Chapitre 8

par Kawai-Chupsie

Baekhyun était enfin dans le bus. Son corps entier tremblait, encore choqué par l'événement passé. Il ne pouvait pas vraiment mettre de mot sur ce geste, il savait juste qu'il avait apprécié. Les lèvres de Chanyeol sur les siennes... Un frisson le parcouru soudainement. Il ne devait plus y penser. C'était juste une erreur. Ça ne représentait rien pour Chanyeol. Alors pour lui non plus. Rien du tout. 


Baekhyun soupira fortement, en observant le paysage urbain qui passait devant ses yeux. Il ne devait pas se voiler la face. Ce baiser, il l'avait apprécié, donc, il représentait quelque chose. Mais quoi? Non, Baekhyun n'était pas amoureux, juste attiré par Chanyeol. Il allait sûrement y avoir un malaise entre les deux à présent. Quel abruti il avait été, de prendre part à ce baiser. 


Le petit châtain se prit la tête entre les mains, il allait exploser. Il avait besoin de parler, il ne pouvait pas rester ainsi. 

Son téléphone vibra soudainement dans sa poche. 

Un nouveau message de Kyungsoo. Un signe, c'était sûrement un signe. Baekhyun avait besoin de parler, et Kyungsoo lui envoyait un message au même moment. 


« De: Kyungsoo 

Baekhyun, tu veux bien passer chez moi, après ta soirée chez Channie? J'ai besoin de parler, s'il te plaît. »


Baekhyun fronça les sourcils. Kyungsoo n'allait pas bien? Évidemment qu'il irait le voir! Ses parents le tueraient sûrement pour l'heure tardive, mais peu importe, Kyungsoo avait besoin de lui. 


* * * * * * * * * * * * * *


Baekhyun venait à peine d'appuyer sur la sonnette, que déjà, la porte s'ouvrait. Il se retrouva donc en face d'un Kyungsoo à la mine déconfite, un faible sourire forcé sur le visage. 


- Merci d'être venu, entre. 


Mais c'est qu'il faisait presque peur ainsi! Que s'était-il passé pour que Kyungsoo affiche cette expression si triste ? Pourtant, d'après les souvenirs de Baekhyun, il avait passé la soirée avec Jongin! 

Ils s'installèrent tous les deux en soupirant dans le salon, sur le canapé.


- Tu n'as pas l'air bien non plus, souligna Kyungsoo en observant le visage fatigué de

Baekhyun. Il s'est passé quelque chose avec Chanyeol? 


En temps normal, Baekhyun serait passé outre cette question, pour se consacrer au problème de son ami. Mais cette fois-ci, il n'y arrivait pas. Il avait vraiment besoin d'en parler. Et Kyungsoo était de loin la meilleure oreille qu'il pouvait avoir. 


- Avec Chanyeol... On... Je l'ai embrassé, avoua donc Baekhyun.


Les yeux de Kyungsoo s'écarquillèrent, au point que Baekhyun en eut presque peur. Il porta ses mains à sa bouche, probablement choqué par les propos de son ami. Ce qui mit Baekhyun encore plus mal à l'aise. 

Kyungsoo se reprit bien vite, et posa sa main sur l'avant-bras de son ami, de manière réconfortante. 


- Excuse ma réaction, mais, c'est parce que je crois bien que c'est son premier baiser que tu lui as fait... Donc s'il ne se passe rien après, il sera probablement remonté d'avoir perdu son premier baiser, tu vois? 


Son premier baiser? Mais, Baekhyun ne l'avait pas débuté! C'était Chanyeol lui même qui en avait pris l'initiative! Baekhyun ne lui avait pas volé son premier baiser!


- Attends... Même si j'avoue que j'ai approfondis le baiser, c'est pas moi qui ai commencé! C'est lui! 


Kyungsoo soupira de soulagement, mais très vite, ses yeux reprirent une forme anormalement ronde. 


- C'est LUI qui a commencé ?????? s'écria-t-il, son regard s'agrandissant toujours plus. 

- B-Ben ouais... Ça m'a surpris au départ... Bafouilla Baekhyun. 


Le visage de Kyungsoo se fendit en un immense sourire. Il allait donc se passer quelque chose entre eux? Ce serait tellement bien! Chanyeol avait besoin de se sentir aimer, d'avoir quelqu'un rien que pour lui, et Kyungsoo était certain que Baekhyun était la meilleure personne qui pouvait lui offrir ces choses. Il était bien décider à les aider, peu importe de quelle façon, il voulait faire avancer cette relation, qui débutait seulement. 

