Chapitre 12 - Interrupter

par vs130695

 

 

Kris se réveilla dans les bras de Chanyeol. Il leva la tête pour rencontrer le visage de Chanyeol. Le blond piqua un fard et baissa la tête. Il se rappelait clairement ce qui s’était passé hier.

De la confession aussi. Etaient-ils vraiment ensemble maintenant ? Il ne le pensait pas…

Kris soupira, reposant sa tête sur le torse de Chanyeol. Ce qu’avait Chanyeol hier avait peut-être changé ce matin. Peut-être que la nuit dernière, Chanyeol avait parlé sans en penser un mot. Peut-être.

« Tu sens bon. » Kris sursauta, relevant rapidement la tête et frappa avec puissance le menton de Chanyeol. Les deux laissèrent échapper des gémissements de douleur.

« J-j-je suis d-désolé ! » S’écria Kris en touchant le menton de Chanyeol. Ce dernier avait vraiment l’air irrité. Mais quand il remarqua que Kris le regardait avec de la peur et du regret, il se radoucit immédiatement.

« Ce ne pas grave. C’est moi qui t’ai surpris, c’est ma faute. » 

Kris fut bouche bais face au ton inhabituellement doux.

Chanyeol rapprocha Kris de son corps, le tourna délicatement pour que son dos soit pressé contre son torse. Après ça, il enroula ses bras autour du corps de Kris,  enfouissant son visage dans le creux du cou de Kris.

« Tu sens si bon, comme une pivoine. Tu le sais ça ? » Kris frémit quand la voix de Chanyeol vibra contre sa peau, envoyant des frissons dans tout son corps. Chanyeol inhala profondément et Kris laissa sortir un petit gémissement quand le nez de Chanyeol toucha son cou. Kris couvrit immédiatement sa bouche de honte, ce qui fit sourire Chanyeol.

« Pas besoin de te retenir. J’aime quand tu gémis. » Kris gémit encore une fois quand la main de Chanyeol glissa en-dessous de son pyjama, touchant la peau sensible de son ventre plat.

« N-non maître. Nous devons aller à l’é-école. » Murmura Kris.

Chanyeol arrêta immédiatement ses caresses et grogna. Il pressa son front contre le dos de Kris.

« Pourquoi doit-on aller à l’école tous les jours ? » Chanyeol baillât en s’étirant. « Ces  professeurs sont chiants. Les cours sont ennuyants et les tests sont sans importances. »

Kris sourit simplement. Chanyeol ressemblait à un enfant quand il pleurnichait ainsi.

« Et toi, pourquoi tu te fatigue à aller tous les jours en cours ? Tu es déjà intelligent, non ? »

Kris fut pris de court face à cette question. Il se pinça les lèvres, essayant de trouver la raison de pourquoi il aimait l’école.

« Uhm… en fait la raison principale c’est la bourse. » dit Kris, ignorant la main de Chanyeol qui jouait paresseusement sur ses clavicules. « Si je deviens paresseux et  que je ne fais rien de mes journées, les profs annuleront ma bourse. Tu sais notre école est la meilleur de tout Séoul, je ne pourrais pas y étudier si je n’ai pas la bourse. »

« Tu es un génie de toute façon. » dit Chanyeol en se couchant sur le lit. « Tu ne penses pas que tu te forces trop ? Même sans étudier tu peux avoir de bons résultats. »

« Non, non ça ne marche pas comme ça. » Kris secoua la tête. « Je ne suis pas un génie. Je dois travailler dur pour avoir de bons résultats, comme les autres. »

« Non, c’est faux. Ces étudiants, ils étudient aussi tous les jours, mais ils ne peuvent pas atteindre ton intelligence. Tu es différent, tu es quelqu’un de spéciale. »

Kris rougit furieusement et Chanyeol aimait ça. Il aimait le rose qui teintait les joues de son petit-ami. C’était merveilleux sur lui.

« En fait, je ne suis pas si spéciale maître. Je suis une personne normale. C’est pourquoi je me consacre à étudier plus durement que les autres, comme ça je pourrais être une grande personne. Tout a un prix et si je veux être quelqu’un de meilleur, je dois viser plus haut. »

« C’est pour ça que tu es spéciale. » Chanyeol sourit en se couchant plus près de Kris. Ses lèvres effleuraient les joues de Kris mais l’autre se reculait, trop nerveux. « Tu n’es en aucun cas comme les autres. Tu es différent, de façon positive et j’aime ça. »

 Kris sursauta quand Chanyeol embrassa sa joue et se recula. Le géant sauta hors de son lit et s’étira encore une fois.

