Chapitre 9 :

par tii

« Et… qu’est-ce qu’on peut faire pour que tu aille mieux moralement ? » Le petit cerf lève les yeux laissant échapper misérablement une larme et regarde panda à travers le miroir. « Juste… ne m’abandonnez pas… »



-------------------------------------------------------------



Luhan se tient en sueur face au grand miroir qui tapisse la salle, sa tête est vide il ne pense plus à rien juste aux mouvements qu’il fait, il sent comme si son corps était délivré et qu’il prenait son envol, à ce moment-là il est heureux. Il continue à danser encore et encore faisant chacune de leur chanson sans prendre le temps de s’arrêter, c’est trop bien pour arrêter.

D’un seul coup la musique s’éteint, il s’arrête de danser et regard la cause de l’arrêt du son à travers le miroir. Il voit un troupeau d’exo se tenir à l’encadrement de la porte et Kai prêt de la chaine hi-fi. Luhan n’avait pas vu le temps passé il voulait s’arrêter de danser avant leur retour du MCountdown afin qu’ils ne soient pas au courant.

« Hyung, tu n’as pas le droit de danser, le médecin t’as dit 2 mois minimum ça ne fait qu’un mois tu ne devrais pas… »

Luhan ne répond pas à Sehun, non parce que il ne veut pas répondre mais surtout parce qu’il est à bout de souffle, ça fait un peu moins de 2 heure qu’il danse en se concentrant seulement sur ses mouvement et en ignorant sa fatigue physique.

Il s’étale par terre sans aucune délicatesse et laisse sa respiration forte couvrir la salle. Xiumin s’approche de lui « Tu ne t’es pas fait mal au moins ? » le petit cerf secoue négativement la tête ce qui rassure son ami.

Le soir les membres trouve Luhan moins agressif, moins distant moins froid que d’habitude, ils ont l’impression d’avoir retrouvé un peu du Luhan d’avant, est-ce du faite qu’il a dansé ? Surement il a libéré son esprit de ces pensé noir pendant son effort physique.

La nuit Luhan est réveillé par la douleur, c’est toujours après coup qu’il l’a sent. Il se lève doucement ne voulant pas réveiller ses colocataires, bien que sans qu’il ne le sache Kyungsoo est réveillé, il a le sommeil légé depuis le problème de Luhan il se réveille au moindre bruit est cette fois ci c’était un couinement de douleur de du petit cerf qui l’avait retiré du pays des rêve.

Il décide de ne rien dire et de ne pas bouger, il entend Luhan poser un pied au sol puis un autre, il entend son genou craquer lors du premier pas, comme à chaque fois que son ami commence à marcher. Il étend les pas boiteux de Luhan qui l’inquiète se diriger lentement vers la porte. La porte s’ouvre laissant un filet lumineux rentrer dans la chambre et se referme plongeant la pièce à nouveau dans le noir.

Trop inquiet de l’état de son ami il décide de se lever et de sortir à son tour. Luhan se retourne surpris de voir Kyungsoo debout. « Désolé je t’ai réveillé » le coréen ne dit rien il aide Luhan à avancer jusqu’au canapé, il lui donne de la pommade pour qu’il se l’étale sur le genou tandis que lui cherche une poche de froid.

Lorsqu’il revient près du petit cerf avec entre les mains cette objet qui sort du congèle Luhan le fixe, le regard inquiet « Kyung~ s’il te plait ne dis rien aux autres. » le regard de Luhan le supplie, mais il ne dit rien, il pose l’objet froid sur le genou de Luhan qui le soulage de toute douleur.

Le silence s’installe Luhan semble pensif « tu penses a quoi hyung ? »

« Au faite que tous les traitements que j’ai fait se sont avéré inefficace» Luhan grimasse après ces propres mots

« Tu n’aurais pas dû danser… »

« Je pensais être rétablis » sa gorge se noue, pourquoi rien d’efficace n’a été trouvé pourtant des médecins son payer pour trouver ce genre de chose non ? Pourquoi sont-ils aussi incapable

« Soit patient tu guérira bientôt »

« Qu’est-ce que tu en sais ?» Luhan est redevenu le garçon agressif et froid que Kyungsoo déteste tant, mais il sait que c’est un bouclier que Luhan se créé.

