15

par xiuminmydarling



Chanyeol regarde avec stupéfaction le gratte-ciel qui se tient devant lui, un sac de courses à la main. Ce n’est certainement pas ce qu’il s’attendait à voir lorsque Baekhyun lui a dit qu’ils feraient mieux de passer chez lui pour déposer les quelques achats qu’ils ont fait en plus sur la demande de Jongdae. Le grand dadais s’imaginait un simple immeuble dans lequel tout étudiant de leur âge vivrait, ou une maison tout au plus. Il semblerait avoir oublié qu’il n’a pas affaire à n’importe qui ; que les personnes qui fréquentent la K University of Art ne font pas partie de la communauté prolétarienne comme lui. Surtout pas Baekhyun.


Celui-ci fredonne une mélodie tandis qu’il entre le code d’accès pour déverrouiller les portes principales du bâtiment. Baekhyun se tourne vers son camarade au même moment où ce dernier reporte son attention sur l’entrée à l’entente du bip sonore les prévenant que le code a été saisi correctement.


« Tu viens ? »


« Euh… Oui. »


Ils se dirigent vers les ascenseurs en silence. Chanyeol se demande pourquoi le rez-de-chaussée ressemble à la réception d’un hôtel cinq étoiles. Il plisse les yeux en jetant un regard méfiant vers le garçon aux cheveux rouges qui appuie sur le bouton menant au dernier étage.


« Tu… C’est… Ce n’est pas un autre de tes pièges, hein ? »


« Quoi ? »


« Ce n’est pas un… love hôtel, ici… n’est-ce pas ? »


Les yeux de Baekhyun papillotent de surprise avant qu’il n’éclate de rire. Chanyeol continue de le dévisager, très peu soucieux du fait que le plus petit soit complètement en train de se foutre de lui. Les battements de son coeur s’accélèrent lorsque l’ascenseur atteint sa destination. Les portes s’ouvrent et ils en sortent tous les deux, mais le garçon aux cheveux rouges n’a toujours pas fini de rire.


« Je suis sérieux. »


« Ça a l’air d’être un hôtel, ici, pour toi ? » Demande Baekhyun en essuyant ses larmes.


« Oui ! »


« Mais non, je vis vraiment ici. »


« Pour de vrai ? »


« Mais bien sûr ! » Baekhyun continue de glousser, mais en essayant de se contenir en se mordant la lèvre inférieure. Son doux sourire convainc le géant qu’il ne craint rien, jusqu’à ce qu’il ne reprenne la parole. « Et même si c’en était bien un, où serait le problème ? Tu as peur de ne pas être capable de supporter de le faire plus d’une fois par jour ? »


Le pianiste se fige net, obligeant Baekhyun à s’arrêter aussi et à se retourner pour le regarder.


« Ça va, je plaisante ! Puisque je te dis que je vis vraiment ici. Pour de vrai. » Dit le chanteur en tirant Chanyeol par le bras pour l’obliger à le suivre. « Je ne vois vraiment pas où serait le problème, pourtant. »


« C’est juste que je ne veux plus que tu payes une chambre d’hôtel seulement pour que l’on couche ensemble, comme la dernière fois… Ça n’en valait vraiment pas le prix. »


« C’est ça qui te dérange ? » Quand le géant hoche la tête avec cet air sérieux au visage, le plus petit se blottit contre lui en frottant sa joue à son épaule, le teint légèrement rosé. « C’est vrai qu’on aurait pu profiter de la terrasse… et de la piscine… mais je ne pense pas avoir dépensé mon argent pour rien. Ta première fois a été sympa, nan ? »


« C'était quand même beaucoup trop cher pour une seule nuit. »


« Pour toi, peut-être. »


Chanyeol lève les yeux au ciel.


« J’aimerais quand même te rembourser. »


Le garçon aux cheveux rouges reste silencieux jusqu’à ce qu’ils arrivent devant la porte de son appartement. Il lâche le bras du grand dadais avant de se tourner vers lui pour lui faire face.


