Chapitre Quatre.

par ShiFlesia


Chapitre Quatre.



Sehun enfouis sa tête dans le creu du cou de Luhan, serrant celui-ci dans ses bras pour coller encore plus son torse contre le dos de son chinois préféré. Ce matin, le plus vieux avait fait une chose qu'il n'aurait jamais cru faire de l'année : Aller à l'école sans Minseok. Il avait préféré y aller avec son petit ami pour pouvoir passer un peu de temps avec lui avant que leurs cours ne commencent. À vrai dire, le petit blond n'avait même pas eu le temps de raconter quoi que ce soit à son meilleur ami, ayant passé la soirée au cinéma avec Sehun avant de rentrer chez lui, mort de fatigue, et de s'endormir. Il aurait voulu tout lui raconter, mais le fait est qu'il préférait passer dix minutes avec son petit ami qu'avec Minseok. Les deux amoureux s'embrassèrent une dernière fois avant de se séparer pour aller dans leurs salles de classes respectives et voir leurs meilleurs ami respectifs.

Une fois dans la classe de math, Luhan vit son meilleur ami tout au fond de cette classe à discuter avec Jongdae. Il pensa que c'était une bonne chose pour lui. Minseok n'avait pas l'air très heureux de la discussion qu'il était en train d'avoir, mais Jongdae, lui, affichait un sourire radieux qui fit plaisir au chinois. Il ne voulu pas les déranger et alla s'asseoir au premier rang – plus parce que c'était sa place préférée que pour ne pas les déranger, d'ailleurs – pour suivre le cours.

Sehun, de son côté, était tout au fond de l'amphithéâtre dans lequel il avait un cours de musique. Il discutait avec Jongin, le mettant au courrant de sa relation nouvelle avec le chinois.


« Je vous imaginait pas ensemble, mais je m'en doutait, vu comment tu parlais de lui, dit Jongin, rieur.

- Pour tout te dire, hier encore, je ne nous imaginais pas ensemble. J'ai juste suivis mon instinct.

- Tant que tu es heureux, je le suis. Puis ça commençait à devenir glauque, tous ces coups d'un soir. »


Sehun rit à la réaction de son meilleur ami avant de se reconcentrer sur le cours. Il était vraiment heureux de la situation actuelle et de sa relation avec le chinois. Même si tout avait été très vite, il avait juste fait confiance à son instinct et il avait eu bien raison vu comment il était satisfait maintenant. Le cours passa assez vite, mais pas assez à son goût pour pouvoir aller retrouver Luhan. Ils n'avaient pas cours de philosophie aujourd'hui, ils devraient donc attendre la pause pour se retrouver.

Le cours de mathématiques du chinois se finit et il attendit devant la sortie que Minseok sorte pour pouvoir lui parler, mais celui-ci traînait encore avec Jongdae. Luhan se sentait légèrement vexé de ne pas pouvoir approcher son propre meilleur ami, mais c'était peut-être normal, puisque celui-ci était avec un autre garçon. Ils avaient l'air de bien s'entendre, mais le blond voyait bien à la tête du brun que quelque chose n'allait pas. Quelque chose qu'il ne pourrait pas confier à Jongdae.


~~


Le reste de la journée se passa lentement mais sans encombre, laissant tout le temps aux deux amoureux de se bécoter à toutes les pauses et de jouer ensemble comme des enfants. Beaucoup des jeunes persuadés de la relation du « MinHan », comme ils l'appelaient, trouvèrent étrange de voir le blond dans les bras d'un première année et allèrent même poser des questions à Minseok qui leur répondit froidement de se préocuper de leurs affaires. Mais le couple n'en avait rien à faire, après tout. À seize heures trentes, Sehun proposa au blond de le ramener chez lui, et Luhan accepta la proposition avec un grand sourire qui lui était propre. Ils firent le chemin en se tenant la main et en discutant de choses et d'autres et, une fois arrivé chez le plus vieux, un silence se fit. Sehun semblait attendre quelque chose que seul lui savait, mais Luhan ne comprenait pas bien pourquoi son dongsaeng s'était arrêté de parlé.


« Hem... Merci beaucoup de m'avoir racompagné, Sehun-ah.

- Tu ne me propose pas d'entrer ? demanda le plus jeune, un peu froid.

- Et bien, j'ai beaucoup de devoirs à faire et toi aussi, donc... Peut-être une autre fois ?

