Chapitre 1.

par Unknown L.

Love Me Like A Dude.

Cela faisait à présent deux ans que moi et Sehun étions en couple. Nous avions 19 ans et étions diplômés. Désormais, je travaillais dans un café pour mettre de côté et ensuite pouvoir payer mes études. Je ne voulais pas que Sehun me les payent car je ne voulais pas être en quelque sorte à sa "merci". Au début, il était réticent mais il a fini par accepter vu que je ne lâchais rien. Même après deux ans de relation, nous ne vivions pas ensemble. Cependant, Sehun venait très souvent chez moi et inversement, cela ne nous empêchait pas d'être tout le temps ensemble. Même si entre mon travail, et maintenant celui de Sehun dans l'entreprise de ses parents cela devenait tout de même plus compliqué.

Mon réveil sonna, il était neuf heure, je devais me réveiller pour aller travailler. J'éteignis le réveil et restai quelques secondes dans mon lit collé au torse de Sehun. Il était chaud et sentait divinement bon. Je n'avais vraiment pas envie de le quitter mais le devoir m’appelait. Avec une extrême douceur, je m'extirpai de ses bras et sortis du lit même s'il avait émis des grognements de mécontentements. Qu'il pouvait être adorable mon Hunnie quand même. Je m'apprêtai à franchir le pas de la porte mais une petite voix endormie me fit, me retourner.

- N'y vas pas.

Tous les matins c'est la même chose Sehun. Quand comprendras-tu que j'ai besoin de ce travail ?

- Hunnie...

- Luhan s'il te plait, t'en vas pas. Reste avec moi.

Je soupirai et marchai jusqu'au lit pour lui faire un bisou sur la joue. Au même instant il m'attrapa, passa au-dessus de moi et mit la couverture au-dessus de nous. Sehun tu n'es pas possible. Il m'entoura la taille avec ses bras et m'embrassa chastement.

- Reste.

- Sehun, il faut que j'aille travailler.

- J'veux pas.

- Hunnie !

- Tu vas être avec pleins de garçons, qui vont te regarder, si ce n'est te toucher... Je n’aime pas ça. Je ne supporte pas que ces mecs et nanas passent plus de temps avec toi que moi.

Je caressai sa joue pour que nos regards se croisent. Ses mots m'allaient droit au cœur. Sehun était jaloux de ces personnes qui n'avaient aucunes importances pour moi. Alors que lui, il était toute ma vie.

- Sehun, je m'en moque de ces personnes d'accord. C'est toi que j'aime.

- Oui mais... tu ne peux pas comprendre Luhan. N'y vas pas un point c'est tout !

Pourquoi me compliquais-tu les choses Sehun ? Ne crois-tu pas que c'est aussi dur pour moi d'être loin de toi ? Moi aussi, j'aimerais être collé à toi mais tu sais très bien que c'est impossible. Je le repoussai avec le plus de force dont je disposai même si c'était dur, il finit par me lâcher. Voilà, pourquoi je détestais le matin quand il était avec moi, ça me déchirais le cœur de le laisser ainsi mais j'étais obligé. Puis, à chaque fois que j'allais sous la douche mes larmes coulaient à flots, et mon cœur se contractait. Cela me faisait si mal.

Après mettre lavé et vêtu, je repartis faire un tour de ma chambre pour dire au revoir à Sehun. Il s'était endormi, il était tellement adorable les yeux clos, son visage n'était plus aussi triste mais cela n'empêchait pas le faite que je me sente faible. J'embrassai ses lèvres et caressai son visage et parti en murmurant "A toute à l'heure mon Hunnie."

Sur la route, j'avais encore les larmes aux yeux je n'aimais pas voir Sehun comme ça. Arriver à mon travail, je ravalai mes larmes entrai en respirant un grand coup. Je fus accueilli par mon collègue Baekhyun. Ce garçon était super joyeux, alors lorsque j'arrivais au travail, j'oubliais pendant un instant tous mes petits tracas, et il était aussi très espiègle. Baekhyun n'était pas très grand, il avait toujours un trait d'eye liner sur les paupières et surtout il avait un visage angélique. Je le trouvais très mignon.

