Chapitre 2

par plume-de-chine

YiXing rentra à l'appartement. Auparavant, il s'était gonflé de courage et de détermination. Il n'était pas quelqu'un qui hésitait, qui avait peur, il était plutôt sûr de lui, de qui il était. Il savait qu'il n'avait rien fait de mal, il espérait juste que LuHan finisse par le comprendre. En passant dans le couloir pour se rendre dans sa propre chambre, il croisa un JongDae au visage grave.


-Quoi ? Demanda YiXing en soupirant, sentant que la conversation qui s'annonçait allait être fatigante.


JongDae n'était pas ce qu'on pouvait appeler un tendre, il lui arrivait même d'être agressif et de se mettre en colère, chose qu'il savait d'ailleurs parfaitement cacher devant les caméras. C'était comme s'il avait deux visages, un visage cool et drôle sur scène et un autre colérique et râleur dans l'intimité. Bien sûr les choses n'étaient pas aussi nuancées, JongDae était parfois un personnage assez intéressant, mais ce n'était pas très loin de la vérité.


-T'es vraiment... Dégueulasse...


JongDae avait fini par trouver le mot qu'il cherchait un peu plus tôt.

Et alors YiXing comprit que JongDae savait ce qu'il s'était passé un peu plus tôt. Il se trouvait que JongDae et LuHan étaient très proches malgré leurs différences de caractère. JongDae avait toujours fait une forte impression sur le jeune homme qui se sentait un peu protégé par ce fort caractère. YiXing connaissait trop bien JongDae, son sale caractère et ses principes d'une autre époque. Cependant, il tenta de ne pas s'énerver, il ne voulait pas rentrer dans son jeu même s'il avait bien envie de lui dire ses 4 vérités en face une bonne fois pour toutes.


-Tu me dégoûtes...


-Je t'ai rien demandé JongDae. Je ne me mêle pas de ta vie alors ne te mêle pas de la mienne.


-Oh mais c'est plus que ta petite vie là !


-Pas du tout, mêle toi juste de tes affaires, LuHan est assez grand pour penser tout seul, il a pas besoin de toi.


-Oh mais tu crois... Tu croire que LuHan est intéressé ?! Je rêve ! Sérieux t'es vraiment con !


Il avait craché l'insulte en coréen, ne se rappelant pas du mot en mandarin. Ses poings s'étaient serrés et il se tenait droit comme un piquet, ses yeux fusillant le chinois. YiXing respira profondément pour ravaler sa colère mais c'était incroyablement difficile.


-Me fais pas dire ce que j'ai pas dit... Tu comprend rien JongDae, tu comprend rien du tout alors une dernière fois mêle toi de tes affaires, avertit YiXing.


-Ouais... Les gens comme toi me faire vraiment vomir... Alors fais gaffe et t'approche plus de LuHan sale Pédé ! Dit JongDae d'une voix menaçante.


YiXing le poussa de toutes ses forces, faisant tomber le coréen à terre. Ce dernier se releva immédiatement et répliqua par un violent coup de poing que YiXing ne réussit pas à esquiver mais qui ne l'empêcha pas de répliquer par un coup maladroit et précipité.

L'agitation avait amené WuFan du salon au couloir. Il paniqua en voyant les deux jeunes hommes se battre et, figé, n'osa pas les arrêter. ZiTao sortit de sa chambre et s'interposa immédiatement, manquant de se prendre un joli coup de poing dans l’œil. Il ceintura YiXing par la taille et l'éloigna comme il le pouvait. WuFan fit instinctivement de même avec JongDae.


-J'vais l'buter ! Hurla le coréen dans sa langue maternelle. Ce sale Pédé ! Lâche moi putain ! J'vais l'buter !!


Personne ne comprit cette soudaine violence. Les deux hommes n'avaient jamais été très proches mais pas à ce point. Même YiXing ne se reconnaissait pas dans cette folle envie de vouloir lui faire du mal, de vouloir le faire taire. Sentant qu'il craquait et allait pleurer, il calma ses mouvements et se laissa emmener par ZiTao jusqu'au salon alors que JongDae criait toujours. Tout le monde tremblait par la violence de la scène. MinSeok et LuHan, alertés par les cris, n'avaient pas osé sortir de leurs chambres respectives. YiXing pleura en silence, choqué par la violence qu'il avait reçu et envoyé. c'était trop pour lui. Il n'avait pas réalisé que le fait d'être repoussé par LuHan l'avait affecté à ce point. JongDae lui n'était pas très important à ses yeux, il n'avait été que la flamme allumant le bâton de dynamite.

Le leader dut montrer de la voix pour se faire entendre et espérer que JongDae se calme un peu. Il l'envoya dans sa chambre avec un ton maîtrisé et ferme qui fit son effet. Pas que JongDae était docile, mais il savait qu'il avait grand besoin de s'éloigner de YiXing et il obéit en claquant violemment la porte de sa chambre, faisant vibrer les murs de l'appartement. WuFan retrouva ZiTao et YiXing dans le salon, assis sur le bord du canapé. Ils entendirent JongDae hurler de rage dans sa chambre pendant quelques secondes puis plus rien.


