Chapitre 5.

par Unknown L.

Chapitre 5

Les larmes coulant sur mes joues me firent me réveiller. J'étais seul dans l'une des chambres de Jongin. Mon cœur était douloureux dans ma poitrine et mes membres endoloris. Du revers de la main, j'essuyais mes larmes et m'extirpai du lit avec le plus de douceur possible. Mon estomac criait famine n'ayant pas mangé la veille, je ressentais les conséquences à présent. Marchant, la tête baissée jusqu'à la cuisine, je ne cessais de me remémorer les évènements de la journée passée. J'avais peur...Je me sentais mal et sale. Je me détestais, je haïssais mon corps d'être attrayant et mon esprit d'être si gentil. Pourquoi suis-je à ce point misérable ? J'aimerai ne plus être en vie car celle-ci est trop dure. Sehun est l'homme que j'aime que je désire et aujourd'hui j'ai peur qu'il me déteste...S'il savait à quel point je l'aimais, encore plus désormais. Il était ma raison de vivre, mon souffle.... C'est en pleurant que j'arrivai dans la cuisine où Kyungsoo y était déjà occupé.

- Oh ? Ne pleure pas Luhan, viens dans mes bras.

Pourquoi était-il si gentil avec moi ? Je marchai jusqu'à lui et posai me tête sur son épaule. Il m'entoura à l'aide de ses petits bras réconfortants.

- Pourquoi pleures-tu ? Je n'aime pas voir ton joli visage si triste.

- Je veux que Sehun rentre...J'ai peur sans lui, j'ai peur qu'il ne m'aime plus...

- Ne pense pas aussi négativement. Sehun t'aime, j'en suis persuadé du fond du cœur.

- Pourquoi ?

- Jongin m'a souvent parlé de vous, en particuliers de Sehun car il est son meilleur ami et une chose est sûre, il t'aime Luhan comme toi tu l'aimes.

- Est-ce qu'il va m'aimer quand il va revenir ?

Il entoura mon visage avec ses mains et me sourit.

- Il va t'aimer. Ce qui est arrivé, n'est pas ta faute ce garçon n'était pas une bonne personne, d'accord ? Nous avons tous le droit à l'erreur dans la vie. Nous sommes jeunes et inexpérimentés, nous devons faire des erreurs car elles nous apprennent des choses sur la vie. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, n'est-ce pas ?

N'avait-il pas raison ? Alors pourquoi je me sentais toujours aussi mal ? Sehun semblait déjà connaître tant de chose sur la vie. Comment faisait-il me reconnaître les gens biens des gens mauvais ? Pourquoi ne l'avais-je tout simplement pas écouté ?

Kyungsoo me servit mon petit déjeuner, tout en parlant de son amour pour Jongin. Il était si mignon et fou amoureux de ce déganté garçon qui venait de faire son arrivé dans la cuisine. Jongin prit son petit ami dans ses bras et posa ses lèvres sur le siennes. Je baissai la tête les joues rouges, c'était un peu gênant. Et puis, ça me rappelait que Sehun n'était pas là et que je ne pouvais pas l'embrasser, ni le toucher, ni l'atteindre. Je fus vite sorti de mes rêveries quand je sentis dans bras m'entourer et une respiration au creux de mon cou. Jongin me lâcha ensuite puis caressa mes cheveux et embrassa ma joue.

- Ca va aujourd'hui ? Me demanda t-il.

- Un peu mieux.

- C'est déjà ça, il faut que tu sois fort jusqu'au retour de Sehun. Je sais que c'est difficile mais nous sommes là pour t'aider.

- Merci d'être là pour moi.

- C'est normal Luhan.

Je lui souris tout en le regardant s'assoir aux côtés de Kyungsoo. Le vide dans mon cœur s’agrandissait, j'ai besoin de Sehun à mes côtés sinon la vie perd tout son sens et m'oblige à me détruire...tout seul.

