Chapitre 10

par Kawai-Chupsie

Baekhyun se rendit tranquillement dans sa cuisine. Pour une fois, il était décidé à prendre un bon petit déjeuner avant de partir à l'université. En général il n'avait pas le temps, ni l'envie, mais cette matinée ne semblait pas vouloir entrer dans ses habitudes. 


Il prit donc un bol, une boîte de céréales, et un peu de lait, puis s'installa à table. Mieux valait pour lui qu'il mange à sa faim car ce matin, ils avaient sport, chose qui ne le réjouissait pas tant que ça. Il haussa les épaules et se contenta de déguster ses céréales sans vraiment réfléchir. 


- Bonjour mon chéri, bien dormi ? lui demanda sa mère en entrant à son tour dans la cuisine, un grand sourire sur les lèvres. 


- Mmh. 


- Je suis contente que tu aies pu revoir Jaejin. Ça faisait longtemps. Et maintenant ce sera plus fréquent étant donné qu'on a déménagé d...


- Pourquoi vous continuez de tout me cacher? la coupa Baekhyun en s'arrêtant de manger.


Il venait de reposer sa cuillère avec rage sur la table, conscient que la discussion allait mal tourner. Mais il en avait assez de tous ces non-dits, et il voulait avoir des explications. 

Sa mère fit mine d'être surprise par son comportement, notamment par sa question, et ne répondit pas tout de suite. De tout manière, elle ne voulait pas lui répondre. 


- Réponds à ma question maman.


Son visage était de plus en plus fermé. Lui qui se sentait de si bonne humeur en se réveillant, tout s'était évaporé en seulement quelques secondes.


- C'est pour ton bien. répondit-elle finalement.


- Pff. Je crois pas non. Pour le vôtre peut-être, mais pas pour le mien. Bande d'égoïstes. 


Sur ce, il se leva, et quitta la pièce, laissant son bol et sa cuillère en plan, sur la table de la cuisine. Encore une fois, il partait le ventre -presque- vide. 


* * * * * * * * * * * * * *


"Bon sang, mais qu'est ce qu'il fiche?"


Baekhyun attendait devant chez lui. Cela faisait déjà dix minutes que Kyungsoo aurait dû sortir, mais aucun signe de lui. Il commençait à faire froid dehors pour le châtain, et si son ami ne se dépêchait pas, ils allaient finir par être vraiment en retard. Il n'arrêtait pas de jeter des coups d'œil furtifs à sa montre, tout en soupirant d'agacement. En plus de cela, il ne répondait pas au téléphone. 


Finalement, il se leva, conscient que s'il ne bougeait pas il allait finir congelé sur place. Il marcha dans l'allée de la demeure de Kyungsoo, et une fois devant la porte, il y frappa rageusement. 

Rien. 

Il posa délicatement la main sur la poignée, et poussa dessus. À sa grande surprise, la porte s'ouvrit doucement. Bizarre. 


Baekhyun entra tout de même dans la maison, se jurant de disputer son ami sur le fait qu'il ne s'enferme pas dans son habitat, alors qu'il y vivait seul. 


- Kyungsoo? 


Pas de réponse. Baekhyun commençait à s'inquiéter. Son ami était toujours à l'heure, et même en avance. Mais cette fois ci, le silence régnait dans le hall, tandis que Baekhyun montait les escaliers. 


Il arriva devant la porte de la chambre de Kyungsoo, et allait y entrer, lorsque son téléphone sonna dans la poche de son uniforme. C'était Suho. 


- Ouais?

- Baekhyun, vous faites quoi? Le bus est au bout de la rue, grouillez-vous ! 


Baekhyun soupira. Bien, ils allaient être en retard, stupide Kyungsoo. 


- Prends-le, ne nous attends pas, on va arriver en retard. Mais préviens le prof quand même quand tu arriveras s'te plait. 


- Ok, à tout à l'heure alors! 


- Merci, à tout à l'heure!


Il raccrocha et rangea son portable. Suho allait prévenir le professeur de leur retard, c'était déjà ça. Car, aujourd'hui, le cours de sport se faisait en interclasse, avec la classe B, celle de Suho, Chanyeol et compagnie. Au moins quelque chose de positif. 

