Amitié en prévision

par Shaku22

Luhan rejoignait bien l’école, comme l’administration coréenne le demandait et la connaissance de cette langue lui était indispensable. Alors pendant toutes les vacances estivales, Jongdae avait pris de son temps pour étudier avec l’hybride, qui atteignait doucement ses seize ans. Bien sûr, Chanyeol n’avait pas eu d’autres choix que de continuer à apprendre le chinois.


Le chinois s’embellissait sans pour autant grandir. Les courbes de son corps restaient fines. Son visage se féminisait malgré qu’il soit un homme. Donc pour avoir un corps plus athlétique et savoir se défendre autre que verbalement, il a commencé à se muscler en faisant des pompes comme le faisait son père. Les débuts avaient été difficiles et comme pour tout, plus il en faisait et mieux ça allait.



H & H



La reprise des cours était demain suite à cinq semaines de vacances. Quatre mêmes personnes entretenaient une certaine harmonie au sein de l’appartement.


D’un côté dans le salon sur le canapé, Chanyeol jouait à la guitare l’ost du film « Secretly Greatly », pendant que le fidèle Jongin regardait les informations.


De l’autre, dans la chambre du chaton en fin de crise d’adolescence, celui-ci et le second ami du propriétaire révisaient ensemble le chinois et coréen. Ils commençaient à bien s’entendre à force de se donner main forte. Et puis, ça faisait du bien au petit de parler sereinement chinois en sachant qu’il se faisait comprendre.


Comme toutes les fois où le cours se terminait, Chen rejoignait ses deux copains sur le canapé avant de s’en aller. Il ne pouvait pas rester trop longtemps avec eux, il devait lui-même bosser dans le calme et voir ses parents


Contrairement aux habitudes, le jeune homme sorti bel et bien de la chambre mais demanda au père de l’accompagner jusqu’au bas de la porte de l’immeuble. Jusqu’au dernier moment, l’enfant porte-malheur lui fit croire qu’il voulait juste lui donner des conseils, pour continuer à bien apprendre le chinois sans avoir du bruit à côté.


- J’ai regardé l’autre jour le film ‘Oh my god’ en voix original sous-titrée coréenne avec Jongin et Sehun, qui s’est incrusté. C’était marrant ! Ça aurait été cool que tu sois là.


L’ami acquiesça en souriant, content que son voisin fasse des efforts. Il remonta son sac sur ses épaules, pour se donner un peu de courage,. La prochaine discussion serait moins joyeuse.


- Chanyeol, tu sais… Tu devrais être plus sympa avec Luhan. Je comprends que tu sois énervé qu’il soit violent avec toi. Cependant, et tu le sais, tu es son père. Un fils a besoin de lui.


Le regard de l’happy virus s’assombrit. Il avait l’air moins enjoué, comme prévu.


- C’est pas mon problème ! Tu le sais très bien, j’ai faits sans la présence de mes parents. J’avais tout chez moi. Lui il a rien parce que je ne veux pas profiter d’eux. Déjà que ça m’emmerde de ne pas avoir de boulot pour vivre de mes propres moyens, je ne vais pas en plus m’apitoyer devant eux pour avoir plus d’argent afin de faire plaisir à ce gars.


C’est à peine si le grand dadet tremblait d’énervement. Il se retenait de frapper sur son ami. Ça lui faisait mal de parler des parents. À gagner plus d’argent que la moyenne ou d’avoir un travail qui prend trop de temps, les conséquences n’étaient pas vraisemblablement joyeuse. Il aurait été préférable de faire une balance entre la vie la professionnelle et personnelle. Ainsi, peut-être que le petit gosse qu’était Chanyeol aurait mieux accueilli son hybride.


- Oui je sais, tes parents n’ont pas été là quand tu en avais le plus besoin. Dois-je te rappeler que vous allez bientôt avoir le même âge ? Serrer vous les coudes ! Je suis certain qu’en vous insultant c’est juste pour demander de l’attention. Il n’a pas ses parents. Et il n’en a jamais eu. Il est né d’une expérience de l’état. Toi, son propre père à leurs yeux, le rejette.