« D’accord, j’accepte que tu me rembourses. » Finit-il par dire après un court silence, à une lenteur étrange. « Mais pas en espèce. »


« Euh… Par carte bancaire ? » Quand il voit le plus petit secouer la tête, sa confusion ne fait que s’approfondir. « Je n’ai pas de chéquier… »


C’est au tour du garçon aux cheveux rouges de rouler des yeux. « Tu vois, quand je te disais que tu n’es vraiment pas du tout créatif. »


« Ah, pardon. Je vais t’envoyer un bouquet de fleurs fait de billets, alors. C’est assez créatif pour toi ? »


« Non puisque j’ai dit pas en espèce. »


Chanyeol soupire en croisant ses bras. Il regarde le plus petit insérer la clé dans la serrure avec les sourcils froncés. « Je ne vois pas comment je pourrais te rembourser si tu n’acceptes pas mon argent. »


« Parce que je n’en veux pas, de ton argent. » Baekhyun a sûrement déjà regagné le montant qu’il a dépensé ce jour-là et plus encore. Il apprécie le fait que Chanyeol veuille le rembourser mais ce n’est pas l’argent qui lui manque, et s’il y en a bien un ici qui ne devrait pas dépenser ses sous n’importe comment, c’est Chanyeol. « Quand je disais que j’acceptais que tu me rembourses, je plaisantais, si tu n’avais pas remarqué. »


« Mais— »


« Mais si tu insistes, tu peux me rembourser en nature. »


« Je suis sérieux. »


« Et moi donc. » Comme Chanyeol refuse de bouger, même si Baekhyun le tire de toutes ses forces à l’intérieur, il rajoute : « Je n’ai pas besoin que tu me rembourses ! Est-ce que tu peux même te le permettre ? »


« J’ai mes économies. »


Le chanteur grogne en levant les yeux au ciel, agacé par la persistance de l’idiot se tenant au seuil de sa porte.


« Garde tes économies pour toi ! »


« Mais— »


« Stop ! Si tu persistes à vouloir me rembourser, je te jure que je te suce là, en plein milieu du couloir. » S’exclame Baekhyun en pointant son index vers le sol.


Il est évident que le plus grand veut insister, cependant le plus petit a l’air tout à fait prêt à se mettre à genoux et à lui faire une fellation sans la moindre hésitation, alors Chanyeol décide de ne plus revenir sur le sujet pour le moment.


« Bon, d’accord… » Finit-il par dire avec une expression peinée au visage, mais qui n’affecte pas du tout Baekhyun.


« Bien. Allez, rentre. »


Le garçon aux cheveux rouges tourne le dos au pianiste, le laissant seul à l’entrée où il enlève poliment ses chaussures pour ensuite les aligner soigneusement avec les autres paires sur le côté. Une fois à l’intérieur, après avoir fait quelques pas, la bouche de Chanyeol s’ouvre lentement à la vue du luxueux appartement du chanteur. Comment Baekhyun peut-il dire que cet endroit ne ressemble pas à un hôtel alors que Chanyeol a justement l’impression de revivre son entrée au Mermaid’s Treasure ? En mieux encore étant donné que c’est bien plus spacieux. Ce n’est pas possible qu’un jeune homme vive réellement ici, quand même !


Sauf si ce jeune homme vient d’une famille aisée, bien évidemment. Très aisée.


« Donc tu vis réellement ici… » Souffle Chanyeol, dont le regard scrute chaque meuble et chaque recoin.


« Combien de fois est-ce que je vais devoir te dire que oui, j’habite bel et bien ici. Pourquoi est-ce que ça te choque autant ? »


Le géant secoue lentement la tête, les yeux toujours rivés sur autre chose que Baekhyun. « C’est… Tout a l’air si cher… »


Le chanteur s’accoude à l’îlot de cuisine et regarde avec amusement le pianiste admirer sa demeure. Un large sourire se forme sur son visage quand le regard de son camarade se pose enfin sur lui.


« Eh oui, quand on met au monde quelqu'un comme moi, il faut savoir en payer le prix. »


Chanyeol pousse un petit rire tout en se dirigeant vers l’îlot pour poser le sac dessus, sans remarquer que le regard qui le suit brille d’un éclat particulier.


