Chapitre 2

par Mokao

Chapitre 2



"Xiu-ge, Xiu-ge, réveille-toi ! fit Luhan en secouant son aîné."

Xiumin ouvrit les yeux avec difficulté. Depuis qu'il dormait avec le chinois, il avait le sommeil beaucoup plus lourd.

"Baekhyun et Chanyeol nous demandent de nous rassembler dans le salon !"

Le coréen bailla et s'étira avant de se lever en se frottant les yeux. Son petit ami s'assit sur le bord du lit et le regarda avec un sourire doux.

"Tu es magnifique quand tu dors, j'aurai pu te regarder pendant des heures encore, mais je ne vais pas te laisser dormir toute la journée quand même !"

Xiumin, dos au chinois, esquissa un sourire. Il attrapa des vêtement dans son armoire, s'habilla rapidement et se rassit à côté de son cadet qu'il embrassa tendrement.

"Moi aussi je resterais bien heures comme ça, murmura-t-il, mais il faut bien aller voir ce que les deux autres nous veulent !"

Les deux se levèrent et sortirent de la chambre. Une fois dans le couloir, exposés à la vue de tous, ils prirent leurs distances avant de rejoindre le salon où les 9 autres membres les attendaient. Les nouveaux arrivants s'assirent sur la canapé à côté de Tao.



Chanyeol et Baekhyun étaient debouts, côte à côte en face de leurs colocataires.

Baekhyun s'éclaircit bruyament la gorge avant de prendre la parole :

"Donc voilà, ce qu'on voulait vous dire, c'est que le truc que nous a montré Xiumin l'autre jour nous a un peu fait réfléchir... Du coup, Chanyeol et moi on voudrait vous avouer quelque chose que l'on vous cache depuis un petit moment..."

Les autres membres le regardaient tous avec de grands yeux qui exprimaient une curiosité infinie, et pour une fois ils étaient tous attentifs, mais avec tous ces yeux braqués sur lui, le jeune chanteur sentit son courage flêchir et n'arriva pas à continuer sa phrase. Alors Chanyeol lui attrapa la main et continua à sa place :

"Voilà, en fait Baekhyun et moi on sort ensembles."

Les autres équarquillèrent un peu plus les yeux sans avoir d'autre réaction.

'"Ouh ouh, allo la Terre ! C'est mon petit ami quoi ! Je l'aime, il m'aime, on s'aime!"

Le silence plana encore quelques secondes, puis Lay explosa de rire.

"J'aurais du parier, j'aurais gagné de l'argent ! C'était grillé d'avance !"

D.O. eut un petit sourire en coin et Chen s'exclama :

"Hyung, t'es trop fort ! Comment t'aurais deviné ? J'y aurais jamais pensé !

- Quoi, mais comment tu as su ? demanda Baekhyun en même temps.

- Une petit chose géniale que l'on appelle l'intuition , répondit Lay en ricanant."

Baekhyun ne répondit rien, mais fusilla KyungSoo du regard. Kai, Sehun et Tao restèrent interdits. Luhan donna des coups de coude à son petit ami et lui chuchota à l'oreille : "Xiu-ge, c'est le bon moment, non ?

- Non, je ne veux pas qu'ils soient au courant, répondit Xiumin de la même voix.

- Mais pourquoi ?

- Parce que j'ai peur."

Luhan ne répondit rien, mais posa discrètement sa main sur la cuisse de son amoureux en guise de réconfort.

Suho attendit le calme pour prendre la parole, comme sa position de leader l'exigeait.

"Vous auriez pu nous l'apprendre plus tôt... fit-il avec désapprobation. Mais l'important maintenant est que vous restiez discret comme vous l'avez été jusqu'à maintenant et que personne d'autre ne soit au courant, sinon le scandale serait terrible !

- T'inquiète pas hyung, répondit Chanyeaol avec joie tandis que Baekhyun hochait la tête d'un air solennel, on sera discret comme une tombe, personne ne sera jamais au courant à part vous !

- Tant mieux alors, si vous vous engagez à être discret, alors je n'y vois aucune objection. Vous êtes grands, vous faites vos propres choix. A part peut être une chose qui me chagrine, Chanyeol, c'est qu'à ton âge tu ne connaisses toujours pas l'expression MUET comme une tombe."

Les autres membres eurent un petit rire et hochèrent la tête afin d'affirmer les dires de leur leader, puis chacun retourna vaquer à ses occupations, comme si la déclaration du BaekYeol ne leut avait fait aucu effet. Peut être chacun le soupsonnait déjà au fond de lui-même...



Chanyeol en tout cas semblait fou de joie et traina immédiatement son petit-ami dans leur chambre commune. Personne ne leur demanda ce qu'ils allaient y faire. Lay se leva et se dirigea également vers sa chambre, Chen sur ses talons. Tao se reclut dans un coin et griffona dans son traditionnel petit carnet. Personne ne lui prêta attention, ils étaient malheureusement maintenant habitués au silence du panda, qui semblait avoir perdu sa joie de vivre et sa gaieté depuis le départ du leader de M.

