Chapitre 16 : Un invité inattendu.

par Free Faith

 

Un invité inattendu

 

I

l tente de lever ses paupières pendant un long moment, elle sont si lourdes, c'est comme si cela faisait un siècle qu'il n'avait pas ouvert les yeux. Mais il y parvient finalement, même si la lumière le force à les refermer immédiatement. Ses yeux papillonnent quelques instants et son regard s'égare dans la pièce autour de lui. Le garçon met un certain temps à savoir où il se trouve, tout ce dont il se rappelle sont les bras de Kris autour de sa taille et le bâtiment qui s'effondre sur leurs corps. Il se redresse et se masse la tempe droite en gémissant un peu. Il reconnaît une des nombreuses pièces de l’entrepôt abandonné de Tao et s’apprête à se lever quand Kai entre dans son champ de vision.

         - Luhan ! Non, ne te lève pas, reste assis. Tu dois te reposer encore.

         Luhan fronce des sourcils et s’appuie contre le dos du canapé. Un grand sourire orne les lèvres du brun et finit par contaminer le garçon qui répond finalement à son sourire. Kai s'approche du blond et s'assoie sur une chaise posée près de Luhan.

         - Ça fait 2 jours que tu dors sans arrêt, Lay nous a pourtant juré que tu allais bien et que tu avais juste besoin de sommeil mais tu sais que Sehun est difficile à convaincre, et j’étais...terriblement inquiet.

         Il soupire et son sourire s'efface un petit instant mais illumine à nouveau son visage quand son regard se pose dans celui de Luhan.

         - Je vais bien visiblement, ne t'inquiète pas.

         - Tant mieux, ou Sehun aurait tué Kris...

         - Où est-il ?

         - Ah... Eh bien comme il a passé les deux derniers jours enfermé ici je lui ai dit que je... veillais sur toi et qu'il pouvait prendre l'air un peu, pendant ce temps.

         Le sourire du jeune homme se fane et ses yeux se perdent dans la pièce. Luhan pince les lèvres et prend la main de Kai avant de la presser un peu et de se pencher pour capter son regard.

         - Est-ce que…ça va ?

         - Oui…Oui, je pense.

         Un soupir s'échappe des lèvres du plus grand et il baisse les yeux sur leurs mains liées. Ils restent comme ça un petit moment mais Kai retire sa main, tentant de lutter contre les sentiments qui s'emparent de son corps, contre la chaleur de la peau de Luhan qui lui brûle presque les doigts.

         - Kai…Que-

         - LUHAN !

         Luhan tourne la tête vers la porte à sa droite. Il a déjà reconnu la voix de Sehun qui se précipite dans ses bras et le plaque contre sa poitrine. Le jeune homme ne réagit pas immédiatement mais finit par sourire et passer ses bras autour des épaules du garçon, il ferme les yeux et respire son odeur dans le creux de son cou avant que Sehun ne se recule, gardant néanmoins ses doigts mêlés à ceux de Luhan.

         - Tu m’as fait tellement peur, j’ai cru que tu ne te réveillerais jamais…

         - Ça va, je vais bien...

         Sehun hoche la tête et s'approche du garçon en souriant. Il passe ses bras autour de sa taille et pose ses lèvres sur son front, puis sous son oreille avant de poser sa tête sur son épaule.

         - Tu m’as manqué…

         - Toi aussi Hun…

         Kai regarde le couple pendant un long moment, il a beau savoir que cette scène lui fait plus de mal que de bien il ne peut pas s'empêcher de laisser son regard s'égarer sur les deux garçons. La trace amère au fond de sa gorge laisse sa place à la douleur qui envahi constamment sa poitrine. Chacune de ses inspirations lui fait souffrir le martyre et pourtant il reste là assis, les bras ballants, comme si tout allait bien, comme s'il allait bien. Mais lorsque Sehun se redresse et pose ses lèvres contre celles de Luhan, le jeune homme sent son masque s''écrouler. Il serre les mâchoires pour continuer à afficher son air nonchalant encore quelques secondes, juste le temps de sortir, juste le temps de s'éloigner. Pour laisser aller son chagrin, essayer de combler le vide, le manque de la personne qu'il aime et qui se trouve si proche de lui et pourtant à jamais inaccessible. Kai sort de la pièce, sans un mot, sans un bruit. Il prend la peine de refermer la porte derrière lui et marche vers une autre salle pour libérer enfin les sanglots qui lui lacèrent la gorge.