-Putain y s'passe quoi ?... Sanglota ZiTao en regardant YiXing avec des petits yeux apeurés.


ZiTao était comme un enfant. Il ne supportait pas la violence et les cris. Il avait besoin d'amour et de sécurité. YiXing ne répondit pas, encore trop choqué. Il se massa la joue douloureuse due au poing de JongDae. Il aurait sûrement bientôt un joli bleu. WuFan avait bien envie de proposer à YiXing de sortir avec lui pour prendre l'air mais il avait trop peur de laisser JongDae à l'appartement seul avec les autres. Il s'assit sur le bras du canapé, à côté de ZiTao.


-Sache juste que je ne me suis pas reconnu... Je ne fais pas ça d'habitude, se justifia lentement YiXing.


-Je sais ! En trois ans je t'ai pratiquement jamais vu t'énerver ! C'était dingue ! Explosa ZiTao.


-Calme toi, dit WuFan en passant une main tremblante dans le dos du plus jeune.


-Non mais...


Et ZiTao se serra contre le torse de son leader, envahissant son espace. WuFan mit de côté le fait qu'il n'aimait pas qu'on le touche brusquement et réconforta ZiTao comme il le pouvait, c'est à dire maladroitement. YiXing, lui, avait juste envie de partir, loin de JongDae et de la violence qu'il avait reçu. Il avait juste envie de serrer LuHan dans ses bras et s’enivrer de son odeur jusqu'à ressentir de l'apaisement.


-Je prend quelques affaires et je vais dormir chez Xi Feng, annonça-t-il très rapidement avant de se rendre dans sa chambre en courant presque.


WuFan pensa instinctivement à lui rappeler l’entraînement du lendemain mais il ne dit rien. ZiTao s'écarta et resta stoïque, son regard tourné vers le couloir. Il avait versé quelques larmes qui suffisaient à rendre ses yeux rouges. YiXing repassa devant eux avec un petit sac à dos noir. Il enfila son blouson et ses chaussures dans l'entrée et partit en annonçant : « Je serai là demain pour l’entraînement. », bien qu'il n'était pas sûr d'en avoir envie.



--*--*--*--



Il était près de 20h, LuHan avait faim mais il ne voulait pas sortir de sa chambre et se sentir obligé de parler à ses colocataires, pas même à JongDae, surtout pas à JongDae. En attendant il grignotait des gâteaux un peu rassis qu'il avait trouvé dans son armoire et surfait sur internet pour s'occuper. Mail, Youtube, twitter, il allait et venait d'un site à l'autre sans parvenir à se distraire, à oublier les sentiments ressentis, un mélange de colère et de confusion. Il savait que YiXing ne dormait pas ici cette nuit. Après sa dispute avec JongDae, il l'avait entendu revenir dans sa chambre collée à la sienne. LuHan avait tendu l'oreille pour entendre des bruits de portes de placard qui s'ouvrent et se ferment et de vêtements qu'on fourrent dans un sac. Pendant un bref instant, il avait eu envie de sortir de sa chambre pour le voir et effacer ce sentiment flou et angoissant mais il avait eu peur de se retrouver en face de lui, de voir son regard sur lui, d'y voir du désir. Il aurait sûrement eu envie de lui faire du mal, de le blesser par des mots ou des coups alors il s'était retenu.

Il repoussa son ordinateur portable au bout du lit et s'allongea sur ce dernier. Il détestait cette sensation que plus rien ne sera jamais pareil et plus il retournait les événements dans sa tête et plus les choses lui paraissaient compliquées. Il se sentait trahi, vidé et perplexe. Profondément perplexe. Et la colère de JongDae... Elle l'avait marqué même s'il n'était étonné qu'à moitié. JongDae était impulsif, il avait des valeurs, il était même un peu vieux jeu mais LuHan avait toujours aimé sa droiture.

Dans le groupe, ils avaient déjà parlé de l'homosexualité, pour rigoler, faire les idiots, se moquer. LuHan se souvient de l'absence de participation de YiXing à ces blagues, parfois innocentes, parfois méchantes. Il n'avait jamais rien dit pour se défendre, pour montrer que ça ne lui plaisait pas, son visage était resté impassible. LuHan n'aurait jamais put s'en douter de cette façon.

Son téléphone portable posé sur son bureau sonna et LuHan sursauta, de peur que YiXing ne veuille l'appeler. Il se rappela rapidement de son rendez vous téléphonique quasiment hebdomadaire avec SeHun et il décrocha rapidement.


-Allo, souffla-t-il en coréen tout en s'installant sur son lit.


