Chapitre 8

par Hyoriinn

Lorsque je me réveillai le lendemain matin j'étais dans mon lit. Je me levai avec enthousiasme, impatiente de retrouver les garçons pour une nouvelle journée de cours. Moi ? Impatiente d'aller en cours ? Je n'aurais jamais cru dire ça il y a quelques temps !

Je saluai mes parents qui n'étaient toujours pas habitué à ma bonne humeur et ma nouvelle joie de vivre, puis sortis en courant de la maison. Dos au portail, un très grand jeune homme m'attendait. Avec un éclat de rire je lui sautais sur le dos, manquant de le faire tomber.


« - Kris ! m'enthousiasmai-je. Alors c'est toi qui est de corvée aujourd'hui ?


J'hochai la tête et lui emboitai le pas. Durant tout le trajet nous avions parlé de la soirée de la veille et du pouvoir de Kris. Je le fis promettre de m'emmener encore une fois avec lui et il accepta.

Lorsque nous arrivâmes au lycée, il nous restait un peu de temps libre avant le début des cours. Kris m'invita alors à le suivre.


J'étais tranquillement assise sur un banc avec lui. Il croisa les jambes et appuya ses coudes sur le dossier. Ses yeux se fermèrent. Une brise légère vint caresser notre visage et soulever nos cheveux. J'aimais bien être avec lui. Il n'était pas aussi bruyant que Baekhyun ou Chanyeol, et même si j'aimais ces deux zigotos à la folie, j'appréciais aussi ces moments de calme auprès de Kris. Une question me brûla soudain les lèvres.


« - Kris ?


Il se tut un instant avant de répondre.


« - Moi. Je suis le maître de la galaxie. »


Je souris. Décidément on allait pas le changer de sitôt celui-là. Mais bizarrement, son côté égocentrique n'était pas du tout agaçant.


« - Et dans ta galaxie à toi il y a quoi ? finit-il par me demander.


Kris ouvrit les yeux et m'adressa un regard interrogateur. Je lui souris. Il me sourit. Il venait de comprendre le sens de ma phrase.


Nous arrivâmes dans la salle de classe sous les regards curieux des autres élèves que j'ignorai une fois de plus. Cela ne me faisait plus rien. Les garçons me saluèrent, et je pris ma place aux côtés de Sehun.


« - C'est quoi le programme aujourd'hui ? demandai-je à Sehun.


Je n'eus pas le temps de lui demander ce qu'il voulait dire par là. Notre professeur arriva en nous sommant de nous taire, un paquet de feuilles à la main. Qu'est-ce que ça pouvait être ? Un contrôle surprise ?


« - Bien, comme vous le savez, la fin de l'année arrive à grand pas. Inutile de vous rappelez que cette année est très importante pour vous, étant donnez que c'est votre dernière année de lycée. Je vais donc vous distribuez les fiches d'orientations pour l'année prochaine. Réfléchissez bien, c'est votre avenir qui est en jeu. »


Sehun l'avait bien dit, on était dans la panade. Je n'avais aucune idée de ce que je voulais faire plus tard, et à voir la tête de certains de mes camarades de classe j'étais loin d'être la seule. Lorsque le professeur posa la fiche d'orientation sur ma table, je la regarda, perplexe. J'entendis Sehun soupirer à côté de moi, et froisser la feuille entre ses doigts.


« - Vraiment..... Chiant jusqu'au bout ce prof. »


Je ne répondis pas, mais je n'en pensais pas moins. Le cours commença mais j'avais la tête ailleurs. Nous avions une semaine. Une semaine pour choisir quel serait notre avenir. Comment pouvions-nous demander à des adolescents de prendre une décision aussi importante ?

La pause déjeuné arriva bien lentement. Lorsque la sonnerie se déclancha je me dis que j'allais profiter de ce moment de repis pour bavarder avec les garçons, et mettre de côté cette question qui me taraudait. Malheureusement, l'orientation semblait être le sujet principal de notre conversation.


« - Vous avez une idée de ce que vous allez faire plus tard ? demanda Luhan en s'asseyant sur l'herbe. »


Silence général. Le seul qui donna une réponse - enfin si on peut appeler ça ainsi - fut Xiumin qui haussa les épaules avant de mordre dans son sandwich.


« - Vraiment, ça me terrifie....., continua Luhan.


A nouveau, silence général.