Le garçon se calma tranquillement grâce à l’attitude tranquillisante de Jongdae. Chanyeol pesait alors le pour et le contre dans sa tête.


- Que dois-je faire dans ce cas ? Je vais pas non plus arriver vers lui et lui parler tout gentiment.


Rien que cette pensée les fit rire, s’imaginant la scène. L’ambiance devint moins stressante, redevenant joyeuse.


- Non ne fais pas ça, le pauvre il ne capterait rien à rien. Essayez de vous comprendre. Ce serait déjà une très grande avancée dans votre relation. Luhan ne connait pas grand-chose à la vie. Apprends-lui les bases. Puis, je te rappelle qu’il est un hybride. Il aura ses premières chaleurs à ses dix-huit ans.


Le visage du père ne s’étant pas préparé à ça était hilarant pour Chen qui se retint de rire. En échange, et pour prévenir de son véritable départ, il lui claqua une bise et le prévint de repenser à leur discussion dans la nuit. Elle porte toujours conseil.


Chanyeol revint dans son appartement. Son meilleur ami était encore sur le canapé, cette fois-ci allongé de tout son long, à croire qu’il vivait ici. Alors il se dirigea vers la chambre de l’hybride, qui lisait un livre coréen. Adossé à la porte de la pièce, le propriétaire toussa pour que son fils le remarque.


- T’as signé le papier ? Je dois le rendre à mon école demain.


Le fiston se retourna vers le propriétaire de la voix qui commençait à se faire rauque. Il haussa les épaules, juste pour qu’on lui fiche la paix.


- Je sais que tu n’en as pas envie, mais t’as pas le choix. Je te promets de te laisser tranquille. Et, tu connaitras déjà Jongdae, Kai et Sehun. Donc tu ne seras pas tout seul.


- Je ne serais pas le seul hybride là-bas. Tu sens le chien à chaque fois que tu rentres du lycée.


- C’est quoi ton problème avec eux ? T’en es un, tu devrais déjà t’accepter avant de rejeter les autres.


Pas très loin derrière la porte, Jongin les zieutait se regarder d’un air méfiant. Chanyeol prenait encore sur lui pour ne pas trop s’énerver. Luhan s’accrochait à la couette de son lit pour ne pas se lever et le mordre.


Puisque le courant ne passait encore pas, l’hybride décida d’écouter les sages paroles de Jongdae. Il se mit debout et signa rapidement la feuille qu’il tendit au plus grand de la pièce. Il préférait encore s’avouer vaincu que de répondre à la question.


- Merci. T’as quand même intérêt à me dire ce qui ne va pas.


Pour toutes réponses, la porte de la chambre claqua après que l’homme aux grandes oreilles s’en fasse virer. Pour redonner un peu de joie dans cette ambiance glauque, Kai s’approcha de son ami et lui donna un petit coup de poing dans l’épaule.


- Grâce à vous, je sais qu’il ne faut jamais énerver ou contredire un chat. C’est mignon et méchant quand ça le veut.


- Ouais, les apparences sont trompeuses. Moi j’te le dis, c’est le fils d’un accouplement entre un démon et un ange déchu.


Eux qui se comprenaient un peu trop bien, décidèrent alors de regarder le film ‘L’armée des Anges’, avant d’aller manger et de se coucher. Pendant ces cinq semaines, ils avaient amélioré leurs cultures cinématographiques et musicales.


Cependant, avant de s’installer sur le canapé où Jongin avait téléchargé le film en vostco (voix originale sous-titrée coréen) Chanyeol invita Luhan à les rejoindre qui accepta seulement pour suivre et mettre en pratique les conseils de Jongdae. Ils avaient la même motivation sans vraiment le savoir, même s’ils s’en doutaient surement.



H & H



C’était le ding et dong, le jour-j, l’instant-t.


En bref, c’était l’heure de la première et véritable entrée de Luhan dans une école. Tout timide et accompagné de Jongdae, il se dirigea à l’accueil pour prévenir de sa présence au sein de l’établissement. En échange, la secrétaire lui donna un badge et son uniforme. L’ami de son père le félicita et l’emmena auprès de sa classe dont aucunes informations n’avaient été dévoilées jusque-là.


