Chapitre 7.

par Unknown L.

Chapitre VII

Lu Han était figé sur place n’osant plus faire un geste. Son muscle vital s’agitait vivement dans sa poitrine. Ses joues s’empourprèrent lui réchauffant le visage. Sehun le regardait toujours avec un petit sourire sincère et non moqueur au coin des lèvres. Le roux se perdit dans ses prunelles sombres oubliant durant le temps d’un instant de respirer.

-      Tu veux que je recommence ? Murmura Sehun contre ses lèvres entrouverte.

Lu Han se contenta d’écarquiller les yeux, ne s’attendant certainement pas à une telle question. Sehun glissa ses mains à l’arrière de la tête du petit, plongeant ses doigts dans la chevelure rousse de celui-ci. Lu Han fit parcouru d’un doux frisson le long de sa colonne vertébrale lui faisant fermer ses paupières. Sehun en profita alors pour réduire la distance entre eux déposant ses précieuses lippes sur celle du petit. Il n’engagea rien, ce baiser ne fut que de surface. Mais, cela fut suffisant pour que le cœur de Lu Han s’emballe à nouveau. Ce baiser ne s’éternisa pas, ne durant que quelques secondes. Sehun posa son front contre celui-ci du petit qui se mordit la lèvre inférieure.

-      Ne fais pas ça.

Lu Han relâcha la prise de ses dents sur sa lèvre. Sehun posa son pouce sur sa chaire rose la caressant. Ce n’était pas un geste des plus anodins venant de la part de Sehun, c’était vraiment étrange. Le petit ferma ses paupières sentant maintenant les longs doigts de l’autre frôler ses lèvres. Le souffle chaud se mélangeait à celui du roux qui avalait difficilement sa salive, sa pomme d’Adam descendant rapidement le long de sa gorge.

-      Ouvre la bouche. Susurra le brun d’une enivrante voix rauque.

Lu Han ne réfléchit pas. Il ne voulait penser à rien et se laisser porter par l’instant présent. Sehun glissa un doigt à l’intérieur de la zone humide que Lu Han accueillit sans réticence. Le roux ferma sa bouche autour du doigt de Sehun qu’il se mit à sucer tel une sucette. Sa langue s’enroula sur l’index du brun tandis qu’il effectuait des mouvements de vas-et-viens. Lorsque Sehun retira son doigt Lu Han ouvrit les yeux, se perdant dans ceux de l’autre garçon. Un voile de désir faisait briller ses pupilles foncés, rendant leur échange encore plus intense. Un petit sourire naquit sur le visage du grand rempli de sous-entendus. Une nouvelle vague de frissons prirent possession du corps de roux alors que l’autre lui présentait à présent trois doigts. La peau de Sehun avait un si bon goût. Les papilles de Lu Han furent ravies. Sa langue s’amusa à lécher ces divins doigts sur toute leur longueur arrachant un gémissement de plaisir au roux. Sehun s’en mordit la lèvre, retirant ses doigts parfaitement lubrifiés d’entre les lèvres de Lu Han. Celui-ci rougit instantanément fuyant le regard de l’autre qui eut un sourire plus grand. Lu Han se mordit la lèvre afin d’éviter de gémir quand le souffle de Sehun balaya son épiderme hérissant ses poils. La main non lubrifié du grand se posa sur l’une des fesses du petit la malaxant, sensuellement. Le roux gémit de douleur à ce toucher qui lui fit fort désagréable. Sehun relâcha alors la pression remontant sa main jusqu’à ses hanches étroites.

-      Ferme les yeux.

Lu Han ne se fit pas prier, obéissant à l’ordre sans s’y opposer. Un énième frisson le parcouru à la sensation de la peau de Sehun contre la sienne. L’autre garçon frôlait du bout des doigts son dos descendant vers sa chute de reins avec délicatesse. Lu Han retint sa respiration lorsque le brun fit glisser ses doigts entre ses fesses. Le roux s’entendait au pire, mais il n’émit aucun bruit, ni même de gestes à l’encontre de l’autre homme. Sehun fit le tour de son anneau de chair sensible avec son index humide puis il le fit entrer lentement à l’intérieur. Lu Han posa sa tête sur l’épaule de Sehun tandis que celui-ci s’amusait à entrer et sortir de l’intérieur du garçon. Son majeur vint se rajouter à l’intérieur des chaires du soumis qui émit un soupir de douleur.

-      La douleur va passer, calme toi.