 

***

 

         - Tu es enfin de retour parmi nous ! Comment tu te sens ?

         Luhan sourit à Chanyeol qui lui fait signe de s'asseoir en face de lui et Baekhyun autour de la table. Le garçon s'installe et répond en regardant le rouquin et le petit brun tour à tour.

         - Plutôt bien…Et vous, tout va bien ?

         Chanyeol glisse ses doigts contre ceux de Baekhyun et le regarde avant de se tourner à nouveau vers Luhan.

         - On s’est fait du souci pour vous, mais maintenant que vous êtes tous là... Je suppose que tout va bien.

         Luhan hoche la tête et prend la bouteille d’eau pour se servir un verre. Il boit quelques gorgées tout en regardant ses deux amis et pose ses yeux sur Baekhyun qui soupire en gardant la tête baissée. Il pose son verre sur la table et lui demande d’une voix peu assurée :

         - Baek…Quelque chose ne va pas ?

         Chanyeol tourne son corps vers ce dernier et penche la tête pour essayer de le regarder dans les yeux, il fronce les sourcils, et son air inquiet se renforce quand il soulève le menton du garçon et qu'il croise son regard plein de larmes. Son cœur se serre et il pose ses deux mains autour de son visage avant de lui demander d'une voix qui se veut apaisante.

         - Baek, hey... Qu'est-ce que tu as ?

         Baekhyun lève les yeux et plonge son regard dans celui du plus grand avant de soupirer.

         - Tout va bien ? Tu en es sûr ?

         - Et bien, tout le monde va bien et bientôt tout sera enfin terminé…Drake va mourir et il n’y aura plus de danger.

         Baekhyun secoue la tête et se lève de sa chaise. Luhan et Chanyeol ne bougent pas, se contentant de regarder leur ami avec incompréhension.

         - Qui te dit que tout va bien se passer une fois là-bas hein, dis moi ?! Et puis tu sais très bien que pour pouvoir en finir, c’est l’un de nous qui va devoir être sacrifié ! Un des nôtres Chanyeol ! Ça peut très bien être toi, moi, Luhan ou même Kris ! Personne n’est à l’abri !

         - Baek, calme toi, tout va bien se passer, on trouvera un autre moyen, il doit bien y avoir une autre solution !

         - Ah oui !? Je n’en suis pas si sûr. Et même si on arrive à s’en sortir, qu’est ce qu’on va faire après ça ? Hein, dis-moi, qu'est-ce qu'on va devenir ?! La moitié des nôtres a tout perdu et n’a plus de famille à l’heure qu’il est ! Tu crois vraiment qu’on aura le droit à une vie normale après ça !? Ça ne sert strictement à rien !

         Chanyeol se lève et tente d’approcher Baekhyun qui est en larme à présent, mais ce dernier le repousse brutalement et le regarde, la colère brûle au fond de ses prunelles sombres.

         - Tout ça est inutile ! On a déjà perdu trop de monde, j’ai déjà perdu trop de monde, alors, pourquoi continuer ?! Et si je te perds toi... Si je... Je ne peux pas, je ne peux plus...

         Chanyeol regarde Baekhyun puis baisse les yeux vers le sol. Le garçon n’a pas tort et il n’arrive pas à le contredire. C’est vrai après tout, pourquoi continuer ? Luhan se lève, sa chaise racle le sol dans un bruit strident faisant sursauter les deux autres qui le regardent, surpris.

         - Tout ça n’est pas inutile. Souhaites-tu vraiment que les adorateurs de Drake réussissent à le libérer ? Souhaites-tu vraiment voir toutes les horribles choses qu’ils pourraient faire à la population, à tous ces gens qui ignorent ce qu’il se passe réellement ? Tu sais, j’ai appris à les détester ces gens, ceux qui vivaient leur vie paisiblement et égoïstement alors que nous, nous perdions tant chaque jour. Et puis finalement, j’ai regardé les choses en face et je me suis dis, et moi alors ? Si j’étais à leur place, qu’est ce que j’aimerais ? J’aimerais continuer à vivre, j’aimerais rester dans l’ignorance et ne jamais savoir, j’aimerais que ces gens qui peuvent intervenir, qui peuvent nous sauver, le fasse, sans que jamais personne ne soit au courant. Notre destin est fixé Baek…Je l’ai longtemps refusé mais nous n’avons pas le choix. Tu te demandes à quoi bon vivre ? Et moi je te demande, à quoi bon rester sans rien faire alors que nous pouvons agir ?