- Mais j'ai vraiment envie de rentrer, ne serait-ce que cinq minutes... soupira Sehun à son oreille. »


Après un instant de réflexion intensive, Luhan comprit enfin la situation que Sehun voulait provoqué et commenca à stresser. Il n'avait jamais rien fait à personne et n'aurait jamais pensé que ça arrivrait aussi vite. Mais d'un autre côté, la situation ne lui déplaisait pas et il l'acceptait sans broncher. Il embrassa son copain une nouvelle fois avant d'ouvrir la porte et de lui proposer d'entrer, ce qui créa un sourire sur le visage du plus jeune. Ils avaient à peine passé le pas de la porte que le brun donna un coup de pied dans celle-ci pour la fermer tandis que ses mains agrippaient les hanches de son petit ami et qu'il rapprochait son corps du sien pour l'embrasser. Les joues de Luhan virèrent au rouge pivoine tandis que le baiser devenait de plus en plus langoureux. Sehun donna un coup de bassin pour que sa virilité se frotte à celle de son hyung et leur procurer une vague de plaisir.


« Viens, on va aller dans ma chambre, dit Luhan après s'être séparé de son petit ami. »


Le petit blond attrappa la main du géant pour le tirer jusqu'à sa chambre où ils recommencèrent à s'embrasser tout en s'allongant sur le lit, le brun par dessus. Luhan commencait à réclamer des gestes érogènes de la part de sa moitié qui les lui donnait aussitôt que la demande se faisait sentir. Leurs corps parlaient à la place de leurs cervaux, s'abandonnant au plaisir charnel. Deux t-shirts valsèrent au bout de la pièce et leurs mains pûrent découvrir sensuellement le corps de l'autre. Sehun était en train de déboucler la ceinture de son hyung, plus excité que jamais, quand un bruit se fit entendre dans l'appartement et les stoppa net.


« Qui peut bien te rendre visite ? demanda le plus jeune, frustré.

- Je sais pas. Laisse tomber, continue ce que tu faisais, répondit Luhan avec un sourire.

- Mais c'est que je l'ai pervertis, le petit ange blond ! »


Luhan rit tandis que la personne derrière la porte sonna de nouveau. Les amoureux n'en avaient que faire et le pantalon du plus vieux ne fit bien vite plus qu'un mauvais souvenir, disparaissant quelque part dans la pièce désormais en désordre. Mais l'inconnu semblait obstiné, puisqu'il commenca à sonner à plusieurs reprises de suite, créant un bruit qui énervait plus qu'autre chose.


« C'est bon, va ouvrir. On fera ça une autre fois, ça peut attendre, dit le plus jeune.

- Je suis vraiment désolé. Il l'embrassa. Ça n'aura pas à attendre longtemps. »


Le hyung fit un clin d'oeil à l'intention de son vis à vis et remis vite son pantalon et son t-shirt pour aller ouvrir en gromelant. Derrière la porte, il découvrit un Minseok, hors de lui.


« Qu'est-ce qu'il t'a pris de mettre autant de temps ?! demanda le petit brun.

- Désolé, mais... Il jugea que dire la vérité n'était pas une bonne idée. J'étais occupé.

- Je suis venu parce qu'on s'est pas vu de la journée. C'est domage, n'est-ce pas ? »


Luhan ne comprit pas vraiment pourquoi il posait cette question. Il la trouva même assez méchante, vu son ton ironique. Il sentait bien que son aîné était énervé, mais ne comprenait pas vraiment. Est-ce qu'il s'était passé quelque chose avec Jongdae ? Ou est-ce que ça avait un rapport avec Sehun ? Non, certainement pas. Minseok était son meilleur ami, donc il devrait plutôt se réjouir pour lui. Ce dernier entra dans l'appartement et regardant tout autours de lui.


« Minseokkie, tu peux pas vraiment rester...

- Désolé pour tes cahier, Luhan, mais il faut vraiment qu'on parle.

- Ouais, mais là, Luhan-hyung est un peu occupé, dit Sehun, sortant de la chambre, torse nu. »


Minseok serra les poings jusqu'à enfoncer ses ongles très profondément dans sa peau, ne faisant même pas attention à la douleur que ça engendrait. Il se tourna vers la sortie et bouscula Luhan en se dirigeant vers la porte. Il n'en revenait pas d'avoir subit cette trahison.


« J'avais pas compris que c'était ça, ton occupation, cracha-t-il.

- Désolé, Minseok, mais si c'est si important, on peut parler...

- Non, c'est bon. Finit ton truc et reviens me trouver quand il t'aura dépucelé. »


Sehun fit un pas en avant pour frapper le plus vieux de la pièce, mais son petit ami l'en empêcha en faisant barière. Le petit brun sortit de la pièce et claqua la porte en partant, trop énervé pour dire au revoir à celui qu'il ne voulait même plus considérer comme son meilleur ami. Il savait qu'ils étaient en couple, et ce depuis hier. Il les avait vu hier s'embrasser dans le couloir et s'était senti trahis. Il était clair que ce n'étais pas leur premier baiser, vu leur complicité évidente. Depuis combien de temps exactement son meilleur ami lui cachait sa relation avec le géant ? Il rentra chez lui, des larmes de rages roulant sur ses joues.