Avec ses trois ans passés en Corée avant leurs débuts, c'était plus facile pour eux. LuHan avait même un bon niveau même si ces mois de promotion passés en Chine lui avaient un peu fait perdre du language.


-Salut mec ! Ca va ?


LuHan hésita. Est ce qu'il voulait lui en parler ? Il ne savait pas quoi dire. Annoncer ça comme une chose banale, il n'y arriverait pas.


-Ben ça va ? Tu dis rien, il s'est passé un truc ?


-Oui, avoua LuHan.


-Et... Tu veux m'en parler ? Ou tu veux que je te raconte ma journée pour te changer les idées ? Je sais pas...


LuHan sourit pour la première fois depuis l'incident de l'après-midi.


-Va y.


-On a été à un interview, Idol star, un magazine qui est sorti y a pas longtemps. La fille était trop belle ! Mais elle avait genre 30 ans ! Mais super belle pour son âge !


-C'est pas vieux idiot ! Et puis tu parles un peu vite là.


-Ah pardon. Ouais mais pour moi c'est vieux quoi, reprit SeHun plus lentement. C'était sympa, ils nous ont posé des questions sur notre vie en groupe mais aussi nos projets dans l'avenir, nos personnalités, c'était sympa, pas comme les interviews de d'habitude où ils demandent toujours si on a des copines ou si on a prévu de se marier dans 10 ans, vive la vie privé quoi...


-Ca t'étonnes encore ?


-Ben non mais ça m'emmerde toujours !


Deuxième sourire.


-Bon... Et toi alors ?


LuHan soupira.


-C'est... Il s'est passé un truc avec YiXing... Ca m'a vraiment énervé... Ca m'énerve toujours !


-Ah... C'est grave ?


Il ne savait pas, il ne savait plus rien. Il trouvait juste que cette histoire allait un peu loin. Ca le fatiguait vraiment tout ça.


-Suis fatigué... Et déçu.... Qu'est ce que tu penses de l'homosexualité ? Demanda-t-il très vite.


-... YiXing est gay ?! Ben moi... Franchement j'en penses rien... T'es déçu parce qu'il est gay... ? Enfin c'est bizarre il avait une copine l'année dernière. Enfin il est peut être bi... Franchement j'en pense rien, j'en connais pas mal et... Ben rien, y a pas de problème... Enfin je trouve. Et toi ?


La réaction de SeHun enleva un poids à LuHan, comme si quelques paroles sensées pouvaient faire disparaître la tension dans sa tête et son corps.


-J'y avais jamais réfléchi, finit-il par avouer. Et je sais pas... En fait... Je sais plus quoi penser... Parce que... Enfin il a pas dit qu'il était gay mais que... Qu'il était amoureux de moi, alors... Je t'avoue que ça m'a vraiment énervé... Je sais pas pourquoi ! … J'avais l'impression qu'il se moquait de moi, enfin tu vois il aurait put me le dire ça bien avant ! Et... Je sais pas...


-... Ah ouais c'est bizarre... Enfin pas bizarre qu'il soit amoureux de toi ! T'es un mec super ! Mais... Il te l'a dit comme ça tout à coup ? T'as dut être vachement surpris... Mais t'es énervé parce que t'aime pas les gays ou juste parce que ça t'as surpris ?


-Ben... En fait j'étais juste très en colère sur le coup.. J'ai même pas pensé que je pouvais être surpris, j'étais juste énervé... Je te jure j'avais envie de le frapper c'était dingue ! Et... Non ça serait quelqu'un que je connais pas je m'en ficherais je pense... Je suis vraiment fatigué...


-D'accord... C'est clair tu dois être fatigué ! Et du coup tu lui parles et tout là ?


-Non, justement... Je lui ait crié dessus et il est parti, il est revenu, il s'est disputé avec JongDae, c'était bizarre... Là il est parti pour la nuit...


-Ok... Franchement tu devrais te reposer, avec une nuit de sommeil, tu verras sûrement les choses autrement, non ?


-Ouais... Merci.


-Ben de rien ! Je sers à ça ! Mais franchement... Enfin je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire mais te prend pas la tête. YiXing c'est un mec cool, y a pas d'embrouille avec lui ! Je pense que tu peux lui en reparler tranquillement plus tard.


-D'embrouille ?


-Ouais... De bléme quoi ! Non c'est même pas coréen ça... Enfin de problème quoi ! Bon, ça va aller ?


-Hum...


-Allez j'te laisse j'ai la dalle ! J'ai pas encore mangé ! Bon courage, tu m'appelles si t'as envie de parler, hein ? Dit SeHun.


-Ok.


-Salut !


LuHan raccrocha, soulagé. La colère et le sentiment de trahison n'avaient pas totalement disparu mais il se sentait beaucoup mieux, plus serein. Las, il se coucha simplement après s'être mis en pyjama et brossé les dents. Il n'avait rien mangé, il allait encore maigrir mais il était trop fatigué pour s'en occuper.