Depuis quand Sehun faisait attention à ce qu’il pouvait ressentir ? Ce n’était pas ce dont à quoi il était habitué. Mais, là, à l’instant ce qu’il voulait c’était oublier cette douleur alors il se concentra sur l’autre main de Sehun qui le caressait. Sehun ne pouvait pas avoir de moments normaux à ses côtés ? Pourquoi tout ne se rapportait qu’à le faire devenir un objet sans valeur ? Un troisième se rajouta. Une larme roula sur la joue du roux, qu’il s’empressa d’essuyer. Pour Sehun, Lu Han n’était rien. Et, c’était qui faisait le plus de mal au petit qui se demandait toujours ce qu’il avait bien pu faire pour mériter ça ? Personne ne mérite d’être si méprisé. Personne ne mérite d’être humilié. Personne ne mérite un tel acharnement. Lu Han se retint de gémir à gorge déployée lorsque Sehun trouva son point sensible. L’autre avait un sourire sur les lèvres qui en disait long sur ses intentions. Pourtant cette lueur moqueuse n’était toujours pas présente. Seul le désir avait l’air de régner dans ses prunelles sombres. Sehun posa ses lèvres sur le cou sensible du roux qui se mordit à la lèvre inférieure. Le brun embrassait sa peau avec douceur, remontant lentement vers sa mâchoire. Il sortit sa langue afin de retracer la belle courbe que formait l’os de la mâchoire du soumit. Puis, il remonta jusqu’à son oreille dont il mordilla le lobe, laissant sa langue se balader comme bon lui semble. Son muscle humide glissa au creux du coup de Lu Han le faisait gémir faiblement. C’était assez perturbant de ressentir du vrai plaisir par le brun. Ses doigts s’activaient à l’intérieur de son antre avec précision. Le visage de Sehun descendit encore plus bas venant capturer l’un de ses boutons de chairs entre ses dents. Lu Han se cambra retenant un gémissement sonore. Il sentait son érection devenir de plus en plus humide. Le liquide transparent descendant le long de sa virilité.  Son ventre était tiraillé par le plaisir, de succulentes vagues de chaleurs  l’envahissant.  Sehun quant à lui le pénétrait toujours de ses doigts, tout en suçant ses tétons entre ses fines lèvres roses. D’un geste maladroit Lu Han entoura les épaules de Sehun se cambrant de plus en plus dût au plaisir qui grandissait à l’intérieur de son être. Ses pensées devinrent embrouillées, il ne savait plus ce qui était bien et ce qui ne l’était pas. Il savait juste que Sehun avait des lèvres magiques et des doigts extrêmement précis. De faibles gémissements fortement rapprochés envahirent la pièce laissant place à une ambiance érotique. Sehun abusait de son corps, et Lu Han avait l’impression d’être à cet instant la personne la plus importante à ses yeux. Un gémissement plus strident se fit entendre lorsque Lu Han jouit contre son propre torse. Sa respiration était erratique contre l’épaule de Sehun. Celui-ci avait retiré ses doigts caressant le dos du petit avec tendresse (?). Le brun mit de l’espace entre leur deux corps regardant droit dans les yeux le roux qui avait les joues rosies.

-      Je pense que tu devrais emprunter des vêtements à Baekhyun, « ton ami ».

-      Je-je vais m’essuyer d’abord. Répondit Lu Han gêné.

Il prit un mouchoir dans la table de chevet, et essuya le sperme qu’il avait sur le corps. Puis, il ouvrit un tiroir empruntant un boxer, t-shirt et jogging à Baekhyun s’habillant sous le regard perçant du brun. Il n’arrivait pas à marcher correctement, mais on ne peut pas dire qu’il n’était pas habitué. Une fois apprêté il se rassit sur le lit, le regard perdu sur le matelas. Il n’osait pas regarder l’autre garçon, ni même lui accorder une seule parole. Le ventre de Lu Han brisa le silence faisait sourire le brun.

-      Tu devrais descendre manger quelque chose.

Sehun se leva n’attendant pas une quelconque réponse de sa part. Il laissa Lu Han seul dans sa réflexion. La porte s’ouvrit soudain sur une autre personne, Baekhyun pour être plus précis.

-      Le petit-déjeuner est servi, tu viens ? Lui demanda-t-il.