Aujourd'hui, je n'étais pas allé travailler, les garçons ne voulaient pas et puis j'étais encore effrayé à l'idée de revoir Baekhyun. Assis sur le canapé, le regard dans le vide, je voyais les jours, les semaines passer et voyais grandir ce mal être intérieur. Je n'étais pas retourné chez moi depuis, je ne voulais pas être seul. La nuit, je dormais mal, et cela se voyait sur mon visage, mes yeux étaient cernés. Le jour, je ne faisais pas grand-chose hormis pleurer et m'apitoyer sur mon sort. C'est ça la vie ? Ne plus arriver à avancer sans la personne qu'on aime ? Ne plus savoir respirer sans lui ? Petit à petit, je sombrais dans une dépression malsaine, me rongeant de l'intérieur mais également de l'extérieur. Jongin et Kyungsoo auront beau faire tout leur possible pour me rendre heureux cela ne fonctionnait pas. Le seul à me rendre heureux c'était lui, et ce lui est comme effacé. Comme s'il voulait de là où il est me faire du mal. Mon esprit tourmenté commençait même à me faire douter de ses sentiments à mon égard. Croit-il bien faire en ne faisant justement rien ? Croit-il que je suis bien sans lui ? Mes larmes à l'aéroport, ne lui reviennent elles pas en mémoire lorsqu'il est seul ? Après tout, il est un ancien pratiquant des plans d'un soir, n’a-t-il pas recommencé pour son travail ? Luhan pourquoi tant de haine ? Pourquoi tant d'acharnement psychologique ? Réveille-toi ! Sors de ce songe démoniaque et retrouve cette pureté du passé...Retrouve là. Au plus profond de ton cœur elle s'y trouve, cherche bien dans ces fragments ensanglantés, il y a encore ces traces d'amour que Sehun a laissé...

Le visage entre mes mains, je sentais toute l'humidité de mes yeux qui se renversait sur mes paumes. Je ne veux plus être réduis à faire cela mais, je n'y arrive pas ! Je n'arrive pas à sortir de ce cercle vicieux et m'entraine dans les profondeurs terribles de mon être. Etre heureux, je ne sais plus comment l'être. Si mes souvenirs sont ternis et gâchés, comment pourrais-je l'être ? Soudain, Kyungsoo entra dans la chambre et caressa mon dos. Ses gestes réconfortants, n'avait pratiquement plus aucuns effets à présent. Cela faisait 3 semaines que j'étais ici et environ 3 mois que Sehun n'était plus là. Mon coeur n'avait jamais autant souffert.

- Qu'est-ce que tu fais là Kyungsoo ? Osais-je dire pour briser ce silence oppressant.

- Jongin est parti, il ne sera pas là pendant un petit bout de temps. Je voulais voir comment tu allais.

Mon état s'empire de jours en jours et il vient quand même à chaque fois me voir. A quoi cela lui sert-il ?

- Pourquoi c'est si dur ? Pourquoi je n'arrive pas à vivre sans lui ?

- Parce que tu l'aime.

- Je n'avais jamais imaginé qu'aimer une personne me ferais aussi mal. Je pensais qu'aimer rendais heureux, qu'il y avait certes des hauts et des bas mais que tout finissais par s'arranger au fil du temps. Pourquoi, je n'arrive pas à sourire ? Pourquoi il n'y a que mes larmes qui coulent ? Certaines personnes vivent éloignées mais ce n'est pour cela qu'elles sont aussi anéanties comme je peux l'être. Je ne comprends pas...

- Luhan écoute-moi. L'éloignement fait mal pour tout être dans ce monde. D'autre le vivent bien tandis que d'autre le vivent mal, on ne choisit pas comment nous allons vivre la situation. Tu aimes Sehun de tout ton cœur et cela te fais mal de savoir qu'il n'est pas avec toi, justement parce que ton cœur ressens un manque. Vous avez besoins de vous complétez. Ne penses-tu pas que Sehun le vit aussi mal que toi ? Dis-toi, juste une chose Luhan, s'il ne te donne pas de nouvelle, c'est qu'il doit avoir une bonne raison. Pas de nouvelles, bonnes nouvelles, n'ai-je pas raison?

J'espérais qu'il avait raison, je voulais avoir une bonne nouvelle. Un petit sourire naquit sur mes lèvres, cet homme avait toujours les mots. Je ne pus m'empêcher de le serrer dans mes bras. On rêve tous de connaître quelqu'un qui sache apaiser les maux de notre cœur.

- Dis, il est parti où Jongin ?

Il se gratta la nuque comme si ma question était gênante. C'était étrange.

- Il est...euh...sorti voir quelqu'un.

- D'accord.

Pourquoi rougissait-il ? Il devait mentir.

- Luhan, comment vous vous êtes rencontrés avec Sehun ?

Je me rappel de notre rencontre comme si c'était hier et ça me fais sourire.

- On s'est rencontré à une fête chez lui. Je ne le connaissais pas j'étais juste allé à cette fête pour accompagner mon meilleur ami Yixing. Au début, nous nous sommes parlés un petit peu, j'étais vraiment gêné face à lui alors qu'il voulait juste apprendre à me connaître, il n'y avait rien de méchant à ça. Cependant, j'étais beaucoup trop renfermé sur moi-même pour lui faire face alors il m'avait laissé seul. Le lendemain matin, je me suis réveillé dans son lit et nous étions complètement nus. Cela peut te paraître choquant mais je n'ai pas cherché à fuir, je ne sais pas pourquoi mais la présence de Sehun était réconfortante, j'étais peut être encore gêné mais je me sentais bien avec lui. Sehun a les mots pour me redonner confiance en moi. Et je l'aime parce qu'il est extraordinaire, c'est la meilleure personne que je connaisse.

