Chapitre 11 … Ou tout s’enchaîne et s’arrange … Ou pas.

par Hannami

Chapitre 11 Ou tout senchaîne et sarrange Ou pas.

 

            - Chan ? Dit-il, un moment plus tard.

            - Oui ?

            - Je veux le dire.

            - Dire quoi ? Demanda Chanyeol en lui caressant les cheveux.

            - Pour nous. Je veux lavouer à tout le monde.

 

∾∾∾∾

 

            Chanyeol réfléchissait. Il réfléchissait plus que jamais auparavant. La dernière phrase que Baekhyun avait prononcée passant en boucle dans son cerveau. « Pour nous. Je veux le dire à tout le monde. » Chanyeol ne savait quoi en penser. D’un côté il était heureux, parce que Baekhyun semblait l’aimer assez pour pouvoir le crier sur tous les toits. Mais d’un autre côté, il était assez nerveux. Comment les autres réagiraient-ils ? Accepter la « relation » entre Tao et Kris était une chose, -après tout, tout avait commencé avant l’internat.- mais la leur ? C’était une tout autre histoire.

            Puis, comment leur annoncer ? Ils ne pouvaient pas juste aller les trouver pendant leurs petits-déjeuners et leur dire de but en blanc, comme ça, « Baekhyun et moi, nous sommes ensemble, des gens contres ? » avec un grand sourire idiot sur les lèvres. Même si les réactions pouvaient être drôles, Chanyeol sourit doucement en les imaginant. Il voyait très bien Junmyun et Minseok s’étouffer, Sehun et Jongdae recracher tout le contenu de leurs bouches sur la personne se trouvant en face d’eux, Kris et Kyungsoo leur criant dessus parce qu’ils avaient tout reçu dans la face. Yixing et Jongin qui ne diraient rien mais qui seraient heureux pour eux. Et Luhan … Luhan serait sûrement ce qu’il avait toujours été, de leur côté.

            Mais les choses semblaient être en train de changer. Et pour le mieux, ils ne se battaient plus constamment, ils semblaient même être devenu civiliser. Le fait qu’ils aient si bien pris la relation entre Kris et Tao sans trop se poser de question pouvait très bien annoncer le signe de la révolution, et Chanyeol aimait cette idée. Pouvoir montrer à tout le monde que Baek’ et lui étaient ensemble serait la chose la plus merveilleuse au monde pour lui.

            L’arrivée de Luhan à l’internat semblait avoir bouleversée tout ce qui s’était créé ici. Les deux seules personnes susceptibles de ne pas être très contentes seraient encore Junmyun et Minseok. Bien qu’ils ne sachent pas exactement pourquoi.

            Il soupira en se tournant sur le côté, et se retrouva face à Jongdae qui le regardait fixement. Il rigola doucement en pensant à quel point il ressemblait à Luhan comme ça.

 

            - Pourquoi est-ce que tu me regardes comme si tu t’étais transformé en Luhan ? Demanda t-il calmement.

            - Tu devrais arrêter de réfléchir sur je ne sais quoi comme ça, de la fumée va commencer à sortir de tes oreilles. Répondit Jongdae.

            - Je sais, soupira Chanyeol.

            - Qu’est-ce qui te tracasse ?

 

            Chanyeol ne sût que répondre. Jongdae était surement son plus grand ami ici. L’une des personnes en qui Chanyeol avait le plus confiance. Il savait qu’il pouvait lui dire tout ce qui le tracassait. Mais encore, est-ce que Baekhyun serait d’accord avec ça ? Est-ce qu’il ne risquait rien à lui en parler, comme ça ? Il ne voulait pas avoir la crise cardiaque de Jongdae sur les bras. 

 

            - Tu trouves pas que Luhan à été comme une grosse bombe depuis son arrivée ici ? Questionna Chanyeol avec un petit sourire.

            - Oh si, mais personnellement je pense que c’est pour le mieux, déclara Jongdae, il était ce dont nous avions besoin pour enfin cesser d’être aussi enfantin.

