Bonus N°1

par Unknown L.

Bonus n°1

~JALOUSIE~

Cela faisait maintenant plusieurs mois que moi et Luhan étions mariés. Notre mariage avait été simple mais remplit de joie et de tendresse. La famille de Luhan avait été présente tandis que la mienne n’était pas venue. Mes parents sont toujours aussi occupés et puis, un fils homosexuel, c’était difficile à accepter pour eux. Les festivités s’étaient donc bien déroulées, la mère de Luhan m’adorait, elle était vraiment gentille et Luhan lui ressemblait énormément. Son père était aussi très gentil et m’avait dit de continuer de prendre soin de son fils car même s’il ne voulait plus se montrer fragile, il l’était toujours autant. Bref, maintenant nous vivions heureux et sans problème enfin…sans problèmes pour Luhan pas pour moi. En effet, mon cher amour désirait avoir un enfant, et je n’avais pas été contre cette idée après tout, je voulais lui faire plaisir et je n’avais rien contre un petit être en plus dans notre lieu de vie. Nous étions alors allés à l’orphelinat. Nous avions tous les deux eus un énorme coup de foudre pour un petit garçon de quatre ans. Il ressemblait beaucoup à Luhan, on aurait dit lui en miniature. Par conséquent, nous lui avions décoré l’une des chambres pour pouvoir l’y accueillir. Au début, le petit Daeho ne parlait que très peu, n’étant pas encore habitué à nous, ni à sa nouvelle maison. Mais après une semaine d’acclimatation, il se sentait mieux et était très proche de Luhan, à mon plus grand désespoir…

[P.O.V Extérieur]

Depuis maintenant, plus d’une semaine, le petit Daeho était un rayon de soleil aux yeux de Luhan. En effet, celui-ci lui prouvait tout son amour, il le câlinait sans cesse et jouait avec lui. Sans se préoccuper du fait, qu’il délaissait Sehun qui lui, se sentait exclu. Car, Daeho n’avait d’yeux que pour Luhan et personne d’autre. Pendant, que le petit brun s’appliquait à la cuisine, Sehun essayait de distraire le petit garçon dans le salon. Il regardait ses grands yeux foncés, avec beaucoup de tendresse et lui faisait des sourires sincères, joyeux.

- Je suis qui moi Daeho ? Demanda Sehun à son fils.

- Sehun ! Répondit avec un grand sourire le petit.

- Non, je suis ton papa. Dis papa mon chéri.

- Non, tu es Sehun !

Sehun soupira, à chaque fois c’était la même chose, il refusait de l’appeler papa. Ce n’était pourtant pas compliqué. Pourquoi ne voulait-il pas le dire ? Il appelait bien Luhan, maman, il pouvait bien l’appeler papa.

- Je suis ton papa.

- Tu es Sehun !

- Je ne rigole pas Daeho, je suis ton papa. Alors dis- le. Appel moi papa !

- Non. Tu es Sehun.

Un nouveau soupir, le petit garçon l’énervait de trop, il ne voulait pas perdre patience face à lui. Ce n’est pas un petit de quatre ans qui allait le mettre dans tous ses états, n’est-ce pas ? Il décida, de ne plus lui parler et de se concentrer sur la télévision, le temps que Luhan revienne. Depuis quelque temps déjà, il avait comme l’impression que le petit garçon le narguait et il n’aimait pas du tout ça. Luhan arriva dans le salon avec un petit sourire aux lèvres, voir les deux hommes de sa vie réunis dans une même salle, le rendait comblé. Il s’assit aux côtés de Sehun et embrassa ses lèvres.

- C’est prêt mon cœur ?

- Non, pas encore, il faut que tu sois patient Hunnie.

Ils se regardèrent droit dans les yeux sans rien dire pendant un court instant. Le plus grand, avait une envie soudaine de le plaquer contre le canapé et de fondre sur ses lèvres, il sentait une chaleur agréable envahir son corps alors qu’il se rapprochait dangereusement de son homme qui lui, regardait ses lèvres avec envie.

- Maman, j’ai faim ! Se plaignit Daeho en s’accrochant au t-shirt de Luhan.

Luhan posa son petit sur ses genoux et fit face à sa petite bouille boudeuse trop adorable.

- C’est bientôt prêt mon ange, tu vas attendre. Sinon, je ne vais pas être content.

Daeho baissa la tête alors que Luhan l’attirait contre son torse pour l’enlacer. Au contact de leur deux corps, le petit sourit et se mit debout sur les cuisses de Luhan. Puis, il posa gentiment ses petites lèvres sur celles de sa « maman ». Sehun qui regardait la scène, ne trouvait plus ça mignon, mais plutôt énervant. Pourquoi Daeho ne voulait faire que des bisous à Luhan et pas à lui ?

