Chapitre 6

par Kawai-Chupsie

« Pourquoi Park Chanyeol me fait autant d'effet ? »


- Aaaaaaaaaaaaaaaaaaah !!!!!!!!!! POURQUOI JE ME POSE DES QUESTIONS COMME CA MOI ? Hurla soudain Baekhyun.


Il se mit à courir en secouant la tête, mais ne voyant rien, il trébucha sur ce qui semblait être le bord du trottoir.


- Baekhyun !!!! Attention ! Le poteau !!!!! cria Kyungsoo.


Mais Baekhyun n'eut pas le temps de s'arrêter, c'était inévitable, il allait tomber et se cogner sur ce poteau... Il commençait à tomber lorsqu'il sentit sa tête se heurter violemment contre quelque chose de dur, mais moins dur qu'un poteau...


- …. Aie ?

- Heureusement que je suis arrivé à temps, considère moi comme ton sauveur maintenant !


Cette voix...

Il sentit son carton se soulever doucement, tenu des deux côtés par deux mains blanches. Une fois à découvert, il cligna plusieurs fois des yeux, s'étant habitué à l'obscurité. Et devant lui, à seulement quelques centimètres de son visage, il le reconnu.


- Ch... Chanyeol...

- Fais plus attention la prochaine fois, t'es vraiment pas doué hein, se moqua-t-il en lui ébouriffant les cheveux.

- Chanyeol... Merci...


Chanyeol lui offrit son plus grand sourire et retourna voir Jongin. Tous avaient assisté à la scène, et ceux qui étaient au courant pour ce qu'il y avait eu durant le cours de danse, se posèrent de plus en plus de questions.


- Je vais chercher Luhan ! S'exclama tout d'un coup Sehun. M'attendez pas !

Il n'attendit pas de réponse et partit presque en courant, dans une ruelle sur la gauche.


- Tu sais que tu peux aussi te contenter de l'appeler ? Lui cria Suho.


Mais cela n'avait servi à rien, Sehun s'en fichait royalement. Tout ce qu'il voulait, c'était revoir son copain, pour qu'ils puissent passer quelques minutes rien que tous les deux.


* * * * * * * * * * * * * *


Baekhyun avait adoré cette endroit dès sa première visite. Il s'y sentait bien, et à sa place. Et il y avait toujours une bonne ambiance. C'était une grande pièce, au plafond assez bas, dont les murs se tapissaient de photos, papiers et écriteaux en tout genre. Rien qu'en parcourant ces murs, Baekhyun avait pu voir l'unité de ce groupe. Toutes les photos les représentaient, tous ensembles, ou non, et toujours le sourire aux lèvres. Les écriteaux avaient aussi été écrits par eux, c'était parfois des excuses lors d'une dispute. Luhan lui avait raconté qu'un jour, il s'était disputé tellement fort avec Kris qu'ils en étaient venus aux mains. Ils savaient tous deux qu'ils étaient en tort dans cette histoire, mais aucun des deux ne voulait perdre la face. Un jour, Luhan, qui n'en pouvait plus de ce froid entre eux, était venu se réfugier ici, et avait écrit une simple phrase sur le mur, au marqueur bleu :

« Je ne veux pas perdre un ami qui m'est aussi cher, pardonne moi, s'il-te-plaît. »


Il n'avait pas signé, et n'avait pas indiqué de nom. Mais quand Kris était tombé dessus le lendemain, il avait compris, et avait écrit à son tour :


« L'amitié est trop précieuse pour être bâclée de cette façon. La notre n'est pas une exception. Oublions tout ça. Et pardonne moi, moi aussi. »


Baekhyun avait pu retracer plusieurs années d'amitiés, rien qu'en observant ses murs. Celui du fond était son favoris. Il y avait une trace de l'amour entre Tao et Kris.


« Kris, je sais que tu liras ce mot, tu ne connais que trop bien ces murs. Je voudrais t'avouer ce que j'ai sur le cœur, ce que je ressens. J'ai peur de ta réaction Kris... J'ai si peur que tu me rejettes ! S'il-te-plaît, si tu acceptes mes sentiments, si tu peux y répondre, si tu les partages... Alors viens, là où nous nous sommes rencontrés pour la première fois, à la même heure. Je sais que tu t'en souviens. Tao. »


Et on pouvait lire, bien qu'écrit tout petit en dessous :


« Attends moi Tao, je serai là »


Il y avait aussi un petit mot des plus mignons, laissé par Sehun et Luhan, au milieu d'un énorme cœur dessiné au marqueur rouge :


« Sehun, tout comme ce mot, mon amour pour toi est indélébile.»


