chapitre 20

par myra16

Chapitre 20









Les regrets sont faits pour ceux qui n’assument pas,

Ceux qui ne sont pas prêt de se battre contre soi.

Le pardon n’est qu’une excuse pour avancer,

Il ne suffit pas de pardonner pour oublier.

Les erreurs nous feront toujours fuir,

Evité ce qui s’est passé.

Après tout on nous a toujours trouvé une bonne excuse,

Car nous sommes que de simple pécheur.







« J’ai cru que si je partais tout s’effacerait, que je pourrais recommencer…

Mais c’est comme tout, il y aura toujours un con pour te rappeler tes erreurs.

Et dans mon cas, le con c’est juste moi. »









Jongin ne s’attendait vraiment à rien quand son frère l’avait trainé hors de son lit ce jour-là. Il pensait qu’il pourrait encore ruminer ses erreurs à s’en donner mal à la tête, mais ça avait été loin d’être le cas. Il n’avait pas de quoi se réjouir sur cette fin de soirée, même si énormément de chose était sur le point de changer. Il avait mal à la tête mais pas pour les mêmes raisons que plutôt.



Il ne répondit rien, après tout, il n’avait pas tort, ce n’est pas en faisant passer son stress par la douleur physique que ça allait arranger quoique ce soit. Pourtant, il n’arriver pas à se calmer. C’était de sa faute, ça ne pouvait qu’être de sa faute, si il avait été un meilleur ami il se serait surement rendu compte que Baekhyun changeait, qu’il s’éloignait malgré lui jusqu’à s’attirer des ennuis. Jongin avait beau fermer ses yeux, il revoyait toujours son meilleur ami gémissant au sol qui venait d’être roué de coup. Sa jambe droite dans une position contre nature, le sang s’écoulant de sa tempe, l’état de ses habits, et la douleur figée sur son visage, oui tout ça l’empêchait clairement de se calmer depuis qu’ils étaient arrivés à l’hôpital. Et maintenant, ils devaient attendre, il devait attendre, alors qu’une peur le prenait et que son cœur lui faisait mal, pourtant il n’arrivait pas à pleurer, car c’était plutôt une colère froide qui l’habitait. Il lui ferait payer, ça c’était sure.





Il n’arrivait même pas à analyser ce qui s’était passé avant qu’il ne reçoive le coup de fil de Baekhyun. IL ne pouvait pas se réjouir du simple fait que Kyungsoo l’avait embrassé, certes en le giflant avant, mais il ne l’avait pas forcé et à présent il se tenait à ses côtés, le soutenant du mieux qu’il pouvait. Ça aurait été dans d’autre condition il n’aurait pu s’empêcher de sourire, un sourire radieux qui semblait vouloir apparaître rien qu’en observant leurs mains ensembles, mais qui pour l’heure restait bloqué au plus profond de lui. Jongin pouvait voir son frère faire les cents pas à quelques mètres d’eux en se rongeant la main, ainsi que Yixing et Luhan assis en face d’eux entrain de patienter. Le regard que jetait Yixing à son frère ne lui échappa pas, il semblait à la fois peiné et plein d’animosité, il n’arrivait pas cerner si il y avait encore de l’espoir pour eux, Junmyeon était beaucoup trop distant et pas une seule fois il n’avait posé le regard sur son ex. Jongin aurait aimé qu’ils se soutiennent malgré tout, comme le faisait Kyungsoo avec lui à présent.





Jongin releva le visage vers le nouveau venu, et un sentiment de haine pure le prit quand il remarqua de qui il s’agissait : Chanyeol. Il semblait à cours de souffle, les cheveux en batailles et la tenue complétement débraillé, mais ce qui étonna et surtout énerva le plus Jongin fut l’air inquiet voir paniqué qu’affichait le plus grand. Il n’avait pas le droit, non, il ne pouvait pas arriver comme ça en faisant croire qu’il était inquiet alors que tout ça était de sa faute. Chanyeol posa son regard sur son meilleur ami et Jongin quand celui-ci se leva. Sans la moindre hésitation et le moindre mot, il se dirigea vers le plus grand avant de lui attraper le bras, de manière assez brutal, et de le trainer derrière lui, vers un endroit plus calme et surtout à l’abris des oreilles indiscrètes.





Chanyeol ne répliqua pas et se laissa faire, après tout ils étaient dans un hôpital, ce n’était pas le lieu pour faire un esclandre. Jongin les mena vers une sortie de secours qui débouchait sur des escaliers, il lâcha enfin Chanyeol quand il eut fermé la porte derrière eux.





Chanyeol sursauta au ton qu’avait employé Jongin, il faut dire qu’il n’avait pas l’habitude de se faire crier dessus par quelqu’un d’autre que le caporal. Et le regard que lui jetait ce Jongin, lui rappelait étrangement celui de dégoût avec lequel son père le regardait, et il n’aimait pas ça.





Jongin sortie alors un téléphone portable de sa poche et là Chanyeol reconnu directement celui de son voisin, il y avait un autocollant Totoro collé dessus et il n’y avait que Baekhyun pour aimer autant ce personnage au point de l’afficher partout.