- Arrêtez de vous faire des bisous.

- Pourquoi tu es jaloux Hunnie ?

- Arrêtez, c’est tout.

- C’est quoi le problème Sehun ?

- Pourquoi, à moi il ne veut pas m’en faire, hein ?

- Je ne sais pas. Laisse lui, le temps de s’habituer à toi.

- Mouais…

- Je sais que ça t’attriste mais laisse-lui le temps.

Sehun fit une moue boudeuse, il n’était pas convaincu. Le repas, se passa relativement bien, Daeho ne prenait pas toute l’attention de Luhan et c’était mieux pour Sehun qui bouillonnait intérieurement.

Le soir, il arrivait que le petit se cache sous les couvertures pour s’endormir contre le torse de Luhan. Il disait souvent, qu’il faisait des cauchemars mais Sehun n’en croyait pas un mot, il savait très bien qu’il mentait juste pour dormir avec Luhan qui lui, n’y voyait que du feu. Daeho était très malin. Aujourd’hui, cela ne changea pas le petit garçon pénétra lentement dans la chambre de ses papas, son doudou dans l’une de ses mains et son pouce dans sa bouche. Sehun qui ne dormait pas tout à fait, observa son garçon monter sur le lit et ramper jusqu’à Luhan. Il se glissa sous les couvertures et se colla à sa petite « maman ». Cependant, cette fois ci, le petit brun ne dormait pas et se réveilla lentement. « Qu’est-ce que tu fais là mon ange ? » Demanda Luhan. « Je veux dormir avec toi. » Répondit-il. « Mais tu as un lit, tu dois y dormir. Moi je dors avec papa. » Daeho renifla, il ne voulait pas retourner dans sa chambre, il se sentait seul là-bas. «  Mais…mais je veux dormir avec toi. » Luhan le serra dans ses bras, et caressa ses cheveux, il avait déjà céder. Sehun serra son coussin, il se sentait exclu et frustré de ne pas pouvoir prendre son amour dans ses bras.

Le lendemain, les deux garçons avaient décidé d’emmener leur petit bout de chou, à la crèche. Luhan, le prépara en l’habillant chaudement. Le petit garçon était tout excité, il se demandait ce que c’était, est-ce qu’il allait pouvoir s’amuser. Luhan, l’attacha sur son siège dans la voiture, et Sehun les conduisit jusqu’au lieu. Dans le fond, il avait hâte de déposer son fils pour pouvoir profiter de Luhan. Une fois, arrivés, Daeho prit la main de Luhan et sautilla jusqu’au bâtiment qui se postait devant lui. En entrant dedans, il y découvrit d’autres enfants qui jouaient ensemble. Il tira sur la main de son papa.

- Je peux aller jouer moi aussi ?

- Oui, tu peux y aller.

Il lui lâcha la main et parti voir les autres pour s’amuser. Luhan le regarda avec des yeux attendris, il le trouvait adorable. Même si, Sehun était jaloux il le trouvait également très mignon avec sa joie, son sourire.

- Mon cœur, on peut le laisser maintenant.

- Oui…

- Ca va aller.

Sehun passa l’un de ses bras autour des épaules de Luhan, et regarda Daeho parler avec les autres et même avec la jeune fille qui s’occupait d’eux. Mais lorsqu’il vu ses deux papas partir, il s’accrocha à la jambe de Luhan, il ne voulait pas qu’il parte, il voulait qu’il joue avec lui. Depuis qu’ils l’avaient adopté, Daeho avait toujours été collé à Luhan et à présent, il devait essayer d’être plusieurs heures sans lui. Le brun s’accroupit et regarda son fils droit dans les yeux.

- Tu vas rester ici, Daeho avec tous ces petits, tu vas pouvoir jouer avec eux. Moi, je reviendrai plus tard te chercher d’accord ?

- Non, je veux que tu joues avec moi. Pars pas.

Luhan serra le petit contre lui, et posa ses lèvres sur sa joue. Le plus petit pleurait, il ne voulait pas que sa « maman » parte. Daeho posa quant à lui ses petites lèvres sur les siennes.

- A tout à l’heure mon ange. Je t’aime.

- Maman…pleura Daeho.

Luhan avait le cœur serrer, il ne supportait pas de l’entendre pleurer. Sehun l’aida à marcher jusqu’à la voiture. Lorsque Luhan fut assis sur son siège, ses larmes dévalèrent ses yeux. Sehun l’attira contre lui et caressa ses cheveux.