« Je t'aime Luhan. Ce mur, on pourrait l'égratigner, le laver, le recouvrir, ou même le détruire, cette marque y restera toujours encrée. »


D'après Kyungsoo, Xiumin aurait presque vomi en lisant tous ses mots à l'eau de rose !

Mais certains mots laissaient Baekhyun perplexe. Chanyeol notamment en avait écrit un, le jour de son anniversaire apparemment, il y a un an. Il aurait été si triste ce jour là, qu'il avait écrit sans même se dire qu'on pouvait le lire ensuite. Mais maintenant qu'il était là, il ne pouvait plus l'effacer.


« Je n'attendais pas de cadeaux. Je voulais juste un peu d'amour, un mot, une lettre, n'importe quoi ! Quelque chose qui me prouverait que vous vous rappelez encore de moi... Mais même ça, vous ne pouvez pas me l'offrir. Je vous déteste, je vous hais, vous êtes censés être mes parents. Je ne vous considère même plus comme tel. C'est peut-être une bonne chose finalement, que vous ayez disparu de ma vie. Je vais vous haïr jusqu'à la fin, comme je le hais lui. Je vous ai perdu à cause de lui. Ma vie a été détruite par sa faute. Un jour, je détruirai la sienne. Je le hais, je le hais, je le hais... »


Cette dernière phrase été écrite une multitude de fois. L'écriture tremblait à mesure qu'on descendait sur le mur, comme s'il avait pleuré en inscrivant ces mots. Puis plus rien. A part un léger trou. Peut-être avait-il frappé le mur avec le marqueur. C'était la seule explication qui venait à l'esprit de Baekhyun. Il était triste pour son ami. Même si Chanyeol avait l'air d'aller bien, cette plaie ne semblait pas encore refermée. Il avait extrêmement souffert, et n'en avait parlé à personne. Personne dans le groupe ne connaissait les causes de cette haine envers cet inconnu que Chanyeol indiquait dans ses écrits, ni de sa rupture avec ses parents.

Un autre mot avait attiré l'attention de Baekhyun. Kyungsoo lui avait dit que même eux ne savait pas qui en était l'auteur. C'était l'un d'entre eux, ils en été sûr. Mais personne ne s'était manifesté, et l'écriture restait hasardeuse, lui aussi avait pleuré en écrivant... Un mot anonyme... Ou plutôt une déclaration d'amour anonyme... Et triste.


« Est-ce que tu me verras autrement que comme un ami, un jour? J'en ai assez de sécher les larmes que tu verses à cause d'autres personnes. Je ne veux plus te voir pleurer. Je veux juste être à tes côtés et te voir sourire. Je t'aime, je t'aime tellement. Je suis l'épaule sur laquelle tu pleures, l'oreille qui t'écoute chaque jour, qui t'entends raconter tes bons moments passés avec d'autres... Mais moi ? Où puis-je pleurer ? A qui puis-je faire part de ma peine ? Si je t'avouais mes sentiments, tu le prendrais mal, tu serais gêné. Et finalement tu préférerais me laisser, pour ne pas me blesser plus. Je te connais si bien.. Je préfère souffrir en silence, plutôt que de te faire du mal. Je t'aimerais, quoiqu'il advienne »


Baekhyun soupira. Tout n'était peut-être pas si rose finalement. Il voyait bien que plusieurs souffraient. Ils se cachaient tous. La seule chose qui les aidaient encore à tenir debout, c'était leur amitié, Baekhyun l'avait bien compris. Et lui aussi avait besoin d'eux.


- Encore en train de décrypter les messages de ces murs ?


C'était Kyungsoo. Baekhyun lâcha un léger sourire, encore à moitié perdu dans ses pensées. Le petit brun lui tendit un verre de jus de fruit, et observa le mur à son tour.


- J'adore ce mur. Vraiment. On dirait qu'il nous raconte une histoire. C'est beau.

Il ferma les yeux. Baekhyun comprenait son geste, il savait ce qu'il ressentait. Comme si rien qu'en regardant ces murs, il pouvait discerner les pensées, la vie, les souffrances, les déceptions, les joies de chacun. C'était comme un journal intime.

Kyungsoo rouvrit soudainement les yeux, et se tourna en souriant, avant de fixer une parcelle de mur, derrière Baekhyun.


- C'est ma partie préféré. Fit-il en avançant.


Il indiqua à Baekhyun un carré entier, assez grand, remplis de photos, et de feuilles pliées. Elles représentaient toutes Kyungsoo et Jongin. Ils semblaient heureux, tous les deux, et les lettres étaient remplies de petits mots affectifs. Cette relation était exceptionnelle, Baekhyun les enviait.


