La concurrence

par mika

Point de vue de Kyungsoo :



« Arrête de m’embrasser imbécile. Je suis en colère contre toi. » J’essayais de repousser Kai mais c’était inutile.



« Bébé je te l’ai dit, je suis désolé. »



« Tu crains. »



« Je sais bébé. J’aurais dû mieux me comporter mais tu dois comprendre pourquoi j’ai fait ce que j’ai fait. Cet e*****é a dit qu’il allait essayer de te violer. Je ne peux pas rester ici et faire comme si tout allait bien. Tu es la seule chose qui compte pour moi avec Jongin. Je ne peux pas comprendre que quelqu’un reste assis et prétende que ce n’est rien. »



Kai enroula ses bras autour de moi m’attirant vers son torse. Nous savions que nous ne devrions pas faire cela alors que tout partait à la dérive. En sachant qu’il y avait un psychopathe dehors, dont le seul but était de nous violer, ce n’était pas facile à digérer. Il n’avait jamais vraiment essayé de faire quelque chose. Il avait toujours été un beau parleur, mais la dernière fois il avait essayé de faire l’impensable.



« Je t’aime Kyungsoo. Je ne permettrais à personne de te toucher et de te prendre. Je te protégerai. »



« Je sais Kai, je t’aime aussi, mais je ne comprends pas comment cela est arrivé. Nous n’avons jamais rien fait pour le provoquer. Nous portions toujours des vêtements larges, et nous montrions très rarement un peu de peau. »



« Je sais bébé. Tu es un oméga chic, mais ta beauté et ton élégance ne devrait pas être entachée par un être aussi répugnant. »



Je ne suis penché pour ramasser mes vêtements, Kai répondit avec et je ne pouvais pas comprendre comment il pouvait être sérieux à un moment et être ainsi l’instant d’après, mais c’était le Kai que j’aimais. Je ramassais ses vêtements et les lui jetais.



« Habille-toi nous devons descendre. »



« Tout ce que tu voudras ma femme adorée. »



῀῀῀



« Alors qu’a demandé le détective ? »



« Tout simplement la même chose qu’avant. Est-ce que vous le connaissez ? Qu’a-t-il fait ? Qui est enceint ? Qu’avez-vous fait après la première tentative ? Et ainsi de suite. »



J’étais assis sur la petite chaise tandis que Kai était sur le lit avec Jongin. Soufflant sur son ventre. Jongin riait aux éclats et j’avais envie qu’il reste avec moi, mais je savais que c’était impossible. Kai devait retourner à la maison et aller travail. C’était seulement pour une courte période et nous allons pouvoir utiliser cela pour renforcer notre relation.





« Ne t’inquiète pas Kyungsoo c’est juste pour trois mois. Pense à cela comme à des vacances loin de moi et loin de toutes les choses que j’ai mis dans ton esprit. Je te l’ai dit de nombreuses fois bébé, tu es facile à lire. »



« Tu vas beaucoup me manquer et je suis sûr qu’à Jongin aussi. »



« Je sais bébé tu vas me manquer aussi… et cette petite boule de douceur. » Il souffla une nouvelle fois sur le ventre de Jongin le faisant rire de façon mignonne. 



Tout le monde dinait dans sa propre chambre en sachant que nos « maris » allaient bientôt partir, nous laissant dans une douleur émotionnelle que seul nous pouvons comprendre. Jongin avait été nourri par Kai et s’était endormi peu de temps après. Kai était prêt à partir de nouveau et je le regardai alors qu’il s’habillait. Il embrassa la tête de Jongin et me prit la main pour m’attirer dans ses bras.



« Ne pleure pas, ma magnifique femme. Ce sera seulement pour une courte période. Maintenant souris, montre-moi ces perles blanches que j’aime. C’est dur pour moi aussi bébé. »



« Appelle-moi à chaque fois que tu as le temps Kai. »



« Je le ferai, je dois y aller les gars sont tous prêts. »



« Nous les avons tous regardé sortir de la maison. C’était dur pour moi et je ne pouvais pas imaginer être à la place de Luhan, Tao ou Minseok. Ils avaient tous l’air d’être sur le point de pleurer à chaque instant, mais ils ne voulaient pas que leurs partenaires les voient comme ça.