            - Exactement, dit Chanyeol, les temps changent, la révolution arrive.

            - Tu dis ça comme si t’avais quelque chose derrière la tête. Sourit, taquin, Jongdae.

            - C’est peut être le cas, souffla Chanyeol.

            - Nous y voilà, s’exclama Jongdae, mon petit Channie pas si petit que ça, dis à tonton Jongdae pourquoi t’as l’air d’être passé sous deux trains d’affilés ?     

            - Je sais pas Hésita Chanyeol.

 

            Jongdae le regarda, pensif. Ils avaient tous vu le comportement étrange de Chanyeol, et un peu maussade. C’était rare chez son ami d’être aussi … Non joyeux, et ça l’inquiétait. Qu’est-ce qui avait bien pu se passer pour que ça le mette dans cet état ? Lui aussi avait remarqué les changements que l’arrivée de Luhan avait créé. Mais tous avaient leurs propres problèmes à régler, et il semblait à Jongdae qu’ils s’étaient tous éloignés, et rapprochés aussi, d’un certain point de vue. L’arrivée de Luhan était quelque chose de bien, mais causait aussi pas mal de problèmes auxquels ils n’étaient pas préparés.

 

            - Chan’ tu sais que tu peux tout me dire ? Assura doucement Jongdae.

            - Je sais, mais j’ai … Peur de la façon dont tu pourrais réagir.

            - Je serais toujours de ton côté mon Channi’, dit Jongdae, sauf si tu as tué quelqu’un, la, par contre, t’es tout seul.

            - Soit pas idiot, rit un peu Chanyeol, j’ai tué personne.

            - Alors tu peux me le dire.

            - Disons que … Je suis en couple. Dit rapidement Chanyeol.

            - Et c’est ça qui te tracasse ? S’étonna Jongdae, tu sais que c’est normal d’être amoureux et tout et tout hein ?         

            - Bien sur que oui, je suis pas idiot au point de croire que vous allez me faire la guerre juste parce que je suis avec quelqu’un. Rétorqua Chanyeol.

            - Bah alors pourquoi faire toute cette histoire ?

            - Parce qu’il s’agit de Baekhyun, soupira enfin Chanyeol n’osant pas relever la tête vers son ami.

 

            Dire que Jongdae était étonné serait un euphémisme. Mais il n’était pas réellement choqué au fond. Il avait bien vu que c’était les deux seules personnes qui ne prenaient pas part à la rivalité qui existait ici. Que ça les agaçaient même. Ils avaient toujours eu l’air plus ou moins proches, alors non, ça ne le surprenait pas plus que ça, même si ce serait mentir que de dire qu’il s’y était attendu.

 

            - Chanyeol, tu sais que tu peux pas contrôler de qui tu tombes amoureux n’est-ce pas ? Murmura Jongdae.

            - Oui. Répondit Chanyeol.

            - Il te rend heureux ?

            - Plus que tout.

            - Il arrive à te supporter ?

            - Tout comme j’y arrive.

            - Alors où est le problème ? Tant que tu es heureux, c’est tout ce qui compte. Le rassura Jongdae.

 

            Chanyeol releva enfin la tête vers lui, un grand sourire aux lèvres. Il avait eu tellement peur que … De tout perdre.

 

            - Le truc, commença t-il, c’est que Baekhyun veut le dire à tout le monde.

            - Par tout le monde, tu veux dire … Tout le monde ?

            - Oui, je vois pas ce que je pourrais dire d’autre, rigola Chanyeol, j’ai peur de la réaction de Junmyun et Minseok.

 

            Il ne remarqua pas le changement soudain d’expression sur le visage de Jongdae à la mention du prénom de Minseok.

 

            - Chanyeol, soupira Jongdae, ils ne peuvent pas t’interdire d’être avec la personne avec qui tu as envie d’être, si toi aussi tu veux que tout le monde sache, dis le. Je serai toujours là pour te soutenir, tu le sais.

