Chapitre 8 :

par tii

Les paroles du leader était convaincante, en même temps il n’a pas tout à fait tort, un jour où l’autre quelqu’un l’aurait bien envoyé de force là-bas.



---------------------



Dans le couloir Xiumin laisse guider ses pas aux sons du piano. Depuis que le médecin a arrêté Luhan de toute activité physique 3 semaines pour qu’il passe ses radios, IRM et scanner, le petit cerf passe toutes ses heures dédiées normalement à l’entrainement dans la salle de piano. Il préfère être là que de regarder les membres pratiqué sans lui.

Se tenant à l’encadrement de la porte Xiumin écoute le son que produit la dance des doigts de Luhan sur le clavier. Il a beaucoup progressé en l’espace de deux semaines Xiumin en est presque jaloux.

La musique se termine, il l’applaudie « wow~ tu la joue de mieux en mieux. » Le petit cerf se retourne surpris, il n’a pas entendu son ami arrivé, il se croyait seul. « Vous avez déjà fini de vous entrainer ? »

« Il est 22 heure… »

« Déjà ?! » Le temps passe vite lorsqu’il pense à autre chose qu’à son genou, il remballe rapidement ses affaires et part avec Xiumin pour rejoindre les autres dans le van. A peine installé à sa place habituelle que le leader se retourne. « Comment c’est passé ton IRM ? »

« Je dois aller chercher les résultats demain, puis je dois aller chez le médecin avec pour qu’on regarde ce que c’est ensemble.» tout en disant ça le petit cerf fuit le regard de son leader en regardant par la fenêtre. Il en a marre de parler de ça, ça le rend mal à l’aise, il a peur du résultat. Si il est grave il sera anéantit si au contraire il n’y a rien il aura honte de s’être montrer si faible pour rien.

~

Il est allongé sur son lit le regard dans le vague. L’appartement est calme pour une fois, parce qu’il est seul. Son manager l’a déposé au dortoir directement après le médecin.

Un brouhaha se fait entendre prouvant au petit cerf que les membres viennent de rentrer. Fermant les yeux il peut reconnaitre le rire de Baekhyun et celui de Chanyeol, la grosse voit râleuse de Kris, la vois hésitant de Lay, la voix du Leader les rappelant à l’ordre. Comme d’habitude on n’entend pas Xiumin et ni Kyungsoo, tous les deux sont tellement discret…

La porte de la chambre s’ouvre, le petit cerf ni prête pas d’attention.

« Luhan ? » Il ne réagit pas à l’appelle de Suho. « Luhan, tu as tes résultats ? Alors tu… » Le chinois se redresse subitement et sort la grosse enveloppe bleue contenant ses résultats de son sac pour la jeter au pied du leader, puis il reste assis le regard dans le vague. « Luhan… les résultats ne sont pas bon ? » Le petit cerf ferme les yeux et soupire, il n’a pas compris qu’il ne voulait pas en parler ?

Suho s’approche et passe une main dans les cheveux de son ami voulant le faire réagir «  Luhan ? » les mains du petit cerf commencent à trembler d’elle-même non pas d’angoisse mais de colère.

Le chinois se lève d’un coup et plaque le leader contre le mur violemment. Pendant quelque seconde il ne dit rien, laissant ses yeux remplit de haine encré dans celui du leader qui reste incompréhensif face à sa réaction. « P-pourquoi ? POURQUOI JE T’AI FAIT CONFIANCE ?!!!!! » Mettre la faute sur quelqu’un d’autre est plus fort que lui.

« je… »

« SUHO ! TU M’AS PROMIS ! TU M’AS PROMIS QUE TOUT IRAIS BIEN !!!! » Le leader n’arrive pas à répondre, il a jamais vu Luhan comme ça… il a peur du Luhan qui lui fait face en se moment.