         Chanyeol et Baekhyun regardent Luhan. Ce dernier a les yeux perdu dans le vide devant lui. Les deux garçons n’avaient jamais vu les choses sous cet angle mais leur ami a raison, ils ne peuvent pas tout abandonner ainsi, ils ne peuvent pas laisser ces hommes détruire la Terre, ils ne peuvent pas laisser Drake revenir à la vie. Personne ne pourrait l’arrêter. Personne. Luhan relève la tête et regarde ses amis dans les yeux avant d’ajouter :

         - Et puis, quand tout sera fini, il vous restera toujours une famille…

         Luhan se retourne et se dirige vers la porte pour quitter la pièce mais Chanyeol l’interrompt :

         - Laquelle ?

         Luhan s’arrête, sourit doucement et se retourne avant de pointer du doigt Baekhyun.

         - Tu l’as lui…Et puis, les EXO seront toujours là. Même si nos chemins se séparent, nous pourrons toujours compter sur les autres parce que nous avons tant vécu ensemble, parce que nous nous faisons confiance, et parce qu’au fond, nous ne sommes qu’un.

         Chanyeol sourit et hoche la tête. Il se tourne vers Baekhyun et voit que ses larmes ont cessées de couler. Il s’approche de lui et le prend dans ses bras lui caressant les cheveux d’une main et le bas du dos de l'autre. Luhan regarde attentivement leur échange, sentant son cœur s’accélérer de bien être dans sa poitrine. Et puis finalement, il se retourne et quitte la pièce.

 

***

 

         Luhan continue d’avancer, même si sa marche est ralentie par les nombreuses machines qui lui bloquent le chemin. Il a quitté Chanyeol et Baekhyun il y a dix minutes et est à la recherche des autres membres. Il sait déjà que Sehun et Kai sont partis tous les deux sur le toit pour s’entraîner mais ce ne sont pas eux qu’il cherche. Il aimerait parler à Lay de ce qu’il s’est passé au temple de Maya il y a quelques jours. Luhan sait que son ami n’allait pas très bien avant d’y aller, il était plongé dans ses souvenirs douloureux et le fait d’avoir revu sa mère, ou du moins son image ne doit pas l’avoir aidé dans cette pénible épreuve. Il voit D.O à quelques mètres de lui, se dirigeant dans le sens contraire, sûrement pour retourner dans la pièce principale. Ce dernier sourit avec joie quand il le voit et court vers lui pour le prendre dans ses bras.

         - Luhan ! C’est si bon de te revoir !

         Luhan sourit et les deux amis se séparent. D.O a l’air en pleine forme et d’humeur joyeuse contrastant avec le couple à qui il vient de parler.

         - Moi aussi je suis content de te revoir ! Ça a l’air d’aller toi en tout cas !

         - Et bien oui, nous sommes de nouveau au complet et on va enfin pouvoir en finir avec cette histoire !

         - Oui, enfin ! Dis, tu n’aurais pas vu Lay par hasard ?

         - Ah…Et bien, on ne l’a pas beaucoup vu ces derniers jours, je suppose qu’il ne doit pas être en forme. Il n’a pas voulu en parler, il a juste dit qu’il avait besoin de temps seul. Enfin, si tu veux le trouver, il devrait être dans l’une des pièces au rez-de-chaussée.

         - Merci ! Je vais aller jeter un œil !

         - Je t’en prie ! Si tu veux me voir, je serai dans le grand salon, là-haut.

         - D'accord !

 

***

 

         Lay est assis en tailleur sur un des fauteuils posé devant la fenêtre. Luhan soupire de soulagement, cela fait une éternité qu'il cherche le garçon, entrant dans toutes les salles du rez-de-chaussée les unes après les autres. Il referme la porte et s'avance vers le brun qui ne bouge pas, le regard toujours perdu devant lui. Luhan tire un autre fauteuil qu'il met à côté de celui de Lay avant de s'y asseoir et de regarder le jeune homme. Celui-ci se tourne finalement vers lui et lui sourit franchement.