Le roux acquiesça se mettant sur ses deux jambes. Il marcha lentement rejoignant les autres dans le salon. Lu Han salua timidement les autres s’asseyant aux côtés de son ami Yixing. Deux autres garçons étaient présent, Lu Han les avait déjà vu c’était les amis de Sehun. Mais, il ne savait pas que Baekhyun était proche d’eux…

-      Ils s’appellent Jong In et Chanyeol. Me dit Yixing à l’oreille ayant deviné mes interrogations. Le brun Jong In et celui avec les cheveux rouges Chanyeol, Baekhyun est assez proche de celui-ci d’ailleurs.

Lu Han se souvint alors de ce que Sehun lui avait dit, il y a quelque temps. Cela le fit douter à nouveau de la sincérité de Baekhyun à son égard. L’appréciait-il vraiment ? Baekhyun avait posé de quoi manger sur la table, du riz pour chacun avec du kimchi. Lu Han mangea sans un mot, laissant les autres se parler entre eux.

-      Lu Han tu étais au taquet hier. Lança l’un des amis de Sehun.

Le roux baissa la tête, espérant passer inaperçu.

-      Qu’est-ce qu’il a fait hier ? Le questionna Baekhyun.

Lu Han sentit son cœur se compresser. Il avait oublié à quel point les mots pouvaient être blessants.

-      Il a allumé un mec comme la pute qu’il est, il a bien remué son corps sur sa bite parce qu’il voulait se la prendre bien profonde. Répondit Sehun avec toujours ce ton méprisant.

Lu Han avait les larmes qui lui montaient aux yeux. Sehun n’allait donc jamais changer…

-      Ce n’est pas une pute ! Le défendit Baekhyun. Il a le droit lui aussi de s’amuser ! Tu n’as rien à dire concernant son comportement.

-      Excuse-moi mais voir le frère de ma copine remuer son cul contre un inconnu, ça me répugne juste !

Pourquoi fallait-il toujours que Sehun lui rappelle la triste réalité des choses ? Il n’était pas à la place de Joohyun et il ne le sera probablement jamais. Quelle réalité injuste.

-      Il fait ce qu’il veut, tu ne sors pas avec lui. Intervint Yixing.

-      C’est vrai ça Sehun tu ne sors pas avec lui, alors arrête de prendre la tête pour des choses si futiles. Ajouta, son ami aux cheveux brun.

-      Ca n’empêche en rien que son comportement me dégoute.

Lu Han ne put s’empêcher à la suite de cette phrase de laisser couler ses larmes. La tête baissée et les jambes contre son torse. Sehun l’humiliait même devant ses amis. Il n’avait aucune limite. Les reniflements du roux finirent par se faire entendre attirant la curiosité du groupe. Baekhyun se déplaça posant mains sur les épaules du roux, qui tremblait à cause des sanglots qu’il retenait.

-      Lu Han n’écoute pas ce qu’il dit, c’est juste un petit de 18 ans qui se croit au-dessus de tout le monde. Lui dit-il à l’oreille de sorte à le réconforter.

-      C’est une fillette qui pleurniche pour rien en plus de ça.

-      Tais-toi ! Tu ne vois pas que ça le blesse ? Tu n’as pas à parler de lui de la sorte ! S’énerva le petit.

-      Pourquoi je parlerai de lui autrement ? Ce que je dis est véridique et tu le sais, et lui-même le sais. Rétorqua Sehun.

Lu Han se leva fébrilement ne supportant pas cette ambiance, ni toute cette attention qu’on lui portait. Il s’enfuit dans la chambre de son ami afin de relâcher toute cette pression qu’il avait sur les épaules. Baekhyun s’assit quant à lui à ses côtés l’ayant suivi lors de sa fuite. Il caressa son dos l’apaisant.

-      N’écoute pas ses mots Lu Han, il est stupide.

Si seulement Lu Han n’écoutait pas ses mots, il n’en serait pas rendu là aujourd’hui. Mais, cela était impossible maintenant.

-      Il devait être jaloux, qui sait ?

-      Il sort avec Joohyun, Baekhyun…

Penser à cela, brûlait le cœur du roux qui au fond ne désirait que briller aux yeux de Sehun.

-      Et alors ? Peut-être qu’il t’apprécie et qu’il ne t’imaginait pas comme ça. Tu devais être bien bourré pour te coller un mec, n’est-ce pas ?

-      Oui beaucoup bourré.  Avoua le roux.

Baekhyun caressa les cheveux de Lu Han tout en lui offrant un sourire rassurant.

-      Ne fais pas attention à Sehun, d’accord ? Il n’en vaut pas la peine. Lui conseilla son ami.

-      Je veux rester un peu seul.