            - Merci.

            - Si des personnes veulent t’empêcher d’être avec la personne que tu aimes, c’est que ce ne sont pas de vrais amis, Channie’. Sourit Jongdae.

 

            Jongdae avait raison, personne ne pouvait lui interdire d’être avec Baekhyun. Il sourit une dernière fois à Jongdae avant de fermer les yeux, sa décision prise.

 

✿❥✿

 

            Baekhyun avait enfin eu le courage de dire à Chanyeol qu’il voulait révéler à tout le monde leur relation. Alors que lui-même ne savait pas si c’était une si bonne idée que ça. Des fois, lui-même s’étonnait de ses gros coups de tête, et voulait se couper la langue une fois les mots sortis de sa bouche sans qu’il ne le veuille.

            Après la bombe qu’il avait lâchée la veille à Chanyeol, celui-ci n’avait rien répondu. Surement trop sonné. Il s’était juste levé et était partit, puis était revenu, l’avais embrassé et était repartit. Plus de nouvelle depuis.

            Baekhyun aurait du le savoir, son Channie’ avait le cœur fragile, il n’aurait peut être pas dû lui dire ça comme ça, de but en blanc.

            Il soupira, il devrait avoir une conversation avec lui sur ce sujet, avant que le cerveau de son amoureux court-circuite.

 

 

***

 

                        Jongin ruminait, encore. Mais cette fois-ci pas pour les mêmes raisons que la dernière fois. Il se sentait coupable. Coupable d’avoir laissé Kyungsoo se faire malmener comme ça. Coupable de ne pas avoir vu la souffrance de Kyungsoo tout ce temps où ils avaient été colocataires. Coupable d’avoir lui-même été assez stupide pour avoir prit Kyungsoo en grippe dès le début.

            Il ne pouvait s’empêcher de vouloir protéger Kyungsoo, parce que Kyungsoo avait l’air d’une poupée qui pouvait se casser à n’importe quel moment, dès qu’on la touchait. Kyungsoo ressemblait à quelque chose de précieux qu’on se devait de surveiller. Et ça rendait Jongin fou, parce qu’il ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Jamais il ne s’était autant soucié de quelqu’un auparavant. Jamais autant, du moins.

            Il avait peur pour lui, il ne voulait pas que Kyungsoo se refasse agresser de la même manière. Il s’était promit de pas laisser cela arriver. Et pour ce faire, il avait décidé d’être son « garde du corps » et de le suivre partout. Sans que Kyungsoo ne le sache, évidemment. De plus, il voulait savoir qui avait fait ça à Kyungsoo, et surtout pourquoi ils l’avaient fait.

 

            Il était présentement caché derrière un mur pour que Kyungsoo ne le voit pas, et le suivait le plus discrètement possible. Nous étions en fin de soirée, et Kyungsoo venait de sortir de la bibliothèque. Ils voyaient les regards qu’on lui jetait, mais personne ne lui adressait la parole, tout le monde savait à quel groupe il appartenait, personne n’était assez stupide pour s’en prendre à lui sans avoir peur des représailles de Minseok, qui étaient légendaire.

            Kyungsoo devait se rendre à leur chambre, le couvre feu devant bientôt avoir lieu, Jongin était agacé de ne toujours pas savoir qui avait fait ça, cependant, il était tout de même heureux de voir que personne n’avait essayé de s’en prendre de nouveau à lui.

 

 

✿❥✿

 

 

            Kyungsoo commençait sérieusement à en avoir marre, ça faisait plus d’une semaine que Jongin le suivait, pensant sûrement être discret. Mais Kyungsoo n’était pas dupe. Il fallait être aveugle, et encore, pour ne pas voir l’adolescent le suivre. Parce qu’honnêtement, il était tout, sauf discret.