- Baekhyun, tu sais, il y a quatre murs, et ils sont grands. Il reste plein de place, tu fais partie du groupe maintenant. Ces murs sont aussi à toi, alors ne te gêne pas ! Oh ! Attends !


Il sortit son téléphone de sa poche, et s'approcha de Baekhyun. Il tendit son portable loin devant lui et lança un « souris ! » à son ami, qui s’exécuta. Un flash s'enclencha, et Kyungsoo se sépara de Baekhyun.


- Voilà ! Dès demain, cette photo sera sur ce mur !

- Kyungsoo... Merci, merci beaucoup !


* * * * * * * * * * * * * *

Trois fois. C'était la troisième fois qu'il venait ici. La première fois, c'était avec Luhan, Sehun, Jongin et Chanyeol, la deuxième avec Kyungsoo, Jongin, et Chen. Et comme à chaque fois, Jongin faisait la même chose : des jeux vidéos. Il y avait en effet une télé dans la pièce, et plusieurs manettes. Les jeux de courses étaient ses favoris apparemment. Et mieux valait ne pas le déranger pendant ses parties. Seul Kyungsoo pouvait l'arrêter, sans se prendre une manette dans le visage, ou se faire insulter.

Jongin était donc en train de jouer, en compagnie de Sehun, Xiumin et Tao, tandis que les autres les regardait. Enfin, certains. Kris était en train de s'endormir, la tête posée sur les genoux de Tao, Lay racontait, à voix basse, ce qu'il savait du fameux moment dans la salle de danse, et Baekhyun... Baekhyun ne faisait rien. Il était plongé dans ses pensées. Il se posait des questions de plus en plus complexes, et ne savait pas à qui en parler... Kyungsoo ? Luhan ? Ou peut-être Suho ? Il était plus mature, peut-être que lui saurait comment lui répondre...


- Ben alors Baekhyun, on rêve ? Se moqua gentiment Chen qui venait de s'asseoir à ses côtés.

- Je me pose des questions... Des questions existentielles !!

- Sérieux ? A ce point ?


Baekhyun hocha la tête de la façon la plus mignonne qui soit. Il enchaînait les aegyos sans même s'en rendre compte ce soir.

Pouvait-il en parler à Chen ? Il semblait plutôt réfléchi pour un garçon plus jeune que lui... Mais se poser ce genre de questions était assez délicat...


- Dis moi... Est-ce que... Comment on sait qu'on est gay ? Demanda timidement Baekhyun.

- Elle est bien bizarre ta question hyung! Répondit Tao sans quitter l'écran des yeux


Comment avait-il fait pour l'entendre ? Baekhyun était à au moins deux mètres de lui, et il était, normalement, absorbé par son jeu ! Et maintenant, il avait plusieurs paires d'yeux qui le fixait... Merci Tao...


- C'était quoi ta question Baekhyun ? Fut curieux de savoir Suho

- Il veut savoir, comment on sait qu'on est gay. Informa Tao.


Jongin venait de gagner, la partie était donc terminée... Et par conséquent, l'attention de tout le monde était maintenant portée sur Baekhyun, qui ne savait plus où se mettre.


- Baekhyun... Tu es homosexuel ? Demanda finalement Kris en haussant un sourcil

- J-Justement, je me pose des questions... Je sais pas trop en fait...

- Moi je suis certain que oui !! s'écria Luhan en se levant, un grand sourire sur les lèvres.


Comment pouvait-il savoir ce genre de chose alors que Baekhyun lui même n'en était pas certain ? Physiquement, il n'avait pas l'air d'être gay, si ?


- Arrête de raconter des conneries Luhan, soupira Kris.


Il se retourna en direction de Baekhyun, et se pencha vers lui. Souhaitant réellement l'aider dans cette recherche quand à son orientation sexuelle. Il était passé par ces questions lui aussi, mais personne ne l'avait soutenu à ce moment là, et il savait à quel point c'était difficile et frustrant. Il n'allait pas laisser tomber Baekhyun s'il s'avérait que lui aussi était homosexuel.


- Dis moi, Baekhyun, tu penses aimer un mec en ce moment ?


Baekhyun se tritura silencieusement les doigts. Il était tellement gêné... Pourquoi avait-il fallu qu'il pose cette question ? Il commençait à vraiment le regretter. Mais d'un autre côté, il avait besoin de réponse, et cette conversation serait arrivée un jour au l'autre. Malgré tout, la question de Kris le laissait confus. Aimer était un bien grand mot. Il ressentait quelque chose, certes, mais il n'était pas amoureux. Du moins il ne pensait pas l'être, pas encore...