- Ca va aller Luhan, il va s’y faire.

- Oui…

Sehun scella leurs lèvres avec amour. Luhan sourit en rougissant, leur moment d’intimité lui avait manqué à lui aussi. En entrant chez eux, Sehun colla Luhan contre la porte et remua ses lèvres contre celles de son amoureux, l’embrasser avec une tel intensité lui avait manqué. Leurs langues finirent bientôt par se rencontrer pour entamer une danse terriblement sensuelle qui remplissait leur corps de frissons exquis. Sehun descendit ses lèvres vers le cou de son homme, redécouvrant sa senteur, le gout sucré de sa peau. Luhan ferma les yeux, il se sentait si bien, Sehun était toujours aussi doué avec ses lèvres.

- Sehun… pas ici. Réussit-il à dire.

Le grand blond comprit alors que le plus petit voulait être plus romantique. Il le transporta jusqu’à leur chambre, et le laissa tomber sur le matelas avant de capturer ses lèvres pour un baiser passionné. Ses mains passèrent sous le chandail fin de Luhan afin de caresser sa peau qui frissonnait à chaque frôlement de leurs épidermes. Il quitta ses lèvres et embrassa ses abdos finement dessinés. Luhan soupirait d’aise, il se sentait à l’étroit sous son pantalon, mais pour rien au monde, il ne sauterait ces étapes, douces et sensuelles. Sehun lui enleva son chandail admirant la beauté du corps de Luhan. L’autre le regardait les yeux remplis de désir, il ne pouvait plus patienter. Il entoura son cou avec ses bras et l’embrassa en enfonçant directement sa langue de sa bouche, suçant celle de son homme, l’enroulant autour de celle-ci. Luhan, enleva le t-shirt de Sehun et s’attaqua directement à titiller, les bouts de chairs déjà bien durcis de Sehun avec sa bouche, et ses dents. L’autre, gémissait de plaisir, il aimait lorsque son petit Baby Lu était entreprenant. Mais, aujourd’hui c’était à lui, de prendre les choses en mains, il était bien trop frustré, il devait le punir. Il captura ses lèvres, et laissa sa main se diriger vers l’entrejambe de Luhan qu’il caressa par-dessus son pantalon.

- Hun…hunnie s’il te plaît…

Sehun ouvrit lui ouvrit son pantalon et le descendit en même temps que son boxer. Il eut un sourire quand Luhan soupira de soulagement. Il le trouvait si mignon dans cet état. Ses lèvres se posèrent doucement sur la verge tendue du petit brun. Comme, il n’était pas d’humeur à faire languir son bien aimé, il fit pénétrer sa virilité à l’intérieur de sa bouche, s’appliquant à la tâche, y prenant un infini plaisir. Luhan se sentait si bien, une multitude de sensation remplissait son corps qui frissonnait face à tout ce plaisir. Ses paupières se fermèrent lorsqu’il sentit, Sehun qui le caressait en même temps qu’il s’appliquait à sucer son membre. Soudain, il se cambra, sa fin était proche. Du coup, Sehun arrêta tout ce qu’il était en train de faire et l’embrassa à nouveau. Au fond, de lui, il savait que cela avait frusté Luhan, alors il retira vite ses derniers vêtements. Pour enfin, passer à l’acte. Il prit soin, de préparer le corps de Luhan pour éviter de lui faire mal. Puis, il entra en lui afin qu’ils puissent profiter au maximum de cet instant magique. A fur et à mesure qu’il augmentait ses coups, Luhan perdit pied, il était comme déconnecter de la réalité. Est-ce possible de se sentir aussi bien et n’éprouver que du bonheur ? Se posa t-il comme question. Et, bien oui, il était en pleine prise de conscience.  Sehun lui faisait ressentir ce sentiment.

- Je t’aime Sehun. Dit-il en haletant tandis que l’autre s’installait à ses côtés.

- Je t’aime aussi.

Une nouvelle semaine venait de s’écrouler et ce soir, Sehun et Luhan recevaient Jongin et Kyungsoo chez eux. Ils étaient si heureux de les voir, cela faisait un petit bout de temps qu’ils ne s’étaient pas vus. Et, puis les autres voulaient rencontrer le petit Daeho. Intérieurement, Sehun se demandait comment il allait les accueillir, déjà qu’il ne l’aimait pas beaucoup lui. Ils se préparèrent tous dans la joie et la bonne humeur. Les deux hommes devaient arriver en fin d’après-midi. Sehun était assis à côté de Luhan qui jouait tranquillement avec son fils quand la sonnette retentit.