Mais Baekhyun le fit vite revenir sur terre, en lui demandant pourquoi il l'avait fait venir. Et comme il avait besoin de parler, il lui avoua tout. 


- En fait... Jongin... Il est partit plus tôt... 

- Ah, mais il avait des devoirs, quelque chose à faire je suppose? 

- Non, c'est moi qui lui ai dit de partir... 


Baekhyun fronça les sourcils. Il ne voyait pas bien où son ami voulait en venir. 


- Mais où est le problème? 

- Baekhyun... Je lui ai dit de dégager! Je l'ai chassé de ma maison sans même lui expliquer pourquoi! Et depuis tout à l'heure, j'ose pas répondre à ses messages! Il doit tellement m'en vouloir, c'est limite si je l'ai pas insulté! 


Il se prit la tête entre les mains, et se recroquevilla sur lui même. Aucun doute là dessus, il regrettait vraiment ce qui s'était passé. Mais pourquoi avoir fait une chose pareille? Jongin était son meilleur ami, il devait bien y avoir une raison! 


- Et si tu veux savoir pourquoi... Commença Kyungsoo comme s'il avait lu dans ses pensées. J'en ai aucune idée. Aucune. Ça m'a prit comme ça. On papotait tranquille, et puis, il a commencé à me parler d'une fille... Et j'me sentais pas bien, j'lui ai demandé de partir, mais, évidemment il m'a pas pris au sérieux, donc j'ai haussé le ton, il partait toujours pas alors... J'lui ai dit de... 


Sa voix se brisa tandis qu'il commençait à sangloter. Kyungsoo était sur les nerfs depuis quelques jours, et cette soirée avec Jongin avait peut-être été de trop. Il avait besoin de se reposer, d'évacuer tout ce stress accumulé, qui pourtant venait d'une source inconnue. 

Baekhyun s'approcha de son ami et le prit doucement dans ses bras, le berçant calmement. Maintenant qu'il était là, il pouvait bien rester, ses parents lui crieraient dessus de toute façon. Et son ami avait besoin de lui. 


* * * * * * * * * * * * * *


Baekhyun se réveilla difficilement, avec un mal de dos bien affirmé. Il ouvrit les yeux avec peine, aveuglé par un surplus de lumière. 

Ce ne fut qu'une fois totalement conscient, qu'il se rendit compte du lieu où il se trouvait. C'était le salon de Kyungsoo, et se dernier dormait paisiblement, la tête contre les genoux de Baekhyun, qui lui même était assis sur le canapé. Il avait dormis assis, pas étonnant que son dos lui faisait mal à présent. Tout en essayant de bouger le moins possible, Baekhyun sortit son téléphone de sa poche. Et comme il le pensait, il avait une vingtaine d'appels manqués de sa mère. Il soupira fortement, agacé par la surprotection de ses parents, et observa l'heure. 10h21. Ils avaient déjà raté plus de deux heures de cours. Et il en restait moins de deux, pour la matinée. Baekhyun n'avait vraiment pas envie d'y aller. Pour deux pauvres petites heures de cours théoriques, il n'en voyait pas l'intérêt. 

Il sentit le corps de Kyungsoo se mouver doucement, et quelques minutes plus tard, ce dernier se redressa. 


- Salut... fit il avant de bailler bruyamment. Il est quelle heure? 


Baekhyun lui répondit aussitôt, et se fut sans grand étonnement qu'il vit Kyungsoo paniquer. Évidement, monsieur je-suis-bon-élève n'était pas du genre à sécher les cours sans bonne raison. Et dans le cas présent, il n'en avait pas. 

Il allait se lever pour préparer ses affaires en vitesse, quand Baekhyun le retint par le bras. 


- Franchement Kyungsoo, je pense que tu devrais faire une pause. Je te le dis en tant qu'ami. Je sais que t'aimes pas sécher les cours, mais t'as besoin de respirer un peu. Allons au repère, au moins jusqu'au repas. Après on ira au cours de chant renforcé. 