« C’est seulement pour trois mois. » Leur dis-je, leur rappelant le peu de temps que cela durerait.



« Je sais SooSoo, mais mon géant me manque déjà. »



῀῀῀



Durant les semaines qui suivirent ce fut dur pour chacun de nous, en incluant nos enfants. Ils s’étaient rendu compte que leurs pères n’étaient plus là et parfois ils pleuraient et attendaient que leurs pères viennent les consoler. Ça faisait mal de voir mon fils pleurer et attendre pour Kai. C’était Haneul qui le prenait le plus mal. Cette fille adorait son père et ça blessait Luhan de voir sa fille faire des crises de colère parce qu’elle n’avait pas son père près d’elle.



J’imagine que le seul qui était plus que calme était Jongdae. Ce garçon se comportait comme un ange. Il ne pleurait pas à moins qu’il ne soit malade. Minseok le nourrissait tous les jours à la même heure, il était donc habitué aux horaires. Au moins Jongdae savait que sa chère mère attendait son petit-frère ou sa petite sœur alors il n’embêtait pas trop sa mère.



Quelques mois sont passés ainsi et nous avons été ici durant quatre mois. Nous avons découvert que Minseok était enceint de six mois. Ça se voyait déjà et nous avions découvert le sexe du bébé, tout comme la dernière fois il attendait un petit garçon. Minseok avait appelé Chen et lui avait appris la nouvelle, Chen était ravi.



Kris appelait Tao une fois par semaine. Maintenant, grâce au fait que Tao était tombé enceint durant la validité du contrat, il pouvait contacter Tao sans avoir de problèmes. Notre panda en était à cinq mois et il se sentait mieux. Bien sûr il avait plus de maux de dos et de vertige que nous, mais il avait regagné tout le poids qu’il avait perdu et même un peu plus. Au moins ses nausées s’étaient arrêtées après qu’il fut arrivé à quatre mois de grossesse. Nous avions découvert le sexe de son bébé et tout comme il le voulait, il attendait une petite fille.



Luhan était enceint de quatre mois et il ne s’était pas rendu compte que son cycle ait cessé avant que nous n’arrivions ici. Son ventre se voyait à peine, juste une petite bosse qu’il pouvait cacher sous l’un de ses tee-shirts. J’imagine que tout le monde avait de la chance parce que chacun avait eu ce qu’il voulait et Luhan n’était pas différent. Il attendait un petit garçon et il s’était vanté auprès de Sehun qu’il avait toujours raison.



Le fait qu’il y ait tant de personne enceintes dans la maison me faisait me sentir jaloux. Avoir l’expérience de tous ses petits moments, les coups de pieds, les hoquets du bébé et entendre les battements de cœur du bébé toutes les deux semaines étaient vraiment précieux et j’avais légèrement envie de revivre ses moments. Je sais que j’avais dit à Kai que je voulais attendre que Jongin soit un peu plus âgé, mais voir les grossesses de mes frères et de Minseok me faisait vouloir avoir un autre enfant. Je n’étais pas le seul, Baekhyun voulait une fille et Chanyeol était plus qu’heureux de lui faire plaisir. Ça voulait dire qu’ils allaient être plus actifs sexuellement, ça allait être une situation gagnant-gagnant pour les deux.



Les nouvelles que le pervers dont tout le monde avait peur s’était fait arrêter se sont propagées rapidement. Presque tous les résidents de la ville étaient d’accord sur le fait que tout était plus calme et que l’on se sentait plus en sécurité sans lui dans les rues, mais c’était juste l’un des nombreux pervers qui se trouvaient ici. Heureusement nous ne connaissions pas les autres, mais apparemment ils vivaient toujours là nous prenions donc des précautions justes au cas où.



La ville avait de nouveaux résidents et c’était quelque chose qui nous le pensions n’arriverait jamais. Ils ne venaient pas seulement d’une autre ville, mais c’étaient tous des alphas. Ils étaient venus ici sous la requête du gouvernement. C’étaient des médecins, des avocats et toutes ses professions qu’il n’y avait pas assez dans la ville. L’un d’eux, un médecin, avait jeté son dévolu sur Baekhyun. Nous avions blagué sur le fait que Baekhyun capturait toujours le cœur des médecins et il s’était énervé sur nous. Son nom était Changmin, et il avait vraiment envie de gagné le cœur de Baekhyun.