Le lendemain à chacun de ses pas Luhan ressent cette douleur au genou, une fine douleur qui le gène, elle n’est pas insupportable et facile à dissimulé. Il sent que son genou est fragile, prêt à lâcher a tout moment. Comme prévu Kyungsoo a tenu sa langue mais Luhan perçoit souvent ses grand yeux remplit d’inquiétude posé sur lui. Ça le frustre de se sentir surveillé à ce point.



Bling~



Chen se retourne vivement aux sons de la vaisselle cassé. Il voit le pauvre petit bol blanc brisé au morceau sur le sol avec le reste de Kimchi. Il relève les yeux sur Suho qui s’excuse. Chen s’approche et empêche le leader de se baisser pour ramasser les dégâts, il pousse les cheveux du front de Suho avant d’y mettre sa main « Je m’en doutais, depuis le début du repas tu n’as pas l’air d’aller, va te coucher avant que ta fièvre n’augmente. »

« Laisse-moi juste finir de débarrasser la table. »

« Va te coucher maintenant si tu veux pouvoir travailler demain. Je me charge du reste»

A ces mots Suho capitule et se rend dans sa chambre, il n’aime pas laisser Chen tout faire, déjà qu’il trouve qu’il en fait assez pour le groupe.

Sous la couette il a froid, pourtant il fait bien assez chaud, mais son corps est complètement déboussolé. La porte s’ouvre et laisse place à Lay qui lui apporte gentiment des médicaments sous la demande de Chen. Suho se relève et les ingurgite après l’avoir remercié. Lay lui prend la température un lui collant une bande sur le front. « J’ai combien ? »

« 39… notre leader qui prend des milliers de trucks tous les jours pour ne pas tomber malade, est malade. Allez leader repose toi, c’est le meilleur remède. » Sur ses mots Lay quittes la pièce en éteignant la lumière sur le passage.

Les oreilles de Suho bourdonne, il sent ses muscles raidit et sa tête tourner. Malgré toutes ces sensations désagréables il ne tarde pas à s’endormir.

Dans le salon les membres s’inquiète. « Il a 39 de fièvre… » Tout le monde réfléchie un moment à l’information de Lay. Kris se lève du canapé pour avoir l’attention de tout le monde «  demain matin nous sommes juste à l’agence, alors on peut le laisser dormir ici. » Chen reste perplexe « on ne va pas le laisser seul ! Et s’il a besoin de quelque chose ? » À ces mots tout le monde se tourne vers Luhan « Quoi ? » Réponse froide comme d’habitude.

« Luhan étant donné que tu ne peux pas t’entrainer physiquement tu vas rester avec Suho. » Le chinois lance un regard de tueur vers Kris « Pourquoi moi ? J’ai besoin d’exercer ma voix demain. » En réalité il n’a surtout pas envie de rester seul avec le leader, depuis l’autre fois il ne se parle quasiment plus, Suho culpabilise et Luhan n’arrive pas à s’excuser il ne peut pas empêcher son cerveau de le désigner coupable de son état.

« Tu l’exercera plus tard. Il faut que quelqu’un reste. »

« Choisis quelqu’un d’autre, je ne resterais pas. » Kris bouillonne de l’intérieur après la réponse du chinois, s’il ne s’était pas promis de ne plus être brusque il aurait sauté sur le petit cerf pour le secouer.

A la grande surprise de tout le monde ce n’est pas Kris qui s’emporte face à la désinvolture du chinois mais Chen. Qui saisit Luhan par le colle et le force à se lever du canapé en le tirant « comment tu peux être aussi égoïste Luhan !!!! Tu me dégoute !!! De toute façon on ne te laisse pas le choix, tu restes là avec suho ! » Luhan pousse le plus jeune et remet son colle en place. « Chen, le respect tu l’as oublié ? Je suis quand même ton Hyung ! » Chen se place face à Luhan plus que quelque centimètre sépare leur visage «  Luhan il ne suffit pas d’être le plus vieux pour être respecter, mais il faut aussi se comporter comme. Ensuite peut être que je te respecterais. » Luhan attrape son ami par le col « je te demande pardon ?! »

« Oh les gars on se calme ! » Chanyeol se lève prêt à intervenir si un coup part.

