Chapitre 27

par miku13

Cela faisait déjà deux jours qu'on avait aucunes nouvelles de D.O, l'état du jeune homme s'empirait de plus en plus, il ne lui restait plus beaucoup de temps à vivre. Je n'arrivais pas à me calmer, j'étais vraiment inquiète, pourquoi mettait-il autant de temps à trouver un antidote ? Je ne restais pas en place, il fallait que je fasse quelque chose, je n'en pouvais plus de me sentir impuissante. Je me levais et me dirigeais vers la sortie, Tao me barra la route et se mit devant la porte pour m'empêcher de sortir.


LanXi: Laisse moi sortir Tao !

Tao: Non, et si tu te fais attaquer ?!

LanXi: Tu n'as qu'à venir avec moi dans ce cas.


Je le poussais légèrement sur le côté pour passer, j'ouvris la porte et sortis, Tao sur mes talons. J'avais un mauvais pressentiment pour D.O, je l'appelais mais je tombais directement sur son répondeur. Je faisais tous les endroits dont il m'avait parlé, mais aucunes traces de lui, il ne me restait qu'un seul endroit. Je priais pour qu'il soit là-bas. Je me précipitais à l'université avec Tao, je m'arrêtais à bout de souffle devant la porte du bureau du professeur Choi, la porte s'ouvrit avant que je ne frappe, la femme de l'autre fois me fixait, elle me fit d'entrer.


Mia: Ton ami n'est pas ici.

LanXi: Savez-vous où il est ?

Mia: Il est venu il y a deux jours et a imploré le maître de l'aider à sauver un de ses amis, ils sont partis.

LanXi: Savez-vous à quel endroit il sont allés ?

Mia: L'endroit où ils sont est trop dangereux pour une simple humaine comme toi.

LanXi: Quand reviennent-ils ?

Mia: Cela dépendra de ton ami, s'il réussit l'épreuve ou non ça ne dépend que de lui. Vous devriez retourner auprès de votre ami souffrant.


Elle nous raccompagna à la porte et nous la ferma au nez, elle n'était pas très aimable. De quelle épreuve parlait-elle ? Que faisait D.O ? Nous rentrions à l'appartement, Yume était encore dans la chambre, elle n'était pas sortie depuis le départ de D.O, elle ne mangeait rien, elle restait sur le fauteuil à fixer le ciel par la fenêtre, elle s'en voulait de ce qui s'était passé, Chen essayait de la consoler mais elle restait silencieuse, elle s'enfermait sur elle-même. Comme à mon habitude depuis deux jours, j'allais dans la chambre où ce jeune homme reposait, son souffle se faisait de plus en plus faible. Je m'endormis à son chevet. J'étais dans une grotte, des corps de chimères gisaient sur le sol, j'entendis un cri de douleur, sans réfléchir je me dirigeais dans la direction d'où il venait, le professeur Choi était assis sur un rocher, en face de lui se tenait D.O, il était recouvert de sang, était-ce le sien ou celui des chimères mortes je ne saurais le dire, D.O poussa un hurlement, je m'avançais vers lui.


Siwon: Ne t'approche pas plus.

LanXi, paniquée: Que lui arrive-t-il ?!

Siwon: Il lutte contre lui-même.

LanXi: Que voulez-vous dire par là ?

Siwon: Il est instable, il doit savoir se contrôler avant que la bataille ne commence.

LanXi: Que lui faites-vous ?

Siwon: Il doit affronter ses peurs les plus profondes. Cette épreuve va lui permettre de surpasser ses limites.


D.O repoussa un cri de douleur et s'effondra sur ses genoux, ils se tenait la tête.


LanXi: Arrêtez, vous ne voyez pas qu'il souffre.

Siwon: Je ne peux plus rien faire. Il doit affronter ses peurs avant qu'elles ne le dévorent.

LanXi: Je ne le laisserai pas souffrir plus.

Siwon: Tu ne peux rien faire. Il est temps que tu repartes.

LanXi: Non je...


Avant que je ne puisse finir ma phrase il me projeta avec sa main, je me réveillais en sursaut. Que venait-il de se passer ? Quelque chose frappa contre la fenêtre, je tournais la tête et vis un aigle attendre sur le rebord, j'ouvris la fenêtre, il me tendit la patte où se trouvait au bout une petite bourse avec un mot, je la pris, il inclina légèrement la tête puis déplia ses ailes et s'envola. Je dépliais le petit morceau de papier, je trouvais un mot du professeur Choi «Voici l'antidote pour ton ami.» Je défis le nœud de la bourse et l'ouvris, je m'empressais de sortir une petite fiole, je la débouchais, je soulevais légèrement la tête du jeune homme et lui fis boire l'antidote. Je restais à son chevet toute la nuit, il reprenait des couleurs et sa respiration se faisait de plus en plus régulière, ça avait marché, j'étais soulagée. Malheureusement j'étais très inquiète pour D.O, si ce que j'avais vu en rêve ce passait réellement, j'avais peur que ses angoisses le consument entièrement. Lay entra dans la chambre pour examiner l'état du jeune homme, il était heureux qu'il soit sauf et qu'il se rétablisse lentement, il avait encore besoin de repos mais sa vie n'était plus en danger. Je passais la journée à réfléchir à un moyen pour aider D.O à surmonter l'épreuve qu'il passait mais rien ne me vint, j'étais tellement perdue dans mes pensées que je ne vis pas Lay me tendre une tasse de chocolat chaud.


Lay: Lan Xi ?

LanXi: Pardon tu as dis quelque chose ?

Lay: Tiens ça te fera du bien.

LanXi, prend la tasse: Merci.

Lay: Qu'est-ce qui te tracasse autant ?

LanXi: L'épreuve que passe D.O...

Lay: D.O ? Une épreuve ?

LanXi: Je l'ai vu dans un rêve cette nuit, il essayait d'affronter ses peurs. Il souffrait tellement...

Lay: Ne t'inquiète pas il réussira.

LanXi: Comment en être sûr ?

Lay: On est tous passé par là, à trouver notre nous intérieur. La seule chose que tu peux faire c'est croire en lui.

LanXi: J'ai tellement peur qu'il n'y arrive pas...

Lay: Aie confiance en lui. Il va réussir et revenir plus fort.


Il me sourit et me laissa seule pour préparer le repas avec LuHan, Baekhyun arriva avec un sourire malicieux au coin des lèvres, qu'avait-il fait encore ? Kai nous rejoint à son tour en rigolant et fit un clin d’œil à Baekhyun qui se mit à son tour à rire.


LanXi: Qu'avez-vous fait ?

Kai: Rien.

LanXi: Ne mens pas. Dis moi.

Baekhyun: C'est juste une petite blague, il s'en remettra.


Il explosa de rire juste après, je posais la tasse sur la table basse et me levais, je craignais le pire, je me précipitais vers l'endroit d'où était venu Kai, j'entendis du bruit provenant de l'armoire, elle était bloquée avec un balai, des pleurs se faisaient entendre.


?: Ne me laissez pas ici. Elle me fait peur.


Je réussis à enlever le balai et ouvris la porte de l'armoire, Tao me sauta au cou en pleure et tremblait. Je voyais un squelette en plastique habillé comme l'était Kai quand il nous avait fais peur la dernière fois. Ces deux gosses allaient regretter ce qu'ils avaient fais à Tao.