Chapitre 10

par Suju_EXO_Saranghaja










[P.O.V Jongin]




Mon cours est fini. Je demande à Myungsoo si je peux rester encore un peu parce que j'ai promis à sa petite protégée de passer un peu de temps avec elle, c'est avec plaisir qu'il me dit d'y aller et de ne pas la faire pleurer même si il m'a dit être convaincu que ce n'est pas possible. Je sors du bureau de Myungsoo et descend les escaliers. Je vois Meena et Kyungsoo en train de faire un puzzle sur la table du salon, je vais donc les rejoindre prenant place à côté de Kyungsoo qui lui est en face de Meena. Ils me regardent m'asseoir et je leur souris.





Je le vois se crisper puis tourner la tête de façon à ce que je ne le vois plus. Qu'est-ce que j'ai dit de mal ?






J'adore voir cette tendresse dans leurs yeux, c'est vraiment beau. Le puzzle représente une image où l'on aperçoit une princesse sur un pont regardant la lune comme si elle attendait quelqu'un. Elle porte une longue et belle robe bleu et est coiffée d'un chignon orné de fleurs. C'est vrai que c'est beau.








Je trouve que Kyungsoo est un bon grand frère, même si je ne l'ai vu que deux fois, j'ai appris beaucoup de choses sur lui en peu de temps. J'envie Meena qui a beaucoup d'attention sur elle, moi je ne suis que fils unique et je n'ai qu'une nièce de 3 ans et un cousin du même âge que moi. La vie est triste Jongin, haha. J'envie cette famille mais je suis content de la connaître un peu plus chaque jour.




[Fin P.O.V. Jongin]










[P.O.V. Kyungsoo]




«C'est bien Meena, quand tu seras grande tu te rendra compte de tout ce que ton frère fait pour toi». Ce gosse m'impressionne vraiment. Il est très mature pour son âge. Bon d'accord il n'a qu'un an de moins que moi mais je trouve que les gens de son âge n'ont pas conscience des conséquences de la vie autant que lui, enfin j'exagère mais il n'est pas du genre à ne pas remarquer les choses, il observe beaucoup. Tiens, ça me fait penser à l'incident qui c'est produit plus tôt, non mais c'était vraiment gênant !


«Je me suis dis que j'allais passé un peu de temps avec vous deux !» qu'il a dit ; «Vous deux». Pourquoi ça me fait autant plaisir ? Tellement que j'ai du tourné ma tête pour ne pas qu'il voit les rougeurs sur mes joues. Non, je me voile juste la face. Je n'ai pas eu d'affection depuis que Chanyeol et moi c'est fini, et je me suis renfermé sur moi-même. Personne ne s'est demandé si j'allais bien ou si j'étais passé à autre chose, pas même mes amis. Il faut croire que je ne compte pas tellement à leur yeux.


Seulement, il n'y a que Meena qui me redonne le sourire car c'est tout simplement un rayon de soleil, qui, j'ai l'impression, égaye cette famille. Mes parents ne sont pas aussi parfaits qu'ils en ont l'air, comme tout parent je dois dire. Mais ma petite sœur sait quand elle doit agir, un peu comme un super héro, haha.


Pourtant, je me sens mal. Je fais semblant d'aller bien devant mes proches, j'essaye de me dire que je ne suis pas au bout de la pente, que je peux remonter et vite. Je me dis que je suis bête et que je dois remonté cette pente qui n’arrête pas de descendre de plus en plus bas. Mon cœur ne se sent plus autant mal qu'il y a de cela 2 semaines mais il ne m'écoute pas et creuse sa propre tombe au fil des jours. Non, JE creuse ma propre tombe au fil des jours. Je ne cherche pas vraiment à aller mieux, pourtant c'est ce que je devrais faire. Ce n'est pas la mort de rompre, je m'en remettrais, mais une partie de moi reste noire et me mange de l'intérieur.


