Bonne ou Mauvaise fréquantation ?

par Nyno-Cream

<< La mauvaise fréquentation ? >> Me murmurai-je à moi-même.

<< Tu t’es cru au cirque ? Demanda le professeur tout en faisant se rasseoir Lay, puis il sortit enfin de la salle, nous laissant seul alors que tout les regards étaient braquer sur le nouvel élève.

Il nous regarda presque tour à tour, avant de lâcher un : << Vous compter me regarder encore longtemps ?! RETOURNEZ-VOUS ! >> Cria-t-il alors que tout le monde se retournais pour retourner a ces occupations, tout le monde sauf Chanyeol bien sur.

Il posa ses doigts sur mon épaule me faisant presque sursauter ce qui surpris Kris qui se retourna lui aussi vers Chanyeol, il nous regardait tout les deux avec malices, sachant très bien ce qui lui passait par la tête nous avions sortis un ‘’ NON ‘’ à peu près en même temps sans vraiment se concerté. Mon regard déviais sur le côté ou je pouvais voir Lay, les pieds sur la table, une main derrière la tête et l’autre jouant avec l’une des ses nombreuses bagues.

C’est au moment de replonger ma tête dans mes cahiers que j’entendis Chanyeol faire ce qu’on lui avait dit de ne surtout pas faire.

<< Salut ! Je suis Chanyeol et eux c’est Suho et Kris, dit-il tout en nous désignant.

-Et ? Lui répondit Lay sans le regarder et en jetant un rapide froid.

-C’est toujours bon à savoir les noms de ses camarades de classe, lui sourit Chanyeol.

-Camarade ? Je ne compte pas rester ici très longtemps, tant que vous me laisser dormir tranquillement pendant les cours il n’y aura pas de problème entre nous, nous dit-il sans toute fois levez le regard vers nous. >>

Il attrapa des écouteurs et les glissa lentement dans ses oreilles, il passa sa main encore libre derrière sa tête, allant rejoindre son autre main pour entremêler ses doigts, il ferma alors les yeux et commença  à bouger ses pieds, surement en rythme avec la musique.

Chanyeol nous regardait presque ébahie, Kris lui fit un regard de << On te l’avais bien dit. >> Tandis que j’essayerai de lui faire un sourire rassurant déviant mon regard noir sur Lay.

Je fini par sortir un : << Quel crétin ! Je vais pas le supporter longtemps. >> Quand je sentis une paire d’yeux se poser sur moi, je ne savais pas si je faisais bien mais je relevais mon regard jusqu'à lui et découvrit ses puissants yeux noire grand ouvert me regardant, il n’avait pas pu entendre ma phrase avec ces écouteurs, impossible.

Je ne réagis pas et restait à le fixer tout comme lui. Puis le cours débuta enfin et le professeur me fit rapidement retourner.

La journée passa assez lentement, le nouveau avait passé sa journée à dormir.

Quand la fin des cours fut venue, je décidais de rentrer directement chez moi, arriver devant le portail je remarquais Lay l’escaladant.

<< LAY ! >> Lui criai-je.

Il se stoppa et se retourna vers moi alors qu’il était encore au dessus du portail, je m’approchais, posais ma main sur la poignée du portail et relevait la tête pour croiser son regard.

<< On peut sortir comme ça tu sais. >> Dis-je en ouvrant le portail avec Lay toujours dessus.

Il me sourit assez embarrasser, et fini par sauter du haut du portail.

<< Aisssh … Les mauvaises habitudes sa s’oublient pas. Merci. >> Il me salua et partie en courant en peu plus loin, je le regardais s’éloigner quand je le vis monter sur une moto et enfiler un casque, il démarra et passa rapidement devant moi, quelques secondes après il n’était plus du tout dans mon champs de vision, je repris alors la marche jusqu'à cher moi avant de décider de m’arrêter dans un parc pour étudier tranquillement.

Sans m’en rendre compte je restais jusqu'à plus de 22h au parc, je fini par rassembler mes affaires et décidait de rentrer. Sur le chemin je baissais la tête évitant les mauvais regards.

<< Petit merdeux ! >> Entendis-je un peu plus loin, je relevais légèrement la tête et aperçut une jambe presque totalement dénudé dépasser, je m’avançais peu à peu continuant de regarder.

<< Un petit merdeux moi ? C’est toi qui ma manquer de respect ! Les mecs comme vous n’ont que de la gueule de toute façon ! >>

Encore une bande qui s’en prend à un gamin soupirai-je exaspérer. Je rebaissais la tête au sol avant de passer exactement devant l’endroit d’ou venais ces bruits, malheureusement quelqu’un m’heurta, je me retournais pour voir qui, le principal intéresser se retrouvait a terre, la lèvre en sang, j’écarquillais les yeux en découvrant de qui il s’agissait.

