Rébellion.

par Jongdaebile

Chapitre 5: Rébellion


Kyungsoo était assis à sa place habituelle, quand Baekhyun vint le voir:

«Salut Kyungie, ça va? T'as vraiment l'air super fatigué et t'as les yeux gonflés… T'as pleuré? Quand on était plus jeune, t'avais toujours cette tête là quand t'avais pleuré.» Kyungsoo sourit. Il était très touché que son ami, dont il s'était beaucoup éloigné, s'inquiète toujours autant pour lui.

«Ne t'en fais pas, ça va bien! C'est le début du printemps, c'est une allergie je pense. Ca me fait plaisir que tu t'inquiètes autant pour moi, t'es un super bon ami.

-C'est rare quand tu dis des choses comme ça, arrête tu me fais flipper, je crois vraiment que tu te sens mal. Et oui, même si on est moins proches qu'avant tu peux toujours compter sur moi et je suis sûr que je peux compter sur toi aussi», dit Baekhyun avec un grand sourire. La conversation s'interrompit ici, Baekhyun avait été interpellé par quelqu'un d'autre et il s'engageait déjà dans une nouvelle conversation. Néanmoins, Kyungsoo se sentait un peu mieux. Au moins, quelqu'un faisait attention à lui et il pouvait faire confiance à quelqu'un, contrairement à ses meilleurs amis virtuels. A leur pensée, la gorge de Kyungsoo se serra. Il ne voulait ni penser à eux ni penser à la raison pour laquelle il avait été déçu. Cependant, la «raison» entrait à ce moment dans la salle. Jongin marchait lentement pour atteindre sa place et passa devant le bureau de Kyungsoo tranquillement alors que ce n'était pas son trajet habituel. «Il essaye de me narguer ou quoi? En plus il me regarde ce con». Il était vrai que Jongin était en train d'observer son ex-partenaire discrètement. En fait, Jongin ne pouvait pas s'empêcher de regarder le jeune homme, malgré le fait qu'il s'était dit qu'il allait l'ignorer… Pourquoi seulement l'ombre de Kyungsoo lui semblait si attirante? Le cours commença, ce qui soulagea les deux lycéens. L'un s'efforçait de ne pas regarder l'autre, et l'autre essayait de ne pas penser à l'un et d'ignorer ses battements de coeur trop rapides à son goût.


Toute la journée se déroula ainsi, les deux jeunes firent comme si il ne s'était jamais parlé, comme si il ne s'était jamais rien passé dans la petite salle informatique, dans leurs têtes ainsi que dans leurs cœurs. Jongin réfléchissait énormément. Pourquoi avait-il cette sensation de vide qu'il n'avait jamais ressenti avant? Pourquoi était-il si affecté par l'arrêt de ses rendez-vous nocturnes avec Kyungsoo? Il n'avait jamais aimé celui-ci auparavant et devrait être soulagé de ne plus avoir à le rencontrer tous les soirs mais malheureusement, il s'était pris au jeu et même lié d'amitié avec Kyungsoo. De plus, il était dégoûté de s'être fait virer comme ça, par message et voulait des explications claires. Il décida donc d'aller rejoindre Kyungsoo le soir même comme à son habitude, même s'il n'y était pas convié.


Cependant, Kyungsoo ne s'en doutait pas. Il était persuadé que Jongin n'était en fait qu'un gros enfoiré qui était totalement indifférent à lui, malgré le fait qu'il ait été amical avec lui. «En fait Jongin c'est un putain d'hypocrite et je suis intéressé par ça… Je me dégoûte». Kyungsoo le pensait vraiment, il était dégoûté d'éprouver des sentiments pour une personne comme Jongin: sans coeur, faux, arrogant. Cette facette était la réelle personnalité de Jongin et non celle dont il était tombé sous le charme, d'un Jongin amical, charmant et drôle. Comment une même personne pouvait-elle être si différente? Kyungsoo pensait sincèrement s'être fait manipulé. Chanyeol avait raison le jour où il lui avait annoncé le pacte… Ils l'avaient prévenu mais il n'avait pas écouté ses amis.

Le jeune youtuber marchait vers la salle informatique lorsqu'il sentit une main saisir son bras. «Il faut qu'on parle.» Il reconnut instantanément la voix. La voix qu'il ne voulait surtout pas entendre, la voix qu'il voulait sortir de sa tête. Kyungsoo ne prit pas la peine de se retourner. Il ne devait pas être troublé par le visage de Jongin.

«Je pense qu'on a rien à se dire, je te remercie d'avoir tenu ta promesse mais j'ai plus besoin de toi, donc ça s'arrête là.

-Mais je comprends pas, vendredi tu m'appelles associé et maintenant tu me vires? T'es bipolaire ou quoi?

-Le weekend m'a juste permis de me rappeler qui tu étais vraiment. Tu es une personne que je n'aime pas, qui est nocive, qui n'a jamais fait de bien à personne. Tu harcèles des gens avec tes copains pourris, tu m'as harcelé… J'ai eu tord de te proposer ce pacte, j'sais pas ce qui m'est passé par la tête mais c'était une belle erreur. Tu ne sers à rien que ce soit à moi ou à la société, si tu n'étais pas là ce serait la même chose pour tout le monde, personne n'en aurait rien à foutre. Malgré tes airs arrogants et importants, t'es rien. Casse-toi maintenant, j'ai plus envie de parler avec toi.»