            Ca avait fait plaisir à Kyungsoo. Au début. Maintenant il pensait vraiment que Jongin le prenait pour … Pour il ne savait quoi, mais ça ne lui plaisait pas des masses. Certes il s’était toujours plus ou moins reposé sur Minseok lors de ces confrontations, mais bordel, il n’était pas en sucre et pouvait encore se défendre tout seul. Ou tout du moins essayer de régler ses problèmes sans avoir besoin de garde du corps le surveillant vingt-quatre heures sur vingt-quatre.

            Il fallait qu’il en parle à Jongin, et ce, le plus vite possible. Il accéléra donc le pas pour arriver plus vite à sa chambre. Les couloirs étaient vide, tout le monde avait déjà dû regagner leurs chambres. Et même s’il ne l’avouerait pour rien au monde, il était quand même rassuré de savoir Jongin derrière lui.

 

            - Tiens, tiens, comme on se retrouve, petit Kyungsoo. Ricana une voix qu’il reconnaîtrait en mille.

            - On ne ta jamais dit de ne pas te promener tout seul le soir, que ça pouvait être dangereux ? Continua EunKwang.

            - Qu’est-ce que vous me voulez ? Leur demanda Kyungsoo, rassemblant le peu de courage qu’il avait.

            - C’est rare de ne t’avoir rien qu’à nous, Kyungsoo, et nous ne t’avons pas dit que nous en avions pas fini avec toi, si ? La dernière fois nous avons dû partir, tu comprends, mais ce soir, on va finir ce que nous avons commencé. Dit Jackson.

 

            Ils étaient tous là, Hyeon Sik, EunKwang, SungJae, Jackson et Mark. Fidèles à leurs postes. Les trois plus violents l’empêchant de s’enfuir, SungJae le regardant avec un sourire qui fit froid dans le dos à Kyungsoo, et Mark qui semblait plus agacé qu’autre chose. Kyungsoo tremblait, il avait peur et ne pouvait plus penser à rien.

 

            - Alors tu vas être un gentil petit garçon et faire tout ce que nous te diront, compris ? Dit froidement Hyeon Sik.

 

            Alors que Kyungsoo allait répondre, il sentit une présence derrière lui, il tourna rapidement la tête pour voir que Jongin se tenait près de lui, le visage fermé et semblant prêt à bondir. Il n’avait jamais été aussi content que l’autre soit là, à toujours le suivre.

            Parce que même si c’était de notoriété publique que les quatre autres avaient peur de Minseok, tout le monde savait aussi la peur qu’ils ressentaient vis à vis de Jongin. Mais ils ne s’en étaient jamais inquiétés, après tout, il vouait une haine à Kyungsoo lui aussi, non ?

 

            - Vous pouvez me dire ce que vous êtes en train de faire ? Demanda Jongin la voix dangereusement calme.

            - On règle son compte au bébé Kyungsoo, sourit Jackson.

 

            Ils pensaient surement que Jongin allait les aider ou au moins les laisser tranquille, Jongin n’avait jamais semblait se préoccuper de Kyungsoo. Ne le regardant pas, et lui envoyant des piques de temps à autres, mais jamais il ne l’avait protégé. Pourquoi est-ce que ça commencerait aujourd’hui.

 

            - Et qu’est-ce qui vous fait penser que vous avez le droit de le toucher ? Questionna Jongin, toujours beaucoup trop calme.

            - Nous ne pensons pas, nous avons le droit de faire de lui ce que bon nous semble, donc soit tu te joins à nous, soit tu t’en vas. Ce ne sont pas tes affaires, Jongin. Dit EunKwang.

 

            Jongin regarda Kyungsoo, le visage toujours aussi fermé, et commença à s’avancer dans le couloir, pendant un instant Kyungsoo pensa qu’il allait le laisser la, aux mains de ces personnes qui pouvaient faire de lui de la bouffe pour chien.

            Il ouvrit cependant grand les yeux quand il le vit s’arrêter à quelques centimètres de EunKwang, le regardant droit dans les yeux. La tension entre eux était palpable.