- Salut Luhan ! T'as bien dormi ? Me dit-il un grand sourire aux lèvres.

- Salut Baekhyun. Oui j'ai bien dormi merci.

- Tant mieux, parce que tu as l'air tout tristounet !

- Ah bon ? Fis-je étonné alors que je ne l'étais pas.

- Oui, t'es sûr que ça va ? Tu peux m'en parler si tu veux.

C'était une porte ouverte...Devrais-je me laisser tenter au risque de me brûler ? Peut-être qu'il allait me juger parce que j'étais gay... Je ne voulais pas me faire persécuter au travail à cause de mon orientation sexuelle. De plus, je n'avais pas encore assez confiance en Baekhyun pour le lui dire. Alors, je préférais mentir.

- Ça va, ne t'inquiète pas.

- Aller Luhan ne fais pas ton timide.

- Baekhyun, okay je suis un peu triste mais ça va, allons travailler maintenant.

- Oui chef.

J'eu un petit sourire, la journée risquait d'être longue. D'ailleurs ce fut le cas, être serveur n'est pas de tout repos en particuliers lorsque la salle est remplie de jeune étudiant et travailleur du coin. Le soir, je rentrai alors toujours fatigué et ce n'était même pas la peine pour Sehun d'envisager d'avoir une relation intime avec moi. Je me sentais désolé pour lui mais je ne pouvais tout simplement pas. J'enchainai les plateaux pour les emmener jusqu'aux tables, demandai les commandes cela était une chaîne sans fin. Mes jambes ne me faisaient même plus mal tellement j'avais l'habitude de faire éternellement les mêmes choses.

Alors que j'étais en train de faire une petite pause cela faisait environ quatre heures que je servais sans relâche. Baekhyun vint vers moi avec un petit sourire en coin, cela n'annonçait rien de bon.

- Ca va Luhan ?

- Oui oui, et toi ?

- Oui, y'a une de ces beauté à la table 36. Tu devrais aller voir. J'en reste encore tout chamboulé, je n’ai même pas pu lui demander sa commande.

Ça devait encore être une fille mais bon, j'étais curieux, je voulais savoir les goûts de Baekhyun. Après tout cela ne faisait que quelques semaines que nous nous connaissions. Je partis à la table 36 avec mon petit carnet dans la main prêt à demander la commande au client et fus choqué. Qu'est-ce que Sehun faisait ici ? Je marchai jusqu'à lui le cœur battant à tout rompre dans ma poitrine. Pourquoi était-il venu à mon travail ? C'était honteux de dire cela car je l'aime mais je ne veux pas qu'on me voit avec lui, j'ai peur de perdre mon travail à cause de ça. En plus, il était accompagné d'un autre homme vêtu d'un costard, ils devaient certainement être là pour parler affaire. Je pris une grande respiration et m'avançai vers eux.

- Bonjour, que désirez-vous ?

Je n'osais que lancer des coups d'œil à Sehun, qui lui me souriait.

- Comme d'habitude Baby Lu. Répondit-il en chuchotant mon petit surnom tout en passant sa main sur mon postérieur.

Je me décalais un peu gêné par son geste. Mes joues étaient à présent rouges, et mon cœur battait encore plus vite.

- Et pour vous ? Ça sera ?

- Un café serré.

- D'accord, j'arrive tout de suite.

Je partis au marchant très vite, j'étais trop gêné ! Je cachai mon visage avec mes mains. Sehun voulait me tuer. Baekhyun vint à moi en sautillant tout heureux.

- Alors tu l'as vu ? Tu le trouves comment ? Il n’est pas trop sexy ?!

Baekhyun était gay ?! Je n'avais même pas fait le rapprochement lorsque j'étais allé voir Sehun tant j'étais perturbé. 

- C'est un bel homme. Répondis-je.

- Un bel homme ? Arrête Luhan, je sais que t'es gay !

