MANDARIN

par Xeni-ge

MANDARIN, STUDIES AND BUBBLE TEA.

PART ONE : MANDARIN





Le jeune homme rangea son ordinateur pendant que le délégué s’occupait du projecteur, avant de retourner à sa place à côté de Sehun sans se départir de son sourire. Le plus jeune se retenait difficilement de pouffer de rire.

Ils avaient pour habitude de se chamailler tout le temps, mais ils n'en étaient pas moins meilleurs amis, malgré leurs différences, aussi bien physiques que mentales. Jong In, qui aimait bien se faire nommer "Kkamjong", soit l'éblouissant Jong, était brun et avait la peau mate et bronzée. Bien qu'il soit adulé par les filles pour son sourire éblouissant et sa passion pour la danse où il excellait réellement, il était honnête dans ses relations amoureuses, et ne sortait qu'avec des personnes qu'il aimait vraiment. Il était très expressif, toujours de bonne humeur, et savait mettre l'ambiance. Tout le monde était ami avec lui, et il était ami avec tout le monde.

Tout le contraire de Sehun, le grand blond. Ce dernier était pâle, et inexpressif. Il ne montrait jamais ses émotions, il était impassible à tout et il était difficile à faire réagir. Lorsque quelqu'un arrivait à lui faire décrocher un sourire ou un rire, c'était toujours Jong In. Normal, c'était son meilleur ami depuis le primaire. Aussi, il n'utilisait jamais de termes honorifiques, son coréen était le même pour tous, petits et grands. Ce n'était pas vraiment de l'insolence, ça lui venait comme cela, naturellement, et ses professeurs l'avaient comprit avec le temps. C'était cette attitude froide, mystérieuse, et un peu bad boy qui le rendait populaire, lui et Jong In. Bien qu'il apprécie cette popularité, il aurait préféré qu'on le laisse tranquille.

- Oh Sehun!

Le susnommé se leva en pestant. Il aimait bien ce professeur, il était sympathique, mais il lui faisait souvent des coups bas.

- Ouais? Fit-il, une fois arrivé à son bureau.

Le professeur roula des yeux avant de répondre.

- C'est toi qui va faire le prochain exposé en mandarin sur la Chine et la Corée.

Sehun écarquilla les yeux d'un air interdit. De un, un exposé, et de deux sur la Chine, d'accord il voulait bien se forcer (En fait il ne voulait pas, mais là n'est pas le problème), mais EN CHINOIS?!

- En chinois...?

- Quoi? Ton ami, Jong In l'a bien fait en japonais, lui, non? Répondit-il avec un large sourire. Ne me dis pas que tu n'es pas capable de faire un simple exposé en chinois..?

Correction; Sehun haïssait son prof de langues, lui et son sourire triomphal. Il savait qu'il avait trop de fierté pour répondre non, et s'il acceptait, il aurait quand même fini par devoir faire ce travail. Il se mordit la lèvre (arrachant des kyattements aux filles encore présentes dans la salle), puis soupira.

- Très bien, je vais le faire, dit-il.

- Parfait. J'ais appelé un de mes élèves qui est d'origine chinoise pour t'aider en mandarin. Sois gentil avec lui.

- Ca va, je mors pas, grogna Sehun.

- Mais oui, mais oui. Il devrait bientôt arriver. Assieds-toi.

Sehun se retourna vers Jong In qui l'attendait près de la porte, et lui narra la conversation, lui recommandant de partir sans lui. Ce dernier ne se fit pas prier, heureux de quitter enfin l'établissement.

Au bout de cinq minutes environ, un roux pénétra la classe. Sehun ne fit pas plus attention à lui, et retourna à son téléphone, avec lequel il jouait à un jeu vidéo quelconque pour faire passer le temps. À un moment, il sentit une ombre planer au dessus de sa tête. Il leva les yeux et se retrouva face au blond de tout à l'heure, ce dernier arborant un large sourire.

Sehun se sentit stupide. Comment avait il fait pour ne pas remarquer sa beauté lorsqu’il était entré? Le roux avait une peau laiteuse et blanche, que Sehun aurait voulu pouvoir palper de ses doigts et ressentir toute la douceur qu'elle dégageait et qu'on pouvait ressentir juste en la regardant. Le visage était en forme de cœur, et ses pommettes saillantes étaient absolument craquantes. Ses lèvres pleines étaient étirées en un sourire angélique, et ses lippes rebondies et rosées à souhait faisaient penser à un fruit rouge n'attendant qu’à être cueilli, un fruit rouge défendu. Son nez était droit, Sehun aurait pu jurer n'avoir jamais vu un nez aussi parfait. Un simple nez, bordel de merde! Pesta-t-il intérieurement. Par contre ses yeux, ces prunelles, ces deux orbes de lumière sombres étaient tout simplement à couper le souffle. La délicate courbe de ses yeux renfermait deux iris brillants et pétillants, il avait de longs cils, et une double paupière en embellissait agréablement le contour, accompagnée de légères cernes en bas de ses yeux, devant lesquels tombaient doucement des mèches de cheveux soyeux d’un roux pâle et clair. On aurait pu se damner pour un ange pareil.