« Si Suho-hyung est malades c’est de ta faute ! Tous les soirs il se couche plus tard parce qu’il cherche une solution pour toi, d’ailleurs ce midi il a sauté le repas pour avoir rendez-vous avec un spécialiste ! Il se ruine la santé pour toi ! Tandis que toi tu te lamente sur ton sort ! ALORS TU VAS RESTER ICI !!! » Jamais Luhan n’as vu cette expression dans le regard de Chen, jamais il ne l’a vu énervé et comme d’habitude il l’est par sa faute. « Je ne lui ai rien demandé. » le petit cerf débite les mots trop vite et ça fierté lui empêche de montrer sa reconnaissance envers le leader. D’un seul coup il reçoit une vive douleur en dessous de son œil gauche du au poing de Chen. Automatiquement Chanyeol retiens le vocaliste  « Comment peut tu dire ça luhan ?! Je ne te reconnais plus »

Le petit cerf baisse la tête et sort de la pièce pour se réfugier dans sa chambre.

Lorsque Kyungsoo et Sehun arrive dans la chambre pour se coucher, Luhan peut voir la déception sur leur visage, son ventre se tord de regret. Il se dégoute lui-même. C’est répugnant de voir à quel point il est capable de détruire le moral de 11 autres personnes.

L’auto destruction entraine la destruction de ce qu’il y a autour.

~

Le matin est là, le petit cerf fait la vaisselle attendant que Suho se réveille. Malgré lui il est seul avec le leader.

Il étend un couinement de porte et le parquet craqué sous les pas de quelqu’un, cette personne est forcément Suho, qui d’autre peut être là de toute façon. Comme si de rien était Luhan continue de faire la vaisselle. Une chaise de la table se tire, et cette personne s’assoit. « Bonjour. » la voix du leader est hésitante. Luhan ne répond pas, il finit tranquillement de faire la vaisselle.

Après s’être essuyé les mains dans un torchon il s’approche de Suho qui le regarde depuis tout à l’heure. Il lui colle cette sorte de languette noir sur le front pour vérifier sa température comme Chen lui avait demandé avant de partir. « Luhan, tu as quoi là ? » Suho approche sa main vers le dessous de l’œil de luhan légèrement enflé, mais Luhan ne lui laisse pas le temps de le toucher qu’il se recule. « C’est rien… »

« Luhan… »

« Tu as 38 de fièvre, tu te sens de travailler cette après-midi ? » Luhan change de sujet, il ne veut pas parler d’hier il se dégoute tellement de s’être comporté de cette façon. « Oui, mais ne change pas de sujet tu t’es fait ça comment ? » il ignore Suho en tournant les talons et en partant dans sa chambre. Le leader le rejoins bien décidé à ne pas le laisser filer, il n’aime pas que les choses se passe dans son dos. Il pose une main sur l’épaule de Luhan qui est accroupit à faire son sac pour aller à la SM. «  Luhan, c’est Kris qui t’a frappé ? » le petit cerf arrête tout mouvement, il se relève épris par une pulsion violente et fait face au leader.

« NON CE N’EST PAS KRIS !!! CONTENT ?!! », Il bloque tout mouvement se rendant compte de son agressivité. Il frisonne, atterré. S'il continue ainsi, il va finir par tout perdre. « Désolé » ça voix c’est transformé en un murmure « je le méritais de toute façon »

Le leader fronce les sourcils devant les sautes d'humeur du chinois. Il a l'impression de parler à trois personnes différentes. Une qui est violente, l’autre qui est désolé, et pour finir une qui se déteste.

Le petit cerf se mord la lèvre inferieur en voyant le visage contrarier du leader se dessiner. « Viens là » à ces mots Suho l’attire et l’étreint amicalement, le chinois se laisse faire. Le silence est pour une fois rassurant, Luhan ferme les yeux est soupire pour se donner le courage de parler « Suho… je suis désolé de t’avoir donné responsable de ça… j’avais besoin que la vérité sois moins lourdes a porté…. Et je l’ai fait en te rendant injustement coupable… »

« Ce n’est pas grave Luhan, je comprends »

Le petit cerf empriosonne le tee shirt du leader entre ses doigt et le sert un peu plus fort contre lui « Ne me déteste pas. » l’étreinte ses fait plus forte comme si luhan avait peur que Suho parte « Luhan… ça n’arrivera pas » rassuré Luhan désert son emprise puis s’éloigne de Suho la tête basse « cette histoire me rend fou, je n’arrive plus à être moi-même. Vivre comme ça n’a pas de sens.»

« Il y a des gens qui guérisse de ça Luhan… »

« La plus part des personnes atteinte sont des femmes entre 50/60 ans, je suis un homme de 25 ans… je fais partie des gens qui n’ont pas de chance… »