L’autre garçon acquiesça, n’y voyant aucun problème. Lorsqu’il s’apprêta à sortir de la pièce le Sehun fit son apparition comme si tout était normal dans le meilleur des mondes. Il avait ce sourire moqueur aux coins des lèvres, montrant  bien par là qu’il était venu pour rabaisser le roux, comme à son habitude.

-      Qu’est-ce que tu fais là ? Lui demanda agressivement Baekhyun.

-      Je suis juste venu voir comment il allait.

-      Ne sois pas hypocrite, t’es juste venu pour te moquer de lui alors dégage !

Baekhyun poussa le brun vers la sortie mais cela n’eut aucun effet. Sehun avait plus de force, bien entendu.

-      Je veux m’excuser, il savait très bien que je rigolais.

Comme si Sehun allait s’excuser, Lu Han savait très bien qu’il ne rigolait pas. Tous ses mots étaient sincères, et c’est qui était le plus difficile à accepter pour le roux.

-      Laisse le tranquille.

Sehun n’en avait que faire des mots de Baekhyun. Il le fit sortir de la chambre comme un moins que rien, lui refermant la porte au nez. Puis, il s’assit aux côtés de Lu Han sur le lit. Il força le roux à le regarder dans les yeux, prenant son menton entre ses doigts.

-      Tu n’as vraiment aucune dignité, pleurer comme un enfant devant les autres au lieu de te défendre, c’est le comportement d’un faible.

Lu Han retira la main de Sehun violemment, ce qui fit rire l’autre.

-      Laisse-moi.

Sehun se reprocha encore plus du corps du roux, à la suite de ces mots. Son sourire s’était agrandi le rendant d’autant plus flippant.

-      Ce n’est pas ce que tu me disais ce matin quand j’avais mes doigts en toi, t’avais plutôt l’air d’aimer ma présence.

Les joues de Lu Han s’empourprèrent, il n’avait aucune arme contre Sehun vraiment aucune.

-      Descends, ce n’est pas marrant si je n’ai personne avec qui m’amuser. Dit-il prenant la main du roux dans la sienne, l’aidant à descendre du lit.

-      Je n’ai pas envie de m’amuser avec toi. Répondit froidement le roux.

-      Je sais que c’est faux. Affirma-t-il déposant avec amusement ses lèvres sur la joue du petit.

Lu Han devint encore plus rouge qu’avant, Sehun n’avait toujours pas lâché sa main et l’entrainait à sa suite. Durant ce cours trajet Lu Han eut l’impression qu’il allait tomber dans les pommes. C’était comme si toute son énergie commençait à partir de son corps. Sehun dût le sentir puisqu’il passa son bras derrière le dos du petit l’aidant à marcher sans vaciller. Lorsqu’ils arrivèrent dans le salon, Sehun relâcha le petit qui fut tout de suite « capturé » par Baehyun.

-      Ça va ?

-      C’est bon, je ne l’ai pas martyrisé ! Princesse va bien. Fit Sehun d’un ton exaspéré.

Lu Han se contenta d’acquiescer, offrant un petit sourire à son ami. Les garçons avaient décidé de regarder un film, Yixing invita le roux à s’assoir avec lui. Lu Han ne refusa pas, tout ça sous le regard inquisiteur de Sehun. Le roux s’assit entre les jambes de son ami qui les couvrit avec le plaid. Lu Han se sentait bien dans cette position, mais cela ne pouvait bien sûr pas durer. Sehun s’assit à leurs côtés en grognant. Lu Han essaya de l’ignorer mais comment pouvait-il le faire ? Sehun lui envoyait des regards électriques, ses yeux noirs sondaient son âme lui transmettant une vague de démons intérieurs. Le film avait commencé et ni Lu Han ni Sehun n’avaient les yeux posés sur l’écran. Ils se regardaient juste, le roux ne le comprenant absolument pas. Sehun le faisait des signes de têtes qu’il ne comprenait pas, ou peut-être qu’il n’essayait juste pas de comprendre. Il tourna son regard sur la télévision, profitant de l’étreinte de Yixing qui se resserra autour de son corps. Lu Han soupira d’aise se sentant enfin en sécurité. Sehun se leva soudainement surprenant les autres qui mirent pause au film.

-      Qu’est-ce que t’as ? Le questionna son ami Jong In.

-      Je ne supporte pas d’être à côté de ces deux-là ! Ils font des choses et je les entends. Se plaignit-il.

Yixing se leva à son tour l’air complètement outré. Sehun se comportait comme un enfant, c’était inhabituel.

