Prologue

par ssjaby

 

                Le réveil sonna : 04h00. On n’a pas idée de se lever aussi tôt, franchement. Le couple se réveilla lentement dans leur lit, puis ils se prirent la main en se fixant. La femme sourit à grandes dents face à son fiancé :

-          C’est le grand jour, mon amour..

-          Je suis un peu stressé avec tout ça.. Pas toi ? – lui répondit l’homme face à elle.

-          Oui.. Mais je me dis surtout que ça va être le meilleur jour de toute ma vie.

-          Haha, là-dessus tu as raison. Bon allez, si on s’est levés si tôt ce n’est pas pour traîner..

Il embrassa tendrement celle qui allait devenir sa femme, puis il se dirigea vers la fenêtre afin de l’ouvrir et de laisser entrer vent frais et lumière. Il observa une dernière fois la femme de sa vie puis lui dit :

-          Bon.. On se retrouve à 11h pour la cérémonie.

-          Bon courage mon chéri.

-          A toi aussi.

 

Et il partit de la maison après une rapide douche. Le programme allait être chargé : il était désormais 05h, et il devait aller chercher son costume, passer au tailleur l’ajuster ; au coiffeur pour refaire sa couleur et se coiffer dignement ; au traiteur pour récupérer les plats de la réception ; puis il devait passer une dernière fois chez lui afin de finaliser son apparence pour finalement partir à l’église avec ses parents, et être là-bas pour 11h.

Après avoir accompli toutes ces tâches, il arriva à l’église quelques minutes en avance. Il salua toute sa famille ainsi que les membres déjà présents de celle de sa fiancée. Le prêtre sortit de l’église afin de faire signe à tout le monde d’entrer. Le marié attendit à l’extérieur avec sa mère ; le père de sa fiancée était lui aussi resté à l’extérieur pour attendre sa fille.

                Le prêtre commença sa messe, et on fit signe au jeune homme d’entrer au bras de sa mère. Il s’avançait fièrement entre les bancs, dans l’allée centrale. Il maintenait son sourire, tout simplement parce qu’il ne parvenait pas à le détacher de son visage. C’était le plus beau jour de toute sa vie, il allait enfin se marier avec sa femme.. Lorsqu’il atteignit l’autel, il lâcha le bras de sa mère en lui faisant un signe de tête. Ils avaient répété cette scène plusieurs fois, il savait qu’elle devait le laisser seul maintenant. Elle se décala sur le côté, et la porte s’ouvrit de l’autre côté. Une énorme quantité de lumière pénétra l’enceinte, empêchant de voir la personne qui entrait. Mais, alors que c’était normalement au tour de la mariée d’entrer, à la surprise générale, ce n’était pas elle. Un jeune homme referma lentement la porte en s’inclinant devant les regards de tous.

-          Je m’excuse, je suis en retard. Cependant, j’ai un message de la mariée, Amy. Elle sera également en retard de quelques minutes.

Il s’assit sur un des bancs au fond, et il baissa la tête, gêné d’avoir donné de faux espoirs à tout le monde. Il était plutôt mignon, avait de grands yeux mais une petite taille. Le marié ne l’avait jamais vu nulle part, comment pouvait-il connaître Amy ?

                Le prêtre toussota légèrement, interpellant tout le monde.

-          Je pense que-

Et la porte en bois s’ouvrit de nouveau : même lumière aveuglante, mais cette fois c’était bel et bien Amy qui entrait, accrochée au bras de son père.

                Elle était dans une longue robe blanche, traditionnelle mais magnifique. Quelques points de dentelles à certains endroits, un décolleté ouvert sans être provocateur, des boucles d’oreilles pendantes qui brillaient comme du cristal.. Elle avait l’air d’une princesse entrant dans son château. Ses cheveux bruns tombaient magnifiquement sur ses épaules, légèrement bouclés, et son sourire resplendissant sublimait le spectacle qui s’offrait à tous. Un petit bouquet de roses blanches se trouvait entre ses mains, mais le regard du marié ne s’attardait pas sur ces fleurs, préférant se plonger dans les yeux de sa femme. Lorsque la mariée avança, elle ne quitta pas les yeux de son fiancé du regard, et lorsqu’elle arriva à sa hauteur, elle lui glissa dans l’oreille :

-          Tu es parfait.

-          Mais pas autant que toi. – lui souffla-t-il en réponse, tout sourire.

Elle sourit de plus belle en se reculant pour se placer de l’autre côté du prêtre. Tel un mariage classique, le prêtre énonça sa messe pendant près d’une heure, jusqu’à ce que les vœux doivent être échangés. Il tendit son micro au fiancé, qui l’attrapa.

-          Moi, Kim JongIn, je te reçois, Do Amy, comme épouse, et je te promets de rester fidèle dans le bonheur et dans les épreuves, dans la santé et dans la maladie, pour t'aimer tous les jours de ma vie.

Elle lui sourit puis attrapa le micro à son tour.

-          Moi, Do Amy, je te reçois, Kim JongIn, comme époux, et je te promets de rester fidèle dans le bonheur et dans les épreuves, dans la santé et dans la maladie, pour t'aimer tous les jours de ma vie.

Le prêtre prit finalement le micro, puis annonça l’échange du baiser. Amy souleva son voile puis les mariés s’embrassèrent tendrement, tandis que les familles et amis des mariés applaudissaient et laissaient même échapper quelques cris.

 

_______________

 

                Plus tard, tous se retrouvèrent à la salle de réception, où étaient disposés un énorme banquet et des tables avec places nommées, afin que tout le monde s’installe. La table des mariés était entourée de sept chaises : une pour chaque marié, pour leurs parents.. Et la septième ? JongIn s’avança lentement vers la table pour inspecter les noms de chaque place. Il trouva alors le nom de l’inconnu qui serait à la table avec eux : Do Kyungsoo.