- Quoi ?

J'étais choqué, comment le savait-il ?

- T'en fais pas ici, nous sommes tous gays, tu n'as pas à avoir honte.

J'étais un peu chamboulé par ce qu'il venait de me dire alors je ne dis rien et pris les commandes pour Sehun et son interlocuteur. Mes mains tremblèrent lorsque je déposai le chocolat sur la table pour mon amoureux. Il frôla du bout des doigts ma main. Ensuite, je posais avec beaucoup de délicatesse le café du Monsieur.

- Voilà pour vous.

- Merci.

Je souris au Monsieur et partis continuer mon travail en évitant le plus possible le regard de Sehun qui était lourd sur moi. Soudain, je fus intercepté par quelqu'un qui m'entraina dans les toilettes. J'étais prêt à crier mais des lèvres virent se poser contre les miennes. Ses douces lèvres et cette odeur exquise me fit sourire. Il posa son front contre mon front et mit ses mains de part et d'autre de mon visage.

- Tu m'ignores ?

- Non.

- Si tu m'ignores ! Tu fuyais mon regard tout à l'heure.

- Pourquoi t'es là Sehun ? Demandais-je.

- T'es pas content de me voir ?

- Si mais...c'est juste que...

Il m'embrassa de nouveau me faisant taire.

- Je suis content de te voir moi. T'es beau habillé comme ça, et j'aime voir ton sourire Luhan.

Je souris bêtement en le regardant droit dans les yeux passant d'une pupille à l'autre. Finalement, je ne pouvais pas lui en vouloir d'être venu, je l'aimais trop pour cela. Peu importe, les circonstances il me redonnait toujours le sourire.

- C'est qui le monsieur avec toi ?

- Un homme avec qui je vais devoir faire affaire. Et j'me suis dit que l'on pourrait se parler autour d'un café. Surtout dans le café où travaille mon Baby Lu.

- Hunnie ! Tu devrais t'occuper de lui au lieu de moi, je te distrais !

- J’y retourne uniquement si tu me dis encore que t'es content de me voir et que tu m'aimes.

Mon cœur s'emballa, Sehun était adorable. Je me hissai sur la pointe des pieds entourai son cou avec mes bras et l'embrassai avec le plus d'amour possible. Il me sourit ne me lâchant pas pour autant.

- Dis-le-moi.

- Je t'aime et je suis content que tu sois là.

- J'espère que c'est vrai.

- C'est vrai ! C'est juste que j'étais un peu gêné de te voir ici, à vrai dire.

- Pourquoi ? T'as peur de t'afficher avec moi ?

- Sehun ce n’est pas ça mais...

- Luhan, je ne vais pas t'embrasser devant tout le monde ni te sauter dessus, d'accord ? Je suis juste venu ici pour mon travail, et aussi pour voir comment tu allais.

Sehun, tu étais gentil et avais les mots mais dans le fond, tu connaissais la raison de mon malaise et je sais que cela te blessais.

- D'accord.

- My Baby Lu.

- Mon Hunnie?

- Trava...

- Oh Luhan ! Euh...oh excusez-moi.

Baekhyun venait de faire son intrusion dans les toilettes, il semblait gêné mais en même temps son sourire cachait quelque chose de malsain.

- C'est qui Luhan ?

- C'est Baekhyun on travaille tous les deux ici.

- Oh je vois. J'vais vous laissez alors.

Sehun posa ses lèvres sur les miennes et marcha vers la sortie.

- Attend ! Seh...

Il était déjà parti et avait complètement ignoré Baekhyun. Celui-ci d'ailleurs courait vers moi et s'était mis à secouer mes épaules.

- Tu le connais ? Vous sortez ensemble ? Ouah Luhan t'as trop de chance, il est trop beau!

- Oui nous sommes ensemble.

- Depuis combien de temps ?

- Baekhyun...

- Oh désolé, c'est indiscret.

- C'est pas grave.