- J’y vais. Annonça Sehun en se dirigeant vers la porte.

Jongin lui sauta littéralement dessus, le faisant presque tomber à terre. Fou, son meilleur ami était fou, complètement atteint. Mais, il l’aimait quand même. Kyungsoo lui fit une petite accolade, et entra dans l’appartement.

- Il est où le petit Sehun ? Demanda Jongin.

- Dans le salon avec Luhan.

Jongin se précipita dans le salon trop heureux de pouvoir rencontrer le petit garçon. Sehun le regarda l’air exaspéré par son comportement, Daeho n’était pas aussi mignon qu’il pouvait en donné l’impression. Jongin s’accroupit en face du petit près à le prendre dans ses bras, mais le plus petit se mit à pleurer en le voyant devant lui. Kyungsoo vint à rescousse et prit Jongin par le bras.

- Laisse-le, tu lui fais peur.

- Mais, je n’ai rien fait.

Kyungsoo s’approcha à son tour du petit et le serra contre lui, tout en lui disant des mots réconfortants. Sehun ouvra en grand sa bouche, il était choqué, lui qui n’arrivait pas à prendre son fils dans ses bras sans qu’il ne cri et pleure, le voilà dans les bras d’un autre. Il croisa les bras devant son torse, il était jaloux. Jongin vint le rejoindre le visage boudeur.

- J’aime pas ton fils.

Il se contenta de soupirer comme réponse. Tous les deux regardèrent, Luhan et Kyungsoo jouer avec Daeho.

- Oh Mon…T’as vu ce qu’il vient de faire !?

- Oui, j’ai vu, il fait toujours ça. Il me nargue, je te dis !

- C’est pas à Luhan qu’il vient de le faire !

- Je sais mais il le fait tout le temps, il croit que Luhan lui appartient, mais il m’appartient à moi, pas à lui. Ce n’est pas SON homme !

- Mon Kyungie est mon homme aussi, je vais le récupérer je ne veux pas qu’il me le vole.

Tout ça, pour un simple bisou sur la bouche… Jongin se prit son amoureux dans ses bras, et tira la langue à Daeho, lui montrant bien que Kyungsoo lui appartenait et pas à lui.

- C’est MON amoureux !

Daeho rit et s’assit sur les jambes de Luhan.

- Maman, c’est mon amoureux. Répondit-il à Jongin.

Luhan rougit, trouvant son fils trop mignon. Sehun, énervé, s’avança vers eux et posa sa main sur l’épaule de Luhan, regardant bien dans les yeux Daeho.

- Non, c’est mon amoureux à moi pas à toi. Luhan est à moi.

Le plus petit avait les yeux qui se remplissaient d’eau, Sehun était méchant.

- Sehun, ne lui parle pas comme ça. Il est petit, ses mots sont innocents. Ne prends pas tout ce qu’il dit à cœur. Dit Luhan à Sehun.

Sehun vexé parti dans leur chambre, il détestait Daeho en même temps, qu’il l’aimait. Ce petit était le rendait fou ! Il ne savait plus quoi faire, Luhan ne voyait que lui, ne pensait qu’à lui. Alors qu’il était censé faire attention à son homme, à son Hunnie comme le disait si bien ! Allongé sur le lit, les yeux rivés sur le plafond, la porte s’ouvrit soudain, sur Luhan qui s’allongea à ses côtés. Mais, il décida qu’il le boudait et lui tourna le dos.

- Hunnie, tu boudes ?

- Hum…

- Ne boudes pas. C’est un enfant Sehun.

Sehun se redressa et regarda droit dans les yeux Luhan.

- C’est un enfant, certes, mais tu ne te rends pas compte Luhan, tu ne fais plus attention à moi. Moi aussi, je mérite ton attention, il n’y pas que lui ! Il passe son temps à te coller, à dormir contre toi, et moi dans tout ça ? Je suis constamment frustré de ne pas pouvoir être à sa place, parce qu’il n’arrive pas à m’accepter Luhan, quand c’est moi qui vais le chercher à la crèche il cri, il pleure pour ne pas que je le touche comme si j’étais en train de lui faire du mal alors que ce n’est pas le cas. Je ne supporte plus tout ça Luhan, je n’y arrive plus…C’est trop dur.

Luhan se sentit mal, il avait été si négligeant, il se sentait coupable.

- Je suis désolé Sehun, je ne voulais pas te faire du mal.

Sehun posa sa tête sur l’épaule de Luhan, ses larmes prêtent à tomber. Luhan le serra contre lui, caressant son dos.