« J’en doute pas. » Réplique-t-il en se tournant vers le plus petit pour lui rendre son sourire. Le visage de Baekhyun se met à rayonner davantage mais Chanyeol n’y fait pas attention.


« Tu peux mettre les courses dans le frigo. » Dit le garçon aux cheveux rouges, après un moment de silence confortable, avec la tête penchée d’un côté et la joue contre sa paume.


« Tu me prends pour ta bonne ? »


« Non, juste pour le gentil garçon que tu es. »


Le grand dadais fronce du nez mais finit tout de même par s’exécuter. Il reprend le sac en main puis se dirige vers le réfrigérateur dans lequel il place les achats de Baekhyun. Pour Jongdae. Ce dernier ne se trouve cependant nulle part aux alentours.


« Est-ce que tu habites avec Jongdae ? »


« Non, c’est lui qui habite avec moi. »


« Hmm… Je trouve aussi que c’est un peu grand pour que tu vives tout seul. »


« Oh, mais je vivais seul à la base. Jongdae a juste décidé de venir squatter et depuis, il vit officieusement ici. »


« Ah, d’accord. » Un autre moment de silence passe. Chanyeol se remet à observer la cuisine sans porter grande importance au regard de Baekhyun qui ne l’a toujours pas quitté. « Ça fait combien de temps que vous vous connaissez, Jongdae et toi ? »


« Un baille… » Répond Baekhyun en essayant de faire travailler sa mémoire. « On est allés au même collège, mais on n’est devenus amis que… ah oui ! On s’est rencontrés à une fête. C'était pour… pour célébrer le succès d’un boys band, je crois. Le père de Jongdae a invité le mien parce que c’est lui qui a dirigé le tournage de leur clip. » Face à l’étonnement du plus grand, il doit se mordre la lippe pour s’empêcher de sourire comme un idiot. « On allait au même collège mais on ne s’était jamais parlés jusqu’à ce soir-là et comme l’année suivante, on a fini dans la même classe, on s’est vite rapprochés. »


Le grand dadais fixe le plus petit sans vraiment savoir comment réagir ni quoi dire. Il ne s’attendait pas à ce que leur rencontre soit tout droit sorti d’un drama. Sa vie a toujours été si banale et insipide qu’il n’y a pas moyen qu’il ne ressente pas un soupçon de jalousie face à la vie de Baekhyun qui est complètement opposée à la sienne.


« Je vois— »


« Maintenant, c’est à mon tour de te poser la question. » Dit le garçon aux cheveux rouges sur un ton enjoué, en contournant la table puis en faisant un bon vers Chanyeol. « Depuis quand est-ce que tu connais Sehun ? »


« Je ne t’ai pas déjà dit qu’on se connaissait depuis tous petits ? »


Baekhyun hausse les épaules mais son sourire ne vacille pas. « Je n’ai pas dû faire attention. » Il passe ses bras autour du corps de Chanyeol afin de pouvoir glisser ses mains dans ses poches arrière et d’en sortir le portable du pianiste. « Mais donne-moi plus de détails ! Comment ça se fait que vous vous connaissez depuis tous petits ? » Demande-t-il en orientant le capteur d’empreinte digitale vers Chanyeol pour que celui-ci déverrouille l’appareil. Chanyeol obtempère avec nonchalance, pas dérangé le moins du monde par le tempérament fouineur de son camarade.


Le plus grand est lui-même surpris par la docilité dont il fait preuve envers le garçon aux cheveux rouges, comme s’ils avaient été proches depuis des années. Chanyeol ignore les raisons pour lesquelles il se sent étrangement si à l’aise avec Baekhyun mais il pense que le sexe doit y être pour quelque chose. Bien évidemment que ça l’est. L’affinité entre eux est indiscutable. Ça ne signifie tout de même pas qu’ils se considèrent comme des amis. Chanyeol ne sait vraiment pas comment appeler leur relation quand ils ne sont pas le plan cul de l’autre.