 

            - Moi vivant, commença Jongin la voix plus froide qu’un Iceberg, vous ne toucherait pas à un cheveu de Kyungsoo, compris ?

            - Et qu’est-ce qui te donne le droit de décider de ça ? Rétorque Jackson.

            - Je ne décide de rien, fit Jongin, vous faites ce que vous voulez, mais si vous le touchez, continua t-il en regardant EunkWang, Jackson et Hyeon Sik, le regardez avec des yeux qui disent que vous voulez le violer dans la seconde, il regarda Sungjae, ou que vous n’êtes pas d’accord mais que vous ne bougez pas le petit doigt pour les arrêter, au tour de Mark, je peux vous jurer que allez avoir à faire à moi, et pas de la gentille façon, compris ?

           

            Tous regardaient Jongin, Kyungsoo ne pensait pas que Jongin puisse se mettre lui-même dans ce genre de situation pour lui, tandis que les quatre autres le regardaient, interloqués par ce qu’ils venaient d’entendre. Ils n’aimaient pas Jongin, ils n’aimaient pas qu’on leur parle comme ça, mais ils avaient peur de lui. Plus que quiconque, ils savaient qu’il ne fallait pas énerver Kim Jongin.

            Ils partirent donc sans demander leurs restes. Jongin se retourna vers Kyungsoo, le visage radoucit avec de l’inquiétude dans le regard.

 

            - Tu vas bien ? Demanda t-il.

            - Oui, oui. Répondit doucement Kyungsoo.

 

            Jongin ne répondit rien, prit la main de Kyungsoo, et l’emmena directement à leur chambre. Une fois arrivés il ne lâcha pas la main de Kyungsoo, et alla s’assoir sur son lit, trainant Kyungsoo avec lui.

 

            - Tu savais que je te suivais, n’est-ce pas ? Dit finalement Jongin.

            - Depuis le début, dit Kyungsoo, et je voulais justement t’en parler.

            - Pour me dire d’arrêter ?

            - Oui, je ne suis pas en sucre, répondit Kyungsoo, mais … Si tu ne m’avais pas suivis, tu n’aurais pas pu m’aider tout à l’heure.

            - Je ne veux pas que tu crois que je te prends pour plus fragile que tu ne l’es Kyungsoo, commença Jongin, cependant, tu es seul, ils sont quatre, même si tu pouvais te défendre, contre eux ça ne servirait à rien et … Et je t’apprécie beaucoup, Kyungsoo, je ne veux pas que tu reviennes dans le même état que la dernière fois que tu les as vu.

            - Je peux comprendre, mais tu n’es pas obligé de me suivre tout le temps, quitte à délaisser tes propres études ou amis.

            - Je sais ..

            - Mais, se rappela Kyungsoo, tu as bien dit « me violer dans la seconde » ?

            - T’as pas vu le regard de SungJae sur toi, n’est ce pas ? Grogna Jongin. 

            - J’aurais dû voir quelque chose ?

            - Quand je dis que t’es aveugle, soupira le plus jeune.

            - Hey ! Je te permets pas. S’indigna celui à la bouche en coeur.

 

            Jongin rigola de bon coeur.

 

            - Promis je ne te suivrais plus comme un stalker, dit-il, mais je veux que si tu retombes sur eux, tu m’appelles, moi ou Minseok ou peu importe, mais appelle quelqu’un, et ne rentre plus si tard quand plus personne n’est dans les couloirs, sinon je te promets de venir te chercher moi-même, d’accord ?

            - Promis.

 

***

 

            Luhan n’avait eu aucune nouvelles des deux amoureux depuis qu’il avait laissé Chanyeol dans la salle avec Baekhyun. Mais étant donné qu’il vivait encore, il en avait conclu que ça s’était bien passé. Du moins il l’espérait, il devrait allez voir l’un des deux le lendemain.

