Chapitre 06

par Gaïa-sama

CHAPITRE 6





Allongé sur le lit, le casque sur les oreilles et la musique assez forte pour que je n’entende pas les conversations autour de moi, je réfléchissais. Demain on allait avoir les passeports, demain on allait partir en Chine. On ne savait pas ce qu’il nous attendait là-bas, on ne savait pas comment aller de l’aéroport à l’adresse de Suho et nos téléphones n’allaient plus fonctionner en Chine. J’avais un peu peur. J’avais peur qu’on nous attende à l’aéroport, j’avais peur que l’un de nous soit blessé aussi…

Et il y avait autre chose. Quelque chose qui semblait important, mais qui m’échappait. J’étais physiquement faible, je sentais bien que je n’étais pas dans ma forme habituelle. D’autant plus que j’entendais encore plus les bruits que d’habitude… Et je ne savais pas d’où tout cela venait. Est-ce que c’était grave ? Pourquoi est-ce que ça m’arrivait ?

Je sentis le matelas s’affaisser et j’ouvrais les yeux. Je tombais sur le regard amusé de Luhan et soupirais avant de monter un peu plus le son de ma musique.

J’enlevais mon casque sans lâcher Luhan du regard.

Je remettais mon casque sur les oreilles en me laissant retomber sur le lit.

Il sembla se renfrogner quelques secondes avant de commencer à avancer à quatre pattes sur le lit. Je soupirais en le repoussant gentiment.

Mais il s’approchait de plus en plus… Je posais mes mains sur son torse en essayant de le repousser, mais j’avais l’impression que toute ma force avait désertée. Luhan baissa la tête vers mes mains, surement étonné du peu de force que j’avais mis dedans.

Les yeux de Luhan étaient passés d’amusés à inquiets. Il s’assit sur mes jambes en me regardant étrangement.

J’essayais de me relever dans la panique, mais je ne réussis pas à me remettre assis. Je commençais à paniquer sérieusement. Luhan descendit de mes jambes et s’assit à côté de moi, inquiet.

Je levais le bras et mettais toute la force que j’avais pour lui en mettre une, mais ça paraissait plus être une caresse qu’une claque. Je laissais retomber ma main et plongeais mes yeux dans ceux de Luhan. J’étais complètement apeuré… Pourquoi est-ce que je n’avais plus aucune force ? Qu’est-ce qu’il m’arrivait ?

Je le vis partir et j’essayais d’écouter ce qu’il se passait autour pour savoir quand est-ce qu’ils allaient arriver, mais mon ouïe n’était pas comme d’habitude. J’entendais toutes les conversations qui résonnaient, je n’en comprenais pas un mot mais je les percevais bien trop fortes.

Je me sentais encore plus fatigué que tout à l’heure, mes yeux me brulaient, ma tête me faisait atrocement mal et je ne pouvais plus supporter ces bruits bizarres. Quand est-ce qu’ils allaient arriver bon sang ?!

Le premier à rentrer fut Kai. Il se précipita vers moi et me pris dans ses bras avant de m’emmener dans la salle de bain. Il me mit dans la baignoire et ouvrit l’eau. Je le regardais sans comprendre mais sans avoir la force de réagir. Il paraissait extrêmement triste et inquiet, mais il semblait savoir pourquoi j’étais dans cet état-là… Pourquoi semblait-il savoir tant de choses ? Il ne me touchait pas, il se contentait de me regarder.

Une fois l’eau presque au-dessus de la baignoire, il me conseilla de prendre une inspiration, ce que je fis. Et il me plongea la tête dans l’eau. Tous les bruits désagréables et bizarres que j’entendais s’était estompés. Mes yeux me brulaient de moins en moins, même si ma tête me faisait toujours mal. Je soufflais doucement l’air que j’avais inspiré avant d’avoir la tête sous l’eau et gardais les yeux ouvert.

Je voyais la tête de Kai, déformée par les reflets de l’eau au-dessus de ma tête… Comment savait-il que ça irai mieux en me mettant dans l’eau ? Je n’en savais rien, mais c’était le dernier de mes soucis… Qu’est-ce que c’était que ça au juste ?