<< Rattrapez le les mecs ! >> Cria une personne derrière moi.

Je le regardais se lever difficilement, un sourire aux lèvres, ça l’amuse ?!

<< Viens ! >> Il tira sur ma main m’entrainant avec lui.

Il croisa deux jeunes filles passant par la et s’arrêta pour leur parler.

<< Qu’est ce que deux jeunes filles font ici la nuit ? Voulez vous qu’on vous raccompagne ? >> Leur demanda-t-il un grand sourire aux lèvres (qui saignait toujours)

Les filles se mirent à glousser, elles acceptèrent et Lay passa rapidement un bras autour de l’une des filles me faisant signe de faire pareille avec l’autre. J’étais mal a l’aise mais je le fis quand même, sans trop savoir pourquoi.

La bande passa alors devant nous, nous cherchant partout du regard mais tout ce qu’ils virent ce fut deux petits couples se promenant tranquillement dans la rue. Je venais alors de comprendre pourquoi Lay faisait ça.

<< On est arrivé. >> Nous dire gentiment les filles. Lay leur fit un grand sourire et leur déposa a toute deux a léger baiser sur la joue les faisant rougir tout a tour, personnellement je me contentais d’un signe de la main et d’un sourire un coin.

Une fois un peu plus loin, Lay s’effondra presque sur moi.

<< J’en peux plus … >> Murmura t-il avant de tomber a terre, se secouant la tête essayant de se réveiller.

<< Je te raccompagne jusqu'à cher toi ? Lui proposai-je alors.

-Je vais prendre un Hôtel, j’habite beaucoup trop loin pour rentrer a pied, a cette heure ci et dans l’état ou je suis. >>

Il se releva difficilement, ses genou aussi étaient en sang, quel idée d’avoir un jeans avec autant de trou aussi ?!

<< Appuis toi sur moi. >> Lui dis-je soudainement, il tourna son visage vers moi et me regarda comme si j’étais malade.

<< Viens ! >> Lui dis-je attrapant son bras que je passais autour de mes épaules.

<< Des le premier jour de notre rencontre tu t’attires des ennuis … lui soufflait-je a l’oreille alors que je le voyais bien lutter contre le sommeil.

-Je suis vraiment crever, me répondit-il simplement avant de s’endormir totalement lasse sur mon épaule.

-YAAH ! T’endors pas, j’ai pas envie de te porter ! >>               

Je n’eu aucune répondre, on se stoppa juste comme c’est pied avait cesser de passer l’un devant l’autre. Je décidais d’attraper le dessous de ses genou et commençais alors à le porter, je passais ma main libre au niveau de sa taille et je sentis sa tête se poser sur mon épaule.

J’arrivais rapidement cher moi, ne sachant que faire de ce corps reposant dans mes bras, je décidais rapidement de le poser dans mon lit. C’est a se moment la qu’il se frotta les yeux et les ouvris. Il se releva difficilement.

<< On est où ? Me demanda-t-il plutôt méfiant.

-C’est que maintenant que tu te réveilles ?! Fis-je mine de m’énerver.

-On est où ? Me redemanda-t-il ne faisant pas attention à ma phrase d’avant.

-Cher moi, tu t’es endormis en pleine rue, je n’allais quand même pas te laisser dormir par terre.

-Si, tu aurais du. >>

Son visage était fermer, il était sérieux, je ne le comprenais pas vraiment, mais il rajouta rapidement << Merci. >>

Je sortis de la chambre sous son regard interrogatif et revint quelques minutes après, des pansements et un désinfectant a la main.

Je lui tendis mais il ne les prit pas.

<< Tu veux pas ? Lui demandais-je.

-Tu voudrais pas plutôt le faire ? J’arrive jamais à le faire de moi-même, ca me pique trop.

-Tu préfère te faire t’abaisser plutôt que d’utiliser un désinfectant ? Demandais-je sur un ton ironique.

-A la limite, oui.

-Gamin … Murmurais-je

-Me cherche pas !

-Gamin ! Répétais-je plus fort me mettant alors à rire.

-Bon enlève ton jeans. >>

Il s’étrangla presque sous ma demande me repoussant alors au plus loin  de lui.

<< Pour te soigner ! Rajoutais-je au vue de sa réaction.

-Oh… >>

Il se leva, enleva ses chaussures puis son jeans et enfin sa chemise.

Je me raidis ne comprenant pas se qu’il faisait.

<< Je t’ai dis que le jeans ! Lui criais-je presque sans m’en rendre compte.

-Quel prude ! On est entre gens civiliser ça va, on va pas se sauter dessus. >>

Mon visage du avoir une drôle d’expression car il éclata de rire, gens civiliser ? C’est bien a lui de dire ça !