Il arrêta de réfléchir, et poussa la porte de la chambre. 



- Putain Kyungsoo! 


Baekhyun n'avait pas pu garder ces paroles pour lui. Son ami était encore dans son lit, la couette remontée jusqu'à ses oreilles, dans la pièce presque plongée dans le noir. 


- On est en retard abruti ! Lève toi ! hurla Baekhyun, sidéré par la nonchalance de son ami. 


- J'irai pas, marmonna Kyungsoo sous sa couette. 


- Ah ? Et pourquoi ?


- Pas envie. 


Baekhyun leva les yeux au ciel. Non mais sérieusement, ce n'était pas une excuse ça. Il traversa rapidement la pièce, et alla ouvrir les volets. La lumière pénétra dans toute la chambre, agressant les pauvres yeux de Kyungsoo qui venait de les ouvrir. 


- Noooon, referme! se plaignit Kyungsoo en se cachant à nouveau sous sa couette.


- Pas question! Tu vas te lever, et vite ! 


- Non ! 


Bien, Kyungsoo n'avait pas l'air de vouloir faire d'effort. Son ami allait donc devoir utiliser la manière forte. Il se jeta rageusement sur le lit, écrasant le brun de tout son poids, risquant même de l'étouffer. 


- Tu vas te lever oui ?! 


- Aaah non ! Je veux rester ici ! Je veux pas y aller ! 


- C'est ça ouais. Tu iras à l'université, même si je dois te tirer par la peau des fesses! 


//


Cette fois, Kyungsoo était totalement réveillé. En même temps, il n'avait pas vraiment eu le choix. Entre la tentative d'étouffement de la part de Baekhyun, son attaque de chatouilles, et le supplice de la couette retirée de force, il avait rendu les armes. 


- Tu as deux minutes pour t'habiller, pas une de plus! ordonna Baekhyun en quittant la chambre. 


Quel bourreau. Aucune pitié. 


Kyungsoo continua de s'apitoyer sur son sort, tout en obéissant à son ami. 

Il ne voulait vraiment pas aller en cours. En plus de LE croiser ce midi, il devait passer la matinée avec Lui, à cause de ce stupide cours de sport. Le sort s'acharnait contre lui. 


Une fois totalement habillé, il fit son sac en quatrième vitesse, et se coiffa plus ou moins bien. Peu lui importait à vrai dire, de toute façon il perdrait toute crédibilité après le sport. 


Baekhyun ne frappa même pas à la porte cinq minutes plus tard. Il avait laissé suffisamment de temps à son ami en plus, et il était vraiment l'heure de partir s'ils voulaient avoir le prochain bus. 


- Baekhyun... J'ai vraiment pas envie d'y aller. soupira Kyungsoo en s'asseyant sur son lit. 


Le châtain allait lui hurler dessus pour la énième fois de la journée, mais il s'abstint. Son ami semblait vraiment tracassé, et tout ce dont il avait besoin, c'était de son soutien. Il s'installa donc à ses côtes, malgré l'heure qui tournait, et le prit par l'épaule. 


- Mon petit Kyungsoo, dans la vie, y'a des hauts et des bas. Mais si tu te laisses abattre au premier obstacle, tu ne pourras jamais avancer. Tu es un mec fort, je le sais, alors relèves-toi et fais face à tes problèmes, aussi difficiles qu'ils soient. 


- Non... Je ne suis pas un mec fort comme tu dis. Je suis une tapette qui s'enfuit au moindre soucis, affirma Kyungsoo en baissant la tête.


- Tu dis n'importe quoi, arrête de te rabaisser comme ça !


- Mais c'est la vérité ! C'est à cause de Jongin, c'est de sa faute! s'emporta Kyungsoo en se levant. Dès que je le vois, je perds tous mes moyens, j'arrive même plus à réfléchir ! Je me sens super mal quand je pense à lui, et on peut plus passer de temps ensemble comme avant ! Je le repousse dès qu'il s'approche de moi parce que je me sens pas bien, et j'ai le cœur qui va exploser dès que je reçois un texto de lui ! Putain Baekhyun, tu vois bien qu'il y a un truc qui cloche chez moi! 