* * * * * * * * * * * * * *

Et finalement, Kyungsoo avait cédé. Il était donc maintenant 11h30, et ils se trouvaient tous deux au repère, riant et bavardant tout en grignotant une pizza. Baekhyun avait eu raison, tout ce dont avait besoin Kyungsoo, c'était une pause. Et être loin de Jongin. Le châtain n'était pas bête, il avait bien remarqué que tous les soucis de son ami venaient d'une seule et même personne. Il ne pouvait pas encore mettre de mot là dessus, mais quelque chose n'allait pas dans cette relation, entre Jongin et Kyungsoo. Et il devait trouver ce quelque chose le plus vite possible, au risque de voir cette si belle amitié se détruire peu à peu.


Ils reprenaient les cours à 14h. Il était 12h20, et ils ne se trouvaient qu'à dix minutes à pied de l'université. Ils avaient donc beaucoup de temps devant eux. Ils décidèrent de le combler en se consacrant à ce qu'ils s'étaient promis de faire... Leur partie de mur ! 

Pendant plusieurs minutes, ils s'amusèrent à coller des photos qu'ils avaient pris quelques jours plus tôt, à s'écrire des petits mots, ou à dessiner divers croquis plus ou moins réussis. Ils s'en donnaient à cœur joie, partant dans des fous rires incontrôlables pratiquement toutes les minutes, jusqu'à ce qu'un bruit de porte les fasse sursauter. 


- Qu'est-ce que vous foutez là? 


Le sang de Baekhyun ne fit qu'un tour. Il pouvait reconnaître cette voix entre mille. Chanyeol était juste derrière eux, sûrement étonné de les voir ici.


- Kyungsoo! Je me suis fait du soucis pour toi! Tu réponds plus à mes appels et t'as séché les cours ce matin! Qu'est-ce que t'as? 


Cette fois-ci, Baekhyun reconnu la voix de Jongin. Il se décida finalement à leur faire face, chose qu'il aurait eu à faire de toute façon. 


Il croisa alors le regard de Chanyeol, ce qui lui valut un frisson incontrôlable. Décidément, ce garçon lui faisait bien trop d'effet. 

Il tenta de calmer les battements de son cœur, et leur adressa un sourire timide. 


- Salut les mecs... En fait, Kyungsoo allait pas très bien ce matin, alors comme j'allais être en retard à l'université de toute façon, je suis resté avec lui. Et puis, il va un peu mieux depuis une heure. On retourne en cours cette aprem'. Hein Kyungsoo? 


L’interpellé tourna lentement la tête en direction de Baekhyun. Il semblait complètement ailleurs, presque effrayé par la situation. Il déglutît difficilement, et hocha la tête, sans aucune expression. Bon sang, mais que lui arrivait-il? Baekhyun avait bien envie de le secouer dans tous les sens, mais il se retint. Il savait que tous deux allaient avoir une discussion plutôt désagréable avec l'un des géants qui se trouvaient face à eux. 

Et cela arriva encore plus vite qu'il ne le pensait. 


- Baekhyun, faut que je te parle.


Le petit châtain frissonna en entendant Chanyeol. Il venait de lui parler plutôt froidement, mais sa voix l'avait surpris à trembler légèrement. Il hocha silencieusement la tête, et tous deux s'éloignèrent un peu.

Pendant ce temps, Jongin souriait chaleureusement à un Kyungsoo anxieux, et il s'approcha de lui. 


- Bon, mon 'tit Kyungie, t'as pas quelque chose à me dire? 

- E-excuse moi, de t'avoir jeté de chez moi comme ça hier, fit Kyungsoo d'une toute petite voix. 


Il fuyait avec peine le regard persistant de Jongin, mais il n'avait pas pu l'empêcher de passer son bras sur son épaule. Il était bel et bien coincé. 


- Nan... Nan, ça m'est égal babo, c'est ta maison, si t'avais des trucs à faire, je comprends très bien! S'exclama Jongin, une pointe de tristesse dans la voix. Mais ce qui me chagrine un peu, c'est que tu m'as pas répondu après. Je me fais du soucis pour toi Kyungie, tu vas pas bien en ce moment, ça se voit... Explique moi, je suis là pour t'aider! 


Kyungsoo secoua la tête énergiquement. Non, non, il ne voulait pas de son aide. Il ne voulait pas qu'il s'inquiète pour lui, il ne voulait rien. Il allait très bien, pourquoi diable tout le monde s'obstinait à dire qu'il allait mal? 

Les nerfs à fleur de peau, Kyungsoo sentait qu'il allait encore exploser, et tout retomberait sur son meilleur ami. Il ne voulait pas ça, il avait bien trop peur de le perdre. 