Il n’y avait pas que Baek qui avait gagné un nouvel admirateur, mais moi aussi. C’était un admirateur. Il m’avait acheté des fleurs et des chocolats et me flattais à chaque fois qu’il me voyait. Bien sûr, le seul dans mon cœur était Kai et jamais je n’avais essayé de trouver quelqu’un d’autre lorsque j’avais le plus parfait des époux en ville, mais lorsque je lui avais parlé de Kai il m’avait complètement ignoré et il continuait d’essayer de me baratiner.



« Tu sais que je n’arrêterais pas cela jusqu’à ce que tu me dises oui. Je peux devenir ton époux et le père de ton enfant. » Me dit Kibum.



« Eh bien mon fils a déjà un père et vous devriez savoir que j’aime le père de mon enfant et rien ne fera changer cela. Quelles sont vos réelles intentions ? »



« Faire de toi ma femme. » Rétorqua-t-il.



« Eh bien je ne veux pas être votre femme. J’ai un mari que j’aime beaucoup, alors s’il vous plait arrêtez cela. »



« Est-ce que ton mari sait à propos de moi ? Je suis sûr que tu ne lui as pas dit parce que tu m’aimes aussi, admet-le chéri. »



« Oh, s’il vous plait, j’ai parlé à Kai et je n’ai pas envie de répéter les choses qu’il m’a dit sur vous. Je lui dis tout, je suis honnête alors s’il vous plait laissez-moi seul. J’ai un fils. »



« Je sais que tu as un fils, ça m’énerve de savoir que ce n’est pas moi qui l’ai créé. Alors non, je ne te laisserai pas seul. Maintenant rentre, il fait noir je ne veux pas que tu ais de problèmes avec ton mari. »



Je pris les sacs d’épicerie et suis rentré. Baekhyun et Luhan étaient en train de regarder un drama à la télé que nos compagnons avaient achetée avant que nous ne venions.



« Sérieusement c’est un c*****d. Il lui dit qu’il l’aime, mais lui dit qu’ils ne peuvent pas être ensemble parce qu’il se sent coupable à cause de sa femme décédée. Alors pourquoi est-ce qu’il lui dit ? » Dit Luhan à Baekhyun en penchant la tête vers la télé.



J’emmenais les sacs dans la cuisine et rangeais les courses dans le frigo.



« Il continue de t’ennuyer Soo ? » Je me retournais et vis Baekhyun appuyé contre le comptoir.



« Oui, il ne comprend pas. J’aime mon mari. »



« Je sais ce que tu veux dire. Ce médecin n’a toujours pas compris. J’ai essayé d’être impoli, mais il n’abandonne pas. »



« En as-tu parlé à Chanyeol ? » Lui demandais-je.



« Oui et on peut dire qu’il n’est pas content. Il m’a dit d’arrêter d’aller dehors sans mon alliance. »



« Comme si ça allait les arrêter. » Lui dis-je.



Je préparais le repas et attendais qu’ils descendent tous de leur chambre et viennent manger. Tao descendit lentement et s’assit à côté de Baekhyun. Luhan s’assit à côté de lui. Minseok et Yixing s’assirent à côté de moi. Nous avons mangé tout en discutant un peu et après que nous ayons fini, Minseok et Tao sont montés à l’étage. Baekhyun et Luhan sont retournés dans le salon pour finir de regarder le drama qu’ils n’avaient pas fini tandis que Yixing nettoyait.



Je pris Jongin de son berceau et l’emmenais en haut. Je savais qu’il restait deux mois et que ça allait passer vraiment vite. Kai me manquait. Ne pas l’avoir près de moi était vraiment dur. Essayer de faire comprendre à quelqu’un que vous aimiez quelqu’un d’autre était vraiment épuisant. Je n’avais pas besoin de faire savoir à quelqu’un que Kai m’aimait aussi. Je le savais. Personne ne pourrait jamais me faire remettre en question l’amour qu’il avait pour moi. Nous nous aimions l’un l’autre et je n’en avais rien à faire si les gens me croyaient ou non.



