Chapitre 08

par Gaïa-sama

CHAPITRE 08





Un bruit stoppa Suho et deux corps arrivèrent dans la même prison que nous. Je regardais Suho quelques secondes avant de me lever et de me dépêcher d’aller voir qui étaient ces corps immobiles. Et plus je m’approchais, plus mon cœur se mettait à battre. J’avais reconnu Kai, il y avait Kai… KAI !

Je me dépêchais d’aller le voir, il avait pas mal de blessures… Même si elles étaient assez moches, elles ne semblaient pas très graves… Alors… Pourquoi ne se réveillait-il pas ? Qu’est-ce qu’ils lui avaient fait ? Luhan était dans le même état, bien que ses blessures à lui étaient moins graves. Je continuais de les secouer en essayant de les réveiller quand Suho posa sa main sur mon épaule.

Je regardais l’endroit que me montrais Suho et allait vite chercher le petit sachet qui contenait le désinfectant et les pansements. Je revenais rapidement vers Kai et faisait comme la dernière fois, faisant couler le liquide sur ses plaies en prenant soin de ne pas lui en mettre dans les yeux ou la bouche. Et puis je lui collais quelques pansements avant de m’attaquer à Luhan. Une fois les deux de soignés, je levais doucement la tête de Kai pour la placer sur mes jambes.

Suho me regardait faire les sourcils froncés.

Je resserrais ma prise sur la tête de Kai. Pourquoi disait-il ça ? J’allais lui demander, mais il soupira bruyamment avant de reprendre.

Je passais lentement ma main dans les cheveux de Kai et me préparais à écouter la suite… J’espérais juste qu’il allait bientôt se réveiller…

Il marqua une petite pause et soupira.

Je n’en revenais pas. Moi qui avais toujours imaginé que mes parents auraient surement aimé que j’ai une vie normale… C’était l’inverse. Ils avaient choisi de m’infliger une vie bizarre, une vie où j’allais avoir une capacité particulière. Ils avaient choisis de prendre le risque de me perdre moi, leur enfant, juste pour qu’il soit spécial… Je ne comprenais pas. Je n’avais jamais vraiment connu ce qu’étais d’avoir de parents, mais je ne comprenais pas qu’on puisse vouloir ça…

Je le regardais sans réagir… Par combien d’épreuve était-il passé pour ce Dae Ho ? Pourquoi faisait-il tout ça au juste ? Torture, fraude, magouilles… Tout me paraissait hyper compliqué, bien que plutôt bien organisé. Et surtout, j’avais du mal sur la raison et la finalité de la chose.

J’allais poser la question, quand Kai bougea doucement la tête. Il cligna plusieurs fois des yeux avant de plonger son regard dans le mien. Je souriais timidement avant de le voir se relever en souriant. Il plaqua ses deux mains sur mes joues puis les glissa dans mes cheveux doucement.

Je secouais la tête de gauche à droite. Il souria avant de continuer.

Il attira ma tête vers la sienne et déposa doucement ses lèvres sur les miennes. Je fermais les yeux, voulant profiter de cet instant après ce que je venais de vivre, et d’apprendre surtout… Mais Suho n’était apparemment pas de cet avis.

Kai se recula d’un coup, tournant la tête vers Suho. Son visage s’éclaira un peu plus et il fonça sur lui pour l’enlacer.

Ils sursautèrent tous les deux et se retournèrent vers moi d’un coup.

Kai se crispa. Il fronçait les sourcils et semblait vraiment en colère. Je penchais la tête en haussant les sourcils, comme pour l’encourager à aller au fond de sa pensée, mais Suho lui attrapa le bras en souriant.

Je fixais Kai sans oser dire un mot de plus. Pourquoi semblait-il autant en colère ? Est-ce que c’était parce-que j’avais demandé où était l’utilité de s’occuper de l’histoire de Dae Ho ? Il avait beau être un de nos amis étant enfant, mettre autant de personnes en danger pour lui était quelque peu égoïste. Surtout qu’on en parlait… Mais je ne savais toujours pas ce qui lui était arrivé.

Luhan se remit sur ses jambes en un éclair et sauta sur Suho en rigolant.

Luhan tira la langue et se rassit à côté de Kai et moi. Suho soupira mais il semblait réellement content de nous retrouver… Bien que je m’inquiétais encore pour Tao et Sehun, j’étais quand même rassuré de voir Suho, Luhan et Kai en bon état et avec moi.