« Ok, on va en cours aujourd’hui. » Dit Chanyeol en se dirigeant vers la salle de bain. « Ah, et autre chose. »

Kris regarda Chanyeol interrogateur.

« Puisque maintenant nous sommes un couple, ne m’appel plus maître. Tu m’as appelé Chanyeol hier et je préfère ça, d’accord ? »

Kris rougit et se couvrit la bouche, ne pouvant pas croire que son maître venant juste d’admettre.

Il avait admis leur relation.

 

***

 

« Merde, je vois des choses en ce moment. » Myungsoo tenait sa tête de façon dramatique, reposant son corps contre Kai.

« Moi aussi, je pense que la fin du monde arrive ! Regarde ce qui se passe. Un Park Chanyeol, habituellement sans cerveau est en train d’étudier ! »

Chanyeol ne fit pas attention à ce que ses amis disaient. Il essayait de se concentrer sur son problème de math. C’était vraiment quelque chose de rare pour ses amis. C’est pourquoi, dès qu’ils l’ont vu, ils ont commençaient à se moquer de lui.

« Hey Yeol, ce livre ne te va pas du tout. Sérieusement. Repose-le. J’en ai des frissons ! » Kai protesta en s’asseyant en face de Chanyeol qui ne prit pas la peine de le regarder.

« Est-ce que par hasard tu ne lierais pas quelque chose sous ton livre ? Un magazine porno ? Parce que tu n’es pas le genre de type qui pourrait supporter ces nombres plus de deux secondes. » Myungsoo rejoignit lui aussi Chanyeol, touchant curieusement la main du grand.

« Putain les mecs, j’essaient de me concentrer là ! Ne me dérangez pas ! Dégagez ! » Chanyeol foudroya du regard ses deux amis.

Ils ne firent que rigoler.

« Je pense que tu es malade, Yeol. Est-ce qu’on doit t’amener à l’hôpital ? »

« Ou peut-être dans un asile ? »

« FERMEZ-LA ! » Chanyeol cria frustré et encore une fois, ses amis ne firent que rigoler.

« Mais plus sérieusement, qu’est-ce qui te possède ? Tu deviens de plus en plus bizarre chaque jour ! » Protesta Myungsoo, penchait sur la table pour avoir une meilleure vue de Chanyeol.

« Rien. J’ai juste envie d’étudier. » Répondit Chanyeol, monotone.

« Non tu n’étudies pas. Tu regardes juste le même problème depuis plus de dix minutes. On dirait même que tu vas t’endormir. »

Chanyeol ferma son livre avec une grande force, ce qui fit éclater de rire ses amis. Si seulement ces personnes qui se foutent de sa gueule comme si de rien n’était, n’étaient pas Kai et Myungsoo, Chanyeol les auraient déjà tué.

Kai, Myungsoo, Sehun et Zico étaient meilleures amis depuis le collège, spécialement Kai. Ils venaient tous de famille haut-placée et c’est pourquoi ils n’avaient pas peur de Chanyeol. Leurs parents étaient, tout comme les siens, puissants, riches et parfaits. Chanyeol était fier de les connaitre, depuis qu’il était petit il n’arrivait pas à  être ami avec les enfants de son école. Ils avaient peur de lui. Non, pas les enfants en fait. C’était leurs parents. Quand ils apprenaient que Chanyeol était le fils de Park Jin Young et Park Mi Sun, ils disaient immédiatement à leurs enfants de ne pas s’approchaient de lui. Chanyeol a donc grandi seul, à l’école comme chez lui. Quand Kai lui a parlé pour la première fois au collège, il se sentait enfin accepté. Et il chérissait vraiment cette amitié depuis.

« C’est le mec panda. » commenta Myungsoo quand il aperçut Tao passer devant leur classe.

Chanyeol se leva, en alerte. Tao marchait vraiment vite, et Chanyeol savait où le garçon allait.

Kris !