            Il entra dans sa chambre, et remarqua que seul Sehun était dans la pièce, Tao semblait sur les nerfs toute la journée, et ne parlait plus, enfin encore moins qu’avant, s’entend. Il partait de plus en plus souvent, après le couvre feu, sûrement pour marcher, réfléchir. Il pouvait le comprendre, Tao avait eu l’un des plus gros chamboulements de sa vie en entendant la version de Kris, il avait besoin de temps. Tout ce qu’il espérait, c’est qu’il se rende vite compte que Kris était l’homme de sa vie, et qu’ils ne se fassent pas souffrir plus longtemps.

            Cependant, la logique voulait que si Tao n’était pas là, il soit seul avec Sehun. Plus qu’il ne l’avait jamais été. Oh, pas qu’ils parlaient, mais Luhan sentait les regards de Sehun sur lui, et il se sentait brûler à chaque fois.

            Luhan ne s’était jamais posé de question sur son orientation sexuelle, pour lui, c’était logique qu’il aime les filles, point. Mais le fait d’être Hétéro ou Gay ne le dérangeait pas plus que ça en soit, le plus dérangeant pour lui c’est que ce soit quelqu’un comme Sehun qui l’attire. Sa personnalité en elle-même était des plus désagréables et il avait la plus part du temps envie de lui mettre sa main en pleine face.

            Cependant il ne pouvait nier l’attirance qu’il ressentait pour son colocataire. Pas après que tout le monde -ou presque- s’en soit rendu compte, il avait été obligé de commencer à y réfléchir. Et plus il y pensait, plus il devait reconnaitre que Sehun était beau. Que Luhan pensait souvent -tout le temps- à lui. Mais il ne le connaissait pas. Pas assez pour dire être amoureux.

            Il y avait aussi le comportement de Sehun, il semblait ne pas faire attention à lui, mais semblait aussi être jaloux. Quand Luhan parlait à Kris, il pouvait comprendre la réaction de Tao, mais pas celle de Sehun. Et quon nessaie pas de lui faire croire que c’était parce que Tao était son ami, il voulait bien quon le prenne pour un con, mais dans les limites du raisonnable.

 

            Après s’être douché, mit en pyjama il retourna dans la chambre, prêt à faire face à Sehun, qui était posé sur son lit, et faisait Luhan ne savait quoi, mais qui avait l’air d’être très passionnant.

            Peu importe à quel point Luhan essayait de se concentrer sur autre chose, son regard revenait sans cesse sur Sehun. Qui finit par le remarquer et posa ce qu’il avait dans les mains en poussant un soupir.

 

            - Bon, dit-il, tu peux me dire ce que tu as, à me regarder ?

            - Je ne te regarde pas. Nia Luhan en secouant la tête avec véhémence.

            - Bah bien sur, et moi je suis Pamela Anderson ? Répondit exaspéré Sehun.

            - Bah je peux te dire que t’es moins belle en vrai. Rétorqua Luhan avec un petit sourire.

            - Ça se voit pas la, mais je suis mort de rire. Rétorqua Sehun avec néanmoins le début d’un sourire.

            - T’es vachement expressif comme mec toi. Marmonna Luhan.

            - Excuse moi de pas être comme toi, et de pas me faire passer pour un retardé.

            - Je ne me fais pas passer pour un retardé. S’exclama Luhan.

 

            Certes, il en avait eu marre du silence permanent entre eux et dans la chambre depuis que Tao avait déserté. Mais là, Sehun commençait vraiment à le prendre pour un con, et pour une raison qui échappait à son cerveau, Luhan ne trouvait pas ça désagréable. « Il a peut être raison, je dois être un peu retardé » pensa t-il.

 

✿❥✿

 

            Sehun ne comprenait pas son comportement, jamais il ne s’était autorisé à autant déraper. Jamais il ne s’était autant senti concerné par quelqu’un. Et voilà que Luhan se pointait dans sa vie, sans lui demander son avis, et changeait toute la routine qu’il avait eu du mal à se construire.