Amis ? Peut-être pas. Seulement camarades de classes ? Mais ils le sont depuis qu’ils ont intégré la K University of Art. Chanyeol se rappelle clairement la façon dont le plus petit agissait avant qu’il ne découvre qu’il en avait une grosse. Peut-être que Baekhyun ne le tolère seulement que pour cette seule et unique raison ? Le chanteur est très bon acteur, après tout, alors qu’est-ce qui lui fait croire que Baekhyun l’apprécie réellement ?


Le géant finit par pousser un soupir en glissant ses mains dans ses poches. Baekhyun n’a pas l’air du genre à coucher avec quelqu'un qu’il ne peut pas voir en peinture. Il n’aurait pas pris toute cette peine pour quelqu'un qu’il n’aime pas. Ce serait vraiment étrange… tout comme s’intéresser à quelqu'un qu’il n’aimait précédemment pas est étrange. Byun Baekhyun est quelqu'un d’étrange.


« Eh bien, alors ? »


« Oui, quoi ? De quoi on parlait déjà ? »


Baekhyun lève les yeux au ciel. Il tourne l’écran vers Chanyeol pour montrer à ce dernier l’un des nombreux selfies de Sehun avec les sourcils froncés.


« Ah oui, pourquoi on se connaît depuis tous petits. » Dit Chanyeol d’une voix monotone. « Parce que nos parents sont amis et qu’on est voisins, donc on était toujours collés l’un à l’autre. »


« Et vous ne l’êtes plus ? »


« On va à des universités différentes, Baekhyun. »


« Mais vous devez toujours être aussi proches s’il t’appelle chaton. »


« Il m’appelle par beaucoup de choses. » Le garçon aux cheveux rouges relève la tête au même instant où Chanyeol esquisse un petit sourire. « En plus, c’est pas comme si on habitait dans des pays différents. S’il me manque, je prends ma voiture et je suis chez lui en trente minutes. »


« Et il te manque, là, tout de suite ? »


« Pas vraiment, non. »


Baekhyun se renfrogne. « Tu ne peux pas dire oui ? »


« Pourquoi ? »


« Parce que ! »


« Parce que ? »


Le chanteur pousse un râle de frustration en levant les yeux au ciel. Cet idiot doit sûrement le faire exprès. Ce n’est pas possible d’être aussi naïf.


« Je t’ai déjà dit que Sehun était totalement mon genre ! Ce n’est pas difficile de deviner pourquoi j’ai envie de le rencontrer, si ? »


« Je ne savais pas que tu t’intéressais vraiment à lui. » Rétorque Chanyeol en arquant un sourcil.


« Oh, ne me dis pas que tu es jaloux. »


Le géant secoue la tête, impassible face au ton moqueur de Baekhyun. « Non, je ne pensais juste pas que tu étais sérieux. »


« Pourquoi pas ? »


« Parce que tu ne le connais pas ? »


« Justement, j’adorerais le connaître davantage, mais il faudrait d’abord que je le rencontre pour que ça arrive ! »


Chanyeol fronce légèrement du nez avant de décroiser ses bras en poussant un soupir. « OK, d’accord. »


Le pianiste prend son téléphone des mains du garçon aux cheveux rouges et le déverrouille. Baekhyun le regarde taper quelque chose sur l’écran (sûrement un message), plutôt surpris de voir que le grand dadais obtempère sans essayer de le dissuader de courir après Sehun. Chanyeol n’est-il vraiment pas le moindre affecté par le fait que Baekhyun veuille se taper son meilleur ami ? Même pas ne serait-ce qu’un tout petit peu ? N’a-t-il pas envie de garder son tout premier plan cul pour lui tout seul ? Est-ce que Chanyeol ne s’en soucie vraiment pas ?


Le garçon aux cheveux rouges baisse le regard, déçu mais ignorant pourquoi, avec la fâcheuse impression que son coeur coule, comme une enclume dans un océan.


Chanyeol relève brièvement la tête en attendant une réponse de Sehun. Il ne comprend pas pourquoi le chanteur est si silencieux alors qu’il était excité il y a quelques secondes de cela. Est-ce que Baekhyun est sérieux à propos de Sehun ou est-ce que ce n’est encore qu’un de ses nombreux caprices né sur un coup de tête ?