         - Je suis content que tu ailles bien.

         - C'est grâce à toi.

         - C'est surtout grâce à Kris...

         Luhan sourit et Lay lui tend une de ses mains qu'il s'empresse d'attraper.

         - Merci... Sans toi nous ne serions pas sortis de là.

         - Vous auriez fait pareil si vous aviez pu.

         - Peut-être, mais c'est toi qui l'a fait.

         Le blond hausse les épaules, ce qui fait rire un peu son ami.

         - Lay...Tu...Enfin...

         - Je vais bien, ne t'en fait pas. C'était... Difficile de la voir là-bas, mais ça va... j'imagine.

         - Oui je comprends. Dis... Tu crois que c'est possible que j'aie vu ma mère ?

         - Ce n'était pas un spectre ?

         - Non... C'était étrange, elle ne me parlait pas directement, elle... Enfin, j'entendais sa voix dans ma tête. Elle n'avait pas de forme, c'était comme un rêve. Elle m'a empêché de tomber dans le vide.

         - Je ne sais pas. Mais si c'était elle...dans ce cas, elle n'est...

         - Je vois. J'imagine que je ne le saurais peut-être jamais.

         Luhan sourit et Lay serre un peu plus sa main. Le blond sent une douce chaleur émaner du garçon et ferme les yeux. Les tensions qui encombraient son cœur semblent se délier et dans un soupir il se sent plus reposé que s'il avait dormi comme un bébé. Luhan se tourne ensuite à nouveau vers Lay.

         - Merci.

         Lay hausse les épaules en souriant et se penche pour poser un baiser sur le front du jeune homme avant de reprendre sa place sur son fauteuil et de perdre encore son regard au dehors, l'air apaisé.

 

***

 

         Luhan s’avance dans la grande pièce calme, seuls les rires de Chen et Xiumin troublent le silence. Le jeune homme se dirige vers le canapé où ils sont assis et s’arrête devant eux. Les deux amis s’interrompent dans leur conversation et lèvent la tête vers le blond, un grand sourire ornant leurs visages.

         - Hey Luhan ! Les autres nous ont dit que tu t’étais réveillé plus tôt dans la matinée, on s’est pas mal inquiété.

         - Ne vous inquiétez pas, tout va bien, j’avais juste besoin de repos. Ça... va tous les deux... Je veux dire... Ce qu'il s'est passé là-bas...

         - Ouais... je crois que ça va. Mais... sur le pont, les spectres, c'étaient... enfin ils ressemblaient à mes parents, et ça m'a rappelé à quel point ils me manquent, j'espère qu'ils vont bien.

         Xiumin regarde Chen et passe une de ses mains sur la nuque du garçon avant de dire à son tour :

         - Pareil pour moi…J’ai vu ma sœur et elle paraissait tellement réelle…Même si je sais maintenant que ce n’était pas elle.

         - Je suis désolé…

         - Ne le sois pas Luhan, c’est plutôt nous qui devrions nous excuser, tu as perdu de la famille toi, pas nous.

         Luhan hoche la tête et détourne les yeux. Sora lui revient en mémoire et sa gorge se noue à ce souvenir. Il devra vivre avec cela maintenant, même si ça fait terriblement mal chaque jour.

         - Je me demandais…Vous allez retourner en Chine quand tout sera fini ?

         - Je compte bien retrouver mes parents, ma vie d’avant tu sais ? Après tout, pour eux je suis seulement parti faire un séjour à l’étranger. Et puis je suppose que Xiumin va retrouver sa sœur et le reste de sa famille tout comme moi.

         - Exactement. Je veux retrouver une vie normale, mettre toute cette histoire de côté et surtout ces pouvoirs qui sont plus une malédiction qu’autre chose, même s’ils nous ont permis de vous rencontrer.

         - Je comprends…C’est vrai que si nous n’avions pas ces pouvoirs, nous n’aurions perdu personne.

        Chen et Xiumin regardent Luhan un petit moment avant d'échanger un regard hésitant. Finalement, Chen pince les lèvres et se tourne vers le garçon.