Au final, ce sera toujours pareil, les gens se lassent de moi. Le seul problème est que je ne comprend pas pourquoi. Je ne suis pas assez bien ? Que ce soit amis, petit-amis ou famille c'est pareil. Je me sens seul même si je suis entouré, mais ça, pas une seule personne n'a pu le remarquer. D'accord, je ne parle pas de mes problèmes personnels, mais c'est parce que je ne veux pas faire pitié pour des raisons qui pour certaines personnes paraissent débiles. Je me sens mal dans ma peau mais je ne le montre pas. Moi même je n'arrive pas à trouver de solution, et je suis extrêmement perdu dans mes sentiments. Tout ce que je peux dire, c'est que je me sens seul. Personne ne fait attention à moi...


Sans m'en rendre compte, je sens une, puis deux, et trois larmes coulées sur mes joues. Zut, j'ai trop réfléchi.





Je renifle et les essuie d'un revers de manche mais celles-ci persistent et tombent à nouveau. Avant que Jongin ne dise encore quelque chose, je me lève, raclant la chaise au sol, cours et monte les escaliers en vitesse pour aller dans ma chambre.







Seulement je n'avais pas prévu que Jongin se lève pour me courir après. Pensant qu'il n'aurait pas le temps, je ne me presse pas plus mais il me rattrape par le bras avant que je ne ferme la porte de ma chambre. C'est qu'il est rapide.






Il s'est reculé du à la surprise et m'a semblé avoir l'air blessé du geste que j'ai fait.






Je m'effondre en larmes sur mon lit. Je suis trop con putain. Conscience de mes deux qui parle à ma place. Pourquoi je lui ai dit tout ça ? Je ne le connais pas et je l'insulte déjà. Mon cœur lui criait de m'aider mais ma conscience disait le contraire de ce que je pensais. Pourquoi je ne suis pas fichu de dire ce que je pense ? Je ne me retiens même pas et crie dans mes oreillers. Quand soudain j'entends toqué à ma porte.







Puis je l'entends descendre les escaliers lentement, comme si il voulait que je sache qu'il s'en va. Pourquoi avoir dit «désolé» ? Je ne comprends pas... C'est plutôt à moi de l'être, j'ai totalement péter les plombs devant un presque inconnu.


Ses paroles passent en boucle dans ma tête. Malgré ma saute d'humeur soudaine, ses mots m'ont fait réagir et mes larmes ont cessé de couler bizarrement. Mais ma tristesse n'est pas parti. Je plonge ma tête dans mes oreillers et pense à tout ce qui vient de se passer. Et c'est ainsi que lentement mes yeux se sont fermés et que Morphée m'a emporté au pays des rêves, si on peut dire ça.




[Fin P.O.V. Kyungsoo]








[P.O.V. Jongin]




Après avoir descendu les escaliers, je me redirige vers le salon pour aller voir Meena. La pauvre, elle n'a pas l'air bien. Ses petites mains recouvrent ses oreilles, ses jambes sont repliées et elle se balance d'avant en arrière sur sa chaise. J'accours donc vers elle. Dès qu'elle me voit, elle brise cet espèce de cocon qu'elle s'était créée et commence à pleurer.





Aussitôt, je la porte dans mes bras, m'assoie sur une chaise, la cale sur mes genoux et la berce en lui caressant les cheveux. Je la rassure du mieux que je peux puis elle se calme doucement. Elle essuie de ses petites mains ses anciennes larmes puis me regarde avec des yeux de merlan frit. Je ris.







Je commence à lui faire des chatouilles et elle se met à rire directement. Je préfère la voir comme ça. J'ai passé encore un peu de temps avec elle en lui donnant de la tendresse, j'ai senti qu'elle en avait besoin, puis j'ai pris mes affaires et je suis parti. Je reviendrai jeudi de toute manière.




[Fin P.O.V. Jongin]









~ ~ ~









Mercredi.