Sehun ? : Park Chanyeol


Oh Sehun : Qui c’est qui me parle là ?


Bah moi. : Park Chanyeol


Je veux dire Chanyeol… : Park Chanyeol


Oh Sehun : Tiens, tiens. Ton petit rendez-vous est terminé ?


Ce n’était pas un rendez-vous… D’ailleurs, Baekhyun s’est fâché contre moi quand tu lui as dit ça. : Park Chanyeol


Oh Sehun : Pourquoi ?


Il n’a pas aimé. : Park Chanyeol


Oh Sehun : Pourquoi ??


Qu’est-ce que j’en sais ? : Park Chanyeol


Mais je suis pas là pour parler de ça. Baekhyun aimerait te rencontrer. : Park Chanyeol


Oh Sehun : Pourquoi ???


Parce que tu l’intéresses ? : Park Chanyeol


Oh Sehun : Je l’intéresse ?


Ouais. : Park Chanyeol


Il a vu mon fond d’écran tout à l’heure et ça a été le coup de foudre. : Park Chanyeol


Oh Sehun : LOL.


Oh Sehun : C’est pour ça qu’il a volé ton téléphone pour me parler ?


Oui. : Park Chanyeol


Oh Sehun : Attends, t’es avec lui, là ?


Oui. : Park Chanyeol


Alors est-ce que t’es libre, là ? : Park Chanyeol


La réponse de Sehun prend plus de trente secondes à lui parvenir.


Oh Sehun : Désolé je suis occupé. Je dois rencontrer le chéri de nounours aujourd’hui.


Ah OK. : Park Chanyeol


C’est qui nounours ? : Park Chanyeol


Oh Sehun : Jongin !


Ah OK. : Park Chanyeol


Baekhyun ne reporte son attention sur le géant que lorsque celui-ci range son téléphone dans sa poche.


« Désolé, il est occupé aujourd’hui. »


Le plus petit pince ses lèvres. Cet étrange sentiment de soulagement lui fait froncer les sourcils. Cependant, Chanyeol traduit sa grimace par de la déception. Le pianiste ignorait que son camarade était aussi intéressé par son meilleur ami. Peut-être que c’était vraiment un coup de foudre, après tout…


« Je… Je peux te donner son numéro, si tu veux. » Finit-il par proposer, quand le silence devient aussi insupportable que la mine contrariée de Baekhyun. Seulement, pour des raisons qu’il ignore, Baekhyun a l’air encore plus fâché quand ses yeux croisent les siens. Ce n’est pas de sa faute si son ami avait déjà prévu quelque chose aujourd’hui, quand même.


Le garçon aux cheveux rouges finit par soupirer. « Laisse tomber. »


« Je peux vous arranger quelque chose— »


La main de Baekhyun lui attrapant le visage le fait taire. Sa prise sur les joues de Chanyeol se resserre tandis que son regard s’assombrit à une vitesse inquiétante.


« T’es sourd ? Je t’ai dit de laisser tomber. »


Quand Chanyeol saisit son poignet, Baekhyun relâche son visage.


« Je veux juste… Tu as l’air tellement contrarié. »


« Je ne suis pas du tout contrarié ! » S’exclame le plus petit, rouge… mais de quoi ? Colère ? Honte ? Ses émotions sont en pagaille et il n’aime pas ça. Baekhyun a horreur de ne pas savoir pourquoi il est aussi bouleversé.


Qu’est-ce qu’il lui prend ?


Il ne prend conscience de sa respiration erratique qu’une fois le silence revenu. Baekhyun continue de tuer du regard le plus grand qui ne comprend pas pourquoi l’humeur de son camarade est aussi instable. Est-ce que c’est de sa faute ou de celle de Sehun ?


« Tu… Tu es sûr ? »


La veine qui apparaît sur la tempe de Baekhyun lui fait immédiatement regretter tous ses choix de vie. Pourquoi a-t-il fallu qu’il ouvre la bouche ? Et pourquoi a-t-il fallu qu’il accepte de sortir avec Baekhyun ? Chanyeol aurait mieux fait de refuser son invitation et rester chez lui.