Il se laissa retomber sur son lit, de petites gouttes salées s'échappant doucement de ses yeux. Baekhyun se mordit la lèvre en s'approchant de lui. Il ne voulait pas le brusquer, mais il fallait tout de même qu'il ouvre les yeux sur ce qui se passait dans sa vie. Il se cachait à lui même un sentiment bien trop important, et cela le menait peu à peu à sa perte. Il fallait qu'il le sache... 


Baekhyun lui frotta gentiment le dos, et attendit qu'il se calme. Puis, d'une voix qu'il espérait douce et posée, il annonça simplement:


- Tu l'aimes. 


La réaction de Kyungsoo ne se fit pas attendre. Il se releva d'un seul coup, les yeux grands ouverts. Il ne pleurait plus, mais il semblait sur le point de craquer encore plus violemment à tout moment. 


- Non ! Je ne l'aime pas ! s'écria-t-il. Tu racontes n'importe quoi ! D'où tu sors ça d'abord ?! Jongin est mon ami, jamais je ne pourrais l'aimer comme... Comme un amant ! Tu m'entends ? Jamais !! 


- Mais Kyungsoo..


- Non ! Tais toi ! Je ne veux plus t'entendre si c'est pour dire des absurdités pareilles ! Je ne l'aime pas ! Je ne l'aime pas.. Je.. 


Il éclata en sanglots sans même avoir terminé sa phrase. Ses mains vinrent cacher instinctivement son visage baigné de larmes, tandis que le silence se posait dans la pièce.


Il ne voulait pas être méchant avec Baekhyun. Jamais il ne pensait pouvoir élever la voix contre lui. Mais Jongin était un sujet bien trop sensible, et la simple annonce de son ami l'avait complètement retourné. Et s'il avait raison? Cela répondrait à bien des questions.. 


- Kyungsoo.. 


Baekhyun s'était levé à son tour, et avait prit son ami dans ses bras, avec toute la délicatesse qu'il pouvait. Il ne regrettait pas de lui avoir dit ce qu'il pensait, mais il était tout de même triste de voir son ami dans cet état. Son amour pour Jongin, cet amour qu'il refusait lui même, cela devait être difficile à vivre chaque jour. Il avait besoin d'aide. 


- Baekhyun.. commença finalement Kyungsoo entre deux sanglots. Je suis désolé.. Pardon.. 


Sa phrase était coupées par ses sanglots incessants, si bien qu'il n'arrivait presque plus à parler. Mais il continua.


- Je voulais pas te crier dessus.. Je m'en veux maintenant.. Mais tu comprends, Jongin est mon meilleur ami, depuis plusieurs années. On se quitte jamais, il est toute ma vie. Mes parents n'étaient jamais là, il était ma famille à lui tout seul. J'ai bien conscience que je ressens plus que de l'amitié pour lui, c'est pratiquement certain, je ne peux pas le nier.. Mais j'ai peur, j'ai bien trop peur. Je veux pas le perdre, Baekhyun, si je le perds, je perds ma moitié, mon tout ! Il fait partie de ma vie, c'est la seule chose que j'ai.. La seule.. Il a toujours été là pour moi. Avant que tu n'arrives, je pouvais toujours compter sur lui, c'est lui qui m'aidait à me relever, à sourire à la vie. Je ne peux même pas m'imaginer une seule seconde de vivre sans lui, c'est juste impossible, alors non, je ne peux pas risquer de le perdre, juste parce que je l'aime.


Il avait séché ses larmes. Il avait parlé avec son cœur. Jongin était la seule chose qu'il avait, et s'il le perdait, c'était comme s'il mourait. Voilà pourquoi il avait peur de ses sentiments, tout simplement. 


- Kyungsoo, tu ne le perdras pas, tu m'entends ? Tu l'aimes, et c'est ton meilleur ami. Peut être qu'il ressent la même chose que toi, mais dans tout les cas, il comprendra, il t'acceptera peu importe ce que toi tu penses de lui. Parce qu'il tient trop à toi, lui aussi, pour te perdre. Fais moi confiance. 


Il resserra son étreinte, et lui caressa doucement les cheveux. Maintenant, Baekhyun avait un nouveau but, et il allait devoir utiliser l'aide de Chanyeol pour arriver à ses fins. 