Jongin était vraiment un gentil bébé. Sa peau pâle et ses joues rebondies le rendaient adorable. L’odeur, oh mon dieu j’adorais l’odeur de mon bébé. Je pouvais passer des heures à le sentir, mais je devais probablement avoir l’air d’un fou. Mon petit garçon était la personne la plus importante de ma vie et je ne voulais que personne ne le touche. Je savais que mon fils était conscient de l’absence de Kai. C’était quelque chose que je pouvais facilement voir. C’était toujours Kai qui se réveillait lorsque notre fils se réveillait au milieu de la nuit. Malgré ce que les gens pouvaient penser, les bébés se rendaient compte de tous ses petits détails.



Il avait tellement grandi que la plupart de ses vêtements ne lui allaient plus, et que j’avais dû en racheter. Kai m’avait demandé de prendre une photo de lui toutes les semaines et de lui envoyer pour qu’il puisse voir à quel point il grandissait.



῀῀῀



Un autre mois était presque passé, Kibum et Changmin continuaient d’essayer de nous séduire. Nous avions découvert que Changmin était devenu le médecin de Chanhyun et Baekhyun refusait de l’emmener là-bas si c’était lui le médecin. Heureusement l’hôpital avait reçu un appel du très célèbre docteur Park, autrement connu comme le géant de Baekhyun et bien sûr Changmin déclara qu’il n’arrêterait pas de poursuivre Baekhyun de ses assiduités même s’il n’était pas le médecin de Chanhyun. Chanyeol étant surprotecteur envers Baek et Chanhyun il lui avait dit de cesser tout ce qu’il faisait ou alors il lui ferait regretter d’essayer de lui prendre ce qui lui appartenait.



Kai fit la même chose, il appela le cabinet d’avocat où Kibum travaillait et lui avait dit des choses qu’il ne voulait pas me dire car il disait que je ne devais pas répéter des choses vulgaires. Kibum a juste pris cela comme un challenge et était maintenant encore plus persistent sur le fait de gagner mon cœur. Alors jute pour éviter que quelque chose de mauvais n’arrive, Yixing faisait les courses à ma place. Depuis je ne l’avais pas vu, et j’en étais fier. Je ne voulais pas que ma relation avec Kai tourne mal et détruise notre famille.



J’étais flatté que Kibum pense que j’étais attirant, mais c’était tout. Je ne le voyais pas comme le père de mon enfant ou de mes prochains enfants. Kai était tout ce que je voulais comme partenaire d’une vie. Il était doux, honnête, réfléchi et nous protégeait toujours et je ne voulais pas le perdre.



« Soo tu fixes ton téléphone du regard pendant presque une heure ? Tu vas bien ? Veux-tu que j’appelle Kai ? » Me demanda Tao tandis qu’il s’asseyait à côté de moi sur le lit.



Mon panda était toujours tellement inquiet envers tout le monde qu’il pensait même qu’il devait prendre soin de nous lui-même. La grossesse l’avait rendu gracieux, être grand et avoir un petit ventre le rendait adorable mais aussi élégant.



« Non panda je réfléchi juste. »



« C’est à propos de Kibum ? »



« Oui, il me fait douter parfois. Je veux dire que je sais que je ne suis pas l’oméga le plus désirable et je sais que Kai est, eh bien parce que je n’ai pas d’autre mots, chaud. Il aurait pu avoir tous les omégas qu’il voulait, mais il m’a choisi. »



« Kyungsoo tu es magnifique. Tu ne devrais pas douter de toi parce que Kai t’aime. Il ne veut personne à part toi. Tu te souviens lorsque vous étiez tous les deux sans vous parler ? Il a essayé de te séduire et était tellement inquiet que tu le quitte. Ne laisse pas ses vilaines pensées t’affecter. Pourquoi n’appelles-tu pas Kai pour lui parler ? Je sais que parfois j’ai ce genre de pensées, mais Kris me fait toujours me sentir mieux. »



« Peut-être, mais je ne veux pas l’inquiéter avec des pensées inutiles. »



« Ce ne sont pas des pensées inutiles. Une relation se construit avec de la confiance et de la communication. Kris me dit toujours cela et eh bien, je ne lui ai jamais rien caché, même lorsque j’ai le même genre de pensées que celles que tu as maintenant. »