- J'ai rien Jongin, je t'assure. S'il te plaît, laisse moi un peu, réussit-il à dire encore calmement

- Kyungie, j'te dis que tu vas pas bien! Regarde toi! Tu fais la gueule, tu réponds plus aux messages, tu m'envoies balader... Explique moi! 

- Mais y'a rien à expliquer putain! Je vais très bien! 

- Kyungie... 

- Non, non... Arrête s'il te plaît. Laisse moi... J'ai besoin... J'ai besoin d'être seul. 


Et sur ces paroles, il se défit de l'étreinte de Jongin, et couru presque vers la sortie. Les larmes commençaient déjà à brouiller ses yeux, tandis qu'il laissait son meilleur ami là, ne comprenant rien à ce qui venait de se passer.


* * * * * * * * * * * * * *


Baekhyun se torturait les doigts. Qu'est ce qu'il devait faire? Qu'est ce qu'il devait dire? Il savait qu'il aurait cette discussion, et pourtant, il n'y avait pas pensé plus tôt! Il se gifla mentalement, se traitant de tous les noms possibles et imaginables. Encore une fois, il n'avait pas géré. Mais Chanyeol n'avait pas l'air plus confiant. Il faisait les cents pas, devant Baekhyun, la tête baissée alors qu'il se rongeait les doigts. 


Quoi? C'était si compliqué de dire à un petit châtain comme Baekhyun, que leur geste de la veille n'était rien de sérieux, qu'il l'avait fait sans faire exprès, et que Baekhyun n'aurait pas dû en rajouter? Que c'était une erreur? Qu'il fallait tout oublier? 

Baekhyun soupira. Très bien, il allait donc le faire à sa place. Même si lui avait approfondit le baiser consciemment, et qu'il ne le regrettait pas, il devait rassurer son ami. 


- Écoute Chanyeol. Je sais bien que c'est toi qui avait commencé tu sais quoi hier soir. Mais j'imagine bien que tu ne l'as pas vraiment fait exprès. Alors excuse moi, je l'ai continué sans penser que toi tu voulais peut être arrêter. Je t'ai volé ton premier baiser, alors je comprendrais que tu sois remonté contre moi. Tu as sûrement fait ce geste inconsciemment, il ne représentait rien du tout. Donc, si tu veux, on fait comme si rien ne s'était passé et j...


- Non !


Chanyeol venait de couper Baekhyun dans sa phrase. Il semblait totalement dépassé par la situation, ne sachant pas vraiment quoi dire. Mais maintenant qu'il avait arrêté son ami, il se sentait obligé de prendre la parole.


- Non, je veux pas que tu penses que tu es le seul coupable dans cette histoire. C'est moi qui ai commencé, mais j'ai aussi accepté que tu continues. Donc, j'étais conscient de mon geste. Tu ne m'as pas volé mon premier baiser, c'est moi qui t'en ai volé un. 


Il se mordit nerveusement la lèvre, et se gratta la tête. Puis, il souffla un bon coup, et continua: 


- Je sais pas ce que ça représente pour l'instant, mais j'en avais très envie. Alors, non, je ne veux pas faire comme si rien de s'était passé, je ne veux pas l'oublier. C'est juste que je ne sais pas ce qu'il y a derrière tout ça. Mais sache que je ne le regrette pas.


Il rencontra enfin le regard de Baekhyun, et lui offrit un sourire gêné. Oui, il avait dit tout cela avec sincérité, et c'était bien mieux ainsi. Tout était clair à présent. 


Chanyeol marmonna deux ou trois mots incompréhensibles, et montra l'autre bout de la salle du doigt, où l'on pouvait voir Jongin, seul et adossé à un mur. Chanyeol salua rapidement Baekhyun, et partit rejoindre son ami. 

Finalement, tout s'était arrangé. Ou presque. 


* * * * * * * * * * * * * *

- J'en ai marre. Il a quoi Kyungsoo à la fin merde. Il a ses règles où quoi?? 

- Mmmh... 


- Nan mais sérieux! Quand on est que tous les deux, soit il pète un câble, soit il ressemble à un zombie. J'te jure, il a vraiment un problème mais j'arrive pas à mettre la main dessus! Ça me saoule. 

- Mmmh... 


- Channie, tu m'écoutes au moins? 

- Mmmh... 


