Chapitre 14

par Kawai-Chupsie

- Tu viens chez moi ? 


- J'ai pas trop le choix je crois.


- Effectivement ! 


Chanyeol lui offrit un énorme sourire, dévoilant par la même occasion l'intégralité de ses dents. Il attrapa la main de son amant, et l'emmena de force jusqu'à l'extérieur de l'université.

Baekhyun était heureux. Il avait hâte de retourner dans le petit cocon quotidien de Chanyeol. De plus, il n'avait aucune envie de rentrer chez lui, en compagnie de ses parents. C'est donc le sourire aux lèvres qu'il rejoignit leur petit groupe d'amis, sans pour autant avoir lâché la main de son géant. 


- On va pas rester longtemps hein, on a... des trucs à faire, expliqua Chanyeol une fois au milieu de ses amis. 


- Bah, partez tout de suite alors, se moqua Chen.


- Tssss.


Finalement, Baekhyun et Chanyeol ne restèrent en effet pas très longtemps, et prirent rapidement le chemin qui les mènerait jusque chez le plus grand. Leurs mains ne s'étaient pas lâchées une seule seconde, mais aucun des deux ne voulait le contraire. Ce simple contact les rassurait, prouvant bien que l'autre était toujours là.


- Tu vas pas me violer hein ? se méfia Baekhyun en haussant un sourcil.


- Ça te déplairait vraiment ? questionna Chanyeol, un sourire malsain plaqué sur le visage.


- Qui sait ? 


- Aaaah, ne réponds pas à ma question par une question ! 


- C'est toi qui a commencé Babo Channie ! 


Chanyeol se mit à rire comme un idiot et lâcha la main de son amant. Il le prit alors par l'épaule, et l'attira plus près de lui, pour finalement lui ébouriffer les cheveux. Baekhyun rigola à son tour et c'est donc dans la bonne humeur qu'ils arrivèrent chez le plus grand. 


* * * * * * * * * * * * * *


Luhan ouvrit doucement la porte de son modeste appartement, et y entra en baillant. Il eu à peine le temps de retirer les clefs de la serrure, qu'un grand blond le bouscula pour finalement se laisser tomber de tout son long sur le lit. 


- Sehun, c'est MON lit, releva Luhan en posant ses clefs sur la commode de l'entrée. 


- Nah. C'est NOTRE lit. Et de toute façon tu pourras pas m'en faire sortir tout de suite. J'suis crevé. 


Luhan sourit doucement en entendant son petit ami. Effectivement, Sehun avait l'air totalement épuisé par sa journée, et ses yeux se fermaient doucement alors qu'il était à plat ventre sur le matelas. 


Le petit blond s'approcha donc de son lit discrètement, et s'installa confortablement sur le bassin de son petit ami. 


- Pousse-toiiiii.. grogna Sehun la tête dans l'oreiller. 


Mais Luhan ne l'écoutait pas. Ou du moins, il feignait de ne pas l'avoir entendu. 

Il s'approcha de son oreille droite, et se mit à la lécher sensuellement.


- Aah.. Luhanie..


- Mmh? 


- C'est de la triche.. Tu m'as emprisonné là, j'peux même pas bouger. 


Luhan lâcha un petit rire et mordit le lobe de son amant, qui ne pût d'ailleurs pas retenir un soupir de bien être. 


- C'est vrai. Tu es donc à ma merci.. reconnu Luhan en caressant la chevelure blonde de Sehun. 


Il laissa son oreille tranquille, et se mit à torturer la nuque blanche de son vis à vis. Il commença par de légers baisers, et finalement il s'amusa à y laisser parcourir sa langue sous les gémissements encore faibles de son amant. 


Mais ce n'était pas assez. Luhan voulait le faire gémir bien plus fort. Et cela ne pouvait pas arriver s'il restait dans cette position. Il se sépara donc de son grand blond, et le poussa pour qu'il se mette sur le dos. Ce que Sehun fit rapidement. Lui aussi avait hâte de connaître la suite. 


Luhan s'assit à califourchon sur le bassin de Sehun, et retira sa propre chemise. Il lui offrit un petit sourire pervers, et passa une main dans ses cheveux. Il s'approcha de son visage, et, lentement, leurs lèvres se scellèrent en un baiser doux et amoureux. 