« Merci Tao. Je ne peux pas croire que mon petit frère soit aussi sage. Je suis fier de toi TaoTao. »



« Je crois que nous avons tous grandis soo. C’est tellement dur de voir, lorsque nous avons problème après problème. Nous avons muri légèrement. Regarde Baekhyun. Eh bien il ne fait pas toutes les choses qu’il faisait avant. Le caractère de Luhan est plus fort qu’avant et toi tu es plus conscient de ce qui est autour de toi. Ce sont de petits changements, mais ils ont tous eu des effets sur nous. »



« Je sais panda, alors comment te sens-tu ? »



« J’imagine que Kris avait raison à propos de notre enfant. Elle est trop calme. Je veux dire bien sûr je peux sentir lorsqu’elle se déplace, mais ce n’est pas comme Chanhyun. Elle donne rarement des coups de pied juste quelques petits mouvements ici et là. Elle est trop composée. Je suppose que je suis en train d’essayer de dire ce qu’il en est, je me sens tellement mieux maintenant. »



« J’en suis heureux panda. Elle sera plus active une fois que tu seras proche de ta date d’échéance. Crois-moi là-dessus. Jongin ne semblait pas rester immobile durant le dernier mois. Heureusement, Kris sera près de toi à ce moment-là. »



« Oui, espérons juste que ces deux mois passeront rapidement. »



Tao me dit qu’il devait encore laver les vêtements et les étendre. Il embrassa la joue de Jongin et sorti de la chambre. Peut-être que Tao avait raison. Il pourrait m’aider avec toutes ses pensées stupides que Kibum m’avait mises dans la tête. Il était encore un peu tôt et je savais qu’il était dans son bureau. Je pris le téléphone et composa son numéro. Il répondit finalement au bout de la cinquième sonnerie.



« Allô. » Je ne m’attendais pas à ce qu’une femme réponde à son téléphone, mais peut-être que c’était sa secrétaire ou quelqu’un de son travail.



« Allô puis-je parler à Kai s’il vous plait. »



« Je suis désolée mais nous sommes occupés pour le moment. »



« Eh bien je suis sûr que si vous lui demandez, il prendra un peu de temps pour moi. Donnez-lui son téléphone s’il vous plait. »



« Chéri je suis sûre que tu sais ce que je veux dire par ‘occupé’ alors appelle-le plus tard. Je suis sûr. Je suis sûr qu’à ce moment son énergie sera revenue. »



Elle raccrocha et je ne pouvais pas croire ce que j’avais entendu. Si par occupé elle voulait dire quelque chose que nous seuls étions autorisé à faire alors je crois que mes doutes sont confirmés. Je le savais il n’avait pas fallu beaucoup de temps avant qu’il ne trouve quelqu’un d’autre. C’étaient des alphas ils avaient besoin de sexe comme nous avions besoin d’air.



Je me roulais en boule et tirais la couverture. Je ne pouvais pas croire que Kai avait fait ça. L’oreiller devint humide et je me suis tourné de l’autre côté. Une demi-heure plus tard mon téléphone commença à sonner et je le laissais jusqu’à ce que ça s’arrête. Cela arriva pendant un certain temps, m’écran s’allumait avec la photo de Kai, mais je ne voulais pas lui répondre maintenant. Il m’avait blessé. Il m’avait menti et je l’avais cru.



Je m’étais en quelque sorte épuisé et me suis endormi, mais je me suis réveillé lorsque Luhan entra dans ma chambre, allumant la lumière. Il se dirigea vers le lit, éloigna le téléphone de son oreille et me le passa.



« Apparemment ton mari a essayé de t’appeler, mais tu n’as pas répondu à ton téléphone, alors il m’a appelé. Voilà ton mari est sur l’autre ligne. » Il me passa le téléphone et je mis fin à l’appel.



« S’il rappelle dis-lui que je ne veux pas lui parler. Dis-lui de retourner vers cette s****e… ne réponds pas s’il appelle. » Luhan avait l’air confus et regarda son téléphone qui se remit à sonner.