De leur côtés, Luhan et Sehun avaient été totalement stoppé dans leurs ardeur et après quelque bisous, ils se séparèrent en se promettant de remettre ça à une autre fois. Luhan se sentait coupable de ne pas être là pour son meilleur ami et lui envoya plusieurs messages d'excuse tout au long de l'après-midi. Au bout du dixième message sans réponse depuis plus d'une heure, il décidé de sortir pour aller chez son ami. Il faisait déjà bien sombre dehors et il ne se sentait pas rassuré de se balader ainsi, seul dehors. Au bout de ving minutes de marche, il arriva enfin devant la petite maison familiale, résidence de la famille Kim. Il sonna et ce fût la mère de Minseok qui ouvrit.


« Luhan ! Si tu veux aller voir Seokkie, il est dans en haut. Il avait l'air préocupé, je me suis inquiété...

- Merci beaucoup, madame, mais est-ce qu'il pourrait venir dehors ? On va aller se balader, répondit-il.

- Bien sûr, je vais le chercher. »


La femme de la cinquantaine se dirigea vers les escaliers pour aller chercher son fils. Luhan avait mentit. Il savait qu'ils n'iraient pas se balader gentiment dans la rue, mais que Minseok allait lui cracher toutes les choses qu'il lui reprochait à la gueule. Même si le petit blond apréhendait la situation, il ne pouvait pas l'éviter et préférait faire face à ce qui l'attendait. Une tête brune se fit voir en bas des escalier et l'aîné arriva, prenant le bras de Luhan pour l'attirer dehors en fermant la porte de l'autre main. Ils marchèrent quelque secondes pour prendre de la distance par rapport à la maison.


« Pourquoi t'es venu ? demanda froidement Minseok.

- Parce que je voudrais savoir ce que tu venais me dire tout à l'heure.

- Mais parlons plutôt de toi ! C'était bien, avec Sehun ? T'as pris ton pied ? répondit Minseok, ironique.

- Je ne comprend pas pourquoi tu as l'air d'autant m'en vouloir, Seokkie...

- Pourquoi je t'en veux ? Parce que tu m'as trahis !

- Je suis pas sûr de comprendre où tu veux en venir...

- Je pensais être ton meilleur ami ! Je pensais que je serais le premier au courrant quand tu te mettrais enfin en couple avec quelqu'un, que tu serais tellement heureux que tu me le dirait dirrect. Mais non. Au lieu de ça, j'ai été mis au courrant en même temps que tous les autres, en vous voyant vous rouler des patins en plein milieu de la cours.

- Je suis désolé que tu ai été mis au courrant de cette façon, Minseok... Vraiment. Luhan plonga son regard dans celui de son meilleur ami pour lui prouver qu'il était plus que sincère.

- Ouais, moi aussi je suis désolé. Je pensais que je valais plus à tes yeux ! Il serrait les poings de rage.

- Ne t'énerve pas, s'il te plait. Je voulais te le dire, tu sais, mais...

- Mais tu t'es rendu compte que tu avais mieux à faire. Genre coucher avec lui... le coupa-t-il.

- Je ne te permet pas ! s'indigna Luhan. Si tu veux tout savoir, on a rien fait. Et c'est pas plus mal, je ne suis pas du genre à faire ça si tôt, soupira-t-il, sachant qu'il était en train de mentir. Pourquoi ça t'énerve autant qu'on sorte ensemble ?

- Peut-être parce que je me rends compte que tu étais la personne qui comptait le plus au monde pour moi mais que toi, tu n'en avais rien à faire de moi. Minseok n'en pouvait plus de rage.

- Mais pas du tout ! Tu es mon meilleur ami, Minseokkie !

- C'est justement ça le problème, hurla-t-il avec les larmes aux yeux. Je ne suis et ne resterais jamais que ton meilleur ami. Il éclata en sanglot. »


Luhan s'approcha de son meilleur ami, ne comprenant vraiment pas la situation, pour lui frotter gentiment le dos et ainsi le réconforter. À peine eut-il frôlé Minseok que celui-ci lança violement une main pour le repousser le plus loin possible. Luhan était perdu, mais ce n'était rien comparé au chaos qui avait lieu en ce moment même dans la tête du petit brun.


« Je... Je t'aime, Luhan. Et vous voir ensemble me fait souffrir plus que tout. »


Il est des sentiments qui font aussi mal à révéler qu'à garder au fond de sois.