- En tout cas, tu as de la chance d'avoir un mec comme ça. Si j'étais à ta place, je ne le laisserai jamais partir.

Je ne le laisserai jamais partir parce que je l'aime trop.

- Oui...

- Mais si je t'avais toi, je ne te lâcherai pas non plus, on ne lâche pas une aussi belle chose, limite on l'enferme pour ne pas la montrer au monde entier tellement elle est belle.

Pourquoi me regardait-il avec des yeux de psychopathe ? Il me faisait peur Baekhyun, même sa phrase m’effrayait. Car cela voulait dire qu'il me trouvait attirant, d'un côté je me sentais flatté mais en même temps très gêné vis-à-vis de Sehun. J'étais à lui rien qu'à lui pas à un autre homme.

Ma fin de journée se passa lentement, je n'arrivais pas à penser à autre chose qu'à Sehun. Son intrusion dans mon travail m’avait touché. Cependant je trouvais aussi cela si soudain. Pourquoi du jour au lendemain était-il venu à mon travail ? Voulait-il me surveiller ? Non, je ne pense pas, j'ai confiance en lui comme il a confiance en moi, même s'il est très possessif et jaloux. Je rentrais chez moi totalement éreinté par ma journée. Je retirai mes chaussures et parti prendre une bonne douche bien chaude. L'eau coulant sur mon corps détendit tous mes muscles, et cela me fit le plus grand bien. J'en avais tant besoin. Après avoir engloutis mes ramens avec une vitesse affolante, je m'assis sur mon canapé pour regarder la télévision. Sehun n'était pas encore rentré. Je me demandais alors est-ce qu'il allait venir ce soir où rentré chez lui ? Mon cœur se contracta dans ma poitrine, je n'aimais pas quand nous dormions séparément car il me manquait de trop, je ne pouvais pas m'assoupir tranquillement, la seule chose que je désirais ardument du plus profond de mon être c'était d'être dans ses bras et l'entendre me chuchoter des mots d'amours.  Malgré les apparences Sehun était quelqu'un de très romantique et attachant. Son côté inaccessible cachait en réalité, un être fragile et sensible. Je crois bien que la chose que je hais le plus dans ce monde, c'est bien les larmes de mon Hunnie. Le voir pleurer me fend le cœur, son visage triste... c'est juste impossible à supporter pour moi. Rien qu'en y pensant ma peau frissonna. Soudain, le bruit de ma porte retentit Sehun devait être enfin là. Je couru un énorme sourire aux lèvres, je voulais lui sauter dessus pour l'accueillir.

Lorsque la porte s'ouvrit, j'offris une énorme étreinte à l'homme que j'aimais.  Il me l'a rendit encore plus fortement. Sehun sentait si bon, et ses bras étaient réconfortants. Je voulais que rien ne puisse nous séparer peu importe les difficultés que nous pourrions rencontrer sur ce chemin semé d'embuches. Je désirais que nous nous retrouvions toujours sur le chemin de l'amour, car pour moi notre amour est plus fort que n' importe quoi. Aimer Sehun de tout mon cœur est ma destinée, je le sais désormais.

- Hunnie, t'étais où ? J'avais peur que tu me laisses seul ce soir. Déclarais-je en baissant la tête.

Cette pensée me donnait les larmes aux yeux.

- J'étais au travail Luhan. Pourquoi je te laisserai tout seul ? J'aime être avec toi.

- Oui mais des fois, tu ne rentres pas. Je me sens seul...et je fais des insomnies je ne peux dormir qu'en ta présence.

J'avais à présent les joues rouges mais bon c'est ce que je ressentais. Il me serra de nouveau contre lui, tout en caressant mes cheveux tendrement.

- Mon cœur, même quand je ne suis pas à tes côtés je suis toujours avec toi.

- C'est vrai? Où ça!? Demandais-je intrigué.

Il esquissa un magnifique sourire et leva soit doigt vers le haut puis prit ma main dans la sienne pour ensuite la poser sur mon cœur qui battait la chamade.