Mais le plus petit se détacha vite de son amant. Il déboutonna peu à peu la chemise de ce dernier, s'attardant sur chaque bouton, souhaitant le faire languir un peu plus à chaque seconde. Une fois son torse complètement exposé, Luhan se pencha pour effleurer de ses lèvres, les muscles parfaitement dessinés de son beau blond. 


Encore une fois, un sourire pervers prit place sur son visage, lorsqu'il croisa les boutons de chair de son petit ami. Il savait que c'était un partie extrêmement sensible pour le plus grand, et il en profitait. 


Sans le prévenir, sa langue fit son apparition pour la énième fois, et il entortilla de son membre rose, le bouton de chair gauche de Sehun. 

Le blond gémit fortement à ce contact, faisant sourire de satisfaction le plus petit qui continuait de le martyriser de la sorte. Tout en caressant de ses mains, le torse chaud de Sehun, il léchait avidement ses nouveaux petits jouets. 



Mais Sehun, n'en pouvant plus, attrapa son amant par les épaules, et inversa avec force les positions. 


- À mon tour de m'amuser


Il se jeta sur les lèvres de Luhan, et l'embrassa avec fougue. Leurs respirations s'accéléraient tandis que leurs lèvres se mouvaient langoureusement l'une contre l'autre. 

Sehun posa une main à côté de la tête de son amant, et de l'autre, sans rompre leur baiser pour autant, il défit la ceinture de ce dernier. 


Le plaisir qu'ils partagèrent ensuite ne put que les rapprocher, et comme d'habitude, aucun des deux ne fut déçu.


- C'était parfait. Tu es parfait... Souffla Luhan

- Ce sera encore mieux la prochaine fois Luhanie.


* * * * * * * * * * * * * *

- À demain mon Channie ! 


Baekhyun embrassa une dernière fois son amour, et quitta l'appartement. Il frissonna une fois arrivé à l'extérieur. L'air était particulièrement frais ce soir. Et pour cause, il était 23h passées, et le mois de décembre avait amené avec lui le froid et bientôt, la neige.

Le châtain ferma un peu plus son manteau, et ajusta son écharpe. Il ne voulait surtout pas tomber malade.


Il avançait déjà depuis quelques minutes, lorsqu'il se rendit compte que quelqu'un le suivait. Impossible de dire qui, et depuis combien de temps, mais il en était sûr, un homme se trouvait juste derrière lui. Il se racla la gorge, et accéléra le pas pour rejoindre son arrêt de bus. Il n'était pas loin, encore deux minutes...


Depuis l'agression de Jaejin, puis la sienne, Baekhyun commençait à avoir peur de tout. Il pouvait se faire avoir à n'importe quel coin de rue, et l'atmosphère de cette soirée était tout sauf rassurante.


Finalement, il arriva rapidement devant son arrêt de bus. Pourtant, l'homme derrière lui continuait d'avancer. Il se rapprochait dangereusement de lui, mais son visage était dissimulé sous une capuche noire.

« Pitié, que ce ne soit pas encore un de ces abrutis... » priait Baekhyun intérieurement, alors que la panique commençait à l'envahir.

Une main se posa sur son épaule, et Baekhyun sursauta violemment, sans retenir un cri pas du tout viril de sa bouche.


- Tu cries comme un fille, remarqua l'homme en enlevant sa capuche noire.


- PUTAIN JONGIN JE VIENS D'AVOIR LA PEUR DE MA VIE !!!


- Désolé petit bacon, c'était pas mon but, s'excusa Jongin en faisant la moue


Il était tellement mignon ainsi, que Baekhyun ne pût que lui sourire. Finalement, le bus arriva vite, et ils montèrent rapidement dedans. Il s'avérait être plutôt vide, mais ils s'installèrent tout de même au fond.

Encore quarante cinq minutes de trajet... Mieux valait pour Baekhyun que ses parents se soient couchés, ou il allait passer un très mauvais moment en rentrant. 


- Tu rentres tard, tu devrais faire attention dans la rue, fit Jongin en détournant le regard.


- Roooh, on dirait Channie ! Tu vas pas t'y mettre non plus !


- Non, non... Mais on sait jamais, avec ce qui s'est passé l'autre soir..


Baekhyun leva les yeux au ciel et soupira. Ses amis faisaient toute une montagne pour un événement déjà passé. Ils en devenaient presque lassant. Certes, il avait peur de marcher seul à présent, mais ses agresseurs avaient été clair : il n'était pas l'homme qu'ils cherchaient. Il n'y avait donc plus de soucis à se faire !