Voyant que le châtain de répondait pas, Kris reformula sa question.


- Tu es attiré par un mec ?


Il hésita un moment, mais hocha la tête. Il fallait se l'avouer, Chanyeol l'attirait. Mais ça n'allait pas plus loin. Une simple attirance, rien de plus.


- Et les filles ? Elles t'attirent en général ?

- Non.

Il n'avait pas eu à réfléchir longtemps. La réponse lui paraissait évidente, et pourtant, il n'avait jamais fait le rapprochement. Il trouvait certaines filles jolies, ou sympathiques, mais pas une seule fois il n'avait tenté quoique ce soit, et jamais il n'éprouvait le désir de sortir avec l'une d'elles. Parfois même, les filles le dégoûtait. Trop superficielles. Trop de cheveux. Trop maquillées. Trop féminines, tout simplement.


- Baekhyun, bienvenue parmi nooooouuuuuuuuuuuuuuuuus !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! hurla Luhan en lui sautant dans les bras, les faisant presque tomber en arrière.

- Qu-Quoi ?

- Ce que veut dire Luhan, c'est que, vu ce que t'as répondu, c'est pratiquement certain, tu es gay, alors tu es comme nous, reformula Chen en lui souriant.


Mais le brun n'avait pas réfléchit à sa tournure de phrase. Le « nous » résonna dans les oreilles de tous ses amis, et ils se tournèrent aussitôt vers lui. Luhan le premier.


- Nous ? Ça veut dire que...Toi ? Tu es gay mon petit Chen ? Souffla le fan de cerf en s'avançant vers lui.


Le pauvre Chen ne s'était pas rendu compte de l'ampleur des dégâts qu'il venait de se causer, à lui même. Il ne pouvait plus faire marche arrière à présent. Et si Luhan se posait des questions, il était déjà fichu, il en avait bien conscience.


- CHEN EST GAY AUSSI !!!!!!!!!!!!!! JE LE SAVAIS !!! JE VOUS L'AVAIS DIT !!!! hurla Luhan en levant les bras au ciel.


Un sourire triomphant s'affichait sur son visage. Pas de doute là dessus, Luhan était fier de lui. D'abord Baekhyun, puis Chen. Il avait un don pour reconnaître les homosexuels, ça ne pouvait être que ça. Il fit la « danse de la joie » comme il aimait l'appeler, puis s'installa confortablement sur les genoux de Sehun.


- De toute façon, c'est très simple. On est douze. Et parmi nous, il n'y a aucun hétéro.


Ses amis le regardèrent sans comprendre. Qu'est-ce qu'il racontait encore ? Il perdait la tête. Xiumin avait eu une copine l'année dernière. Ça n'avait pas duré longtemps, certes, mais c'était tout de même une fille ! Jongin avait embrassé une bonne dizaine de filles depuis le début de l'année. Et même si cela le dégoûtait à chaque fois, l'intention y était, du moins au début. Et puis Lay enchaînait les conquêtes ! Comment Luhan pouvait-il affirmer de telles choses ?


- Luhan, commença alors Jongin, tu racontes n'imp...

- Tut Tut Tut... Tu ne devrais pas me contredire Jongin. Tu seras le premier casé. Ou Chen. J'avoue que je suis pas tout à fait sûr... Sauf si c'est Baekhyun... Alala, trop d'amour dans ce groupe !! s 'exclama Luhan en encerclant le cou de son petit ami de ses bras.

- Moi ? Euh Luhan, pète un coup, je viens à peine d'arriver ici, à part vous, je connais personne ! S'indigna Baekhyun.

- C'est pour ça que j'ai dit « dans ce groupe » !


A cette phrase, tous les regards se croisèrent. Dans ce groupe ? Insinuait-il que chacun d'entre eux allait trouver sa moitié ici-même ? Personne n'y croyait. C'était bien trop gros pour être vrai. Luhan délirait complètement.


- Vous me croyez pas, c'est ça ? Fit Luhan, feignant de bouder. Mais regardez les mecs, Sehunnie et moi, on est déjà ensembles, comme Tao et Kris. Il en reste plus que huit, hein ? Kyungsoo nous a déjà avoué qu'il est gay, Baekhyun l'est aussi, Chen pareil. Xiumin, ça ne sert à rien de nous le cacher plus longtemps, et je sais de qui Suho est amoureux. Cherchez pas les mecs, j'ai raison, vous verrez.


- Dîtes, il est où, l'asile psychatrique le plus proche ? J'espère vraiment qu'ils prennent les petits chinois blonds et homosexuels.


* * * * * * * * * * * * * *


- Bon, on va vous laisser. Informa Chen à ses amis.