Je n’avais plus d’air à souffler, il aurait fallu que je remonte pour reprendre ma respiration… Mais j’étais trop bien là dessous. Je n’avais plus envie de remonter, si je le pouvais, je voudrais rester toute ma vie là… Et j’avais peur que mes yeux se remettent à piquer, que mon ouïe dysfonctionne comme tout à l’heure… Oui. En fait j’avais extrêmement peur.

Mais c’est en restant sous l’eau que j’avais pu m’apercevoir que je n’avais pas besoin de reprendre ma respiration. Mon corps ne demandait pas d’oxygène, je ne ressentais pas cette impression de suffocation.

Deux mains plongèrent sous l’eau et me firent remonter à la surface. Je regardais Kai, complètement perdu par ce que je venais de vivre. Il dégagea mes cheveux de mon visage avant de me prendre contre lui.

Il me caressait doucement les cheveux et continuait de chuchoter que tout irait bien… Mais je n’avais aucune idée de ce qu’il voulait dire par là. Pourquoi est-ce que ça n’irait pas ? Je voulais savoir ce que j’avais… Un serment qui le tient au secret ? Qu’est-ce que c’était que cette histoire ?

Il m’aida à sortir de la baignoire et m’enroula dans une serviette avant de m’aider à marcher jusqu’à la sortie. Cette chose bizarre qui m’était arrivée m’avait tellement fatigué, que j’avais même du mal à marcher.

Kai me fit m’asseoir sur le lit et s’accroupi en face de moi en prenant soin de bien serrer la serviette. Puis il leva le regard vers Tao en soupirant.





POV KAI



Je regardais autour de moi, Kyungsoo ne me quittait pas du regard et écoutait avec attention, Luhan et Sehun aussi… Je ne pouvais pas faire ça ici.

Je me levais après avoir souri gentiment à Kyungsoo et suivait Tao jusqu’en bas. On s’assit à une table et je sortais du papier et un stylo. Il fallait que j’écrive, sinon Kyungsoo risquait d’entendre, et je voulais le préserver de ça le plus longtemps possible. Je soupirais et commençais à écrire.

«  Par rapport à ce qui arrive à Kyungsoo, il faudrait que quelqu’un d’autre sache… Au cas où il m’arrive quelque chose… Ou à Suho. Alors j’aimerais que tu utilises ta technique pour le savoir. Je ne peux pas le dire, je suis sous serment. Et puis, c’est assez long à expliquer alors… Ce sera plus pratique que tu le vois par toi-même. »

Il prit le papier et fronça les sourcils avant de répondre.

« Tu connaissais donc déjà Suho ? Il sait ce que Kyungsoo a ? »

Je souris avant de lui rendre le papier.

« Enlace –moi et tu auras la réponse à tes questions… »

Il avança lentement ses bras et les plaça sur mes épaules avant de me tirer vers lui. Je posais ma tête sur son épaule et fermais les yeux. Je le sentais fouiller un peu dans mon esprit, passant rapidement sur les moments où on était ensemble, il s’arrêta au moment de ma rencontre avec Suho…







Je remontais rapidement dans la chambre et retrouvais Kyungsoo dans des habits secs, enroulé dans ma veste, mon écharpe et au fond du lit. Sehun et Luhan semblait essayer de le faire rire.

Ils nous regardèrent bizarrement avant de soupirer. Et sortirent tous de la chambre en souriant.

Kyungsoo me regardait toujours, il n’avait pas réagi. Il semblait totalement exténué. Je m’allongeais à côté de lui dans le lit et me glissais moi aussi sous la couette en soupirant.

Il soupira avant de se mettre sur le côté et de me regarder. Ses yeux se baladaient entre mes yeux et mes lèvres. Qu’est-ce qu’il me faisait là ? Il leva doucement le bras et passa lentement ses doigts sur mes lèvres avant de soupirer une nouvelle fois.

Je le regardais faire sans oser bouger, la sensation de ses doigts sur mes lèvres réchauffant agréablement mon corps.