            Il ne le montrait pas, mais Luhan lui faisait perdre tout son sang froid. D’un côté il voulait à tout prix l’éloigner de lui, le comportement de ce dernier lui sortant par les yeux, mais il voulait aussi qu’ils soient toujours dans la même pièce.

            Il voulait que le rire que partageait Luhan avec ses amis, il le partage avec lui. Le voir proche de ces personnes le rendait dingue. Mais jamais, jamais il ne l’avouerait à qui que ce soit. Pas même à lui. Parce que ça le rendait fou, parce qu’il ne pouvait pas mettre de mots sur ce qu’il ressentait, que ça ne lui était jamais arrivé, qu’il ne comprenait pas, il pensait qu’il serait bientôt bon à faire enfermer.

 

            De plus, il s’inquiétait énormément pour Tao, qui semblait s’enfoncer de plus en plus depuis la conversation qu’ils avaient eu. Il ne lui parlait quasiment plus, semblait tout le temps dans ses pensés.     

            Sehun savait qu’il fallait lui laisser du temps. Du temps pour digérer, pour réfléchir, et pour avoir du courage.

            Sehun voulait juste que Tao se souvienne, que peu importe ce qu’il ferait, il serait toujours à ses côtés.

 

***

 

            Minseok s’était isolé dans la salle de danse, celle dans laquelle il allait pour réfléchir, se détendre. Ici, il savait que personne ne viendrait le déranger. Enfin, sauf Luhan, évidemment.

            Minseok sourit en pensant à Luhan, il faisait tout pour aider les autres, même quand ceux-ci l’envoyaient clairement chier. Il était quelqu’un d’adorable, vraiment. Et très terre à terre, quand on prenait le temps de l’écouter. Il lui avait dit des choses que personne n’avait jamais osé lui dire. Lui avait fait ouvrir les yeux sur pleins de choses. Et aujourd’hui le monde tel que Minseok le connaissait n’était plus là.

            Minseok n’avait fait que penser à tout ça, la réunion qui avait eue lieu, le soutien qu’il avait donné à son ami quant à sa relation avec Kris, il avait parlé sans réfléchir, il avait laissé, pour la première fois de sa vie, parler son cœur. Et ça lui avait fait du bien, un bien fou.

            Puis il pensait aussi souvent aux discussions qu’il avait eues avec Luhan, « C’est la que tu trompes Minseok, on a toujours le choix. Maintenant faut que tu veuilles aller à l’encontre de ce qu’on veut de toi. Ou un élément déclencheur. », avait-il vraiment envie d’aller à l’encontre des principes qu’on lui avait apprit pendant toute sa vie ? Voulait-il vraiment ruiner ce pourquoi il avait travaillé si dur ? Décevoir tant de gens ? Bien sur que lui non plus ne voulait pas de toute cette guerre, lui non plus ne voulait pas détester des gens sous prétexte qu’il ne l’avait pas choisi lui, il n’était pas méchant, ni stupide ou encore sans cœur.

            Toute sa vie il avait cru qu’on ne lui laissait pas le choix, toute sa vie on avait décidé pour lui, et il avait écouté, comme le bon enfant qu’il était. Mais aujourd’hui, maintenant qu’il avait grandit et qu’il avait sa propre personnalité, le voulait-il toujours ? Allait-il rester le petit garçon tout gentil qui écoute tout ce qu’on lui dit bien sagement ? Avait-il ne serait-ce que le courage de se rebeller, et de se relever quand on l’aura mit à terre pour avoir osé faire ça ? Il n’en était pas sûr.

 

            Il remit une chanson en soupirant, danser l’aidait à réfléchir. Un « élément déclencheur » hein ? Il ne pouvait empêcher un certain visage d’apparaitre sous ses paupières closes en pensant à l’élément déclencheur dont lui avait parlé Luhan. Mais ce n’était juste pas possible. Il ne pouvait pas, ne le voulait pas.

