procédé, cependant des idées se creusèrent dans la tête de chacun.


De retour à l’appartement, ils mirent tous la main à la pâte pour décorer le sapin acheté que Baekhyun et Kyungsoo avaient récupéré en voiture et déposé chez le propriétaire. C’était alors dans une ambiance douce et chaleureuse que les guirlandes furent accrochées à l’arbuste et que les nombreuses pièces composant le logement furent égayées.


Ses deux mains posées sur les hanches de l’hybride-chat, son patron l’aida à tenir sur l’escabeau de l’intello pour accrocher un petit ange d’une couleur orangée sur le sapin.


- Fini !, hurlèrent simultanément Sehun et Jongin en s’étalant volontairement à terre, emportant Yxing et Jongdae avec eux.


- Merci, souffla timidement le chaton à l’attention de son maître en revenant à même le sol.


Chanyeol rejoignit par la suite ses deux amis étalés sur le tapis, et posa doucement sa tête contre l’épaule de son voisin de classe, tous deux épuisés des précédents efforts réalisés.


En guise de possiblement remerciement, les deux invités pour noël arrivèrent avec des biscuits et boissons pétillantes servies dans un verre au sein du salon.


- J’imagine que tu as mis du poison dans des gâteaux, hein Byun ?, se moqua gentiment le propriétaire.


- Évidemment, Park. Tiens mange celui-ci, il a été cuisiné avec amour. Et prend ce verre tant que t’y es, plaisanta-t-il aussi, présentant la nourriture, achetée et réalisée le matin même.


Les rires fusèrent, les yeux se plissèrent, les pommettes se creusèrent dans les joues. Ils grignotèrent tous ensemble, discutant de temps à autres, remontant le temps perdu à s’éviter comme la peste, outre Jongdae qui l’aimait bien ce petit Byun en cours de chinois et à la bibliothèque lorsqu’ils révisaient ensemble.


Yxing s’attrayait à faire en sorte que les deux hybrides discutent ensemble. Par mégarde, l’happy-virus apprit au louveteau, et à l’assemblée aussi, que le chaton chantait. S’en suivit un concours de chant entre ces deux-là, voulant savoir lequel tenait la plus longue note.


Luhan gagna haut la main.



H & H



Assis sur la table du salon où le couvert trônait déjà, la chère Chankaapana de Chanyeol jouait des morceaux de noël coréens, chinois et japonais à Luhan, allongé sur le sofa les yeux fermés, qui l’écoutait chanter pendant que Sehun s’amusait à rapper par-dessus.


- Hum… Je n’ai plus de chansons en tête là, énonça le musicien le regard dirigé vers le plafond en attente d’inspiration.


- En chine, à l’internat où j’étais avant de devoir venir ici, nous devions faire un biscuit et un dessin à la personne que nous voulions à chaque noël, lança doucement le chaton, s’étirant de tout son long.


- Tu les offrais à qui alors ?, l’interrogea Sehun, s’étant incrusté seul à l’appartement sans que Jongin ne soit présent.


- À mon meilleur ami, un humain souvent avec moi dans ma chambre, tu sais, celle remplie de livre, insinua-t-il à son maître. Nous nous sommes très vite bien entendu. C’est juste dommage qu’il soit resté en chine.


D’un côté, le père souriait, heureux de savoir que son fils avait eu au moins un ami. De l’autre, l’ami serrait sa lèvre entre ses dents.


- Nous n’avons qu’à faire ça dans ce cas !, proposa le grand dadet.


- Non, il manque Jongdae et Jongin. Ah et Yxing aussi, fit remarquer Luhan.


- L’année prochaine dans ce cas, non ?, revendiqua alors Chanyeol tout souriant en voyant la queue de l’hybride remuer dans tous les sens.


- Non, nous ne sommes pas assez et ce serait la catastrophe, objectiva le chaton très têtu, ne voulant plus jamais refaire ça.


- C’est ce que l’on verra !, acclama d’un clin d’œil l’invité, prêt lui aussi à réaliser un gâteau et dessin.


Boudeur, l’hybride se mit sur ses deux pattes et partit dans la cuisine sans dire un mot aux deux autres garçons qui éclatèrent de rire au comportement. Il n’y avait rien de plus mignon que de voir un humain ayant deux petites oreilles baissées et une queue faisant les poussières contre le sol tellement elle bougeait vite.


-


Les trois autres invités ne mirent pas longtemps à arriver pour égayer un peu la soirée. La soirée se passa dans la bonne humeur et dans la chanson.


Il n’était pas rare d’entendre les deux hybrides s’amuser à enchainer les notes basses puis hautes, ou à essayer de faire de la musique avec juste leur bouche. Le résultat au début catastrophique devenait plaisant à entendre, grâce aux avis des spectateurs.


Puisque Yxing lui aussi jouait de la guitare, un mini-concert de chanson de noël eut lieu au sein de la pièce illuminée par les décorations installées une semaine avant.


Une nouvelle surprise fut lorsque Jongdae et Jongin franchirent le pas de la porte pour arriver dans le salon. C’est dans ce moment de joie et de retrouvailles qu’ils s’offrirent pour la plupart des cadeaux.


Le chaton fut heureux de découvrir sous un beau paquet cadeau trois merveilleuses premières couvertures de livre, ainsi qu’une bande dessinée trônant sur son lit lorsqu’il se rendit dans sa chambre pour ranger ses cadeaux, ses tous premiers.


Les larmes perlant à ses yeux se perdirent sur ses joues en comprenant tout l’amour que ces personnes pouvaient lui apporter, comparé à ce qu’il avait vécu auparavant.


Il se fit la promesse d’essayer de leur faire confiance et de vivre sa vie, quitte à battre des ailes et d’avoir du mal à s’envoler. Chanyeol sera là pour l’aider à repartir de plus belle.


Son maitre lui avait offert le meilleur cadeau qu’il puisse exister sur terre, un véritable repas passé dans la bonne humeur et en chanson.