Son regard dévia sur le reste du corps qui était à portée de vue de là où il était. Jamais il n'aurait cru que la chemise d’uniforme pouvait être aussi.... Sexy.

Il avait une vue plongeante sur sa clavicule, d'où une odeur sucrée et délicieusement fruitée se dégageait, à peine masquée par une senteur masculine et envoûtante. Un mélange de parfums curieux mais divin.

Sehun se rendit compte que sa gorge était asséchée.

Il déglutit difficilement.

Avant de se rendre compte qu'il avait passé son temps à reluquer ouvertement l'inconnu et qu'il ne restait plus personne dans la salle. Il se demanda vaguement où était passe son professeur de langues avant de reporter son attention sur le roux.

Bon, question crédibilité, c'est raté.

Sehun le regarda avec des yeux ronds. Cet angelot, vingt-trois ans? Il aurait pu jurer qu'il était beaucoup plus jeune que lui.

-Sehun, dix neuf ans, réussit-il à articuler.

- Enchanté, Shehun.

Sehun fronça les sourcils. À cause de son appareil dentaire, il ne pouvait pas prononcer le "S" correctement.

- Sehun, se força-t-il à dire.

- Oui Shehun? Dit Luhan en faisant une moue adorable.

Bordel. Pensa Sehun. Hey, reprends-toi. Il secoua la tête avant d'enfin arriver à prononcer son prénom correctement malgré son appareil.

-Ssssehun. Avec un "S". Désolé, je porte un appareil, c'est pour ça.

- Ah, d'accord. Sehun, donc. Fit-il en souriant tout en lui tendant sa main.

JESUS.

Entendre le blond prononcer son nom lui avait procuré des frissons le long de son échine. Il attrapa la main du plus âgé pour la serrer.

Ce contact l'électrifia.

Comment décrire cette sensation? Toute cette douceur qu'il ressentait à travers ce simple toucher et qui enveloppait son corps en entier?

OH. MY. GOD.

- Passe-moi ton téléphone deux secondes, demanda Lu Han en souriant.

Sehun mit plusieurs secondes avant que l'information ne lui monte au cerveau, et de lui tendre son smartphone tel un automate, totalement subjugué qu'il était par le chinois. Ce dernier quitta l'application à laquelle Sehun s'occupait il y a quelques minutes et dont les mots "Game Over" étaient affichés depuis qu'il avait vu Lu Han.

Drôle d'ironie.

Le chinois pianota rapidement sur l'écran tactile, avant de rendre son téléphone au plus jeune.

- Voilà mon numéro. Appelle-moi pour qu'on décide d'où et quand et va se retrouver pour l'exposé. Je dois y aller maintenant, j'attends ton appel.

Sehun récupéra son téléphone en effleurant la main de Luhan qui frissonna à ce contact. Il eu un petit sourire avant de quitter la pièce.

Sehun fixa un moment les chiffres affichés sur l'écran avant de lever les yeux sur la pièce vide.

Une légère odeur de vanille mêlée à celle de la fraise flottait encore dans l'air.

Merde.

Bordel de merde.

Bordel de putain de merde.

C'ÉTAIT QUOI ÇA?!

Sehun fixa sa main. Elle tremblait. Un brasier enflammait son bas-ventre. Des gouttes de sueur commençaient à perler dur son front brûlant, tandis que des papillons entamaient une danse violente et sensuelle alors que son cerveau lui donnait des illusions psychédéliques mêlant un certain roux, des lapins roux et un univers rose bonbon dont l'air s'était changé en une senteur fruitée et obsédante..

Sehun secoua la tête. Non mais ça ne va pas?! Luhan, des lapins et des fraises?! Qu'est-ce qu'il lui arrivait? En fait c'était tellement évident et flagrant qu'il ne chercha pas à se voiler la face et tourner autour du pot. Sincère avec lui-même, Sehun en était arrivé à cette conclusion.

Luhan lui plaisait.

Énormément.