            Avant que Luhan vienne chambouler son cerveau, il n’avait jamais pensé à lui, ne l’avait jamais vu autrement que comme un membre de l’autre groupe. Il avait toujours été plus ou moins invisible pour lui. Et voilà que maintenant, il se retrouvait à penser de plus en plus à lui, à son rire et son sourire. Puis à sa haine et -bizarrement- la tristesse de son regard quand ses yeux rencontraient les siens.

            Il était peut être l’élément déclencheur dont Minseok avait besoin, mais il n’était pas encore prêt à faire face à tout ça et à accepter ses sentiments, et son envie d’avoir, pour une fois dans sa vie, son mot à dire quant à la façon de gérer ses relations.

 

***

 

            Kris n’en pouvait plus. Depuis qu’ils s’étaient enfin expliquer avec Tao, rien n’avait changé. Enfin, il s’était bien sur sentit libéré, mais .. Il avait aussi dû assimiler pas mal de choses. Il avait beau avoir reproché pleins de choses à Tao, il avait enfin compris le point de vue du plus jeune, et ce qu’il avait enduré depuis son départ.

            Il se sentait encore coupable, et pour plus de choses encore qu’avant leur explication, mais pour la première fois depuis longtemps maintenant, Kris avait l’infime espoir que tout puisse enfin s’arranger. Il n’était pas idiot au point de penser que tout serait comme avant, mais avec le temps, ils pourraient se retrouver, réapprendre à faire connaissance, et à se refaire confiance. Leur relation pourrait même devenir encore plus solide qu’elle l’avait été par le passé.

            Cependant, il ne voulait pas se laisser aller, et se bercer d’illusions pour retomber durement dans la réalité. Peu importe ce que celui-ci laissait entendre, Kris connaissait Tao, il savait très bien comment il pouvait réagir. Et il y avait encore la possibilité que celui-ci rejette tout en bloc et refuse de leurs laisser une seconde chance.

            Et bien que Kris le comprenne, et sache à quel point c’est dur, il n’arrivait pas encore à l’accepter. À se faire à l’idée de le laisser partir pour toujours et à refaire sa vie. Pas maintenant qu’ils avaient enfin pu tout mettre plus ou moins à plat.

 

            ✿❥✿

 

            Tao avait encore déserté sa chambre, pour aller marcher et penser tranquillement. Comment ? Comment avait-il pu être aussi aveugle, et croire pendant tout ce temps que Kris était le seul responsable dans toute cette histoire ? Pourquoi n’avait-il pas eu le courage que Kris avait eu ?

La colère qu’il avait ressentie pendant tout ce temps commençait enfin à s’estomper, il ne restait maintenant quasiment plus que des doutes qui envahissaient Tao de plus en plus. Parce que même s’il réussissait à pardonner à Kris, même s’il voulait lui redonner une chance, qu’est-ce qui lui disait que Kris voulait encore de lui ? Même si ce dernier lui avait dit qu’il l’aimait encore.

            Qu’est-ce qui lui disait qu’il ne repartirait pas, et ne le laisserait pas de nouveau seul ? Et puis même, est-ce qu’il avait le courage de passer au dessus de tout ça ? Était-il prêt à laisser Kris rentrer encore une fois dans sa vie ?

            Il voulait plus que tout retrouver son Kris, celui qu’il avait connu avant. Il voulait revoir ces expressions sur son visage, revoir son si beau sourire. Rire de nouveau avec lui. Mais il avait peur.

            Luhan lui avait dit qu’il ne pouvait pas toujours fuir, que des fois, les gens devaient prendre leurs responsabilités et savoir passer outre leurs peurs. Si Tao pensait vraiment que Kris et lui avait un avenir ensemble, qu’il l’aimait encore, il devait avoir le courage de tout recommencer et de lui laisser une seconde chance, non ?

 

            Tao ouvrit grand les yeux, il devait parler à Kris.

            Maintenant.