- Si tu as ne serait-ce qu’un problème, tu viens me chercher. Je t’ai montré où moi, Jongin, Sehun et Chanyeol étions.


- Oui, j’ai retenu le chemin. Merci beaucoup ! J’espère avoir le niveau pour suivre les cours.


- Déstresse, tu étudies le coréen depuis le mois de mars et nous sommes en septembre. Tu as un très bon niveau. Je te laisse, bon courage !


Le petit chaton regardait l’humain marcher avec élégance, d’après lui, pour rejoindre son maître, l’autre gars qui lui parlait pratiquement jamais, sauf pour le saluer et un autre qu’il n’avait pas souvent vu mais qui avait l’air sympa.


Alors puisqu’il ne pouvait pas rester là comme un idiot à fixer quelqu’un, il décida de rentrer dans la classe. Et pour avoir plus de classe, il avait caché sa queue dans son pantalon et ses oreilles dans un chapeau que le gentil Chen lui avait passé.


-


Ce dernier rejoignit ses amis le sourire aux lèvres et s’installa à son bureau. Son voisin l’interrogea du regard. Les deux autres vinrent de suite à sa rencontre. Le plus cool des coréens d’après l’hybride, fut assailli de questions par ce duo, sans qu’il ne puisse en placer une pour leur répondre.


- Hoy ! Jongin ! Sehun !, s’exclama Jongdae pour avoir l’attention de ses deux énergumènes.


Voilà, ils s’arrêtèrent de parler. Que ça faisait du bien à ses oreilles.


- Il va très bien et il va surement bien s’entendre avec les personnes de sa classe. Je lui ai proposé de manger avec nous et, marqua-t-il une pause en jetant un regard à Chanyeol, que nous allions en ville après les cours. Oui, tu devrais lui acheter des vêtements, un portable et des livres.


- Okay, répliqua le tuteur de l’enfant après plusieurs minutes de silence dans la conversation, nous irons faire ça. Toute façon, j’ai pas le choix.


- Super !, s’enjôla l’ami de Kai, j’ai jamais vraiment eu l’occasion de lui parler, j’ai hâte de voir qui est-il vraiment.


- Et moi donc !, riposta le basané assenant au précédent un coup de coude. Comme je suis proche de Chan, il m’évite presque comme la peste.


- Que vous êtes idiots, il est juste très réservé. Il a dû avoir une enfance pas très joviale, espérons que la fin de son adolescence se passe sans encombre, insinua l’enfant porte malheur à son voisin.


- Ça va être très difficile vu son caractère…


- Son cher papa sera là, et sa maman aussi j’imagine, hein ?, plaisanta toujours et encore le Jongin à l’attention de Chanyeol et Jongdae, qui pour l’instant jouait plutôt bien son rôle de maman, étant si attentionné envers l’hybride.


Les deux jeunes déjà pratiquement prêt à écouter le cours quand leur professeur arrivera, levèrent les yeux au ciel et soupirèrent, le tout d’une concordance pure et parfaite.



H & H



À peine une heure après le début des cours, le directeur de l’établissement recevait au sein de son bureau quatre de ses élèves, dont deux blessés par un cocard et quelques griffures et morsures, un à l’attitude nonchalante et le dernier très stressé.


- Puis-je savoir ce qu’il vous a pris ? Et je ne veux pas de ‘c’est lui qui a commencé’.


Les deux garçons en mauvais états se regardèrent d’un mauvais œil, aucun n’avaient l’air avoir envie de parler.


- Luhan, excuse-toi. Tu veux apprendre les bases de la vie, alors tout commence par le respect. Tu dois aussi répondre à Monsieur le Directeur, conjura Chanyeol à l’attention de son hybride qui avait intérêt de l’écouter.


- Je… Kyungsoo, excuse-toi aussi. Je sais bien que tu n’en as aucune envie, mais s’il te plaît, s’il vous plaît les garçons, souhaita fortement un petit bonhomme aux lunettes remontés sur son nez, aussi nommé Byun Baekhyun.