- Je serai toujours dans ton cœur peu importe où je suis même si c'est loin de toi. Mon cœur bat pour toi Luhan. Je t'aime d'accord ? Alors s'il te plait même quand je ne suis pas là, ne te rends pas triste. Tu sais très bien que la seule chose que je désire c'est voir ton sourire, je ne veux plus te voir pleurer.

Il venait de me dire qu'il m'aimait, ces mots étaient si rare venant de lui. Il sortait ces mots uniquement dans les moments où il sentait que c'était nécessaire. Encore actuellement, je veux lui crier tout mon amour mais j'ai comme l'impression que même à travers mes gestes je n'arrive pas à lui prouver tout ce que je ressens. Tandis qu'avec lui, je peux tout ressentir, il me montre si bien qu'il m'aime. Je me sens ridicule à ses côtés.

- Sehun, je suis désolé d'avoir réagis de la sorte à mon travail. Mon comportement était complètement absurde.

Il entoura mon visage avec ses mains.

- Il ne l'était pas Luhan. Je comprends que tu aies peur.

- Oui mais je t'aime alors je ne devrais pas avoir peur.

- Tant que moi, je sais que tu m'aimes le reste m'importe peu.

- Oui mais c'est honteux, je suis un être honteux. Je suis désolé de te faire subir ça Sehun.

Pourquoi je pleurais encore ? J'étais si faible face à lui, je faisais tout de travers.

- Luhan, je m'en fiche je t’ai dit. Ensemble nous sommes heureux et c'est tout ce qui compte.

- Oui...

- D'ailleurs, j'ai quelque chose à te dire mais d'abord comme tu as pleuré et que tu es bête, je veux que tu me montres ton amour.

- Sehun ?

- Montre-moi, ton amour my Baby Lu.

Ce sourire pervers me montrait parfaitement ce qu'il désirait. J'étais bien décidé à combler son désir ardu de ma personne. Je l'embrassai en enfonçant directement ma langue dans sa bouche. Il me porta jusqu'à notre chambre et c'est ainsi qu'après plusieurs semaines d'abstinence nous finîmes enfin par faire l'amour comme il se doit.

Le lendemain, je me réveillais avec un sourire aux lèvres, j'étais contre le torse chaud de Sehun. Je regardai avec beaucoup d'intérêt sa jolie peau d'un blanc laiteux. Sa couleur de peau était magnifique, mon Hunnie était bien un ange vivant. Je posai mes lèvres au creux de son cou et entourai sa taille avec mes bras. Contre lui, je me sentais si bien, encore mieux lorsque nous étions dénudés. Il resserra à son tour sa prise autour de moi puis il caressa lentement mon dos et cela me fis frissonner. Un léger soupir d'aise parcouru la barrière de mes lèvres, même les doigts de Sehun étaient des merveilles de la nature humaines.

- T'as bien dormi ?

- J'ai très bien dormi.

- Tant mieux.

- Et toi ?

- Très bien aussi, merci de m'avoir offert cette magnifique nuit.

Je souris et l'embrassai tendrement. Cette nuit, il m'avait laissé le dominer, j'espérais juste que cette fois-ci il n'aurait pas mal. Nous nous levâmes pour partir manger notre petit déjeuner. Autour de notre petit table dans la cuisine, nos chocolats chauds fumant entre nos mains. Je le regardais sourire bêtement devant ce breuvage qu'il affectionnait tant.

- Pourquoi un chocolat te fait sourire ?

- Il me fait sourire parce que c'est bon.

- Pourquoi tu ne me souris pas de la même façon ?

- Si je te souriais de la même façon, tu rougirais et t'imaginerais des choses perverses dans ta tête. Je veux garder la part d'innocence qu'il reste encore dans ton esprit Luhan.

- Qui te dit que je suis innocent ?

Il rit à gorge déployée. La mélodie de son rire me fit rougir car elle était adorable, elle me faisait craquer.