Jongin soupira. Il parlait dans le vide. Pour changer. Ce stupide Chanyeol aimait bien le laisser discuter avec les murs. Aish, qu'allait il faire de lui? 

Ils étaient enfin rentrés des cours, et Jongin n'arrêtait pas de se plaindre. Kyungsoo le tracassait un peu trop. 


Il se leva du canapé où il s'était tranquillement installé, et se dirigea vers l'autre bout du salon, là où se trouvait Chanyeol. Il s'apprêtait à l'engueuler comme il en avait l'habitude, mais se retint, lorsqu'il se rendit compte de la situation. 

Son ami était assis nonchalamment sur une chaise, fixant d'un regard vide le calendrier qui se trouvait devant lui, accroché au mur. Dans ces moments là, mieux valait ne pas reprocher quoique ce soit à Chanyeol.


Jongin resta debout derrière lui, et déposa amicalement ses deux mains sur ses épaules. Un geste voulu réconfortant. Il savait que son ami souffrait, et la date approchait. Le calendrier affichait pour le moment la date d'aujourd'hui, mercredi 7 décembre. 


- C'est dans un mois... Soupira Jongin, partageant la peine de son ami. Je viendrai avec toi cette fois-ci. Maintenant que je sais tout, je trouve ça normal que moi aussi j'y aille. 


- Je n'irai pas. 


Jongin fut partagé entre l'étonnement et l'incompréhension. Pourquoi Chanyeol disait-il cela? Il plaisantait peut être? Pourtant, jamais il ne rigolait par rapport à cela, et il avait prit un air des plus sérieux. Le brun fronça alors les sourcils. 


- Chanyeol, qu'est ce que tu racontes! C'est ton... 

- J'ai dit que je n'irai pas Jongin. Dans un mois... À cette même date, je l'aurais vengé. 


À ces mots, Jongin lâcha immédiatement Chanyeol. Il s'écarta de lui, presque dégoûté par sa dernière phrase, et secoua la tête. 


- Non mais Chanyeol! Ça va pas ou quoi? Tu te rends compte de ce que tu dis? On dirait un assassin sortant tout droit d'un film policier. 


Chanyeol soupira, et détourna son regard du calendrier, pour le plonger dans celui de son ami. 


- Il n'aura que ce qu'il mérite. 


S'en était trop. Chanyeol délirait, ce n'était pas possible autrement. Jongin se retenait de ne pas le gifler pour lui remettre les idées en place. 


- Arrêtes de dire des conneries! Je comprends que tu souffres, que tu le détestes! Mais pas de là à dire ce genre de choses! S'énerva Jongin


- IL A DÉTRUIT MA VIE !! 


- IL A DETRUIT UNE PARTIE DE TA VIE !!! MAIS TU AS REUSSI A EN RECONSTRUIRE UNE MEILLEURE !!! Tu n'es pas comme ça Chanyeol, je ne te laisserai pas t'abaisser à ce niveau. 


- Je fais ce que je veux Jongin! Tu n'as pas à me dire ce que je dois faire !!


- ALORS QUOI ? Je dois rester là les bras croisés pendant que monsieur ira tabasser quelqu'un??? Ou pire encore?! Parce que je suppose que tu veux plus n'est ce pas??? TU VEUX FINIR DERRIERE LES BARREAUX ? AVEC UN MEURTRE SUR LA CONSCIENCE ? Ce jour là, et seulement ce jour là, tu pourras dire qu'il a détruit ta vie. 


- Mais je... 


Chanyeol ne savait plus quoi répondre. Il s'était emporté. Jongin avait raison, comme à chaque fois que la haine prenait une place trop importante en lui. Son ami était toujours là pour le résonner, pour trouver les mots justes. 


Chanyeol s'effondra dans les bras de Jongin, laissant couler ses larmes, mêlant rage et dégoût. Rage envers ce garçon qui avait soit disant détruit sa vie. Dégoût envers lui même, des paroles qu'il venait de sortir.


Mais d'un autre côté, Chanyeol savait que s'il était face à ce garçon un jour, il n'arriverait pas à s'arrêter. Trois ans de haine, c'était trop pour une seule personne. 


- Jongin, s'il te plaît... Promets moi... Promets moi... Sanglota-t-il. Promets moi de m'arrêter à temps, s'il te plaît... 


Il n'aimait pas pleurer, mais là, dans les bras forts de son confident, qu'il considérait presque comme son frère, il se sentait obligé de craquer. 


- Je te le promets, Chanyeol.