Jongin était extrêmement surpris. Il était blessé comme jamais il ne l'avait été, surtout que ces mots sortaient de la bouche de Kyungsoo, quelqu'un qu'il avait appris à connaître et à apprécier, quelqu'un qui avait pris une place importante dans sa vie. Il avait été vrai avec l'autre adolescent, il avait dévoilé sa véritable personnalité, son véritable caractère. Il se sentait tellement bien quand il était avec Kyungsoo mais apparemment ce n'était pas réciproque. Qui était-il vraiment au final? La personne que Kyungsoo dépeignait ou alors celle qu'il avait montré à celui-ci? Son coeur battait très vite. Contrairement à ce qu'il aurait fait à son habitude (mettre une claque ou deux à la personne), il se retourna silencieusement et s'en alla en courant. C'était la première fois qu'il fuyait alors que ce n'était pas la pire situation qu'il avait confronté. Quel était ce sentiment qu'il éprouvait à ce moment? De la haine, de la colère, de la peine? Il monta sur le toit du bâtiment et s'assit sur une caisse en bois, la tête dans les mains. Pour une fois, Jongin n'avait rien fait de mal, mais il se faisait rejeter par la personne avec qui il voulait passer tout son temps, il s'en rendait compte maintenant. Jongin avait été infecté, lentement mais sûrement, par les charmes de Kyungsoo, jusqu'à en devenir complètement accro. Il était accro à la voix de Kyungsoo, à la forme de sa bouche, son sourire, son sens de l'humour. Il l'avait sorti de l'ennui et de son quotidien monotone. Avant il était seulement une âme errante, qui était vide et ne pensait à rien. Kyungsoo avait insufflé la vie en lui.

«Putain mais Jongin qu'est-ce que tu racontes, qu'est-ce qui se passe bordel… ME DIS PAS QUE- non… ça peut pas être ça.» Mais pourtant, c'était ça. Jongin éprouvait des sentiments pour Do Kyungsoo.

Pendant ce temps, Kyungsoo était assis par terre, dans le fond de la salle. Il pleurait. Il y avait été un peu fort avec l'autre lycéen mais c'était l'unique solution pour se débarrasser de lui. Il n'accepterait jamais ses sentiments pour Jongin, il en avait marre d'être différent. Sortir avec un homme ne lui arrivera jamais.


Le lendemain, un étrange atmosphère régnait dans la salle de classe des deux jeunes hommes. La situation avait changé car Jongin n'évitait plus Kyungsoo et le fixa toute la journée, aussi longtemps qu'il le put. Jongin n'était pas un lâche. Contrairement à Kyungsoo, il ne mettra jamais ses sentiments de côté, car il était sûr qu'une relation sentimentale avec lui lui permettrait d'accéder au bonheur, qu'il n'avait jamais vécu auparavant. Il avait donc pris la grande décision de tout faire pour séduire le petit Kyungsoo et ça n'allait pas être tâche facile: il semblait le détester.

Quant à ce dernier, les regards insistants de Jongin l'énervait au plus au point. «Il essaye de se venger ou qu'on se fasse remarquer pour que je me fasse défoncer?» Pendant l'intercours, Baekhyun adressa la parole à Kyungsoo:

«Dis-moi, pourquoi cet enflure de Jongin te fixe depuis ce matin, ça fait flipper j'crois il veut ta peau». Kyungsoo se sentit très mal à ce moment. Si Baekhyun, qui n'était pas très futé avait remarqué, alors tout le monde l'avait vu. «JE DETESTE KIM JONGIN» pensa le jeune.

A: Numéro inconnu (il n'a pas pris la peine d'enregistrer son numéro)

TU VAS ARRETER DE ME FIXER PUTAIN, TOUT LE MONDE A VU QUE TU LE FAISAIS, JE VEUX PAS DE PROBLEME SORS DE MA VIE

A peine une minute plus tard, une réponse s'afficha sur le téléphone de Kyungsoo:

De : Numéro inconnu

T'es mignon quand tu t'énerves.


C'était la meilleure. «Il se fout clairement de ma gueule, quel bâtard.» Kyungsoo rougit légèrement mais ne répondit pas à cette approche de Jongin. Plus tard dans la journée, toujours en intercours, le grand brun tenta une nouvelle approche. Il se dirigea vers sa proie et lui dit avec un petit sourire: «Tu pourrais me donner une feuille s'il te plait, j'en ai plus.» Kyungsoo, atterré que Jongin lui adresse la parole en public, ne put que lui répondre: «Ta gueule et casse-toi.» Tout le monde observait déjà la scène, mais la réponse du petit lycéen jeta un grand silence sur la salle. Plus personne n'osait parler, même pas Jongin, quand tout à coup, Xiumin l'ouvra pour défendre son petit protégé: «Tu viens de dire quoi là? Tu viens de l'insulter? T'as pas peur de mourir toi.

En se levant, Kyungsoo dit :

«Non effectivement je tremble pas de peur devant un mec mi-singe mi-moule comme toi. D'ailleurs, je voulais m'adresser à toute la bande des Cinq: vous êtes des putains de loosers, vous n'êtes que connu car les autres vous craignent, mais ce temps est révolu pour moi. J'ai pas peur de gros muscles, de la violence et de cerveaux de crustacés.» Les autres commençèrent à rire pendant que Xiumin s'approcha de Kyungsoo pour lui en mettre une mais lorsqu'il leva la main sur lui, Jongin arrêta celle-ci encore levée. De nouveau, un froid fut jeté sur la salle, qui regardait deux membres du même groupe se défier. Xiumin recula et partit avec tous les autres membres du groupe des Cinq, ainsi que Jongin qui avait peur des représailles. «Je n'avais pas besoin de ton aide» cria Kyungsoo au dos de Jongin qui courait pour rattraper ses potes. Les autres élèves chuchotaient déjà et s'échangeaient leurs avis sur ce qu'ils venaient de voir.

Kyungsoo était troublé. Pourquoi Jongin l'avait-it défendu face à quelqu'un de sa propre bande? Son meilleur ami en plus… Le temps lui dira certainement, il ne voulait pas se poser plus de questions.