* * * * * * * * * * * * * *


- M. Byun et M. Do, dépêchez vous et allez vous mettre dans une équipe! Vous êtes très en retard vous avez intérêt à bien jouer! hurla le professeur. 


Les deux élèves s'excusèrent et se hâtèrent de rejoindre chacun une équipe. Ils avaient au moins un quart d'heure de retard, et le professeur avait hésité avant de les accepter en cours. Mais maintenant qu'ils y étaient, mieux valait pour eux qu'ils ne se fassent pas remarquer. 


- Bah alors, on arrive en retard maintenant? se moqua Chanyeol qui se trouvait dans la même équipe que le châtain. 


- Arrête de te moquer, on a eu des problèmes de bus ! mentit le plus petit en faisant mine de bouder. 


Ils ne discutèrent pas plus longtemps, car le professeur venait de siffler. Leur match de basket commençait.


Finalement, malgré le fait que les deux classes aient été séparées en quatre équipes, ils avaient réussi à tous se retrouver. Baekhyun était dans l'équipe de Chanyeol, avec Suho, Kris et Tao, ainsi que d'autres garçons qu'il ne connaissait pas encore, tandis que Kyungsoo s'avérait être dans l'équipe de Jongin, avec Chen, Luhan et Sehun.


Le match avait bien démarré, l'équipe de Chanyeol était largement en tête. Ce qui avait le don d'énerver Jongin, qui ne pouvait pas s'empêcher de laisser son esprit de compétition prendre le dessus. 

Quelques minutes plus tard, une petite pause bien méritée leur fut donnée, et les dix amis se retrouvèrent dans un coin du gymnase.

Malgré la présence de leurs classes respectives, Tao et Kris s'embrassaient comme si leur vie en dépendait. 


- Regardez moi ces PD. Allez faire ça ailleurs putain, leur fit une fille de la classe de Baekhyun. 


Elle les regardait de son air hautain qu'elle savait si bien faire, remplit de dégoût, mais les deux garçons n'en avaient strictement rien à faire. 


- Tu as bien raison, on ira ailleurs tout à l'heure, on fera bien plus comme ça. C'est bon pour toi ? demanda Kris en levant un sourcil dans sa direction. 


- Tss. 


Elle n'en rajouta pas plus, et retourna discuter avec sa bande de copines, toutes plus ridicules les unes que les autres.


- Bien envoyé ! s'exclama Chen en tapant dans la main de Kris. 


Ils rigolèrent encore cinq minutes tous ensembles, puis ce fut l'heure de retourner sur le terrain.


Ils reprirent le match là où ils s'étaient arrêtés, plus motivés que jamais. 

Le ballon passait de mains en mains, frôlant les paniers, rebondissant contre le sol, et volant dans les airs. L'équipe de Jongin rattrapait peu à peu son retard, mais l'équipe adverse restait en tête. 


Soudain, le ballon arriva entre les mains de Kyungsoo. Il analysa rapidement l'espace, et fut contraint de réaliser qu'il n'y avait qu'une personne de démarquée. Jongin. 

Ce dernier levait les bras au ciel, l'incitant à lui lancer la balle, mais Kyungsoo ne lui daigna même pas un seul regard. Il feignit de ne pas l'avoir remarqué, et lança le ballon à un de ces coéquipiers un peu plus loin, bien qu'il fut intercepté par Suho avant d'atterrir entre ses mains. 


Jongin soupira, de manière plutôt sonore, essayant d'attirer l'attention de Kyungsoo. Il l'ignorait depuis qu'il était arrivé, et cela commençait à l'énerver. Qu'est ce qu'il avait fait de travers pour s'attirer les foudres de Kyungsoo de cette manière? Jongin ne trouvait pas de réponse à sa question qui resta en suspens. Tant pis. Il le découvrirait bien, tôt ou tard. 



Panier. Et encore une fois, Kris avait marqué. Le grand blond était bien trop fort, personne ne pouvait rivaliser avec lui. Il fallait l'avoir dans son équipe, ou risquer de perdre, voilà tout. Baekhyun était très impressionné, il ne savait pas que Kris se trouvait être si doué. Il ne pouvait pas s'empêcher de le regarder jouer, admirant chacun de ses gestes, de ses passes, de ses...