J’ouvrais grand les yeux et me reculais brusquement. Je ne m’attendais pas du tout à cette question, et venant de Kyungsoo en plus…

Il fronça les sourcils et laissa retomber sa main avant de se retourner pour se mettre dos à moi. Est-ce que j’avais dit une bêtise ? Pourquoi est-ce que ça ne lui plaisait pas que j’ai apprécié que Luhan m’embrasse ? … Il était jaloux ?

J’avançais rapidement mes mains sous la couette et allais attraper Kyungsoo. Il sursauta et se retourna, mais c’était trop tard ! Je commençais à le chatouiller un peu partout et il se tortillait dans tous les sens en rigolant. Je souriais, le rire de Kyungsoo était vraiment… Adorable.

Je continuais de le chatouiller et je voyais qu’il était sur le point de craquer. Ses yeux pleuraient à force de rire et le lit était dans un sale était après que Kyungsoo ait essayé de me balancer les oreillers pour m’arrêter.

J’arrêtais de le chatouiller mais bloquais ses mains au-dessus de sa tête et son corps en m’asseyant sur lui.

Il faisait semblant de bouder, redressant sa tête et regardant ailleurs. Je rigolais avant de compter.

Je le regardais essayer de se défaire de ma prise sur ses bras, en vain, en rigolant. Alors j’avais raison… Il était vraiment jaloux. Raaah. Je ne devrais pas me réjouir autant de ça…





FIN POV KAI





Kai baissa brusquement sa tête vers la mienne, et ses lèvres se déposèrent doucement sur les miennes. J’ouvrais d’abord grand les yeux, surpris par son initiative, mais quand je sentis les mains de Kai se déplacer pour aller dans mes cheveux, je fermais les yeux.

Je mettais mes mains sur son torse et il commença à bouger doucement ses lèvres sur les miennes. Je n’avais jamais vraiment embrassé quelqu’un à part Luhan, mais c’était totalement différent avec Kai… J’entendais son cœur battre vraiment très vite, un peu comme le mien d’ailleurs. Et puis, ses lèvres étaient sucrées, ses gestes doux… Ses mains qui caressaient doucement mes cheveux m’apaisaient.

Il s’écarta un peu, détachant nos lèvres, mais il ne se recula pas assez pour que je puisse le regarder correctement. Je sentais sa respiration sur mes lèvres, elle était plus rapide que d’ordinaire et son cœur ne semblait pas vouloir ralentir. Il posa doucement son front sur le mien… Mais je voulais qu’il continue.

Il commença à se reculer pour me regarder, mais je l’en empêchait, appuyant sur sa tête pour qu’il repose son front sur le mien.

J’entendis son cœur accélérer encore plus… Est-ce que c’était possible qu’il aille aussi vite ? Sa respiration se hacha un peu plus et il décolla rapidement son front du mien pour venir attraper mes lèvres une nouvelle fois. Cette fois était moins douce, plus passionnée, mais tout aussi plaisante. Kai caressa doucement mes lèvres de sa langues, j’allais lui laisser l’accès quand…

Je sursautais et Kai s’écarta d’un coup. Luhan était à la porte, Sehun et Tao derrière. Il nous regardait avec des yeux énormes et ne semblait pas s’en remettre. Kai paraissait vraiment gêné et il ne savait plus où regarder tandis que moi je me cachais à moitié sous la couverture.

Sehun prit Luhan par les épaules pour le faire reculer et ils ressortirent. Kai se tourna vers moi, un sourire désolé aux lèvres.

Je souriais et enfonçais de nouveau ma tête dans l’oreiller quand la porte s’ouvrit une nouvelle fois.







Assis dans le hall de l’aéroport, on attendait notre tour pour acheter les billets. Je regardais les passeports qu’on nous avait faits, et je ne pouvais pas croire que c’était des faux. Ils étaient vraiment bien faits… Au moins, je n’aurais pas peur qu’on se fasse découvrir à la douane...

Je fouillais dans mon sac et sortis une paire de boules Quies et un casque en souriant.