Chanyeol se dégagea brusquement de la poigne de Jongin, pour qui il se prenait de le menacer comme ça, lui qui n’était rien du tout. Surtout que l’état de Baekhyun n’était en aucun cas de sa faute, même si c’est ce qu’il essayait de se convaincre.





Chanyeol prit la porte sans jeter un regard à Jongin qui aurait voulu répliquer mais qui était resté sans voix face aux paroles du géant. Il se dit qu’inconsciemment il avait cherché la merde à la mauvaise personne et qu’il l’avait trouvé. Et dire qu’avant le coup de fil, la soirée s’annonçait plutôt bien.



Jongin quitta la cage d’escalier quelques instants plus tard, le cœur encore plus lourd que quelques minutes avant, dire qu’il pensait se soulager en crachant la vérité au visage de Chanyeol alors que ça avait été finalement tout le contraire. Il rejoignit les autres l’air sombre et s’installa loin de Kyungsoo sous le regard d’incompréhension de ce dernier mais qui pourtant ne bougea pas.







Ils quittèrent tous l’hôpital vers deux heures trente du matin, fatigués mais rassurés quant à l’état de Baekhyun. Ce dernier n’avait qu’une jambe cassée et quelques contusions pas trop grave, il allait rester en observation par contre par mesure de sécurité.





Junmyeon suivit par Jongin et Kyungsoo avaient alors prit la direction de leur quartier avant de finalement rentrer chacun chez eux. Kyungsoo avait pourtant essayé de parler au plus jeune mais sans succès, la mine qu’il affichait l’en avait empêché au dernier moment. Il ne comprenait rien au changement brusque de comportement de celui qui lui avait quasiment avoué son attirance ? Il voulait se rassurer en mettant sur le dos de ce qui s’était passé pendant la soirée mais ça ne le soulageait pas vraiment.





Il était presque quatre heure du matin, et Kyungsoo ne dormait toujours pas quand il entendit un bruit suspect provenir de sa fenêtre, comme si quelqu’un s’amusait à jeter des petits cailloux dessus. Il se leva fatigué pour aller ouvrir sa fenêtre et pour constater que ce n’était personne d’autre que Jongin qui était responsable de ce petit manège.





L’air triste et fatigué qu’affichait le plus jeune fit battre le cœur de Kyungsoo, il le comprenait très bien vu qu’il était dans le même état que lui. Mais il ne put s’empêcher de le trouver affreusement mignon comme ça, en survêtement, les cheveux façon je sors du lit et l’air d’un chiot flanqué sur le visage. Kyungsoo ne pouvait résister, il en avait bien conscience depuis quelques temps qu’il était complétement tombé sous le charme du plus jeune, et ça bien malgré lui.





Kyungsoo s’était empressé de venir lui ouvrir et sans vraiment comprendre Jongin l’avait immédiatement prit dans ses bras, sa tête venant automatiquement se plonger dans son cou. Kyungsoo était resté comme figé, ne s’attendant vraiment pas à ce que Jongin agisse comme ça après tout ce qui s’était passé entre eux. Il avait encore la main sur le poignet quand il sentit les larmes du plus jeune dans son cou, sa main libre venant ainsi trouver sa place dans son dos afin de le calmer.





Le plus jeune ne lui laissa pas le temps de répondre qu’il se jeta sur ses lèvres pour les embrasser avec hâte. C’était tout nouveau pour Jongin mais il ne voulait pas perdre Kyungsoo, la menace de Chanyeol avait eu l’effet inverse qu’escompté, il ne voulait surtout pas le laisser. Alors il se jetait corps et âme dans le baiser, le premier réellement qui s’échangeait quand Jongin vint caresser les lèvres pleines de celui qui faisait battre son cœur. Ses mains se raccrochaient au plus petit de peur qui ne s’échappe mais se fut tout le contraire, Kyungsoo lui rendit son étreinte alors qu’il lui offrait l’accès à sa bouche, une larme s’échappa de son œil quand leurs langues se rencontrèrent pour la toute première fois, se découvrant et se mêlant dans un sentiment de bonheur mais aussi de crainte pour Jongin. Car il se rendait enfin compte qu’il aimait ça, ça dépassait le stade d’apprécier un simple contact, non Jongin se rendait vraiment compte que c’était plus que ça, que ça lui était vital. Alors il affermit sa prise sur le corps de son Hyung, se donnant encore plus au baiser, qui venait de faire tomber toutes ses craintes, toutes ses barrières. Non, il n’allait pas se séparer de lui alors qu’il venait enfin de comprendre, jamais. Jongin mit alors fin au baiser avant de regarder son Hyung qui tentait de reprendre son souffle les joues rouges.



















Kris regarda son vis-à-vis, il n’aurait pas dû autant fumer ce soir, il n’était pas dans la meilleur condition pour réfléchir.





Oui, c’était bien le cas de dire, car qui sème le vent récolte la tempête.









Il y a un début à tout,

Alors il y a forcément une fin.

Il y a ceux qui évoluent,

Et ceux qui régressent.

Il n’y a pas qu’un chemin,

Il n’y a que des intersections.

C’est à chacun de choisir la bonne voie,

Car on ne peut qu’avancer.