« Alors qu’est-ce qu’il a fait ? »



« Pas maintenant Luhan. Je ne me sens pas bien d’accord. »



« Très bien tu sais où me trouver si tu as envie de parler. »



Il éteint la lumière et laissa une fois de plus la chambre dans le noir. Je pris mon téléphone et j’avais un total de trente et un appels manqués de Kai et un total de dix-sept messages. Je regardais l’heure et il était déjà neuf heures et peut-être que je devrais tout simplement aller me coucher. Je me levais et aller voir Jongin qui dormait paisiblement et me remis au lit.



Lorsque je me suis réveillé le matin mon téléphone avait beaucoup plus d’appel manqués et de messages de la part de Kai. Je pris Jongin qui était déjà réveillé et l’emmenais en bas. A ma grande surprise ils étaient tous en bas et me regardaient bizarrement.



J’assis Jongin dans sa chaise haute et lui donna sa nourriture.



« Soo qu’est-ce qui ne va pas. Nous avons tous reçus des appels de Kai nous demandant désespérément de te passer le téléphone. » Demanda Baekhyun.



« Tout va bien Baek. »



« Eh bien je suis sûr que ce n’est pas rien Kyungsoo. Ça a à voir avec ce que tu m’as dit hier n’est-ce pas ? » Demanda Luhan.



« Oui. »



« Qu’est-ce qui s’est passé Soo ? Je pensais que tu avais discuté avec Kai ? » Maintenant Tao s’était joint à la conversation.



« J’ai essayé Tao, mais une s****e a répondu au téléphone et m’a dit qu’il était occupé et par occupé elle ne voulait pas dire occupé mais occupé occupé. »



« Ça explique pourquoi il n’a pas arrêté de m’appeler depuis hier. J’ai même dû éteindre mon téléphone. » Nous dits Yixing en nous montrant son téléphone.



« Ne répondez pas à ses appels, bloquez son numéro. » Leur dis-je à tous.



Mon téléphone continua de sonner et je restais assis à le regarder. Et si tout n’était qu’un malentendu ou peut-être que je m’étais imaginé tout cela. Je pris le téléphone et le décrochais.



« Kyungsoo s’il te plait écoute-moi ! Ce n’est pas ce que tu penses. »



« Oh vraiment tu peux m’avoir trompé. »



« Elle a répondu à mon téléphone pendant que j’étais à une réunion avec le patron, le père de Sehun. Crois-moi bébé je ne te tromperai jamais. Tu peux l’appeler si tu veux, je vais te donner son numéro. Je vais demander à Sehun de te le confirmer, mais je sais que tu ne le croiras pas. »



« Qui est-elle ? »



« C’est la fille de l’un des employés ici. Je ne savais même pas qu’elle était allée dans mon bureau jusqu’à ce qu’une des secrétaires m’ait dit qu’elle l’avait vu là-bas. Pourquoi est-ce que je risquerai de te perdre ? Crois-moi bébé tu es irremplaçable. »



« Vraiment ? »



« Oui bébé. Tu sais que je t’aime plus que la vie elle-même, sans toi, la vie n’a pas de sens. Nous allons nous marier une fois que ces deux mois seront finis. Je ferais de toi ma femme. »



« Tu dis juste cela parce que je suis en colère. »



« Non, tu sais que je veux passer le reste de ma vie avec toi. J’aime tout de toi Kyungsoo. Je t’aime même encore plus parce que tu m’as donné mon premier enfant. Ne pense pas à ces choses stupides bébé. Tu es le seul occupant de mon esprit et de mon cœur. »



« Alors tu n’as d’aventure avec personne ? »



« Non bébé. Si tu veux je peux faire en sorte que cette fille stupide s’excuse pour avoir créé ce malentendu. »



« Non je ne pense pas que cela soit nécessaire, mais tu dois bien comprendre cela, si je découvre que tu me trompe, tu souhaiteras être mort. »



« Tu n’auras pas besoin de me tuer parce que ça n’arrivera jamais. Maintenant je t’ai déjà dit que je t’aimais… »



« Je t’aime aussi Kai, mais ne fais rien de stupide. »



« Je ne le ferai pas bébé. Je ne ferai rien de stupide, mais pourquoi m’as-tu appelé hier ? »



« Je voulais juste que tu me rassure à propos de notre relation car parfois Kibum me fait douter de moi-même, mais cette s****e a rendu les choses encore pires. »