Luhan se décolla quant à lui de MinSeok afin d'aller chercher quelque chose à grignoter dans la cuisine. Privé de son amoureux, Xiumin décida donc de rejoindre D.O. et Suho qui avaient déjà entamé une partie de jeu vidéo. Il ne remarqua donc pas que Sehun avait discrètement suivi le chinois, ni que Kai avait discrètement suivi le maknae...



~



Lay s'assit à son bureau et sortit du papier à musique. Il voulait profiter d'un petit moment de calme afin de travailler mais c'était sans compter sur Chen.

Le chanteur attrapa une chaise afin de se poster le plus près possible de son colocataire chinois. Il prit sur lui afin de garder le silenc, car il savait bien qeu Yi Xing ne tolérait aucun bruit quand il composait. Enfin, il tenta de garder le silence. Il réussit pendant 15 secondes.

"T'es vraiment fort hyung !"

Lay ne répondit rien, il fronça juste les sourcils afin de manifester son désaccord par rapport au bruit et son envie de travailler.

"Comment t'as fait pour deviner entre Baekhyun et Chanyeol ?

- C'est pourtant évident, répondit le chinois sans décoller le nez de sa feuille."

Chen rest pensif quelques secondes, avant de repartir de plus belle :

"C'est bien pour eux, tu ne trouves pas ?"

Lay posa son stylo sur la table en soupirant. Il savait que c'était peine perdue d'essayer de se concentrer avec une telle pipelette à ses côtés.

"Ca se voit qu'ils tiennent l'un à l'autre, c'est vraiment adorable ! continua le coréen.

- Bah heureusement que ça se voit, à ton avis comment j'aurais deviné qu'ils étaient ensembles sinon ? rpondit Lay d'un air blasé.

- En tout je pense qu'ils s'aiment vraiment, c'est trop mignon... Dis, Yi Xing ?

- Oui ?

- Je peux te poser une question ?

- Je t'écoute.

- Si jamais... et je dis bien si, si je tombais amoureux de toi, comment tu réagirais ?

- Tu sais bien ce que l'on a dit ! répondit Lay en explosant de rire encore une fois. Pas de sentiment, pas de prise de tête ! C'est tellement plus simple ! Aller, j'ai une soudaine envie de rejoindre les autres pour le montrer définitivement qui est le roi de la manette ici !"

Le grand chinois se leva avec un sourire, embrassa le coréen sur la pointe des lèvres et quitta la chambre. Une fois la porte fermée, Chen s'effondra sur le bureau en pleurant.



Quelques secondes plus tard, quelqu'un frappa à la porte. Chen ne répondit pas, alors Tao entra sans permission.

"Jong Dae, ça va ? demanda-t-il. Je me dirigeait vers la salle de bain quand j'ai entendu des pleurs. Qu'est ce qui se passe ?

- Tao... répondit Chen entre deux sanglots. Je crois que j'ai déconné..."

Tao s'assit à ses côtés et le prit dans ses bras.

"C'est pas grave. Tu sais que tu peux me dire tout ce que tu veux !

- Je crois que je suis tombé amoureux de la mauvaise personne... continua-t-il en sanglotant toujours plus.

- ... Mon pauvre, dit Tao au bout de quelques secondes. Si tu veux en parler, tu sais ue je suis toujours à pour toi !

- Si je te dis quelque chose de très gênant, tu promets de ne pas me juger ?

- Tu peux me faire confiance !

- Je suis amoureux d'un garçon, lâcha-t-il avec tout le courage dont il put faire preuve."

Ses larmes redoublèrent de volume et bientôt le T-Shirt du chinois qui le consolait fut trempé de celles-ci. Tao le serra plus fort dans ses bras et murmura :

"Tu sais quoi ? Moi aussi... Je respecte ton choix, quel qu'il soit et je suis sûr que c'est le bon. Ne pleure pas pour ça, il n'y a pas de bon ou de mauvais amour, il y a juste l'amour, avec un grand A."

Chen esseya de stoper ses pleurs, renifla avant d'éternuer bruyamment. Tao sourit doucement, enleva sa veste, la posa sur les épaules de son aîné et se leva.

"Je vais prendre une douche. Toi, repose-toi et couvre-toi, il ne faudrait pas que ta jolie voix s'abîme !"

Chen s'alongea sur le lit de Lay, toujours en reniflant, et s'emmitouffla dans la veste du panda. Il plongea ses mains dans les grandes poches et sentit sous se doigts un petit carnet...



~



Luhan ouvrit un placard et esseya d'attraper un paquet de biscuit qui était vraissemblablement trop haut pour lui. Sehun arriva derrière lui, l'atteint facilement et le tendit à son aîné avec un sourire.

"Merci, lui dit simplement le chinois."