Derrière eux la porte s’ouvre et les membres rentre tour à tour dans la pièce ayant été interpelé par le bruit. Chanyeol pose sa main sur l’épaule de Luhan « calme toi. » le petit cerf le repousse violemment au point que le rappeur a failli tomber à la renverse, jamais Chanyeol aurait pensé que Luhan pouvait avoir une tel force. Le chinois plonge son regard sombre dans celui de Chanyeol, le rappeur compris que dans le regard de Luhan se n’était plus de la colère mais du désespoir.

« D’ailleur chanyeol ! L’autre fois tu as dit qu’internet déprimé plus qu’autre chose ?! FIGURE TOI QUE J’AURAIS PREFERE AVOIR TOUT SE QU’IL DISAIT SUR INTERNET !!! » Une larme roule doucement sur la joue de Luhan suivit de prêt par une autre, puis encore une autres. Il se laisse misérablement tomber à genou, « Qu’est-ce que j-j-j’ai fait pour mériter ç-ça ? »

Il en a plus rien à faire de la douleur de son genou, son cœur est bien plus douloureux a l’instant présent.

~

Chen pose délicatement la tasse fumante de chocolat chaud sur la table, Suho relève la tête et lui sourit en guise de remerciement avant de replonger son regard dans l’ordinateur.  « Il est tard… tu devrais aller te coucher… »

« Comment veut tu que je dorme alors qu’il y a un de mes membres qui est au bord du gouffre ? » tout en prononçant ça il ne quitte pas du regard l’écran face à lui « Je n’aurais peut-être pas dû le forcer… il était déjà fragile psychologiquement et moi je l’ai encore plus enfoncé. » La voix du leader a perdu toute assurance elle ressemble presque a un chuchotement. Chen est surpris, d’habitude Suho ne parle pas de ses doute au plus jeune il en parle juste à Xiumin et a Luhan mais jamais il n’avait partagé ses impressions avec lui. Chen prend un tabouret et s’installe à côté de son hyung. « Suho-hyung… ce n’est pas de ta faute, ne vois pas les choses comme ça… » Le leader laisse échapper un soupir et continue ses recherche « Tu n’as rien trouvé ? » Demande Chen.

Suho soupire une fois de plus « Non, tous les sites disent la même chose : Aucun traitement efficace n’a été trouvé à ce jour pour la chondromalacie rotulienne… »

« Il ne peut pas se faire opérer pour que sa rotule soit plus instable ? Sa chondromalacie est du à sa rotule instable non ? Alors si on règle le problème de la rotule instable sa règle l’autre problème aussi. » Suho est touché que Chen essaye de trouver une solution avec lui. Il sait que Chen est quelqu’un de toujours volontaire, qu’il possède un cœur sans limite.

« Malheureusement une opération ne peux pas être effectué, une chondromalacie est lorsque le cartilage s’effrite, ils ne peuvent pas ouvrir pour opérer, le cartilage est trop fragile il risque de complètement partir. L’idéal serait de trouver quelque chose, un complément alimentaire ou autre qui fortifierait le cartilage…»

Le couinement de porte les interrompt, Xiumin traverse le couloir sortant de la chambre de Luhan, les yeux rougit, il a surement pleuré lui aussi. Chen se lève « Comment va Luhan ? »

« Comment veut tu que je le console ? » sa réponse est froide mais totalement vrais Luhan reste inconsolable. En trainant le pied le plus âgées se dirige vers sa chambre. « Xiu’ hyung tu ne dors pas avec Luhan ? »

« Il m’a dit qu’il voulait être seul » en vérité Xiumin est brisé de l’intérieur, voir son ami aussi triste et ne pouvoir rien faire lui déchire le cœur, la seule chose qu’il aurait pu faire c’est de dormir avec Lui, pouvoir être là si il n’arrive pas à dormir ou si il fait un cauchemar, mais le petit cerf avait décliné son offre en disant vouloir être seul.

Xiumin aurait aimé être à sa place, il préfère souffrir que de le voir souffrir.

~

Au petit matin c’est Lay qui est chargé de réveiller Luhan. Suho n’ose pas le faire, il ne peut pas s’empêché de culpabiliser.