Kai enfouit la tête dans ses mains en soupirant, essayant de contrôler sa respiration… Je ne savais pas quoi faire. Est-ce que j’étais censé aller le consoler ou non ? Il ne m’avait toujours pas dit le lien qu’il y avait entre ce Dae Ho et moi…

Je restais immobile. Est-ce que j’avais bien entendu ? Comment est-ce que j’avais pu détruire un bâtiment tout seul, et comment je faisais pour ne pas m’en rappeler surtout ? Il se moquait de moi, c’était ça ?

Je me sentais mal. Très mal. Pourquoi est-ce que j’avais l’impression d’avoir commis un crime ? Pourquoi mes parents m’avaient fait ça ? Depuis le début, ils n’avaient fait que de profiter du fait d’avoir un enfant pour en faire ce qu’il voulait. En plus de ça, ils avaient créé un enfant, ils avaient été bien trop avares et c’est l’enfant qui avait payé… Pourquoi avaient-ils fait tout ça ?

Kai s’approcha pour me prendre contre lui, mais je me reculais. J’avais l’impression d’avoir été trompé depuis le début. Je n’avais plus l’impression d’être moi, mais que j’avais juste volé l’identité de quelqu’un…

Je sentais mes yeux me piquer et deux larmes salées ne tardèrent pas à descendre le long de mes joues.

Je me reculais une nouvelle fois, Kai cherchant encore à m’approcher… Je ne voulais plus qu’il me touche, je ne voulais plus voir leur regard plein de pitié et de fausse compréhension. Ils ne comprenaient rien du tout, ils ne savaient pas ce que ça faisait d’apprendre ça. Aux yeux des deux personnes qui comptaient le plus pour moi, je n’étais que l’ombre de cet enfant dont je ne me souvenais même pas.

Je m’appuyais sur le mur derrière moi et me laissais lentement glisser le long. Qu’est-ce que c’était que tout ça ? Pourquoi ces gens semblaient en savoir plus sur ma vie que moi ? Depuis quand un gamin de huit ans est tellement obnubilé par l’idée de vengeance qu’il tue des adultes ?

Je rapprochais mes genoux contre moi et plongeais la tête dedans en essayant de calmer les sanglots qui me secouaient depuis un certain moment. C’était un cauchemar… J’allais me réveiller hein ? Tout ça ne pouvait pas vraiment être vrai… Si ?

Un bras passa autour de mes épaules, je levais la tête et vis Luhan, un petit sourire aux lèvres qui me tendait son autre bras pour que j’aille contre lui. Je soupirais et me jetais dans ses bras en pleurant bruyamment. Je n’en pouvais plus. J’étais fatigué, je ne voulais pas prendre conscience de tout ça… Je ne voulais pas de tout ça.

Tout le monde était resté silencieux jusqu’à ce que je me calme. Je m’étais assis une nouvelle fois contre le mur et la tête dans les bras. Je ne voulais pas parler. Et je voulais des nouvelles de Sehun et Tao…

Kai s’approcha lentement, mais se stoppa à une certaine distance de moi tout de même. Il prit une grande inspiration avant de commencer à parler.

Je relevais la tête et vis que Kai s’était rapproché un peu plus. Un petit sourire nostalgique sur le visage et les yeux perdus dans le vide.

Il se rapprochait de plus en plus, mais il évitait soigneusement de me regarder, le regard toujours perdu dans le vide.

Il posa ses deux mains sur mes oreilles en me souriant, cette fois-ci le regard encré dans le mien.

Il sourit et approcha son front du mien. Je le laissais faire, bien trop absorbé par son récit et la tendresse de son regard.

Il me fit un rapide baiser avant de continuer.

Il s’approcha encore un peu plus, faisant se frôler nos lèvres.

Il combla le vide entre ses lèvres et les miennes. Je le laissais faire, ses mains remontèrent le long de mon visage pour le prendre entre ses mains. Il caressa doucement ma lèvre inférieure de sa langue, et je lui laissais timidement l’accès. Sa langue entra en contact avec la mienne, et une agréable chaleur prit part de mon corps. J’enroulais mes bras autour de son cou et l’approchais un peu plus de moi en m’amusant avec sa langue. Ses pouces caressaient doucement mon visage et je pouvais entendre son cœur battre vraiment très vite…

Est-ce qu’il pouvait vraiment n’aimer que moi ?