- Ils ont dit que je leur servais à rien. Faut plus s'inquiéter pour ça maintenant.


Jongin marmonna dans son coin, mais n'ajouta rien. Baekhyun pouvait être vraiment borné. Cela ne servait à rien de le résonner. Et de toutes manières, Jongin était là ce soir, au cas où..


- Et toi ? Tu vas où aussi tard ? T'es au courant qu'on a cours demain ?


Jongin eu un sourire en coin, et pointa son sac à dos du doigt.


- Je dors chez Kyungie.


- Encore ?!


Le brun esquissa un léger rire et laissa son regard divaguer à travers la vitre du véhicule.


- J'en ai besoin. Quand il a arrêté de me parler, je me suis vraiment senti mal. C'est un peu comme si Kyungie était ma drogue, et que j'ai pas eu ma dose quotidienne pendant quelques temps. Je me rattrape en fait.


Baekhyun sourit à son tour à ces paroles. Il était heureux de voir à quel point Jongin tenait à son ami. Même si ses sentiments s'avéraient différents de ceux de Kyungsoo, leur amitié allait probablement rester aussi forte pendant bien des années. Baekhyun espérait de tout son cœur qu'aucun obstacle ne vienne déranger leur si belle relation. Ce serait un tel gâchis..


- J'ai peur de le perdre, soupira Jongin sans lâcher la vitre du regard.


Baekhyun posa alors amicalement sa main sur le genou de son ami, et le tapota de manière voulue réconfortante.


- Crois moi, tu ne le perdras pas.



* * * * * * * * * * * * * *


- Suho-hyung ! 


- Oh, Baekhyun ! T'as pas cours à 8h? 


Le châtain s'installa aux côtés de son ami, et retira ses écouteurs. Puis, il soupira, et secoua la tête.


- Mon réveil a pas sonné.


Suho pouffa et lui frappa l'arrière du crâne. Il aurait voulu le sermonner un moment, mais quelque chose d'autre attira son attention. 


- Baekhyun, qu'est-ce que tu as sur la lèvre ? 


Le plus jeune passa ses doigts sur sa bouche et l'effleura doucement. Il tressailli en sentant sa blessure toute fraîche, mais tenta de ne pas le montrer. 

Il offrit un regard voulu réconfortant à son ami, et baissa nerveusement ses manches. 


- C'est rien, aha, je me suis ramassé dans la rue hier aha. Je suis pas doué hein? plaisanta Baekhyun


Mais il changea rapidement de sujet. 


- Eh toi, pourquoi t'es jamais avec Lay en ce moment?


Suho se renfrogna doucement dans son siège. Baekhyun ramenait encore ce sujet sur le tapis, alors que le plus vieux faisait tout pour ne pas en parler. Lay était presque devenu un sujet tabou pour lui, il n'avait vraiment pas envie d'en discuter. 

Il allait ouvrir la bouche pour demander à son ami de ne pas parler de ça, lorsque les portes du bus s'ouvrir sur... Lay.


- Oh ben tiens, quand on parle du loup. Je vais l'appeler.


- Non !!! Non, s'il te plaît Baekhyun.. supplia Suho et s'enfonçant dans son siège. 


Trop tard. Baekhyun agitait la main dans tout les sens, et évidemment, Lay l'avait remarqué. D'un autre côté, tout le bus l'avait remarqué. 

Le jeune homme s'approcha donc du châtain en souriant, mais ce sourire s’effaça bien vite lorsqu'il remarqua la présence de Suho. Il s'installa malgré tout aux côtés de Baekhyun, feignant de ne pas avoir vu son "meilleur ami". 


Baekhyun secoua la tête, désespéré. Il ne savait pas ce qui se passait entre ces deux là, mais ça ne pouvait pas rester comme ça. D'abord Kyungsoo et Jongin, maintenant Lay et Suho. Non, c'était hors de question. 

Baekhyun se leva d'un seul coup, et prétexta qu'il n'aimait pas cette place. Il se dirigea donc vers l'entrée du bus, obligeant ses amis à se faire face. 


- S-Salut, tenta Suho en lui souriant timidement. 


- Salut.


C'était froid, c'était sec, c'était tout sauf aimable. Lay n'était pas dans son état normal. 


- Tu es toujours avec Tiffany? 


- Non. 


- Oh..