« - Hey, relaxez vous les gars ! A voir vos têtes on dirait que c'est la fin du monde. Pourtant c'est tout le contraire. Notre vie débute maintenant !


Je scrutai tous les membres du groupe, et mon regard intrigué s'arrêta sur D.O qui rougissait légèrement. Je souris, et m'adressai à lui avec douceur.


« - Et toi, tu as une idée de ce que tu veux faire plus tard D.O ? »


Tous les regards se tournèrent vers lui, le faisant rougir davantage.


« - Et bien euh.....j'ai toujours adoré cuisiner alors je pensais me diriger vers cette voie là.... J'ai pas forcément le talent nécessaire mais je travaillerai dur alors.... »


Chanyeol passa bruquement son bras autour de son cou pour qu'il arrêter de déblatérer ces bêtises.


« - Toi, pas assez de talent ? Tu fais les meilleures pâtisseries que j'ai jamais goûté ! s'enthousiasma Chanyeol.


Tout le monde acquiesca, persuadé que Tao réussirait à percer dans ce milieu là. Une main se posa soudain sur la mienne. Je relevai la tête vers le regard doux et protecteur de Kai. Ses yeux semblaient me poser cette fameuse question....


« - Moi....euh.....je sais pas, dis-je tremblante. »


Je baissai la tête, un peu honteuse. Kai passa son bras autour de moi avant de m'attirer contre lui. Je rougis, un peu gêné qu'il me démontre son affection devant tout le monde.


« - Ce n'est pas grave, je suis certain que tu feras de grandes choses.


Tous nous regardaient en souriant. Ils hochèrent la tête presque à l'unisson. Nous continuâmes de discuter de notre avenir un petit moment, jusqu'à ce que nous remarquions que Sehun était un peu à l'écart. Il était allongé dans l'herbe, et semblait perdu dans ses pensées.


« - Qu'est-ce qui t'arrives maknae ? demanda Lay. T'as pas dit un mot depuis tout à l'heure.


Les garçons avaient l'habitude de se charier, mais cette fois-ci le ton de Sehun avait été froid et sévère. Je fronçai les sourcils, dubitative. Sehun avait jeté un froid sur toute l'assemblée. Lay, le seul dont la réaction de Sehun ne l'avait pas fait tiquer, sourit et reprit avec douceur.


« - Tu veux faire quoi après le lycée ?


Nous nous regardâmes sans savoir comment réagir.

Maintenant que j'y pensais, ce matin Sehun m'avait semblé étrange. Un peu sur les nerfs. Je pensais que c'était simplement du à la fiche d'orientation mais il devait y avoir quelque chose de plus profond.

Le déjeuné se termina sur cette note négative. Nous retournâmes en cours, et apparemment les surprises n'étaient pas finies...


« - Les élèves, je vous présente monsieur Park Doryong, commença le professeur. C'est un journaliste qui va rester quelques jours avec nous. Il prépare un reportage sur les derniers jours de cours des terminales avant le bac, et surtout, avant qu'ils ne soient ''lâchés'' dans le monde.


Le journaliste Park Doryong s'approcha et s'inclina respectueusement.


« - Bonjour à tous. Comme l'a dit votre professeur, je suis là pour réaliser mon reportage. Ne vous inquiétez pas, je ne vous dérangerai pas longtemps et je ferai en sorte de ne pas bousculer votre quotidien. J'ai conscience que vous avez d'importantes révisions à faire avant vos examens. Je vous demanderai d'agir comme vous le faîtes habituellement. J'espère que vous serez coopératifs. Merci. »


Monsieur Park s'inclina une nouvelle fois et partit s'asseoir au fond de la classe sous les récommandations du professeur. Un frisson me parcourut lorsqu'il passa près de moi. Je ne savais pas pourquoi mais je ne le sentais pas ce type. C'était peut être à cause de Sehun ? Je le sentais crisper à mes côtés. Il regardait droit devant lui. Je vis ses phalanges blanchîrent tellement il serrait ses poings. Inquiète, je posai ma main sur son bras. Ses tremblements cessèrent et il se tourna vers moi. Je ne saurai dire si je lisais davantage de la peur ou de la colère dans son regard. Quoi qu'il en soit, il n'était pas dans son état normal.


« - Sehun, est-ce que ça va ? chuchotai-je. Est-ce que c'est ton instinct de loup qui prend le dessus ? »


Il ferma les yeux et inspira profondément.