<< Même si tu es plutôt mignon, rajouta-t-il >>

Se sentait le rouge me monter aux joues, venait-il vraiment de dire ca ?

<< Enfin je ne suis pas gay donc ne t’en fais pas tu peux dormir sur tes deux oreilles. >>

Dormir sur mes deux oreilles ? Après ces paroles je ne pense pas non …

Je me demandais alors si lui aussi était une personne ‘’ mignonne ‘’ ou ‘’ belle ‘’ du moins physiquement et commençais alors a le dévisager, des yeux fous, d’un marron foncé, des cheveux totalement en bataille, un nez long et fin, de fine lèvre et de magnifique petite fossette … c’était un visage plutôt atypique mais étrangement beau.

<< Bon … >> Il s’assit sur le lit et je m’avançais de lui pour désinfecter ces genou et sa cuisse droite. Il faisait des grimace alors que j’appliquais le ‘’ truc qui pique ‘’ comme l’appelais les enfants et surement lui aussi.

Une fois fini je découpais de quoi faire de grand pansement et les posait rapidement sur ses blessures essayant de tout recouvrir.

Je relevais alors la tète regardant si il n’avait pas d’autre blessure, j’attrapais son poignés qui saignait légèrement et le désinfectait aussi, sans appliquer de pansement cette fois ci. Puis je remontais jusqu'à son visage et vis ca lèvre gonfler, a l’aide d’un coton je mis un peu de désinfectant et commençait légèrement a tapoter sur sa lèvre, c’est sans m’en rendre compte que je rapprochait encore plus mon visage, ma langue débordant sur le côté, concentrer sur ce que je faisais, je vis alors sa pomme d’adam bouger montrant son malaise, je me repoussais donc et sans le regarder lui dit que c’était fini.

Il s’effondra alors sur le lit.

<< Tu te met pas à l’aise ? Me demanda-t-il alors que je m’allongeais à ses côtés encore habiller.

-Ah… >>

Je me levais, enlevais mon jeans puis mon haut également me retrouvant seulement au boxer et me glissais rapidement sous les draps.

<< Fais moi de la place. >> Me dit-il se glissant alors lui aussi sous les draps.

On s’endormit à peu près simultanément, il était tard mais le lendemain nous n’avions pas cours donc ca ne poserais pas trop de problème.

 

<< Hmmmmmmmmmmmmmmmmmm … >>

Je me réveillais en sursaut, me retournant vers mon amis qui avait l’air de dormir paisiblement.

<< Aaaannnnhhh … Hmmmmm … >>

Je ne rêvais pas, ces bruits venait vraiment de lay … Je posais mon regard sur lui le voyant grimacer de plaisir.

<< Me dit pas que … >> Murmurais-je a la recherche de ses mains, toute deux positionner au dessus de sa tête, bon c’était rassurant, il n’était pas en train de …

<< Hmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm … >>

Le corps de lay se souleva presque, les draps ne recouvrant plus entièrement son corps.

<< Suuuuuuuuuuuu … Je …. Hmmmmmmmmm … >>

Je me levais rapidement de mon lit et fonçais jusqu'à la salle de bain ou je passais de l’eau froide pour me calmer. Lay était-il vraiment en train de faire un rêve érotique dans mon lit ? 

Prenant mon courage a deux mains, je me redirigeais vers ma chambre, entendant toujours de nombreux gémissement.

<< Bordel si mes parents entendent ça ils vont croire que j’ai passé ma nuit devant des films pornos sur le net. >> Finis-je par me plaindre avant de m’avancez vers le lit, je voulais le réveiller mais voyant son visage si doux je ne réussis a rien, je regardais quelques secondes son visage avant de descendre plus bas voyant une jolie bosse sous son boxer, tournant tout de suite la tête j’entendis un : << Tu veux que je t’aide ? >>

Devais-je me retourner ?

<< REPOND MOI BORDEL ?! >>

Arrête de crier je t’entends.

<< MERDE ! >>

Il se leva, attrapa ses fringues et voulu partir mais j’attrapais du mieux que je pouvais son bras : << Tu faisais des bruits … bizarres. >> Lâchais-je inconsciemment pour me défendre, surement.

<< Et ? Me demande-t-il pas le moins du monde étonner.

-Tu gémissais.

-Et alors ? ca t’arrive jamais de faire des rêves érotiques ? >>

Je lâchais son bras, réfléchissais et inclinais la tête en signe de négation, je sentie alors une main passer dans mes cheveux.

<< Bah c’est pas grave, ça t’arrivera bientôt gamin, je peux te l’assurer. >>

Pourquoi avais-je l’impression que ça phrase était pleine de sous-entendu ?