 

***

 

« Tes notes ce sont finalement améliorés. Je suis tellement contente. » Miss Eugène lui sourit en lui donnant son test. « Si tu continues à travailler ainsi, je suis sûre que tu ne perdras pas ta bourse ce semestre. Comme d’habitude. »

Kris avait un grand sourire aux lèvres face à la note écrite sur son test ? A+. Parfait.

« Merci, miss. Je travaillerais plus. » Kris souriait à son professeur titulaire.

« Je suis aussi contente par qu’il semblerait que Park-ssi ait arrêté de t’embêter. J’étais tellement inquiète parce que tu as loupé les cours dernièrement.  Je pensais que tu ne pourrais pas le gérer. »

Kris pouvait détecter un soupçon de regrat dans la voix de son professeur. Il lui sourit et lui dit que tout allait bien maintenant.

Après avoir discuté encore un peu, Kris sortit du bureau de son professeur pour se dirigeait vers sa classe. Ce matin, il avait dit à Chanyeol qu’il devait finir quelques rapports qu’il avait manqué quand il n’était pas venu en cours. Son petit-ami avait accepté à contrecœur et Kris avait souri à sa moue boudeuse. Kris commençait à se sentir confortable avec Chanyeol. Son petit-ami avait arrêté d’utiliser la force avec lui et il aimait vraiment se changement. Kris regarda sa montre. Il lui restait dix minutes avant que les cours ne commencent. Devrait-il aller voir son petit-ami ?

Kris rougit.

Petit-ami.

Kris était au milieu de ses pensées quand une main l’attrapa par derrière. Kris se tourna et fut surpris de coir Tao. Kris était sur le point de protester mais tao le fit taire immédiatement. Il l’emmena dans les toilettes des garçons et lança un regard dans le couloir.

« Ça va il a perdu ma trace. Maintenant Kris gege, ton maître n’est pas là, donc tu peux me dire ce qu’il t’a fait. »

 Kris écarquilla les yeux. «Q- qu’est-ce que tu vaux dire ? J-je ne c-comprend pas. »

« Kris-ge ! S’il-te-plaît, dis-moi la vérité ! » Tao attrapa les épaules de Kris et le secoua doucement. « Je sais tout ! Jessica m’a tout dit ! Maintenant je veux juste que tu me dises ce qu’il t’a fait, et je te ferais sortir de chez lui ! »

Kris soupira. Jessica lui avait tout dit ? Alors maintenant Tao savait que Chanyeol était son maître ?

« N’es pas peur, ge. Je ne le laisserais pas te faire du mal. Tu peux venir à la maison avec moi aujourd’hui, tu vas rester chez moi jusqu’à ce que mon père ait finit de s’occuper de ça. Il y aura aussi Jessica. Plus besoin de t’inquiéter. »

Kris ne pouvait même pas en placer une. Son esprit était embrumé pour comprendre ce que Tao disait. Mais soudainement il se souvint des mots de son professeur.

« Non ! Non tu ne peux pas, Tao. Restes en dehors de tout ça. Park Chanyeol est dangereux. Tout va bien entre nous deux, donc tu n’as pas besoin de t’inquiéter. Dis à Jessica que je vais bien. Je peux te le garantir. » Dit Kris nerveusement. Il ne voulait pas que Tao ou Jessica soit blessé.

« Tu n’as pas à te faire du soucis pour moi ge. Je ne serais pas blessé. Je peux gérer Park Chanyeol et ses hommes. Ais confiance. »

« Tao ! C’est toi qui m’as dit de ne pas rigoler avec Chanyeol ! Ne fais rien de stupide ! »

« Oui, ne joue pas avec ce Park Chanyeol.  Mais tu dois aussi savoir que personne ne peut rigoler avec Huang Zitao. » Dit Tao d’une voix grave, et Kris se figea.

Tao était devenu fou.

« Je… »  Kris inhala. « Je suis bien avec Chanyeol, Tao. Il me traite bien. Il ne m’a jamais blessé, ni même maltraité. »

« Tu mens. » Tao rigola. « Ce gosse, cette brut, bien sûre qu’il a posé ses sales doigts sur toi. S’il-te-plaît, ge ! Ais confiance en moi et éloigne toi de lui ! »

« Tao, écoute ! » Kris cria presque alors qu’il agrippait les mains de Tao. « Moi et Chanyeol, on est ensemble. »

Tao avait la mâchoire qui pendait, incapable de croire ce qu’il venait d’entendre. Kris le regardait, sérieux.