- On ?

- Ouais, Chen m'a invité à passer la nuit chez lui. On se revoie demain midi, mmh ? Ajouta Xiumin en passant son bras sur l'épaule de son ami.


23h. Ils étaient devant l'université, attendant plus ou moins patiemment que leur bus passe, pour pouvoir rentrer chez eux. Sehun n'ayant pas le courage, ni l'envie de faire le trajet jusqu'à sa propre maison, était finalement resté chez son copain. Tao avait fait de même avec Kris, tandis que Lay était partit plus tôt, aux environs de 22h, à cause d'un devoir maison qu'il n'avait pas du tout terminé.

Il ne restait donc plus que Suho, Kyungsoo et Baekhyun, qui avaient encore quarante cinq bonnes minutes de trajet jusqu'à chez eux. Chanyeol et Jongin préféraient attendre avec eux, et Chen et Xiumin se préparaient donc à partir.


- On va pas vous retenir plus longtemps, passez une bonne soirée ! S'exclama Suho en leur faisant un signe amical de la main.


Les deux amis lui répondirent par un sourire, et saluèrent leurs amis, avant de quitter les lieux, bras dessus bras dessous. Ils avaient l'air si proche ainsi. Baekhyun ne put s'empêcher de penser que Luhan avait peut-être raison, sur certains points. Xiumin et Chen allaient bien ensemble. Cela sautait aux yeux. Ils étaient fait l'un pour l'autre. Mais est-ce que l'amitié pouvait faire place à l'amour aussi facilement? Baekhyun en doutait. La barrière entre ces deux sentiments était certes très fine, mais restait difficile à briser. Peut-être un jour...


- Baekhyun ! Tu m'entends ?

- Mmmh ?

- Ouaaah Sehun avait raison quand il disait que t'étais souvent dans la lune, se moqua Suho. C'est la troisième fois que je t'appelle ! M'enfin, notre bus est arrivé.


Effectivement, leur véhicule était là, les portes ouvertes, attendant simplement que les trois jeunes hommes y montent. Baekhyun devait vraiment régler ce problème de rêverie. Il allait passer pour un imbécile si cela se répétait.

Suho monta dans le bus, suivit de près par Kyungsoo qui avait finalement réussi à se détacher de son meilleur ami, ce dernier ne voulant pas le laisser partir. Baekhyun s'apprêtait à y entrer à son tour, mais on l'en empêcha. Quelqu'un avait attrapé son bras avec force, et c'est surpris que le châtain se retourna. Son cœur rata un battement lorsqu'il tomba sur le regard troublé de Chanyeol, qui ne semblait pas vouloir le lâcher.


- Qu-Qu'est-ce qu'il y a ? réussi à articuler Baekhyun.

- Je... Baekhyun je voulais te demander...


Il cherchait ses mots. Il ne ressemblait en rien au Chanyeol froid et sûr de lui que Baekhyun avait rencontré lors de ses premiers jours. Le grand brun paraissait si vulnérable ainsi, Baekhyun en était presque touché. D'autant plus qu'il n'avait pas lâché son bras.


- Est-ce que tu veux bien venir chez moi, après les cours demain ? On passerait la soirée ensemble. Ce serait... Ce serait cool.


Il avait dit cela en fuyant le regard de Baekhyun. Mais cette simple demande avait eu le don de faire chavirer le cœur du pauvre châtain qui faisait de son mieux pour rester calme.


- Bien sûr. Je serais heureux de passer la soirée avec toi, et Jongin... Et je suppose que Kyungsoo viendra aussi, n'est-ce p...

- Non... Non en fait, Jongin va chez Kyungsoo demain.


Baekhyun déglutit avec peine. Chanyeol l'invitait donc à passer la soirée seul avec lui. Devait-il accepter ? Il en avait tellement envie... Mais il avait peur de ses propres sentiments. Cette attirance pour Chanyeol risquait de se décupler s'il se retrouvait seul avec lui, pendant autant de temps... Il ne pouvait pas se permettre cela... Il devait refuser...


- Je serais ravi de passer la soirée avec toi... Tous les deux...


Il se racla la gorge, et sans attendre de voir sa réaction, il le salua et fit volte-face. Le chauffeur n'avait pas l'air très heureux d'avoir attendu, mais Baekhyun s'en fichait complètement. Il allait passer la soirée avec Chanyeol. Rien qu'à deux. Dans son appartement.

Entrer dans cette université avait été la meilleure décision de sa vie. Tout semblait si parfait à présent. Il n'avait rien à craindre. Peu importe ce que ses parents lui cachaient. Il était heureux.



Mais pour combien de temps ?