<< Recouche toi, lui dis-je avant de sortir de la chambre. >>

J’arrivais dans la cuisine, allumais la lumière et m’assis. Je vis alors Lay s’asseoir devant moi.

<< Je t’ai dis de te recoucher.

-J’ai trop chaud pour ça, me dit-il un grand sourire sur les lèvres, laissant apparaitre ces jolies petites fossettes.

-T’aurais pu éviter de faire ça dans mon lit.

-ça ce contrôle pas ce genre de chose, ça viens comme ça, tant que je te touchais p-p … >>

Il se stoppa, me regarda et posa sa main devant sa bouche comme si il venait de commettre un crime.

<< Tu ma rien fais ne t’en fais pas … lui dis-je en baissant le regard sur la table difforme. >>

Malgré ma réponse son visage restait choquer, ne sachant pourquoi et agacer je me levais d’un coup pour retourner dans ma chambre.

Je m’allongeais et m’endormit, une heure ou deux, avant de me relever et de voir que j’étais toujours seul dans le lit.

Je me levais difficilement et me dirigeais vers la cuisine ou se trouvait toujours Lay, encore choquer.

<< T’est encore la ? Mais bouge ! Alors viens dormir ! M’impatientais-je, trop fatiguer pour le porter de force jusqu'à la chambre.

-J’ai merdé, souffla-t-il.

-Tu as l’air de tout le temps merder alors maintenant tu viens te coucher sinon je te vire de chez moi dans la même tenue que tu es actuellement. >>

Lay fixa alors son boxer et fini par se lever me suivant jusqu'à ma chambre.

Il s’allongea a mes cotés, je m’endormis encore une fois très vite et ce fut le soleil qui me réveilla finalement, j’essayais de m’étirer mais sentis un poids sur moi : Lay.

Son bras autour de ma taille, une cuisse remonté jusqu'à mon bassin, et sa tete poser au creux de mon épaule.

<< Lay ? Mauvaise Fréquentation ? Réveille-Toi avant que je me lève et te botte les fesses ! >>

Aucune réponse, je ne pouvais décidemment pas rester dans cette position, surtout que le matin y a toujours l’éternel bosse sous le caleçon.

Il ouvrit peu à peu les yeux, s’humectant les lèvres avec sa langue.

Il releva alors la tête vers mon visage, j’essayais de sourire mais malgré tout un cri sorti de sa bouche.

<< TU FAIS QUOI LA ? >> Me cria-t-il en se reculant.

Je ne répondis pas et me mis à rire me retournant sur le côté pour finir ma nuit de sommeil.

<< Répond moi. >>

Combien de fois m’avait-il demandé de répondre dans la journée et combien de fois ne l’avais pas fais ? Pourquoi essayait-il encore ?

<< Tu gigotes trop pendant la nuit. >> Finis-je par lâcher.

Je me retournais et vis Lay gêné par la situation, en effet la bosse sous son boxer était plus qu’énorme.

<< Va prendre une douche froide ! >> Lui lançais-je sur le ton de la plaisanterie.

Il sortie de la chambre et rentra quelques secondes après pour me demander ou était la salle de bain, je souriais et l’accompagnais pour lui montrer.

Je retournais dans ma chambre et enfila un simple jogging pour être plus à l’aise.

Lay arriva vite dans la chambre me demandant ces vêtements.

<< Tu vas pas remette tes vêtements ?

-Bah si ! Et me propose même pas de m’en prêter, je préfère mes vêtements sales plutôt que les tiens propres. >>

Je lui tendais la boule de fringue qu’il attrapa et commença à enfiler.

<< Pense à les laver parfois, ça leurs ferais pas de mal.  >>

Lay ne fit pas attention à ma remarque et chercha quelques choses du coin de l’œil alors qu’il finissait de se rhabiller.

<< Ta chambre est à quel étage de ta maison ?

-Premier ? Pourquoi ? Lui demandais-je étonner par sa question.

-Ah bah ça vaaaa. >>

Il ouvrit ma fenêtre, passa une jambe en dehors et me sourit avant de me lâcher un : << Merci pour tout mais évitons de nous reparler a partir de maintenant. Salut ! >> Puis il passa son autre jambe et sauta au sol, je le vis partir en courant, totalement excité, poussant des cris comme si il était libre.

Il y avait des choses que j’aimerais découvrir chez ce mec, je pourrais apprendre de nombreuses choses mais il l’avait dit, le mieux était que nous ne nous approchions pas de trop …

Je souris, enfila un haut, une paire de chaussures et a mon tour sauta de ma fenêtre me faisant légèrement mal a ma cheville. Je courais bien plus vite que lui pour le rattraper et quand je le vit de dos je criais : LAYY !

Il se retourna en me fixant, qu’allait-il me dire ?