Sans vraiment avoir le choix, les battus s’excusèrent seulement au proviseur. Ce dernier comprenant très bien la rancœur qu’ils s’éprouvaient, les laissèrent sortir du bureau. Cependant il prévint leur maître de faire attention à ce que ça n’arrive plus.


-


Dans le couloir, Chanyeol réprimanda le chaton qui n’en avait rien à carrer. Baekhyun souri tendrement à Kyungsoo, un louveteau, qui le lui rendit. Les deux relations étaient très différentes, ce qui jalousait un certain grand bonhomme.


Alors puisque ce dernier était énervé, il ordonna à son hybride de retourner en classe sans embuscade. Les deux animaux mi- humains y retournèrent ensemble, l’un devant l’autre laissant un minimum de cinq mètres de distance.


L’on dit que l’animal était comme le maître, pour le coup c’était véridique. Les deux autres firent comme leur hybride. Ils n’échangèrent aucune conversation. Ils ne se supportaient pas.


-


Durant la pause du midi, le groupe composé d’humain attendait Luhan sur le toit de l’immeuble. Chanyeol raconta l’interaction entre Kyungsoo et Luhan. Sehun et Jongin évoquèrent plusieurs possibles causes de disputes lors de la première de cours. Jongdae en restait sceptique.


- L’hybride de l’autre intello a dû insulter Channie et donc le pauvre chaton l’a mal pris.


- Sehun, ce n’est pas ça ! Il a dû être jaloux que Luhan porte mieux que lui l’uniforme et qu’il soit intelligent par sa facilité à parler coréen.


- Bon sang, vous êtes irrécupérables vous deux. Ces deux petits sont plus réfléchis. La raison de cette dispute doit être bien forgée.


- Franchement, Jongdae ! Luhan peut très vite s’énerver sans se contrôler. Il n’a pas du aimer la tête de Kyungsoo, voilà tout. C’est comme la mienne. Elles ne lui reviennent pas.


S’en suivit un débat entre Jongin et Sehun qui voulaient trouver la meilleure raison de cette bagarre. Et un autre débat se déroula entre le père et la soi-disant mère qui protégeait son petit.


Puisque Luhan ne pointa pas le bout de son nez, la discussion continua jusqu’à la sonnerie de reprise des cours.


-


À la fin des cours, la bande d’amis attendirent de nouveau l’hybride, qui fit enfin acte de présence. Seulement, il ne parla pas, fallait pas trop en lui demander non plus. Et comme le petit ne pouvait pas être tranquille, un jeune homme de taille basique aux cheveux ébène et courts épela son nom en plein milieu de la cours. La honte…


- Bonjour ! Je m’apelle Yxing, ou Lay comme vous voulez. Je suis dans la même classe que Luhan, se présenta le garçon dont un léger accent sortait de sa bouche quand il parlait, des fossettes se creusait dans ses joues lorsqu’il souriait.


- Très bien, enchanté ! Chanyeol et voici mes potes, s’enchanta le plus grand des jeunes malgré lui, content que son petit se soit fait un potentiel ami.


- Je suis Jongdae, un de leurs amis tout comme Jongin et Sehun, présenta tour à tour l’apprenti chinois. Tu n’as qu’à venir avec nous. Nous allons faire quelques courses pour ton camarade.


Le dit « camarade » échangea un sourire avec le nouvel arrivant avec qui il avait discuté le midi même. Il avait préféré être avec lui que les quatre autres. Ils se dirigèrent tous les six en direction d’un grand magasin et ainsi Luhan put visiter la ville, chose qui le rendit extrêmement heureux.


Le chaton essayait des habits avec l’aide de Jongdae. Le duo d’imbécile, selon Chanyeol faisait un tour dans le magasin. Les deux personnes restantes discutaient entre elles.


- Tout se passe bien avec lui en classe ?, interrogea la perche à l’attention de Lay.


- Oui, sauf ce matin ! Je n’ai pas vraiment compris ce qu’il s’est passé. Luhan, ton fils adoptif de ce que j’ai compris, a sauté sur Kyungsoo. Je sais bien que les chats et chiens ne se supportent pas, mais il y a des limites, expliqua-t-il exaspéré de ce genre de comportements, lui qui voyait la vie en rose.