« Maintenant oui, je le suis, Chanyeol. »


« …Désolé… »


Le chanteur croise ses bras puis fait un pas vers le pianiste, les yeux ronds le fixant toujours d’une manière que Chanyeol trouve absolument terrifiante.


« Qu’est-ce que tu es prêt à faire pour te faire pardonner ? »


« …Qu’est-ce que tu veux que je fasse ? »


« Allons, ne fais pas semblant de ne pas savoir. »


Chanyeol se contente de secouer lentement la tête avec le front plissé. Baekhyun ne pouvait vraiment pas tomber sur quelqu'un de plus stupide.


« Bon alors je te donne trois options… le salon, ma chambre ou celle de Jongdae. »


Le regard du géant n’a qu’à se diriger vers le canapé-lit pour que son esprit saisisse enfin le sens des paroles de son vis-à-vis. Son coeur se met à battre plus vite mais il ne laisse pas transparaître sa panique. À la place, il continue d’arborer une expression neutre. Peut-être qu’il réussira à s’en sortir s’il continue de jouer l’idiot.


« Tu veux que je fasse le ménage ? »


« …Chanyeol. »


Le ton menaçant de Baekhyun réussit presque à effriter la façade de Chanyeol, mais celui-ci pince ses lèvres fort pour s’empêcher de sourire. « C’est bon, ça ne me dérange pas de t’aider à faire un peu de rangement. »


Le garçon aux cheveux rouges pousse un cri de pure frustration quand il voit son camarade plier la couverture qui se trouvait sur le canapé-lit avec soin, un sourire benêt aux lèvres. Baekhyun lui arrache la couette des mains avant de la balancer sur le matelas.


« Je ne parlais pas de faire le ménage, je parlais de baise ! »


Baekhyun se rend compte que le sourire de Chanyeol n’est pas aussi innocent maintenant qu’il le voit plus distinctement, après que ce dernier se soit retourné vers lui pour lui faire face. Au final, Chanyeol cède à l’envie de rire, plus capable de se retenir. Le chanteur le dévisage avec confusion pendant des secondes et des secondes, sans s’apercevoir que sa confusion et son irritation sont parties en fumée dès que la voix grave du pianiste a émergé de nulle part, comme une mélodie salvatrice.


« Oui, j’avais compris, mais c’est juste… On vient de le faire, Baekhyun. Comment est-ce que tu peux encore avoir envie de le faire ? Ça ne fait même pas une heure. »


Le plus petit est toujours un peu dans la lune quand le rire de Chanyeol s’est tu pour ne laisser qu’un sourire. Baekhyun en oublie momentanément tous ses tracas, toutes ses pulsions, tous ses sentiments en vrac. Il ne croit pas avoir déjà vu cet aspect si sincère du plus grand, la plupart du temps dissimulé derrière sa timidité ou son indifférence.


Baekhyun détourne le regard lorsqu’il se sent rougir. Les battements de son coeur résonnent trop fort dans ses oreilles pour qu’il entende cette petite voix dans sa tête avouer que Park Chanyeol est bien plus charmeur qu’il n’en a l’air.


« Et alors ? » Marmonne Baekhyun en faisant la moue.


« Tu as peut-être l’habitude, mais pas moi. »


« Tu n’auras jamais l’habitude si on ne le fait pas souvent. »


« Ça finira bien par arriver si tu veux qu’on le fasse tous les jours ! »


« Donc ça veut dire que tu es d’accord pour le faire tous les jours ? »


Un court moment de silence s’ensuit avant que Chanyeol ne se racle la gorge. Baekhyun ne manque pas de remarquer son regard qui n’ose pas rencontrer le sien, ainsi que le bout de ses oreilles rouges.


« Je suppose que je ne suis pas contre. »


Et voilà, rien qu’avec ça, le visage de Baekhyun est de nouveau aussi rayonnant que le soleil. Est-ce que c’est aussi facile que ça de le remettre de bonne humeur ? Le sexe serait donc la solution pour contrecarrer sa mauvaise humeur, comme une tétine que l’on donne à un bébé qui pleure pour le calmer ?