[P.O.V. Lay]




Deux semaines. Deux semaines que j'essaye de faire comme si de rien était. On est mercredi et je dois passé l'après-midi avec la personne qui me tourmente l'esprit. Ce samedi où nous sommes tous sortis en boîte, cette soirée là, je me rappelle de chaque détails, comme si c'était hier. Rien que d'y pensé ça me gène. Kyaaaaa~ Je l'ai pris par les hanches et je l'ai serré contre moi. Je lui ai aussi parlé près de son oreille. Comment moi j'ai pu agir de cette façon ? Bizarrement je m'en rappelle, alors que d’habitude quand je bois je ne me souviens plus de rien le lendemain et c'est les gars qui me racontent ce que j'ai fait. Comment je vais faire pour le regarder dans les yeux aujourd'hui ? Mais... Je crois en être sûr maintenant. Je suis amoureux de Joonmyun. Il est tellement mignon. Je pense que je lui plaît un minimum vu comment il a réagi ce soir là. Wow, alors là Yixing je te félicite pour avoir eu un brin d'intelligence et de perspicacité. Oui, je me parle à moi-même.

On va devoir en parler un jour où l'autre de ce qui s'est passé.


Je dois rejoindre Suho devant le parc où on a l'habitude de se rencontrer vers 14h. Il est 13h30 et je l'attend déjà. Je suis tellement nerveux de me retrouver seul à seul avec lui que je suis arrivé en avance alors que d'habitude je suis en retard. Je décide donc de mettre mes écouteurs pour me détendre un peu puis je vais m'asseoir sur un banc libre. Je pose ma tête contre le dossier du banc, croise mes bras sur mon torse et ferme les yeux pour mieux savourer la mélodie qui me chatouille les oreilles. Je surveille de temps en temps l'heure. J'ai une envie de dormir soudaine. Je sens que je vais somnolé dans pas longtemps...




[Fin P.O.V. Lay]








[P.O.V. Suho]




Je me dépêche de me préparer pour aller rejoindre Yixing. Je fais un bisou à ma mère et sors de chez moi en courant. Je crois que je suis en retard pour la première fois ! La situation va être gênante, je le sens vraiment. Mais ça me fait plaisir de me retrouver seul avec lui, ça fait un petit moment. Et puis j'ai l'impression qu'il cherche à m'éviter ces temps-ci. Pourtant je n'ai rien fait de mal. J'arrive au parc et me pose deux minutes afin de reprendre mon souffle. Je regarde l'heure, il est 14h15. Oh mon dieu, je suis en retard pour la première fois de ma vie ! Enfin bref, je recoiffe mes cheveux et cherche Yixing du regard. Je le vois sur un banc, écouteurs aux oreilles, les yeux fermés et bras croisés. Depuis combien de temps est-il là ? Cinq minutes ? Ou plus ?


Je m'avance vers lui reprenant mon souffle en même temps. Plus je me rapproche, plus je vois sa beauté. Je suis maintenant devant lui. Il est tellement beau. Son visage a été créé par Apollon ou quoi ? Je ne me lasserai jamais de le regarder. Ses cheveux qui retombent sur son front, ses yeux doux comme de la soie, son nez parfaitement dessiné et ses lèvres pulpeuses qui ne demandent qu'à être embrasser. Je ne sais pas ce qui me prend mais je lève ma main droite vers son visage et pris d'une envie inconnue, je caresse sa joue gauche du bout de mes doigts. Il sursaute du au contact et ouvre les yeux lentement.





Il me regarde avec de ses yeux. Ma main est resté sur sa joue. Il lève sa main lui aussi, et viens épousé la mienne sur son visage.





Puis il tourne sa tête et embrasse le creux de ma main tout en me regardant. Je reste figé.



Il vient d'embrassé ma main n'est-ce pas ? Je ne rêve pas ?





[Fin P.O.V. Suho]