« Pourquoi ? Pourquoi est-ce si dur de comprendre que je t’aime, même ces choses qui souvent me rendent fou ? Comme lorsque tu refuses de me laisser manger devant la télévision ou lorsque tu refuses que nous soyons intimes après que j’ai fini mon travail, mais je t’aime bébé et je ne mens pas à propos de cela. »



« Tu me le promets ? »



« Je te le promets bébé, maintenant dis à tes frères de débloquer mon numéro, on ne sait jamais si c’est quelque chose d’important. Merci d’avoir été raisonnable et compréhensif bébé, mais je dois y aller je suis déjà en retard au travail. Je t’aime ne l’oublie pas. Ne laisse pas ta jolie tête se remplir d’idées. Mon amour est pur, et personne ne pourra t’emmener loin de moi. »



« D’accord, je t’ai déjà prévenu, je t’aime Kai. »



Nous avons raccroché et je me suis rendu compte que nous avions passé une heure au téléphone et je ne pouvais pas croire que j’avais été assez stupide pour croire que mon Kai m’avait trompé. Eh bien, techniquement nous ne sortions pas ensemble et n’était pas mariés donc il ne me trompait pas.



Mon moral remonta et je me sentis mieux sachant que Kai m’aimait toujours corps et âmes. Même Tao l’avait remarqué et il avait l’air heureux que j’aie finalement été rassuré par Kai. Je n’avais pas vu ni entendu quoi que ce soit à propos de Kibum et j’en étais heureux. S’il n’avait pas été là je n’aurais pas douté de Kai et je n’aurais pas sauté aux conclusions comme je l’avais fait.



Je n’aurais pas dû parler trop vite, parce que Kibum était dehors en train de toquer à la porte. Tous mes frères ainsi que Yixing et Minseok étaient tous chez le médecin pour un check-up. Je ne voulais pas ouvrir la porte, parce que tout ce que je savais de Kibum c’est qu’il était comme cet être repoussant qui était maintenant en prison. Je n’étais pas assez naïf pour croire qu’il avait de bonnes intentions. J’ai ouvert la porte en bois et ai laissé la porte en métal fermée.



« Puis-je entrer ? Ça fait un moment que je ne t’ai pas vu. » Kibum venait probablement de sortir du travail. Il portait son costume, mais avait sa veste sur le bras. Son attaché-case était sur le sol.



« J’ai bien peur de ne pas pouvoir vous laissez entrer. Je ne vous connais pas vraiment, et j’ai un fiancé qui n’est pas d’accord avec tout cela. »



« Je ne crois pas que cela soit respectueux de ta part de me parler ainsi. Tu es un oméga et malgré la nouvelle loi tu es toujours inférieur à mon genre. Tu sers juste à la reproduction et rien de plus. Cesse de prétendre que tu es fidèle à ce Kai. Ouvre la porte que je puisse finalement te prendre et concevoir mon premier enfant. Tu devrais être fier que je te considère comme ma première option. C’est un honneur. Maintenant sois une bonne s****e et allonge toi. Je suis sûr que tu sais comment ça marche. » Finalement il a montré ses vrais couleurs. J’imagine que je ne pourrais jamais être ami avec un alpha. Le seul alpha qui était honnête était le père de mon fils.



« Vous savez Kibum je n’aurais jamais pensé que vous étiez une personne étroite d’esprit, mais maintenant je le sais. J’imagine que la seule personne avec laquelle je peux avoir une conversation décente est mon fiancé. Maintenant épargnez-vous l’embarras et allez-vous-en. »



« Maintenant tu agis comme une p**e qui a été blessé. S’il te plait, cesse de prétendre que tu as de la classe. Maintenant ouvre cette foutu porte. Tu veux savoir ce que je pense. Je pense que ce Kai n’est pas réel. Le père de ce bébé t’a e****é et t’a laissé. Maintenant, laisse une chance à cet enfant de grandir avec un véritable père et toi d’avoir un bon compagnon. Qu’est-ce que tu en dis ? »



« Premièrement je ne suis pas une p**e, la seule personne avec qui j’ai été intime a été Kai, et Kai est réel. Deuxièmement, mon fils n’a pas besoin d’un père il en a déjà un. Troisièmement, qui pensez-vous que je suis ? Je suis une personne avec des sentiments et je n’ai jamais considéré épouser quelqu’un comme vous qui crois que je ne serais jamais son égal. Et enfin, va te faire foutre ! »



Je claquais la porte et envoyais un message à tout le monde les prévenant que Kibum était comme les autres et qu’ils devaient surveiller leurs arrières, j’imagine que je ne devrais pas être aussi crédule et commencer à être plus attentif à ce qui m’entoure. Je ne pouvais pas payer pour avoir fait une erreur.



