FEVRIER -.

par Seang min

FEVRIER


Chanyeol avait prit sur lui pour donner ainsi son adresse à Baekhyun. En effet, il était désormais rongé par la peur, tiraillé à l'idée qu'il puisse venir le voir s'il le voulait. Il pouvait venir à tout instant, traverser les quelques rues qui les séparent puis l'allée blanche encore recouverte de neige, pour faute de ne pas la déblayer. Et enfin, il pouvait appuyer sur la sonnette et demander à voir « Park Chanyeol ». Il pouvait également donner cette adresse à la police et le faire interner, emprisonner, le priver du peu de liberté, de vie, qu'il avait.


Chaque jours, Chanyeol regardait par la fenêtre, que ce soit pour l’apercevoir, ou pour voir si le facteur apportait quelque chose. Et quand c'était le cas, il appelait sa mère. Oui, par téléphone. Cette dernière l'informait donc qu'il n'y avait rien pour lui, que des factures. Et ceci, durant tout le mois, sans discontinuer. Il ne lâchait jamais sa fenêtre. Parfois, il le voyait rentrer plus tôt, et il était surprit, il se demandait pourquoi. Après tout, depuis l'année dernière, il avait apprit ses horaires par cœur. Parfois, il se regardait dans le miroir, et se disait que ce n'était pas bien, d’espionner quelqu'un comme ça, que c'était puni par la loi, répréhensible. Et même, il lui arrivait de vouloir arrêter, de prendre sur lui. Un matin, il se levait en se promettant de ne pas regarder, mais en voyant son horloge afficher l'heure fatidique, il ne pouvait s'empêcher de se ruer sur les rideaux, et de les tirer pour pouvoir observer celui qu'il aimait, en cachette à l'époque. Il faut également savoir que Chanyeol ne le faisait pas exprès, ça lui était tomber dessus, et il avait mit du temps avant d'accepter d'aimer un homme. Mais désormais, ça ne lui fait plus rien, il l'aime, même sans le connaître, et c'est tout ce qui lui importe. Il arrive ainsi à être heureux quatre minutes par jour, voir plus lorsqu'il se remémore ensuite son visage, son rire, son sourire, et ça lui fait grand bien. Enfin, chaque jour ressemblait à celui de la veille. Seulement maintenant, il avait un but : Arriver à se faire accepter. Il écrivait ses lettres que dans ce but, une par mois, et il mettait le mois entier à la perfectionner. Une semaine passa, puis une autre, encore une autre, et enfin, le mois fut terminé. Le sept février arriva sans qu'il n'ait reçu aucun message de la part de Baekhyun, et comme promis, il ne lui en envoya pas d'autre.