- C’est mignon, la façon dont tu m’aimes Sehun.

Les joues de Sehun devinrent rouges, il s’attendait à tout sauf à ça, il tapa l’épaule de Luhan.

- Abruti !

- Oh ?! Moi aussi je t’aime bébé Sehun.

Luhan embrassa Sehun et retourna voir les autres. Cette soirée, aura été bénéfique pour les deux hommes. Au moins, Luhan savait ce que pensait Sehun et puis au moins Daeho n’aimait pas Jongin et ce n’était pas plus mal.

Les jours passèrent, et Luhan essayait de faire de son mieux pour apporter autant d’attention à Sehun qu’à Daeho. Sehun était confortablement allongé sur Luhan qui était lui-même allongé sur le canapé. Tous les deux regardaient un film à la télévision avec beaucoup d’intérêt. Pour une fois que Daeho dormait tranquillement, ils pouvaient regarder un film sans être dérangés. Luhan s’amusait avec les cheveux de son chéri alors que l’autre était à fond dans le film romantique. Le petit brun, s’ennuyait, il n’arrivait pas à suivre le film du coup, il s’endormit doucement. Après plusieurs minutes d’infime tranquillité, une petite silhouette fit son apparition, les larmes aux yeux, la respiration pas très régulière. Le petit garçon tira sur le grand t-shirt de Luhan, mais celui-ci ne bougea pas, tant il dormait profondément. Sehun se redressa et regarda avec un sourire attendrit Luhan , les yeux clos, la bouche entre-ouverte, sur le canapé puis il regarda Daeho qui le regardait aussi.

- Tu as fait un cauchemar ? Demanda-t-il à son fils.

Le petit acquiesça de la tête, les larmes coulant à vive allure sur ses joues. Sehun prit une grande inspiration et s’accroupit à sa hauteur, et l’attira contre lui, en espérant qu’il ne le repousse pas.

- C’est passé maintenant, personne ne te fera du mal. Je suis là. Essaya-t-il de dire pour le réconforter.

Cela fonctionna, le petit garçon arrêta de sangloter. Sehun se redressa et sourit à Daeho.

- Je vais mettre Luhan, au lit. Tu viens ?

- Oui…

Sehun porta comme il le put Luhan jusqu’à leur chambre et le posa sur le lit le recouvrant de la couverture. Puis, il rentra à son tour sous la couverture.

- Viens mon chéri. Fit-il à l’égard de Daeho qui depuis le début le regardait debout dans l’encadrement de la porte.

Il marcha vers le lit et monta dessus jusqu’à être entre ses deux papas. Mais, pour une fois c’est vers Sehun qu’il se dirigea, il serra son t-shirt entre ses petites mains et posa son visage juste en dessous de celui de Sehun qui l’entoura avec l’un de ses bras. Ils s’endormirent dans cette position.

Le lendemain, Luhan se réveilla avec un énorme sourire aux lèvres. Il immortalisa ce moment avec son appareil photo. Daeho dans les bras de Sehun, tous les deux endormis, c’était juste magnifique. Ses deux hommes se réveillèrent à l’entente du bruit de son appareil. Il s’assit sur le lit en tailleur tandis que Daeho se rua sur sa « maman » un grand sourire aux lèvres.

- Maman !

- Tu as bien dormi ?

- Ouiii !!!

- Tu as dormi avec papa ?

- Oui.

- Tu es content ? Tu as vu papa est confortable.

- Oui.

« Vas faire un bisou à papa il va être content. » Chuchota Luhan à l’oreille de Daeho. Le petit exécuta ce qu’il venait de dire et posa doucement ses petites lèvres sur celles de Sehun qui sourit, et embrassa la joue de son petit bébé. Il souleva son petit t-shirt et fit un tas de petits bisous sur son petit bidon. Daeho rit aux éclats, il était bien là, avec ses deux papas qui l’aimaient de tous leurs cœurs. Luhan fit à son tour des chatouilles à Sehun en disant à son fils de l’aider. Sehun se tortilla dans tous les sens, c’était le meilleur réveil de toute sa vie.

- Je t’aime mon Hunnie.

- Je t’aime aussi Luhan.

- Moi aussi j’aime papa.

Sehun laissa une larme s’échapper de son œil et serra fort son fils dans ses bras. Il venait enfin de l’appeler papa et en plus de cela, il venait de lui dire qu’il l’aimait, il se sentit comblé.

- J’aime Daeho aussi.

- Dis Sehun, est-ce que tu veux bien avoir d’autres enfants maintenant ?

- Bien sûr Luhan autant que tu voudras.