Je débattais si je devais ou non envoyer un message à Kai. Après tout, Tao m’avais dit que je ne devais rien caché à Kai. J’ai lentement tapé un texte et lui ai envoyé. Heureusement son comportement ne donnait pas le meilleur de lui-même. Une minute n’était même pas passé qu’il m’avait envoyé une réponse.



Qu’est-ce que cet e****é a fait !?!



J’étais sur le point de lui répondre, mais Luhan entra dans la maison suivit de mes frères et amis. Ils m’ont fait signe de leur parler, mais je leur ai montré mon téléphone. Kai n’avait pas attendu que je lui réponde et commençai à m’appeler.



« Je vous le dirai plus tard. Faites juste attention à bien fermer la porte. »



Je courrais vers ma chambre et répondais au téléphone.



« Allô. »



« Qu’est-ce que cet abruti a fait ? »



« Il m’a traité de s****e et il veut que je porte son premier enfant. Il m’a même dit que tu n’étais pas réel et que je t’avais inventé. Peux-tu croire cela ? Tu es sur mon fond d’écran avec Jongin. Comment peux-tu ne pas être réel ? »



« Est-ce qu’il t’a touché bébé ? »



« Non la porte en métal était fermée. Je voulais juste que tu le sache. Je ne veux plus rien te cacher. »



« Va porter plainte contre lui. Je t’enverrai le numéro plus tard. Je ne veux pas que tu sois en danger. Je t’aime bébé. Ne laisse personne toucher ce qui m’appartient. Appelle-moi vieux jeu, mais que ça te plaise ou non, je serai ton seul partenaire. Nous vieillirons ensemble. »



« J’imagine que je suis coincé avec toi. N’est-ce pas ? »



« Tu aimes cela. Je sais que tu as des pensées perverses sur moi. Je t’ai vu me fixer lorsque je suis nu. Mais passons, tu dois le reporter. Je vais faire une enquête et son profile sera signalé, il deviendra une priorité. Je vais prendre la liberté d’enquêter sur lui eh bien il te ment bébé. Il a deux filles. J’imagine qu’il veut un fils. J’imagine que même des personnes avec un pédigrée sont vraiment stupides parce qu’il devrait savoir que c’est nous qui déterminons le sexe de l’enfant, pas de vous. »



« J’irai porter plainte dès que nous aurons raccroché. Tu me manque Kai. Je voulais aussi te demander, lorsque les deux mois seront finis viendrez-vous nous chercher ou devrons nous rentrer ? »



« Ah oui, malheureusement vous devrez rentrer. Sehun a déjà tout arrangé. Vous prendrez le train. Le nouveau qu’ils ont construit et qui a ouvert il y a un mois. Les tickets arriveront dans le courant de la dernière semaine. Maintenant je dois y aller bébé. Je t’aime. Ne l’oublie pas. Je vais t’envoyer le numéro de téléphone tout de suite et envoyer le rapport bébé. »



Je raccrochais et tout comme il l’avait dit il m’envoya tout de suite le numéro. J’appelais pour porter plainte. A ma grande surprise ils m’ont même donné un numéro de référence et m’ont promis qu’ils trouveraient une solution à ce problème aussi rapidement qu’ils le pouvaient. J’expliquais tout à mes frères et ils furent déçus. J’imagine que ça prendra du temps pour que tous les alphas et les bêtas comprennent que nous n’étions pas là que pour la reproduction.



῀῀῀



Je fus impressionné lorsque j’appris que Kibum avait été transféré dans la cité. J’ai envoyé un message à Kai et il a été heureux qu’il soit parti. Changmin était toujours là essayant de courtiser Baekhyun, mais il ne le regardait même pas. Le mois était presque passé, et dans un mois de plus nous serons tous réunis avec nos beaux maris.