         - Et toi, tu vas faire quoi ? Je veux dire, nous on a la chance de pouvoir rentrer chez nous mais toi, et Sehun, et les autres ?

         - C'est ici notre maison maintenant, je pense qu'on pourra continuer à vivre ici ensemble... Au moins pour essayer de recommencer une nouvelle vie. Et puis comme ça vous pourrez nous rendre visite ici !

         Un grand sourire étire les lèvres des garçons et Xiumin dit en riant :

         - Évidement ! Qu'est-ce que vous feriez sans nous !

 

***

 

         - Ils sont encore là-haut ? Quelqu'un pourrait aller les chercher ?

         - J'y vais !

         Chen se lève du canapé et quitte la pièce sous le regard approbateur de Suho qui tente de réunir tout le monde pour le repas. Luhan est assis près de Tao autour de la table, celui-ci promène un crayon usé sur une feuille blanche depuis quelques heures maintenant, sans autoriser son frère à voir ce qu'il dessine ce qui frustre le garçon. Suho et D.O posent des assiettes sur la table et Kris lit une énième fois le livre d'EXO dans un coin de la pièce, l'air exaspéré. Des voix et des rires s'approchent et quelques membres entrent dans la salle et s'installent autour de la table. L'atmosphère est détendue et même Tao a quitté son air sombre pour accorder quelques sourires timides à son frère.

         - Kris ! Il y a un homme en bas !

         La voix alarmée de Xiumin a fait tomber un silence lourd comme du plomb sur les garçons. Tao fronce les sourcils et son air grave reprend possession de son visage alors qu'il se lève et qu'il rejoint Kris qui s'est redressé pour s'avancer vers le petit brun.

         - Où ça ?

         - Devant l'entrée. Je ne l'ai pas reconnu.

         - Il t'a vu ?

         - Non je ne pense pas.

         Kris pince les lèvres et se tourne vers Tao qui passe à côté du garçon et sort de la pièce. Le grand blond soupire et se tourne rapidement vers les autres.

         - Vous restez ici... Tous.

         Il accorde un regard appuyé à Suho et Luhan et sort à son tour. Mais Luhan ne compte pas laisser son frère seul. Sans hésiter, il suit le jeune homme sous les protestations de Suho.

 

***

 

         Luhan rattrape Kris rapidement et ne lui laisse pas le temps de protester puisqu'ils arrivent au niveau de Tao. Le petit blond aperçoit la silhouette gracile de son frère mais elle lui cache l'homme qui se trouve derrière. Ils s'avancent donc encore, prudemment, et Kris reconnaît l'intrus avant que Luhan ne puisse le voir. Le grand blond pose une de ses mains sur l'épaule de Luhan et l'arrête dans son élan, une lueur de surprise dans les yeux. Le plus petit se demande ce qui lui prend et tente de se dégager, mais Tao attire son attention. Le garçon ferme les poings et son corps se tend à l'extrême. Luhan se libère de la prise de Kris et fronce les sourcils avant de faire les quelques pas qui le séparent encore de son frère et de l'homme dont la présence ne semble pas les ravir. Son cœur s'arrête quand il détaille les traits fins de leur invité, les yeux en amande d'un noir d'encre, les cheveux de la même couleur retombant nonchalamment sur son visage, il ne manque plus que le sourire accueillant pour que Luhan ne se sente comme projeté dans le passé. Mais cette fois aucune trace de sourire n'orne le visage de son père, ce qui le fait encore plus ressembler à Tao. Malgré son air concentré, Junsu se détend quand il aperçoit Luhan derrière le corps crispé de son frère.

         - Lu-Luhan...

         - Ne lui répond pas Luhan, on ne sait pas de quoi cet homme est capable.

         - Tu vois pourtant que je suis seul, et vous êtes les seuls à avoir de quoi vous défendre.

         Luhan attrape les doigts froids de Tao et les presse un peu avant de s'avancer encore vers Junsu.

         - Qu'est-ce que tu veux ?

         - Je voulais juste vous voir. Juste vous parler.

         - C'est tout ?