-      Tu t’entends parler ?

Yixing avait pris un ton méprisant. Sehun avait quant à lui prit une expression glaciale.

-      Bien entendu, je sais très bien ce vous étiez en train de faire.

-      T’as vraiment un sérieux problème. Se contenta de répondre avant de simplement se rassoir.

-      Ce n’est pas de ma faute si vous êtes sans gènes.

-      Et ce n’est pas de leurs fautes si tu es juste con ! Balança Baekhyun qui c’était lui aussi levé.

Sehun s’était rapproché du petit prêt à le frapper. C’est à ce moment-là que Lu Han se leva lui aussi. Il ne supportait plus cette ambiance, ni cet aspect de la personnalité de Sehun. Il posa ses mains sur le torse de Baekhyun l’empêchant de se confronter au brun.

-      Ça ne sert à rien de s’énerver. C’est juste un gamin qui a besoin d’attention et c’est tout ce que tu lui donnes, n’est-ce pas ? Dit Lu Han se choquant lui-même.

-      J’en ai marre qu’il s’acharne sur toi.

-      Je ne m’acharne pas sur des faibles dans son genre.

Lu Han essaya d’ignorer les mots de Sehun.

-      Je les méprise ce qui est fort différent.

Lu Han avait resserré ses poings contre le torse de son ami. Il ne voulait pas craquer une nouvelle fois.

-      Arrête de faire l’enfant Sehun, c’est bon maintenant ! S’énerva le garçon aux cheveux rouge.

Sehun ne répondit pas se rasseyant. Il semblait frustré d’un je ne sais quoi. Lu Han se rassit aussi quant à lui mais cette fois-ci aux côtés de Yixing, ne voulant pas que Sehun s’énerve de nouveau. Sehun qui était à ses côtés murmura à son oreille :  « C’est mieux comme ça tu ne penses pas ? » tout en glissant l’une de ses mains sur la cuisse du roux. Qu’est-ce que cela voulait dire exactement ? Lu Han tourna son regard rencontrant celui du plus grand qui lui souriait. « Tu m’appartiens. » Le roux se retint d’émettre un bruit des plus étranges lorsque Sehun déposa ses lèvres aux creux de son cou. Pourquoi était-il comme ça tout à coup ? C’était tellement perturbant. Sehun posa sa tête sur l’épaule du petit tout en caressant lentement l’intérieur de sa cuisse. Le roux arrêta la main de Sehun entourant son poignet de la sienne. Pour toute riposte le brun entrelaça leurs doigts. Lu Han qui était perturbé le fut encore plus qu’avant. Son cœur battait à vive allure dans sa poitrine, si seulement les gestes de Sehun étaient sincères… Les battements de son coeur ne ralentirent guère, ses pensées s’emmêlant, s’entrechoquant et tout ce que Lu Han pouvait en retirer était à quel point Sehun était vicieux. Lu Han décida de se lever ne supportant plus cette proximité. Mais, lorsqu’il mit un pied un sol, il sentit son corps partir vers l’avant. Des bras qu’il reconnut être ceux de Sehun le rattrapèrent dans sa chute.

-      Tu es brûlant.

Sehun avait posé sa paume sur le front du petit qui était figé sur place. Lu Han se retira de son emprise les joues rosies, par cette proximité si soudaine.

-      Il faut que tu te reposes. Dit-il faisant semblant d’être réellement inquiet, du moins c’est que Lu Han pensait.

Le roux sortit de la pièce ne voulant pas perturbé les autres Sehun sur ses talons.

-      Je vais bien.

-      Non, tu ne vas pas bien. Regarde-toi tu trembles. Constata le brun.

Lu Han soupira essayant de cacher ses tremblement incessants.

-      Ne fais pas comme si mon état t’intéressait Sehun.

Baekhyun apparut quelques secondes plus tard, brisant le silence pensant entre les deux hommes.

-      Tu devrais aller te reposer Lu Han.

Lu Han suivit son ami dans sa chambre, et s’installa dans son lit. Il n’avait pas la force de se battre avec Sehun, il n’avait jamais eu la force de le faire. L’autre garçon, emmena une petite bassine remplie d’eau ainsi qu’une petite serviette qu’il humidifia afin de le mettre sur le front du roux. Sehun s’était assis lui aussi sur le lit regardant Baekhyun donner un médicament au petit.

-      Tu tiens à lui dans le fond, c’est pour ça que tu aimes l’embêter.