- Je ne pourrais pas t’expliquer son comportement, seul Jongdae est proche de lui.


- Nous le saurons peut-être un de ces quatre ! Oh et, comme il ne le sait pas non plus, je vais te dire un petit truc sur notre classe, signala Yxing d’un clin d’œil. Notre classe est un peu exclu de l’établissement. Elle a été créé seulement pour les hybrides ne voulant pas s’intégrer dans un lycée composé seulement de ça, révéla-t-il et coupa volontairement la parole à l’autre garçon qui voulait répliquer. Non, je n’en suis pas un. C’est compliqué, je te le dirais plus tard. Je suis juste content qu’il soit arrivé dans la classe. Je m’ennuyais un peu avec Kyungsoo. Il ne parle jamais, c’est bête. J’espère que je réussirais à les décoincer avant la fin de l’année.


- Tu y arriveras, je compte sur toi. Merci à toi d’être venu lui parler. Il a besoin de quelqu’un pour s’épanouir dans la vie.


D’un rire léger, le lycéen à l’accent fit comprendre à celui aux oreilles décollées qu’il allait extrêmement bien gérer. 


Entre eux deux, le courant passait très bien, comme pour ceux revenant des cabines d’essayages. Chanyeol régla les achats de son fils, argent qui venait de Monsieur Park, pendant qu’à côté Sehun faisait essayer à Luhan un chapeau qui avait l’air de lui aller.


Ces deux-là avaient l’air de bien s’entendre. Sehun savait être calme et montrait très peu ses sentiments, tout comme Luhan. Ils se ressemblaient un peu. Peut-être était-ce pour ça que l’hybride s’est laissé entrainer dans le magasin par l’humain pour essayer des magasins, et voir les maillots de bains, en prévision du prochain été.


- Non, Luhan, il ne va pas te servir cette année. Nous pourrons toujours revenir là avant l’été prochain. Et oui Sehun, tu pourras venir avec nous, trancha le père les yeux pratiquement derrière le dos.


Après ça, ils se dirigèrent vers un autre commerce. Le dernier achat fut payé et dans la poche. L’hybride avait pour la première fois de sa vie un simple portable servant à seulement à appeler et envoyer des sms, choses que Yxing et Jongin lui expliqueraient avec grand plaisir. Et puisqu’il fallait bien remplir les contacts du chaton, les personnes présentent rentrèrent une à une leur numéro de portable en plus de leur email.


-


L’appartement était plutôt calme quand leurs amis laissèrent Chanyeol et Luhan après les avoir aidé à débarrasser les sacs. La journée avait été plutôt bien remplie en évènement. La fatigue arriva bien vite. Ils s’assirent sur le canapé et allumèrent la télévision.


Le propriétaire hésitait entre le fait de commander une pizza ou faire à manger. Par pure surprise, l’hybride se leva précipitamment et se retourna vers son maître pour clarifier la situation.


- Je vais te faire à manger ce soir. Tu as été plutôt sympa aujourd’hui, même si tu t’es énervé contre moi ce matin. Mais, tu ne m’as pas demandé d’expliquer mon comportement face à Kyungsoo. Je te dirais mon problèm plus tard, quand j’aurais vraiment confiance en toi.


Le destinataire de ces paroles fut touché en plein cœur par cette gentillesse sorti de nulle part. Peut-être qu’en réalité ils pourraient un jour bien s’entendre. L’hybride avait les joues rouges et se tritura les doigts.


- Mais… Jongdae m’a envoyé par message une recette que tu aimes bien. Tu veux bien venir m’aider ? Je ne la comprends pas.


Une activité entre père et fils. Que demander de mieux ? Sans plus attendre, Chanyeol aida son colocataire à faire du curry au poulet. Lorsque le plat cuisait, la cuisine ressemblait à un concert en prise, l’un était assis sur la table à chanter, l’autre sur une chaise à jouer de la guitare.


Doucement mais surement, ils finiraient par s’entraider comme leur conseillait Jongdae. Et, peut-être un jour, ils auraient une bonne relation comme Baekhyun et Kyungsoo le montraient.