         Junsu hoche la tête avec un petit sourire franc. Luhan se tourne vers Tao et plonge son regard dans celui de son frère pour lui demander son accord. Celui-ci serre les dents mais finalement acquiesce en soupirant. Luhan serre un peu plus la main de son frère et fait signe à Junsu d'entrer. Mais au moment où l'homme s'approche des garçons, Tao lâche Luhan et attrape le col de son père d'une main pour rapprocher leurs visages à quelques centimètres l'un de l'autre, avant de lui dire d'un ton très calme :

         - Je te surveille Junsu.

         L'homme regarde son fils droit dans les yeux et fronce les sourcils sans esquisser un geste jusqu'à ce que Tao le relâche et n’entraîne Luhan avec lui vers la pièce principale.

 

***

 

         Lorsqu'ils entrent dans le grand salon, tous les membres sont présents, assis autour de la table. La pièce est un peu trop calme au goût de Luhan et l'entrée de Junsu augmente le poids de la tension autour d'eux. Mais l'homme ne semble pas le remarquer et s'avance pour se placer à la gauche du petit blond. Kris fait signe à Luhan et Tao de s'asseoir mais le grand brun reste debout près de la porte, alors que son frère prend une chaise à la gauche de Suho.

         - Je vois que vous vous êtes tous réunis.

         - En effet.

         Junsu analyse soigneusement les membres un à un, un petit sourire se forme quand il voit Sehun et Suho mais il reprend bien vite son air lointain presque triste quand il arrive sur le visage de Luhan.

         - Je suppose que vous voulez détruire Drake.

         Kris acquiesce en silence et un profond soupir s'échappe des lèvres de Junsu.

         - Vous êtes conscients que le rituel nécessite le sang de l'un d'entre vous ?

         - Oui, nous le savons.

         Junsu ferme les yeux, il sort une feuille de papier froissée de la poche de son pantalon et la pose sur la table. Puis avec une lenteur effrayante, il déplie la feuille et prend une inspiration.

         - Le rituel est décrit sur cette page. Celui d'entre vous qui doit mourir est le fils de Maya et Koen.

         La peur tétanise les garçons, ils savaient que cela devait arriver mais jamais rien n'aurait pu les préparer à devoir affronter la mort de cette façon. Tao serre les dents et s'approche de son père pour le regarder droit dans les yeux.

         - Tu sais qui c'est n'est-ce pas ?

         - Oui, je l'ai toujours su.

         Un frisson d'effroi se répand dans toute la salle, et les membres commencent à se regarder sans un mot, les lèvres nouées par la peur. Junsu, soupire et accorde un regard circulaire à la pièce, il détaille l'endroit où ses deux fils se cachaient du monde entier, et même de lui. Il voit les dessins de Tao qu'il observe avec tendresse, puis tombe sur celui que le jeune homme venait de finir avant qu'il n'arrive. Il reconnaît les deux garçons mais s'étonne de ne pas y voir Tao. Le dessin représente Luhan et Sehun, enlacés, le plus grand a posé son front contre celui du petit blond qui ferme les yeux, l'air apaisé, heureux. Junsu pince les lèvres et se tourne à nouveau vers les jeunes hommes, puis d'une voix terne il prononce les mots qui vont briser bien des cœurs.

         - Luhan, c'est toi le fils de Maya et Koen.

         Les réactions sont immédiates, Kris, Sehun et Kai se lèvent alors que les autres membres sont tétanisés, D.O, Lay et Suho ont déjà les épaules affaissées par le chagrin. Les cinq autres luttent contre leurs larmes inutiles tandis que le monde s'effondre autour du principal concerné. Tao plaque son père contre le mur, le visage fermé, les larmes dévalant déjà ses joues.

         - TU MENS ! TU MENS ! C'EST IMPOSSIBLE !

         Luhan ne bouge pas, il n'entend plus les cris de son frère, il ne voit pas Sehun se rapprocher de son père pour le supplier de lui dire quelles alternatives existent, il ne sent pas les bras de Kai se refermer sur lui. Le garçon est vide. Une voix dans son esprit lui chuchote qu'au fond il le savait, et que sauver ceux qu'il aime n'est pas la pire des fins. Malgré tout, les visages de Tao, de Sehun et des autres tournent dans son esprit. Il ferme les yeux, il se ferme au monde et oublie ce qui l'entoure alors qu'autour de lui plus rien ne va, plus rien n'ira jamais plus.

 

[...]