Mes larmes avaient réussi à s'échapper de mes yeux, parler de lui, me souvenir me rendais d'autant plus triste mais à la fois heureux d'aimer un homme comme lui.

- Tu es adorable Luhan.

Je rougis, l'étais-je vraiment ?

- Tu l'es aussi, tu sais. Toi et Jongin formez un joli couple.

- Oh merci.

Il rougissait lui aussi c'était mignon.

- Ça fait bizarre de le voir aussi attentionné même s'il l'est déjà d'habitude. Jongin avait besoin d'amour et je suis heureux pour lui que ce soit une personne comme toi qui lui apporte. Tu es quelqu'un de bien.

Il me serra contre lui.

- Merci Luhan. Tu es quelqu'un de bien toi aussi. Et je te souhaite de retrouver le moral au plus vite car je n'ai pas l'impression de forcément t'aider. Je fais de mon mieux mais je sais que je ne pourrais jamais remplacer Sehun.

- Merci. Peut-être que tu ne t'en rends pas compte mais si tu m'aides, tu as toujours des mots réconfortants et ça me fait du bien.

Il passa l'une de ses mains dans mes cheveux et sourit. Plusieurs heures passèrent durant lesquelles Kyungsoo m'avait fait à manger, et nous avions regardé un film d'action à la TV. Jongin n'était toujours pas rentré, je trouvais cela un peu étrange. Depuis quand partait-il pendant autant de temps ? Ce qui était étrange aussi, c'est que Kyungsoo n'avait pas l'air de s'en inquiéter. Puis, soudain il fit son apparition dans le salon un sourire aux lèvres. Il s'avança vers son amoureux et l'embrassa. Encore une fois, j'avais baissé la tête étant gêné par la situation. Cependant cette fois-ci le bruit des pas d'une autre personne me fit relever la tête.

Je cru que mon cœur allait cesser de battre. Ma respiration ne se fit plus régulière. Etais-je en train de rêver ? Suis-je devenu fou au point de voir des illusions ? Pourtant cela semblait si réaliste. Mes larmes coulaient sur mes joues, mes membres tremblaient. Je posai mes mains sur mes oreilles et me recroquevillais sur moi-même. Ce n'est pas possible, Sehun n'était pas là me dis-je. Il ne pouvait pas être là, il n'était pas réel, il ne m'avait pas regardé, et ses cheveux n'étaient pas bruns. Ma respiration était devenue saccadé, je paniquais. Pourquoi maintenant ? Pourquoi pas avant ? Mon cœur me brûlait la poitrine...

- Sehun, qu'est-ce que tu fais planter là ? Dis Jongin.

Je n'avais pas rêvé Sehun était bien là. Il était bien brun et m'avait regardé. Il était rentré... Enfin. Je me levai du canapé et le regardai droit dans les yeux. Mes larmes coulaient sur mes joues, je ne savais pas quoi faire, j'avais peur de l'approché comme s'il allait s'évaporer sous mon touché. La main posé sur mon cœur, je m'étais écroulé sur mes genoux.

- Sehun... réussissais-je à articuler entre mes sanglots.

Pourquoi il ne bougeait pas ? Pourquoi il ne vient pas vers moi ? J'ai besoin de le sentir contre moi, de sentir son odeur, et d'entendre sa voix. Lorsqu'il se décida enfin à venir vers moi, il me prit dans ses bras. Je posai ma tête au creux de son cou pour respirer son odeur si envoutante qui m'apaisait. Il prit mon visage entre ses mains, et sécha mes larmes à l'aide de ses doigts. Puis, il réduit la distance qui était présente entre nous et lia nos lèvres pour un baiser passionné. J'avais l'impression que mes lèvres me brûlaient tant il m'avait manqué. Ce doux contact serra mon estomac, comme si c'était la première fois qu'il m'embrassait et que je retombais amoureux de lui. Trois mois sans lui m’avaient paru comme une éternité.

[P.O.V Sehun]

J'embrassai Luhan en essayant de lui transmettre tout l'amour que je lui portai. Il m'avait tant manqué et le voir aussi triste m'avait fendu le cœur. Même si, Jongin m'avait poussé à aller vers lui car le voir dans cet état m'avait comme qui dirait refroidit. Je ne m'attendais pas à le voir comme cela, je pensais que lorsqu'il me verrait il m'aurait sauté dans les bras et aurait pleuré de joie et non de tristesse. Il est vrai que j'ai été égoïste durant mon voyage à ne pas lui donner de nouvelles mais...c'était trop dur d'entendre sa voix car elle me faisait culpabiliser. Chaque jours et chaque nuits, je pensais à lui en regardant des photos de nous deux, détaillant tous ses magnifiques traits, en regardant aussi des vidéos de lui pour entendre sa douce voix qui me faisait frissonner. Luhan cet homme au visage de bébé et à la douce voix me rendait dingue.