Sehun haussa un sourcil, près à exploser de rire.

-      Je ne veux juste pas que le frère de ma copine crève et qu’elle me reproche de n’avoir rien fait.

Baekhyun soupira d’exaspération comme réponse. Lu Han quant à lui avait fermé les yeux, ne voulant plus écouter les deux garçons, surtout Sehun. Il ne voulait pas qu’on lui répète sans cesse qu’il n’était pas sien.

-      J’ai froid. Sortit soudain le roux or qu’il était recouvert d’une grosse couverture.

-      Tu veux que je t’apporte une autre couverture ?

-      Je ne pense pas que ça changerait grand-chose. Le coupa Sehun comme si tout ce que disait Baekhyun ne servait à rien.

Le brun se leva soudain retirant avec ferveur son t-shirt.

-      Qu’est-ce que tu fais ?! Paniqua l’ami de Lu Han vers la sortie.

-      Il ne va plus avoir froid si je fais ça, je ne vais pas le violer c’est bon !

Lu Han se retint de crier lorsqu’il sentit le corps de Sehun contre le siens.

-      Retire ton t-shirt.

Lu Han fit semblant de pas avoir entendu cette requête. Il ne pouvait pas faire ça ! C’était au-dessus de ses forces !

-      Sors Baek-conne !

-      QUOI ?! Hurla le garçon.

-      SORS ! Tu veux que je te le dise en quelle langue ! T’as présence m’énerve, et je ne pense pas que Lu Han désire t’entendre crier encore une fois.

Baekhyun marcha vers Lu Han le regardant avec inquiétude.

-      Tu veux que je parte ?

Sa petite voix fit rougir Lu Han qui ne s’attendait pas à devoir faire ce choix.

-      Je-je…

-      S’il-te-plait, c’est juste pour qu’il puisse se sentir à l’aise et moi aussi. Dit Sehun, mais cette fois-ci d’une voix plus calme.

Baekhyun finit par les laisser n’oubliant pas de dire à Lu Han de crier si Sehun le maltraitait. Il l’avait dit sur le ton de l’humour, mais si seulement il savait… Le laisser avec Sehun n’était pas une bonne idée. Le brun avait déjà glissé ses mains sous le t-shirt de roux, le remontant le long de son torse.

-      Laisse-toi faire. Lui ordonna-t-il.

Lu Han laissa donc Sehun retirer lentement son t-shirt. Ils se retrouvèrent tous les deux torse nus, l’un contre l’autre, le dos du roux contre le torse du grand. Ceci aurait pu être une agréable position, si Lu Han n’avait pas été assailli de mauvais souvenirs. Sans qu’il ne puisse les contrôler ses larmes se mirent à couler sur ses joues, sans bruit.

-      Je ne te toucherai pas, ce n’est pas la peine de te mettre à pleurer.

Lu Han ne fut pas pour autant rassuré. Sehun ne dégageait rien de rassurant. Il lui faisait peur, il le haïssait tout autant que ses sentiments contradictoire à l’intérieur de son cœur. Le grand le força à se retourne pour qu’ils puissent se faire face. Sehun essuya les larmes toujours présente du petit qui avait un mal de tête beaucoup plus prononcé à cause de pleurer.

-      Ne pleure pas, je veux juste t’aider à aller mieux.

Sa voix était douce, elle paraissait sincère, c’était assez surprenant.

-      Tu veux peut-être que je t’embrasse à pleine bouche pour te le prouver.

Lorsque Sehun réduisit la distance entre leur visage Lu Han posa ses mains sur la bouche de celui-ci. Qu’avait-il aujourd’hui avec son comportement étrange ? Lu Han sortit de ses rêveries quand il sentit la langue du brun lécher sa paume.

-      T’es trop mignon. Se moqua le brun avec un sourire.

-      Pas toi. Se contenta de répondre le roux.

Sehun tapota le nez de Lu Han tout en faisant la moue.

-      Je sais, mais c’est pour ça que tu m’aimes et que tu m’appartiens.

Lu Han ne répondit à cette phrase. Il préféra en finir là et se retourner, laissant Sehun l’entourer avec son bras, réchauffant son corps d’une douce chaleur. Une pluie de baisers au creux de son cou le fit soupirer d’aise. La douce voix de Sehun le disant d’essayer de s’endormir ne fit qu’un vague souvenir. La douceur des gestes du brun ayant eu raison de lui…

« Si tu me disais que tu m’appréciais, finirais-je par te croire ? »