Le maknae ne répondit rien et baissa la tête en rougissant légèrement. Il souffla un grand coup et pris son courage à deux mains.

"Luhan-hyung ?

- Hum... oui quoi ? lui demanda ce dernier, la bouche pleine.

- Je peux te dire quelque chose ?

- Tout ce que tu veux, tu sais que tu peux me faire confiance !

- Et bien voilà... dit le coréen avec la voix légèrement tremblante. La fanfic que nous a montré Xiumin-hyung et la déclaration de Chanyeol-hyung et Baekhyun-hyun ce matin m'ont bien fait réfléchir, et je voudrais t'avouer quelque chose.

- Vas-y, l'encouragea le plus vieux. Je t'écoute.

- Je suis amoureux."

Luhan le regarda quelques instant sans comprendre.

"Mais de qui ?

- Mais de toi ! Putain Luhan, je t'aime !"



De l'autre côté du battant de la porte, une larme roula sur la joue de Kim Jong-In, qui s'enfuit en courant sans vouloir en entendre plus.



Luhan resta interdit quelques secondes, avant de prendre la parole.

"Sehun... Ecoute, je suis vraiment flatté, moi aussi je t'apprécie beaucoup, mais ce n'est pas possible ! Enfin je sais pas quoi, je suis un garçon, et en plus je suis plus vieux que toi !

- Je sais hyung, je sais déjà tout ça, se défendit Sehun. Mais c'est comme ça, il ya toujours un plus jeune et un plus vieux dans un couple, et puis les mentalités changent ! Un homme peut aimer un autre homme comme une femme peut aimer une autre femme ! Quoi qu'il se passe, je t'aimerai toujours plus !

- Sehun, écoute...

- Non, toi écoute moi ! l'interromptit le coréen. Donne moi une seule bonne raison pour que ce ne soit pas possible entre nous !

- Sehun, dis doucement Luhan en asseyant son cadet sur une chaise. Je suis vraiment désolé, je t'apprécie beacoup, mais mon coeur est déjà pris et ça se passe très bien... Je suis désolé..."



Luhan sortit doucement de la cuisine, extrêmement gêné, laissant Sehun abattu et en larmes.



Le chinois rejoignit les autres membres dans le salonet s'assit à côté du plus âgé sans un mot. A ce moment là, le leader se leva et se dirigea vers la pièce que Luhan venait de quitter en annonçant qu'il allait boire un vers d'eau. Le chinois lui attrapa le bras et s'exclama :

"Non, tu ne peux pas aller là-bas !

- Ah bon, et pourquoi ? ricana Suho. Ya des monstres là-bas ?

- Euh... non... mais, bégaya Luhan. Sehun est en train de faire la vaisselle, si tu veux boire, va plutôt dans la salle de bain !

- Bah comme tu veux, répondit le coréen. Au pire ça change rien !"

JunMyeon se leva en rigolant, emjamba les corps de ses colocataires (en donnant au passage un coup de pied à Lay qui esseyait de le faire trébucher) et se dirigea vers le couloir qui donnait sur les chambres et la salle de bain.



Quand il passa devant celle de Lay qui avait la porte ouverte, Chen l'interpella :

"Hyung, il faut vraiment que je te montre quelque chose !"

Suho, intrigué, rentra dans la chambre et s'assit aux côtés du chanteur qui tenait un petit carnet vert dans les mains. En l'appercevant, le leader s'exclama, énervé :

"Nan, Chen, t'as pas fait ça ! Comment t'as pu faire ça à Tao ?!

- Non, hyung, c'est pas ce que tu crois ! se défendit le plus jeune. Je l'ai trouvé dans la veste de sa poche, et j'ai juste lu une page pour voir.

- Et il y avait marqué quoi ? demanda Suho, partagé entre la désapprobation et la curiosité.

- Bah, c'est plutôt déconcertant. Ca raconte nos journées en fait.

- Arrête immédiatement de lire alors ! s'enerva l'aîné. C'est son journal intime c'est privé !

- Mais laisse moi terminer enfin ! répliqua Jong Dae. C'est ce qu je me suis dit au début, mais quand tu lis plus c'est clai que ce n'est pas un journal intime. Il ne parle pas du tout de ses sentiments, et il y a pleins d'indications et de petits croquis, comme si c'était destiné à être lu... Enfin qu'est ce que ça peut signifier, hyung ?"



Suho ne répondit rien. Il sortit de la chambre en promettant de mener son enquête, et décida tout de même d'accomplir son but premier, c'est à dire boire un verre d'eau.



Il arriva devant la salle de bain, ouvrit la porte et vit Tao, face au miroir, vêtu uniquement d'une serviette de toilette nouée autour de sa taille fine, qui recouvrait par des pansements des suçons qui lui recouvrait le torse.

"J'étais sûr que c'était lui... murmura Suho."

Tao se retourna en sursautant, et rougit en apercevant son leader. Il comprit instantanément que le leader avait deviné la vérité...