« - C'est rien Sohee, t'en fais pas. »


Voyant qu'il ne voulait visiblement pas se confier, je n'insistai pas. Toutefois, je n'étais pas rassurée pour autant. Il fallait que j'aille en parler à Suho et Kris. Eux sauraient sûrement quoi faire.


« - Sohee ? »


Je sursautai en reconnaissant la voix de mon professeur.


« - Oui ?


Je me retournai pour aperçevoir Park Doryong me sourire. Un frisson me parcourut. Décidément, quelque chose n'allait pas. Le cours commença. Au bout d'un moment, Sehun m'attrapa brusquement le poignet. Il le serra si fort que je ressentis une douleur.


« - Se....Sehun, tu me fais mal, dis-je en essayant de me dégager.


Sehun soupira, puis me relacha. Je frottais doucement mon poignet douloureux. J'aurai sûrement un ématome. Je n'en voulais pas à Sehun, je voyais bien qu'il n'allait pas bien. A vrai dire, j'étais simplement inquiète. Ce fut la tête pleine de questions que le cours se termina. A peine la sonnerie retentit que je vis Kai sortir à toute allure de la salle de la classe, précédé du journaliste Park. Qu'est-ce qui lui prenait ? Je m'apprêtai à courir à sa suite lorsque de nouveau, on m'attrapa le poignet. Décidément, ça devenait une habitude. Je me retournai pour croiser le regard inquiet de Tao.


« - Sohee, il faut que tu fasses attention.


Je vis Tao ouvrir la bouche avant de la refermer. Il se mordit la lèvre inférieure. Il voulait me parler, je le voyais bien, mais il ne le fit pas. Quelque chose, ou quelqu'un lui empêchait de me dire la vérité.


« - Juste....sois prudente.


Je devrais interroger Tao plus tard pensai-je en me ruant hors de la salle de classe. Je courus encore et encore, jusqu'à entendre des voix s'échappant d'un couloir sombre. Ce couloir était peu emprunté par les élèves car il conduisait à une pièce réservée aux professeurs. Je m'approchai discrètement, puis finit par reconnaître la voix de Kai. Je mis ma main sur mon visage lorsque je le vis plaquer monsieur Park contre le mur.


« - Si vous la touchez, je vous jure que je vous tuerez vous m'entendez ! cria t-il.


Je tremblai. Ça y est j'avais peur. Peur qu'il arrive quelque chose à Kai. Cet acte n'allait pas rester sans conséquence c'était certain. Il venait d'agresser un homme. Kai se tourna vers moi. Ces pupilles étaient dilatées. C'était son instinct de loup qui venait de prendre le dessus. Est-ce que monsieur Park avait remarqué le changement de couleur de ses yeux ? Kai me fixait. Je le suppliais du regard. Au bout de quelques secondes, ses yeux reprirent leur couleur normale. Il s'approcha de moi, alors que j'étais tremblotante et prise de sanglots.


« - Imbécile, dis-je en sentant des larmes couler sur mes joues. »


Malgré tout je savais que je ne pourrai pas lui en vouloir longtemps. Son regard désolé et plein d'amour me ferait craquer c'était certain. Kai s'approcha davantage et me prit dans ses bras. Son odeur et sa châleur me rassurèrent immédiatement. J'oubliai monsieur Park, j'oubliai Sehun, j'oubliai Tao, j'oubliai tout.


« - Je suis désolé te t'avoir fais peur Sohee. Ne t'inquiète pas il ne t'arrivera rien. »


Je relevai la tête, les yeux pleins de larmes.


« - Et à toi, hein ? Qu'est-ce qu'il va t'arriver ?


Je me defis de l'étreinte de Kai et fixai à présent monsieur Park qui réajustait sa cravate.


« - Vraiment ? Vous n'allez rien dire ? demandai-je reconnaissante.


Monsieur Park ne cessait de sourire. Il avait l'air confiant, sûr de lui......terrifiant. Il passa soudain son bras autour de mes épaules. La réaction de Kai ne se fit pas attendre. Il lui adressa un regard meurtrier et s'apprêtait à m'arracher à lui.


« - Kai, regarde-moi s'il te plaît ! intervenai-je. »


Après de longues secondes d'attentes et tension entre les deux hommes, Kai me fixa enfin.


« - Ça va aller, chuchotai-je. Je te retrouve après l'interview, ne t'inquiète pas.