Quand Jongin m'avait envoyé son message, j'avais tout de suite paniqué me demandant qu'avait-il pu bien arriver tout en espérant que cela n'avait rien à voir avec mon Luhan. Mais je fus bien vite déçus lorsque je l'avais appelé et qu'il m'avait dit que Luhan c'était fait...sucer par un autre mec que moi. Pourquoi était-il si innocent ? Je lui avais pourtant bien dit de ne pas sortir! Pourquoi Luhan était-il si têtue ? Au fond de moi, je savais que l'homme qui lui avait fait ça était Baekhyun, le gars que je ne pouvais pas voir. Luhan était débile parfois, il débordait de gentillesse. Je voulais tuer ce mec d'avoir touché l'homme que j'aimais de tout mon cœur ! Mon être débordait de rage, j'étais énervé et j'avais voulu tout détruire dans l'appartement où je logeais. Le toucher, c'était comme voler une partie de moi. Luhan m'appartient, il est à moi et personne d'autre. Je me sentais affaiblie, il fallait que j'efface cette présence inconnue du corps de mon homme. Personne n'avait le droit de le souiller au risque d'en payer les conséquences.

A la suite, de cette révélation je n'avais pas hésité à inventer une excuse pour rentrer chez moi. Au début, mes dirigeants étaient réticents mais je n'avais rien lâché du coup ils avaient accepté. J'en étais plus qu'heureux, je me devais de protéger Luhan car je savais qu'il souffrait intérieurement.

Pour ne pas déranger Jongin et son copain plus longtemps, j'avais emmené Luhan chez moi. Il ne me lâcha pas d'une semelle jusqu'à ma chambre, s'accrochant à mon bras. Luhan était si mignon. Nous nous assîmes sur mon lit l'un en face de l'autre. J'écartai mes jambes pour qu'il s'approche plus près de moi et entourai son taille tout en embrassant son cou que je savais sensible. Ses légers petits soupirs, m'avait manqué ainsi que le goût de sa peau.

- Tu m'as manqué Luhan.

- Toi aussi Sehun.

Je posai mes lèvres sur les siennes les mouvant avec douceur. Mon cœur battait si vite dans ma poitrine, je l'aimais tant.

- Tu as fait quoi quand je suis parti mon cœur ?

- J'ai vu Lay.

- C'est vrai ?

- Vous avez fait quoi ?

- Les magasins, on a parlé et il a dormit avec moi.

- C'est super. Je sais qu'il te manquait.

- Oui. Et toi, tu as fait quoi ?

- J'ai travaillé et je t'ai acheté un cadeau.

- C'est vrai ?

Ses yeux s'illuminèrent, il était trop mignon. Je sorti un sac de ma valise et lui donna. J'espérai qu'il allait lui plaire. Il ouvrit le sac et sorti son cadeau emballé. Avec un énorme sourire collé aux lèvres, il déchira le papier cadeau et sorti le pull que je lui avais acheté.

- Oh merci Hunnie !!!!

Il me sauta dans les bras, je savais qu'il allait lui plaire car il y avait un dessin enfantin dessus.

- De rien mon cœur, ça fait plaisir.

Il posa ses lèvres contre les miennes tout en rougissant.

- Je t'aime Hunnie.

- Je t'aime aussi Luhan. Et je suis désolé de ne pas t'avoir donné de mes nouvelles plus souvent.

Il baissa la tête.

- C'est pas grave.

Sa voix avait tremblé, je savais qu'il mentait et puis il pleurait. Encore une fois.

- Sehun j'avais peur que tu ne m'aimes plus...

- Oh mon cœur comment ne pouvais-je ne plus t'aimer ? Tu es l'homme de ma vie.

- Oui mais...

J'entourai son visage avec mes mains.

- Il n'y pas de mais je t'aime tellement...Ça me rend triste que tu aies pu penser ça.

- Je suis désolé.

J'allais craquer, le voir dans cet état par ma faute était trop dur. Il avait déjà tant souffert à cause de ce gars.

- Ne t'en veux pas, ne pleure plus. Je suis là maintenant et tu connais mes sentiments. Alors tu n'as plus à avoir peur, je te protège.

- Tu me protèges ?

- Oui, je te protège.

Il enfouit son visage contre mon torse en sanglotant. Mon cœur était déchiré. Je ne pensais pas qu'à mon retour les choses seraient aussi difficiles. Les choses à venir allait être dures. Je devais redonner le sourire à Luhan et surtout retrouver celui qui lui a fait du mal. Il n'allait pas s'en sortir aussi facilement, on ne rend pas mon Luhan triste à ce point.