chapitre 11

par tii

« Je te déteste Luhan ! » les mots de Xiumin retentissent dans la salle, luhan est comme glacée par le mot de son ami, comme si il ne réalisé pas.

« xiu’… qu’est ce qu… » luhan n’eut pas le temps de terminer sa phrase que Xiumin s’est enfui de l’appartement.

Le petit cerf se retrouve seul dans sa chambre, debout au milieu ne sachant pas quoi faire, pas quoi dire… pourquoi il a l’impression d’être un fardeau pour tout le monde ?

--------------



Luhan traverse les rues avec une casquette noir enfoncé sur la tête. Il marche rapidement. Ses pensé se bouscules, pourquoi Xiumin a-t-il dit qu’il le déteste. Est-ce vrais ? Le déteste-t-il depuis longtemps ? a-t-il fait semblant d’être proche du petit cerf ou est ce qu’il le déteste juste maintenant ? Luhan considère Xiumin comme un frère mais ce sentiment n’a pas l’air d’être réciproque.

Il arrive à l’agence, prend les escaliers les gravissant 4 par 4. Il espère que Xiumin est là, il veut lui parler, comprendre, le consoler, il veut agir comme un véritable ami.

D’un seul coup il s’arrête au milieu des escaliers haletant. Il grimace, son genou est à nouveau douloureux, il y est allé trop fort. Il reprend sa route plus doucement. Lorsqu’il atteint les 3 ème étage il se sent comme chez lui, se couloir lui est tellement familier, il connaît chaque recoins à force de venir.

Sans attendre il se précipite dans chaque pièce appelant son ami. Soudain il arrête tout mouvement, il entend dans le couloir le son d’un piano, il reconnait cette chanson « kingdon heart : passion » de kyle landry. Seul Xiumin la joue il le sait, il le sait parce qu’il son ami.

Doucement il laisse ses pas être guidé par la musique, délicatement il ouvre la porte de cette salle où un magnifique piano à queue noir domine la pièce, Xiumin est assis sur le banc, laissant ses doigt Walter sur le piano. Face à ce piano Xiumin parait si petit, si fragile.

Luhan referme doucement la porte et le regarde jouer, le visage de Xiumin semble apaiser, il a toujours cette expression sur le visage lorsqu’il joue du piano comme si le piano le déconnecté de la réalité. Les mains de Xiumin s’arrêtent, il les positionne sur ses cuisses se les frottant un peu comme si il était gêné.

Hésitant Luhan s’approche de son ami et pose délicatement sa main sur son épaule. Xiumin sursaute et tourne violemment la tête vers lui « elle est vraiment belle cette chanson, il faut vraiment que tu me l’apprennes. » Luhan lui sourit mais Xiumin ne lui répond pas il retourne sa tête vers le piano et recommence à jouer, il essaye de jouer naturellement mais en vérité Xumin se sent oppresser par la présence de Luhan, tellement qu’il rate plusieurs accord.

« parlons Xiumin, j’aimerais que tu m’explique ce qui va pas, que je comprenne pourquoi tu me d…» Luhan soupire il n’arrive même pas à prononcer ce mot, tellement ça le blesse.

Xiumin s’arrête de pianoter puis soupire à son tour «  je croyais que je t’avais tout dit lorsque j’étais bourré. » le ton de Xiumin est froid, sec jamais il n’avait adressé la parole de cette façon à Luhan.

«Pourquoi me détestes-tu Xiu’ ? Explique-moi »

«  À chaque fois que je fais quelque chose, tu le fais encore mieux que moi, tu as appris le piano et tu as dépassé mon niveau, tu chantes mieux, tu es plus beau, tu es plus appréciez par les fans, par les membres. Tu as tout et moi je n’ai rien, je suis dans ton ombre je n’arrive pas à me démarquer… » Tout en disant ça Xiumin fixe un point invisible devant lui, il est complètement plongée dans ses pensées « alors c’est pour ça… donc tu me déteste depuis le début… je croyais que… »

« Non Luhan ! Je t’ai vraiment considéré comme un amis, tu étais même mon model, à mes yeux tu es ce que je voudrais devenir. Mais je te déteste parce que tu te détruis, alors que tu as tout, et moi je n’ai rien. Tu ne te rends pas compte de ton potentiel et même sans danse tu pourrais rester artiste. » Xiumin se lève du banc du piano et se met dos a Luhan faisant face à la fenêtre et à la magnifique vue de Séoul qui est devant lui. «je te déteste de te laisser à ce point aller alors qu’a côté de toi je vaux encore moins. »

Le silence s’installe le temps que Luhan ingère toute les paroles de son ami. Jamais il n’aurais imaginé que Xiumin se rabaisse ce point. « Tu as toi aussi plein de qualité que moi je n’ai pas Xiumin, tu es mature, responsable, tu es un ami formidable, tu sais faire les notes plus aigus que moi… tu es unique xiu alors essaye pas de me ressembler. Je t’aime comme ça, les fans t’apprécies comme ça alors ne pense pas de cette façons. »

Xiumin se retourne d’un seul coup « Comment peut tu m’aimer alors que moi-même je me déteste ? »

Luhan se lève « Xiumin tu ne devrais pas penser comme ça. Je sais que… »

« Tu ne sais pas ce que c’est toi ! D’être nul, moche… tu ne sais pas ce que c’est ! » xiumin commence à trop élever la voix, il commence à perdre le contrôle. Il ne voit que ses défauts à force de ne voir que les qualités chez Luhan.

Luhan se lève s’approche de xiumin et l’encercle de ses bras, le sert contre lui. Luhan c’est résigné au geste plutôt qu’à la parole. Il sait que ses mots n’auront aucun impact sur Xiumin, tous se qu’il peut faire c’est montrer qu’il est là.

« je te déteste, je te déteste parce que tu te détruit alors que tu es tous ce que je rêve d’être… »

~

L’appartement des exo est à présent calme, la nuit est bien avancée et seule la respiration lente des membres est audible. Seulement le couloir s’allume, des bruit de pas se font entendre dans le couloir, puis la porte d’une chambre s’ouvre laissant rentrer au passage un filet de lumière avant que la porte ne se referme, puis doucement Luhan avance dans la chambre se prenant les pied dans les affaires de certain membres avant d’atteindre le lit de Xiumin où celui-ci joue avec son téléphone. Doucement il soulève la couette et s’introduit dans le lit. Surpris Xiumin se retourne « quelque chose ne va pas lu-ge ? » le petit cerf s’installe confortablement et sourie au coréen « je n’arrivais pas à dormir… j’étais trop inquiet pour toi… puis je me doutais que toi non plus tu n’arrivais pas à dormir» Xiumin soupire et se retourne, pour tourner dos au petit cerf. Luhan en profit pour encercle xiumin de ses bras et le serré contre lui de cette façon peut être il réussira à rassurer Xiumin et lui montrer qu’il est là.

En agissant de cette façon Xiumin ne peut pas le détester.