- Baekhyun fais gaffe !!!!!!


BAM.

Son corps fut projeté sur le sol assez violemment, tandis qu'il sentait déjà sa tête tourner. Il venait de se prendre le ballon en pleine face. 

Il papillonna des paupières quelques secondes, et se rendit compte que sa vue était complètement floue. 


- ...Ekhyun... a... a? 


Il secoua la tête de gauche à droite et ferma les yeux. Puis doucement, il les rouvrit, pour faire face à trois têtes qui s'étaient penchées sur lui. Luhan, Sehun, et Chanyeol. 


- Ça va ? demanda Sehun, l'air totalement inquiet. 


Baekhyun lui offrit un léger sourire pour lui dire que oui, il allait bien. Mais il ne le pensait pas. Sa tête tournait encore, tandis qu'il essayait de se relever. 


- M. Park, emmenez votre camarade à l'infirmerie.

- Oui monsieur. 


Chanyeol se pencha sans plus attendre vers son ami, et passa son bras droit sous ses genoux, puis le gauche dans son dos. Il n'eut aucun mal à le soulever, et c'est donc sans peine qu'il sortit du gymnase. 

Une fois dans les vestiaires, Baekhyun se sentit gêné d'être aussi proche de son ami, et il se mit à rougir timidement. 


- Chanyeol, repose-moi s'il te plaît.


- Mais tu dois aller à l'infirm...


- Je vais bien Chanyeol, j'ai pas besoin d'y aller, le coupa Baekyun. 


Son ami haussa les épaules, et se décida à le reposer. Baekhyun vacilla légèrement, mais bien vite, ses deux pieds restèrent ancrés dans le sol. 


- Tu vois ? fit le châtain en souriant 


Mais son sourire s'effaça dans la seconde, et pour cause: sa tête tournait encore assez brutalement. Il ferma les yeux, et se laissa tomber lentement sur le sol. Ce genre de choses lui arrivaient assez fréquemment, à chaque choc physique qu'il rencontrait. Mais en général, au bout de quelques minutes, tout était fini.


- Baekhyun, t'es sûr que ça va? s'inquiétait Chanyeol en s'abaissant à sa hauteur. 


- Oui oui, t'inquiètes pas, ça va passer, le rassura Baekhyun. 


Il ne voulait pas que son ami ait peur pour lui, il n'avait vraiment rien d'important. Il avait juste besoin de quelques minutes au calme, rien de plus. 


- Tu as une bosse. 


Chanyeol s'avança vers le front de son ami, et fronça les sourcils. Il ne s'était pas loupé. Sa peau avait gonflé assez violemment, et prenait une teinte rouge plutôt inquiétante. 


- Faut que t'appuies dessus pour pas qu'elle grandisse encore ! informa Chanyeol en s'adressant à son ami.


- Fais le pour moi s'il te plaît, je sais même pas où elle est. 


- Mais je vais te faire mal ! 


Baekhyun secoua la tête en souriant. 


- J'ai connu pire.


Son ami soupira, et se hâta de remplir sa tâche. Il passa doucement sa main sur le front de Baekhyun, et pressa avec précaution dessus. 

Le châtain grimaça de douleur, mais aucun son ne sortait de sa bouche. Il ne voulait pas se montrer faible, pas devant Chanyeol. 


- Je peux même te masser la main en même temps pour faire passer la douleur, j'te jure que ça marche ! rigola Chanyeol en lui attrapant la main.


Il fit donc ce qu'il venait d'annoncer, tout en continuant d'appuyer sur la bosse du front de Baekhyun. 


Mais, sans aucune raison, la tête de Baekhyun se mit à lui faire mal. Des images floues passaient rapidement dans son esprit, l'obligeant à fermer les yeux, et à crisper le reste de son corps. 


- B-Baekhyun, ça va? 


Baekhyun ne répondit pas, il ne pouvait pas répondre. À vrai dire, il n'entendait même plus son ami. Des éclats de voix, des paroles incompréhensibles résonnaient dans ses pensées, tandis que les mêmes images passaient et repassaient sans cesse. Il ne comprenait pas, il ne voyait pas, il ne discernait rien. 