« Q-quoi ? »

« Park Chanyeol et moi, on sort ensemble. »

« Hein ? »

Kris se mordit la lèvre, ne sachant comment expliquer tout ça à Tao. De son côté, Tao était figé.

« C’est des conneries. » Tao sortit de ses pensées. « Putain, ge ! C’est si difficile de me dire la vérité ??? »

« Ce n’est pas un mensonge ! » Kris cria, frustré. « Nous sommes officiellement ensemble ! Je le jure ! »

Tao détourna le regard, incapable d’accepter la vérité. Son corps entier tremblé de colère, et ses poings se contractaient.

« E-et… » Kris agrippa doucement le bas de son t-shirt, la voix tremblante. « J-je l’aime… »

Voilà. Tao avait explosé. Il s’était précipité hors des toilettes, laissant Kris seul. Tao était tellement énervé et confus. Comment Kris pouvait dire ça ? Pourquoi n’avait-il pas confiance en lui ? Et le plus important, pourquoi Kris sortait avec Chanyeol et avait dit qu’il aimait ce gamin ?

C’était des conneries.

Tao entra dans sa salle de classe et attrapa son sac. Il sortit de la salle mais heurta quelqu’un. Il leva la tête et vit Sehun. Ce dernier n’avait même pas eu le temps de se plaindre que Tao le fusilla du regard.

« Ecartes-toi de mon chemin. »

Sehun fut surpris. Quand il vit que le plus jeune ne bougeait pas, Tao le poussa rudement et sortit de la classe. Sehun fronça les sourcilles.

Bordel. Est-ce que c’était de sa faute ? Et où est-ce qu’il allait ?

Tao ne manquait jamais les cours. Sehun alla jusqu’à son bureau et inclina la tête vers la table de Tao. Ses sourcilles se levèrent face à l’enveloppe tombée à côté de sa table. La curiosité amena Sehun  à la ramasser et à la lire.

A : Wang Zi Tao.

Sehun était confus. Wang ? Ce n’était supposé être Huang ? Il regarda la lettre une fois de plus. Cette lettre avait l’air sérieuse, ce n’était pas le genre de lettre envoyée par l’école ou quelque chose du genre. Sehun regarda le logo de la lettre. Il avait l’impression de l’avoir déjà vu quelque part. Puis il se souvint. N’étais-ce pas le logo de la plus grande compagnie de Séoul ? La SM? Mais alors, pourquoi cette compagnie avait envoyé une lettre à Tao ? Est-ce que ce dernier essayé de travailler pour la SM ? Il était trop jeune, ça n’avait pas de sens ! La compagnie rejetterait sa candidature ! La SM était une très grosse compagnie et ceux qui la dirigeait faisait partie de la SM organization, l’une des organisations mafieuse les plus craintes de Séoul avec celle  de Park et de Yang. Le propriétaire la SM organization, Lee So Man est une personne très stricte et mystérieuse. Les compagnies et la mafia se portent bien même si Lee So Man s’en occupe rarement.

Sehun ouvrit l’enveloppe avec hâte. Il lut la première phrase le cœur battant rapidement. Ses yeux s’écarquillèrent.

 

A : Jeune maître Wang Zitao.

La SM company a fait une opération commerciale et a également conclut un accord avec la YG company à propos de…

 

Sehun sursauta quand le papier lui fut arraché des mains. Il tourna la tête pour rencontrer le visage furieux de Tao.

« Qu’est-ce que tu fous ? Tes parents ne t’on pas apprit à ne pas toucher ce qui ne t’appartiens pas, hein ? »

Sehun déglutit. Tao était si intimidant. Ses yeux reflétaient de la colère et la façon dont il avait transformé la lettre en une petite boule avait effrayé Sehun. Le plus jeune se recula, les mots bloqués dans la gorge. Tao ne rien de plus et laissa Sehun.

Sehun reprit sa respiration et fronça immédiatement des sourcilles.

C’était quoi ça ?! Pourquoi Sehun était aussi intimidé par le panda ? Sehun passa sa main dans ses cheveux, frustré. Mais il se souvint ensuite de la lettre.

Attendez… Jeune maître ?