Le Commencement

par La nymphe du vent

Quand Yifan ré ouvrit les yeux , il ne vit d'abord rien . Puis , sa vision s'éclaircit peu à peu . Un bourdonnement dérangeant résonnait toujours au fond de sa tête .

Plus il revenait à lui , plus ses sens s'éveillaient , ses sensations re faisait surface . Il sentait une légère démangeaison au poignet . Il le porta à sa vue et remarqua un point bleu primaire brillant au niveau de sa veine .

Il se releva avec difficulté , se sentant si lourd .

Il fait si noir .

Aussitôt , le petit espace dans le quel il était enfermé , s'illumina de la même couleur que le point qu'il avait dans le poignet . Yifan se cacha les yeux avec son bras , la lumière soudaine lui brûlait les yeux .

Trop fort .

La encore , la grotte obéi aux désirs du jeune homme , et baissa en luminosité .

Que .... what ? C'est quoi se délire ?

Il marcha avec difficulté jusqu’à la parois . Ses jambes lui semblait peser trois fois plus que la réalité . Il remarqua alors que la parois était faite de cristaux . Les mêmes que ceux du réseaux de grotte . Ou plutôt C’ÉTAIT ceux du réseaux de grotte .

Il était à l'intérieur de la montagne . Yifan recula . Il ne comprenait pas . Comment il était arrivé là .

Il se souvenait d'y être aller , mais plus de la raison pour la quelle il avait décidé de le faire . Il se souvenait aussi qu'il n'avait pas atteint son but . Du moins , pas quand il était contient . Quelqu'un l'avait amené y . Il l'y avait d'abord attiré , puis l'avait fait prisonnier .

Yifan resta calme . Il fallait qu'il fasse quelque chose . Trop de questions lui bourrait la tête . Il ne savait pas quoi faire . Il fallait qu'il sache qui l'avait amené là . Et d'après son expérience avec la grotte liée à son esprit , l'ennemi avait axés à ses pensées .

L'ennemi. Il ne savait rien de lui. Il le tenait là. Enfermé. Sans aide. Sans espoir. Seul. Séquestré.

Il avait était enlevé. Comme les autres. Il ne savait pas ce qu'on voulais de lui. Ce qu'on allait faire de lui. Allait-on le tuer ? Pour quelconque fausse religion satanique, dans lequel on attribuait à la grotte un quelconque pouvoir ? Il était dans l’ignorance.

Épuisé, déprimé, Yifan s'écroula.

*

La deuxième fois qu'il se réveilla, un tapis mousseux s'était formé sous lui, comme un matelas naturel. La grotte "s'éveillait" doucement. Comme la lumière du jour qui augmentait lorsque le soleil se levait.

Mais pas sur que je revois un jour le soleil se lever.

*

Trois jours. Trois jour peut-être qu'il survivait, qu'il essayait de survivre. Il n'en pouvais plus, il se dé séchait et commençait à mourir de faim. Il ne tiendrais pas longtemps.

Je vais mourir. Salement. Séquestré au fond d'une grotte. Super.

Un bruit le fit sursauter. Les cristaux avaient bougés, laissant apparaître une espèce de coupe de bois, remplie d'une bouillie difforme. L'odeur parvint rapidement jusqu’à ses narines, et il se jeta sur la nourriture. Sans se demander ce que c'était, ni si c'était dangereux. Il avait trop faim pour cela.

*

Il était encore allongé, la main sur le ventre. Il ne savait pas ce que contenait la vasque de bois, mais en tout cas c'était très copieux. Il avait appris quelque chose sur l'ennemi aujourd'hui.

Il ne veut pas que je meurs.

Il ouvrit soudainement les yeux, se répétant sa conclusion.

Il ne veut pas que je meurs. Il ne veut pas que je meurs. Il veut me garder en forme. Pour m'utiliser plus tard. Mais m'utiliser à quoi ?

Il ne fallait pas qu'il panique. Mais il pouvait s'attendre au pire. Il n'était maintenant que du bétail. Destiné à la foire. Mais à la foire de qui ? Et si il n'était pas près à ce qui l'attendait ? Et si l'ennemi n'était pas du tout celui qu'il imaginait ? Il ne devait pas ce laisser avoir comme cela. Il ne devait pas se laisser abattre. Il devait se préparer à tout.

Je dois m’entraîner.

C'est ainsi que chaque jour, si on pouvait appeler cela un jour, Yifan se prépara. Utilisant les parois de son "enclot" comme support, il faisait de multiples exercices, se musclant au fur et à mesure.

Sa peau retrouva son éclat, ses os dévirent moins visibles, alors que ses veines grossissaient. Toute l'endure, la force physique qu'il avait perdu à cause de la peur qu'il avait enduré ces derniers temps revirent, et refirent de lui l'homme fort qu'il était auparavant.

*

Yifan suait. Le liquide malodorant coulait tout le long de son corps. Malgré le rythme qu'il précautionnait à changer le plus souvent possible, son moral commençait à en prendre un coup. Il n'avait pas pris soin de compter les "jours" qu'il avait passé depuis son arrivée, et le temps lui pesait sur la conscience. Il n'en pouvait plus d'attendre. D'attendre que l'ennemi se manifeste.

Il avait beau se préparer, il ne savait pas quand cela aller lui servir. Ni pourquoi. Il tomba rageusement à terre, avant de jurer, se rendant compte que le sol n'était pas adapté à ce genre de mouvement. Il prit sa tête dans ses mains essayant de se calmer.

*

Yifan dormait mal. Bien plus mal qu'à son arrivée. Comme si l'effet des cristaux, miraculeusement disparu sur ses débuts, était revenu petit à petit.

Cela avait commencé par de l’impatience, l'envie de quelque chose bouge, que quelque chose se manifeste enfin.

Il avait eu des sautes d'humeur pacagèrent, puis de plus en plus fréquente.

Les mauvais rêves avaient commencé à s'incruster dans son sommeil, perturbant son rythme. Il passait son temps à taper sur les murs, qui étaient maintenant couver de sang. De son sang.

Des images de sa mère défoncée, l’obligeant à pourrir sa vie pour elle le hantait chaque jour. Il la revoyait, en boucle, et cette vision le suivant partout dans ses actes, réduit à la même échelle que son espace de vie. Il n'arrivait plus à tout distinguer correctement, la réalité laissant place au cauchemar vivant.

Il avait commencé à haïr cet être, qui l'avait pourtant enfanté. Enfin ça, Yifan n'en était plus si sur. Il niait tout lien de sang avec elle, mettant simplement un visage sur sa colère propre. Il en venait à se demander des fois si ce n'était pas de sa faute, si il était ainsi séquestré.

A croire qu'elle n'avait jamais rien d'autre que de lui détruire sa vie. C'est ce qui le perdit.

*

Haine. Colère. Rancœur. Désespoir. Impatience. Rage. Voilà les mots qui définissait Yifan dans toute son entité. Il n'était plus reconnaissable. Il faisant peur.

La couleur de la grotte avait passé du bleu au rouge. Les cristaux étaient recouvert du sang qui était le sien.

Il ne dormait quasiment plus, passant sa fureur sur les murs. Comme si cela aller durer éternellement. Mais non. Il fallait bien que quelque chose se passe un jour.

Alors qu'il allait donner un coup qui lui aurait surement cassé le poignet, une ouverture se forma juste devant Yifan. Emporté par son élan, il tomba à la renverse, tête la première.

Aoutch.

Il se releva difficilement, frotant son nez en sang. Encore sous l'effet de la crise il ne réalisa pas tout de suite ce qui c'était passé.

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !

A suivre...