- Quand je te touche tu rougis alors que ça fait deux ans qu'on est ensemble. Dans la douche alors que nous sommes tous les deux nus, tu fuis toujours mon regard. Et je ne te parle pas quand je suis en boxer quand tu regardes la télé, tu baisses directement la tête ! Je suis si beau pour te gêner à ce point ?

Pourquoi t'étais comme ça Sehun ! Ce n'était même pas drôle !

- Oui ! Oui t'es trop beau et ça me gêne ! C'est quoi le problème ?

J'étais si rouge que je pouvais rivaliser avec les tomates à ce tarif-là. Sehun se déplaça jusqu'à moi et entoura mon cou avec ses bras.

- Y'a pas de problème c'est adorable. Tu es trop mignon Baby Lu.

- Toi aussi tu es trop mignon.

- Pas autant que toi. Et s'il te plait ne boude pas, parce qu'avec ta tête de bébé j'ai juste une envie de te pincer les joues et te manger tout cru.

Mon cœur s'accéléra, je n'arriverai décidemment jamais à ne pas être gêné par Sehun. Il fit un bisou sur ma joue et se réinstalla à sa place. Nous bûmes nos chocolats en nous regardant droits dans les yeux. Le regard de Sehun était si profond que je pouvais m'y perdre.

- Sehun tu voulais me dire quoi hier ?

Son regard devin fermé. Cela n'annonçait rien de bon. Mes membres se mirent à trembler légèrement, j'avais peur de ce qu'il pouvait bien me dire.

- Luhan. Ne pleure pas, s'il te plait. Ne crie pas. Ne t'enfuies pas. Parce que je vais être très sérieux.

J'avais déjà envie de pleurer. Qu'allais t-il m'annoncer ?

- Je suis vraiment désolé Luhan mais je n'ai pas le choix, j'ai beau avoir essayé de négocier je ne peux pas fuir mes responsabilités.

S'il te plait Sehun arrête dis-moi ce que tu veux me dire ! Ou sinon je vais mourir, car mon cœur va exploser à battre aussi fort dans ma cage thoracique.

- Luhan... Pardonne-moi.

Aller Sehun crache le morceau ! Je n'en peux déjà plus.

- Je suis désolé mais...

Il respira un grand coup, il se retenait de pleurer je le voyais car ses yeux brillaient et ça me stressais d'autant plus.

- Je dois partir aux Etats-Unis pour une durée encore indéterminée. Je suis désolé Luhan. S'il te plait ne pleure pas. Cela ne changera rien à mes sentiments envers toi, tu le sais très bien. Tu es le seul qui compte pour moi.

- Tu...tu vas partir ?

J'étais choqué...c'était si soudain.

- Oui, mon cœur.

- Sehun...

- Luhan ne pleure pas s'il te plait... Sa voix avait craqué.

Mes larmes perlaient déjà le coin de mes yeux. Qu'allais-je faire sans lui ? Je n'y arriverai tout simplement pas, j'ai besoin de lui dans mon quotidien car il est mon équilibre. Lay n'étant plus dans notre ville à cause de ses études, je ne sais donc pas du tout comment je pourrai tenir. Je l'avoue j'ai peur de tomber dans mes anciennes folies, et ça, je ne veux pas car cela blesse Sehun.

- Pars pas...

Il me serra contre lui. J'avais besoin de son étreinte il fallait qu'il me rassure.

-Luhan, tu arriveras à vivre sans moi pendant un certain temps. Je t'appellerai de là-bas. Ne tant fais pas, nous serons toujours en contact et puis n'oublie pas que je suis dans ton cœur. N'aimes-tu pas les étoiles mon cœur ?

- Si...

- Lorsque je te manquerai vraiment regarde les, car nous voyons les mêmes.

Je souris légèrement car ses mots étaient si beaux.

- De toute façon je suis encore là cette semaine. Je ne te lâcherai pas d'une semelle d'accord ?

- D'accord, ne me lâche pas j'ai besoin de toi.

- Je sais, moi aussi Luhan...

Pourquoi fallait-il toujours que je sois séparé des gens que j'aimais ?