Se tenant à côté du lit, le danseur peut voir le visage du petit cerf paisible, ses traits ne sont pas tirés par la tristesse et la haine. Etant endormis il semble aller bien, c’est pour ça qu’il ne le réveille pas tout de suite et qu’il contemple cette petite tête d’ange, il sait qu’une fois réveiller Luhan perdra ce visage pour le remplacer avec un visage tirer par le désespoir.

Délicatement il pose le dos de sa main sur la joue de son ami et la caresse doucement « Luhan-hyung ? Il est 6h30 passé. » Le châtain se retourne s’enfouissant un peu plus sous la couette. Lay tire la couverture et découvre la moitié du corps de son ami qui grogne de mécontentement avant de s’assoir dans le lit les yeux mi-clos. Amusé de voir son Hyung comme ça le danseur lui ébouriffe un peu plus les cheveux « Aigoo~ on dirait un enfant. » Luhan relève les yeux et lui sourit légèrement avant de sortir du lit et de partir à la douche.

La gorge de Lay se noue, en temps normal Luhan se serait défendu en donnant une tape à Lay, en hurlant qu’il n’est plus un enfant et qu’entre eux deux ce n’est pas lui le plus jeune. Maintenant Lay voit à quel point quelque chose peu changer quelqu’un…

L’eau froide coule le long de sa peau le réveillant totalement. Le petit cerf repense à hier, son rendez-vous chez le médecin, il a l’impression de vivre un cauchemar éveillé.

Il entend la porte se déverrouiller et quelqu’un se déshabiller. Puis le rideau de douche se tire et tao rentre. Ça ne surprend plus Luhan de le voir squatter son moment de douche, c’est une mauvaise habitude que le Panda a pris. « Bonjour Hyung ! » Comme si de rien était Luhan continue de se savonner le corps. Tao prend le pommeau de douche « AAh ! Mais tu es fou de prendre une douche aussi froide !!!! » Le plus vieux lui reprend le pommeau des mains et se rince avant de tourner le bouton d’eau chaude et de le tendre à nouveau à son ami, puis il quitte la cabine de douche « HYUNG !!! Reviens je me sens seul !!!! »

« Tao~ tu es plus un enfant tu n’as pas besoin de mon aide pour… »

« Si ! Frotte-moi le dos s’il te plait ! »

« Tu me désespère… »

« Hyung~ s’il te plait ! »

Avec la serviette au tour de la taille Luhan retourne dans la cabine, il prend le savon et le passe dans le dos du géant maknae.

« Luhan-hyung ? »

Le petit cerf arrête tout mouvement en entendant le ton sérieux que Tao a pris.

« Il faut faire quoi pour que tu aille mieux ? » Luhan repose le savon et le panda se retourne vers lui avec son rare air sérieux au visage. « Rien, on ne peut rien faire à part faire attention afin que je ne me retrouve pas en fauteuil trop rapidement. » Sa gorge se noue la vérité et toujours difficiles à dire. « En fauteuil ?»

« Pour l’instant ce n’est qu’un genou, mais le même problème peut se manifesté de l’autre côté »

« Il n’existe rien pour éviter ça ? »

« Il y a des médicaments qui permette que ça ne progresse moins vite mais rien pour guérir complètement. » le visage de Tao se décompose « Hy-Hyung qu’est-ce qu’on va faire ? » sans répondre Luhan sort de la cabine de douche, il sent un nœud s’être formé au fond de sa gorge et il sait que si il dit quoi que ce soit de plus les larmes vont couler malgré lui.

Il s’appuie sur le bord du lavabo. Son corps est secoué par les sanglots qu’il refoule.

L’eau s’arrête subitement de couler, Tao sort de la douche avec une serviette au tour de la taille comme Luhan. « Et… qu’est-ce qu’on peut faire pour que tu aille mieux moralement ? » Le petit cerf lève les yeux laissant échappé misérablement une larme et regarde panda à travers le miroir. « Juste… ne m’abandonnez pas… »