Tout ce qu'il sentait, c'était le martèlement qu'il y avait maintenant dans sa tête, et cette sensation d'avoir déjà vécu ce moment. 


Puis plus rien. Son mal de crâne était toujours présent, mais il ne voyait plus rien. Plus d'images. Plus de son. C'était enfin terminé. 


Il se détendit doucement, et ouvrit les yeux. Chanyeol semblait complètement apeuré, le visage plein d'inquiétude devant lui. Le châtain lui sourit pour le rassurer, et expliqua que ce n'était qu'un mauvais mal de tête, rien de plus.


Puis, au bout de quelques instants, Chanyeol se leva.


- Tu vas retourner en cours? demanda-t-il 

- Non, je crois que je vais rester ici encore un moment. Vas-y. 


Il lui offrit un énième sourire voulu rassurant, et Chanyeol s'en alla non sans lui avoir sourit à son tour. 


Baekhyun était donc seul, adossé à ces casiers bleus, dans ce vestiaire éclairé par la simple lumière des néons. 


Ce qui venait de se passer ne lui était pas inconnu. Mais c'était seulement la deuxième fois, en l'espace de trois ans. Un flashback. Un simple flashback. Mais, encore une fois, il n'avait pas pu discerner la moindre chose. Il avait juste la sensation que ce qui s'était passé, en compagnie de Chanyeol, était déjà arrivé. 


Baekhyun soupira. Il en avait assez, assez de ce trop peu de flashbacks, de ces cachotteries de la part de ses parents. Cette amnésie commençait à lui taper sur les nerfs, et il ne voulait qu'une chose: connaître une bonne fois pour toute son passé, et les horreurs qu'il cachait.


* * * * * * * * * * * * * *


Il n'en pouvait plus. C'en était trop. La douleur le tiraillait de partout, il ne pouvait presque plus avancer. Aucune partie de son pauvre corps meurtri n'avait été épargnée, et pourtant, il puisait encore dans ses dernières forces pour arriver à destination. Il avait besoin de Son aide, il ne pouvait en parler qu'à Lui. 


Le froid le faisait trembler, passant à travers ses habits déchirés. Il ne voyait plus très bien, tout était sombre, trop sombre. Sa vue se brouillait à mesure qu'il avançait, mais il ne devait pas s'arrêter. 


Plus que quelques mètres, et il pourrait Lui téléphoner, Lui dire où il se trouvait. Il ne voulait pas Le déranger, ni lui expliquer la situation aussi rapidement, mais il le fallait, pour Son bien, car Il était en danger. 


"Aidez moi..." 


Il ne savait pas vraiment à qui il parlait. Tout était bien trop sombre, il n'y avait personne. Pas même un chat. Il faisait bien trop froid. 


Son sang coulait encore, de partout, s'échappant de ses narines, de ses lèvres, de chacune de ses meurtrissures. Il fallait qu'il se dépêche. Plus que quelques mètres...


Il trébucha. Il n'allait plus pouvoir tenir longtemps. Mais il ne devait pas sombrer. Pas encore, pas tout de suite, pas tant qu'il n'était pas devant chez Lui. 


Son corps lui faisait mal, sa tête tournait dans tout les sens. Il y était presque. Encore un effort. Il ne l'avait pas appelé depuis le lieu de son agression, car il avait peur qu'en venant le chercher, Il se fasse agresser à son tour. C'est pourquoi il avait préféré se rendre devant chez Lui, même si cela devenait de plus en plus difficile. 


Il s'écroula par terre, dans un hurlement de douleur, et ferma les yeux.


Non. Il ne pouvait pas. Il devait L'appeler. D'une main tremblante, il atteignit la poche de sa veste d'uniforme, et en sortit son téléphone portable. L'écran était totalement brisé, mais il priait pour qu'il marche encore. 

Il s'alluma. Il fonctionnait.

Il aurait pu pleurer, étant tellement heureux de ce simple fait. Mais tout n'était pas fini, et le vent frais lui arrachait des gémissements de douleur incessants.


« Appeler ».


Une sonnerie. Deux sonneries.


- Allo ? 


- Bae... Baekhyun...