Suho se leva en soupirant, décidé à quitter cette place. 


- Où tu vas ? Demanda soudainement Lay 


- Ailleurs. Je crois que la barre en fer à l'entrée du bus me répondra plus amicalement que toi. Sérieux, arrête de toujours rejeter la faute sur moi. Avant je disais rien, mais ça commence sérieusement à être chiant.


* * * * * * * * * * * * * *


Suho n'était pas dupe. Il avait bien compris que la blessure à la lèvre de Baekhyun, ne résultait pas d'une simple chute. Il avait certes voulu lui cacher, mais ses faux rires et ses gestes nerveux l'avaient trahis.

Le plus vieux tendit discrètement l'oreille pour espionner ses deux amis. Baekhyun venait d'être emmené de force par Chanyeol dans leur classe. C'était la pause, et apparemment, le grand souhaitait s'entretenir avec son petit ami...


- Mais non, c'est rien.


Baekhyun. La lassitude se sentait dans sa voix. Et pourtant, il semblait aussi inquiet que Chanyeol.


- Mais ça fait UNE SEMAINE que tu me dis ça Baekie ! Fais voir tes bras.


Rien. Suho n'osait pas se retourner. Après tout, cela restait une discussion privée.


- Baekhyun, s'il-te-plaît... Montre-moi.


Un blanc. Puis Suho entendit Chanyeol soupirer, exaspéré. Il ne savait absolument pas de quoi ils parlaient, mais tout cela avait l'air grave.


- Ils s'en prennent à toi tous les soirs ? Tu devrais dormir chez moi, au moins pendant les vacances, dès demain tu..


- Non, Channie, je peux pas. Mes parents n'accepteront pas. Mais arrête de t'inquiéter, c'est bientôt fini. Ils vont se rendre compte de leur erreur, et tout rentrera dans l'ordre.


- Quand ? Et s'ils ne s'en rendent compte que dans trois mois ? Hein ? Ils vont finir par te tuer !!! C'est ça que tu veux ?? Baekh...


Un reniflement. Deux reniflements. Suho se retenait du mieux qu'il pouvait pour ne pas se retourner. Il n'y avait presque personne dans la classe, et heureusement. Lui même se sentait gêné d'être présent pendant cette discussion. Jongin était là aussi. Mais lui ne se gênait pas pour les regarder. Il arborait un regard désolé, et se mordait nerveusement la lèvre inférieure.

Suho fronça les sourcils. L'attitude de Jongin était tout aussi suspecte que celle de Baekhyun le matin même... Il secoua la tête. Encore une fois, il s'imaginait qu'il pouvait tirer des suppositions de simples gestes. Ridicule. Il se concentra à nouveau sur la discussion de Chanyeol et Baekhyun, bien qu'il savait pertinemment que ce n'était pas une bonne chose.


- Non... Baekie, s'il-te-plaît, ne pleure pas... Je... Pardon... Je sais que je suis dur avec toi, mais c'est parce que j'ai peur. Je ne veux pas te perdre Baekhyun, comprends-moi...


C'en était assez. C'était leur vie privée, Suho n'avait rien à faire ici. Il se leva de sa chaise, et quitta la salle en s'étirant. Plus que deux heures de cours théoriques, puis une après midi, et ce serait enfin les vacances. Les vacances de Noël.


//


Jongin de son côté se mordait les doigts. Il ne savait pas quoi faire. Il était totalement perdu.


D'après ce qu'il savait de Chanyeol, Baekhyun refusait de lui parler de ses agresseurs. Il avait bien trop peur que son géant se retrouve lui aussi embarqué dans cette histoire. Il souhaitait le protéger, même si lui se faisait maltraiter tous les soirs, depuis maintenant cinq jours.


De son côté, Chanyeol ne voulait qu'une chose : venger son petit ami, et rencontrer ses agresseurs pour en finir une bonne fois pour toutes !



Et Jongin...

Jongin savait tout. Il connaissait les agresseurs, il avait déjà su qu'ils s'en prendraient à Baekhyun, et pourtant, il ne faisait rien. Il n'y arrivait pas. Pourquoi ? Il n'en avait aucune idée. Il sentait que quelque chose allait vraiment mal tourner s'il en parlait. Mais ne serait-ce pas le cas aussi, s'il se taisait ?


Ce Byu qu'Himchan et Daehyun cherchaient.. Et si c'était Baekhyun ? Byun Baekhyun ?