Je vis Tao se tourner vers Luhan pour rigoler. Je soupirais et repartais dans la contemplation de tous ces gens qui s’agitaient autour de nous, jusqu’à que notre tour arrive. On se levait tous, quand je vis quelque chose tomber de la poche de Kai. Je l’attrapais pour lui redonner, mais il était déjà parti au guichet.

Ça ressemblait à une photo, derrière était marqué : Dae Ho 01/01/1996 Remember. Je la retournais et tombais sur deux petits garçons, un ressemblait à Kai en plus petit, et l’autre me disait quelque chose. Ils étaient devant une espèce de clinique et souriaient en faisant un signe de la main.

Est-ce que c’était son ami qui avait disparu ? Si c’était ça… Pourquoi est-ce que la tête du petit garçon à côté de lui me disait quelque chose ? J’avais vraiment l’impression de l’avoir déjà vu…

Je rangeais la photo dans ma poche et partais chercher mes billets.







Le petit voyant indiquait qu’il fallait se rattacher. On entamait la descente… Et j’étais incroyablement stressé. Qui sait ce qu’il allait nous attendre en bas… Les mêmes personnes que dans le bateau ? Peut-être que cette fois ils seront plus et plus violents… Qu’est-ce qu’on allait faire si on se faisait attaquer ? Et si on se faisait prendre ?

Je soupirais et tournais ma tête vers Kai. Il semblait paniqué, mais pas pour la même raison. Il fouillait dans toutes ses affaires et dans ses poches, comme s’il cherchait quelque chose… Mince ! C’est vrai que j’avais sa photo ! Est-ce que c’était ça qu’il cherchait ? Il semblait y accorder beaucoup d’importance…

Je lui tapais sur l’épaule et lui tendis la photo. Il sembla soulagé, mais il fronça les sourcils en levant le regard vers moi.

Je restais choqué par le ton qu’il venait d’employer. Je ne pensais pas à mal en la ramassant, j’avais juste oublié de lui rendre après avoir acheté les billets… Et quand bien même il y tenait, il n’était pas obliger de me répondre comme ça… Sans moi il aurait peut-être perdu cette photo à tout jamais.

L’avion atterris lentement, mais mon cœur lui battait vraiment très vite. Mes mains étaient moites et je n’étais pas rassuré du tout. Pour couronner le tout, Kai semblait particulièrement blessé que j’ai vu sa photo. On passait la douane tranquillement, quand Sehun se stoppa.

Je soupirais. Ils m’énervaient tous ! On n’allait pas laisser Tao aller s’occuper d’eux tout seul, se faire blesser, pendant que nous on attendait sagement sans se bouger !

Tao prit une grande inspiration avant de courir vers la sortie. Sehun enleva ses lunettes et le suivait à travers les murs. Il souriait.

Je me détendais un peu. Tao n’était pas quelqu’un de faible, je ne devrais pas m’inquiéter comme ça… Il allait y arriver, il en avait la capacité et je le savais. J’avais juste peur… Je voulais qu’on reste tous ensemble jusqu’à qu’on retrouve Suho, et qu’on repartent ensemble aussi. Je ne voulais pas en perdre un en cours de route.

Une main attrapa mon bras et me tira vers l’arrière. Je levais la tête et tombais sur Kai, toujours l’air en colère.

Il lâcha mon bras et se mit à courir vers là où était Tao. Je restais sans bouger, une fois de plus choqué par le ton et les paroles qu’il venait de me dire. C’était à cause de la photo ? Il était adorable jusqu’à ce que je lui redonne la photo qu’il avait perdue, et maintenant il ne faisait que de mal me parler…

Je levais les yeux vers lui et il hocha la tête pour m’assurer que ce qu’il me disait était vrai. Je soupirais et attendais. Je ne pouvais faire que ça pour le moment… Attendre. Attendre de les voir revenir, attendre de savoir si ils ne sont pas tous les deux blessés, attendre de savoir si Kai m’en veut encore, et pourquoi...

Attendre de savoir si je pourrais avoir droit à un baiser comme la dernière fois un jour.