Plus je regardai monsieur Park, moins il m'inspirait confiance. J'avais peur, mais je devais m'efforcer de le cacher. Si Kai s'en aperçevait, il réagirait et agresserait de nouveau le journaliste.


« - Et puis vous me connaissez, non ? reprit monsieur Park.


J'acquiescai, puis laissai monsieur Park me conduire jusqu'à la bibliothèque. Nous nous asseyâmes à une table un peu isolée. Je serai la jupe de mon uniforme entre mes doigts. Mon cœur battait rapidement. J'avais un très mauvais pressentiment.


« - Ça vous dérange si j'enregistre notre conversation ? dit t-il en sortant un dictaphone de sa poche.


Un sourire en coin, il déposa le dictaphone sur la table.


« - Bien, commençons ! Depuis combien de temps fréquentez vous monsieur Kim Jongin? »


Mes yeux s'écarquillèrent sous la surprise.


« - En quoi cela a t-il un rapport avec les études et le lycée ?


Voyant que je ne répondais pas, il soupira avant de reprendre son habituel sourire que je trouvais de plus en plus agaçant.


« - Bien, question suivante ! Depuis combien de temps fréquentez vous ces douze jeunes hommes ? »


Un frisson parcourut l'échine de mon dos.


« - Je ne vois pas de qui vous parlez.


Les larmes aux yeux, je partis sans me retourner.


« - Soyez en sûr, ce n'est pas notre dernière conversation mademoiselle Yoon ! »


Je partis en courant de la bibliothèque sous les rappels à l'odre de la bibliothécaire et les regards intrigués des élèves. En ouvrant la porte je manquai d'assomer Kai. Déstabilisée je continuai ma route sous la pluie battante qui tombait. Kai cria mon nom mais je ne m'arrêtai pas pour autant. Il attrapa brusquement ma main, me forçant à me retourner. Il me plaqua fort contre lui, attendant que je me calme. Je sentais les battements rapides de son cœur, j'entendais les paroles rassurantes qu'il me chuchotait à l'oreille.


« - Kai il faut qu'on parte, dis-je doucement.


Kai me décolla de lui et plaça ses mains sur mes épaules. Un instant, il fixa le sol. Il réfléchissait. La pluie ne cessait de tomber, de tremper nos uniformes.


« - Sohee....., commença t-il.


Il releva son visage vers moi, me transperça de part en part. Son regard était profond, les gouttes d'eau qui trempaient son visage ne le rendaient que plus séduisant.


« - Tu as peur ? »


J'hochai la tête. En vérité, je n'avais pas peur pour moi, mais pour eux. Je savais dès à présent que je ferai n'importe quoi pour les sauver. Même si je devais abandonner ma famille, même si je devais m'exiler à l'autre bout du monde avec eux. Les lèvres de Kai plaquées sur les miennes finirent de me convaincre. Jamais il ne m'avait embrassé avec tant de passion, tant d'amour, tant de fougue. Lorsqu'il relacha mes lèvres de son emprise je passai ma main dans sa nuque pour le rapprocher à nouveau de moi. Quand le souffle vint à manquer, je me résolus à le laisser s'éloigner, mais ce ne fut que pour une courte période, car il me serra contre lui.


« - Personne ne te fera de mal, c'est une promesse. »


Oui, mais quand est-il de toi ?


« - Je te protégerai Sohee, même si pour ça il faut que je tue. »


Ne fais pas ça ! Je ne veux pas te perdre !


« - Kai, je ne veux pas rentrer chez moi. »


Il me sourit, et passa sa main dans mes cheveux mouillés.


« - Il n'en ai pas question de toute manière. Je t'emmène à la maison. Doryong n'osera jamais nous attaquer de front. Il connaît notre véritable nature. »


Kai me prit la main, m'entraînant à sa suite. Je me rendais compte que plus je m'imiscais dans leur vie, plus le mystère autour de leurs pouvoirs s'épaississait. Comment ont-ils reçu leurs dons ? Qui est ce Doryong qui semble connaître leur secret ? Comment connaît-il Kai ? Que me veut-il ?

Oh, et il y a le drôle de comportement de Sehun aussi......

Je ne m'y retrouvais plus, je ne comprenais plus vraiment ce qui se passait mais j'étais certaine d'une chose : j'aimais Kai et je lui faisais entièrement confiance.