« Et est-ce que tu serais contre de le faire maintenant ? »


Le garçon aux cheveux rouges réduit la distance qui les sépare d’un dernier pas. À cette proximité, Baekhyun n’a qu’à se mettre sur la pointe des pieds pour que sa bouche rentre en contact avec celle du grand dadais. Baekhyun se met à battre des cils parce qu’ils savent tous les deux pertinemment que Chanyeol n’a pas la faculté de lui résister, mais le géant a à peine le temps de détourner la tête que Baekhyun a déjà attrapé son visage pour capturer ses lèvres.


Le plus petit dépose plusieurs petits baisers sur la bouche du pianiste en resserrant son emprise sur ses joues. Chanyeol fond sous l’effet de cette douce chaleur qu’il sent l’emplir, tellement qu’il en oublie quasiment le fait que son camarade ne l’embrasse de cette manière que pour l’amadouer. Et ça marche, comme à chaque fois.


Ça n’empêche pas Chanyeol de gentiment repousser Baekhyun quand ils commencent à s’emporter.


« Je croyais que tu voulais sortir, pas aller chez toi pour baiser. »


« On peut faire les deux. »


« Et est-ce qu’il y a des préservatifs ici ? À… ma taille, je veux dire. »


Baekhyun est sur le point de lui dire qu’il y en a. Évidemment. Mais il se rend compte qu’il a oublié — Byun Baekhyun a oublié de ramener des capotes chez lui. Il était tellement focalisé sur le fait qu’il devait absolument y en avoir chez Chanyeol qu’il a complètement zappé le fait qu’il n’y en avait pas ici.


Face au soupir du chanteur qui parle pour lui-même, Chanyeol n’arrive pas à s’empêcher de sourire. Le grand dadais tapote le dos de son camarade de manière réconfortante, cependant le geste ne réussit qu’à agacer Baekhyun davantage.


« Non, j’ai oublié… » Grogne le plus petit avec la tête baissée.


« Tant pis. »


Le regard noir que Chanyeol reçoit ne le fait pas flancher. Rien ne saurait faire disparaître le joli petit sourire qu’il a aux lèvres, même pas l’air menaçant de Baekhyun qui d’habitude arrive toujours à l’intimider.


« Est-ce que je peux au moins te sucer ? »


« Quoi ? »


« Si on ne peut pas le faire, laisse-moi au moins te sucer. »


« Tu l’as déjà fait ce matin, ça aussi ! »


« Ce matin c'était ce matin. »


« Mon dieu… » Chanyeol ferme ses yeux un instant avant de les rouvrir dès qu’il sent les bras de Baekhyun entourer sa taille. Le chanteur pose son menton sur son torse et lui lance son regard de chien battu. « Si je dis oui, est-ce que tu vas me laisser tranquille pour aujourd'hui ? »


Le pianiste ne peut pas nier le fait qu’il trouve le garçon aux cheveux rouges tout à fait adorable alors que celui-ci hoche la tête. Comment est-ce qu’une personne peut avoir l’air si innocente et si mignonne alors qu’elle est en train de le supplier d’accepter de la laisser lui faire une fellation ?


« Bon, d’accord…! »


Le sourire que Baekhyun esquisse montre toutes ses dents et réchauffe la poitrine du plus grand. Ce dernier se laisse faire lorsque Baekhyun pose sa main sur son torse pour pouvoir le pousser sur le matelas. Chanyeol regarde le plus petit s’agenouiller entre ses jambes en se demandant s’il a vraiment fait le bon choix en acceptant de sortir avec Baekhyun.





Lorsque Jongdae arrive chez Kris et ouvre la porte, boîte de poulets frits dans la main, il ne s’attendait pas à être accueilli par un vrai capharnaüm. Il pensait que son ami exagérait quand il disait que son appartement était devenu une porcherie, mais vraisemblablement il avait raison de se plaindre.


« Kris ? » Appelle-t-il en fermant lentement la porte derrière lui. « Kris, t’es là ? »


Jongdae s’avance en faisant attention à ne pas marcher sur les pinceaux, les feuilles ainsi que les nombreuses tâches de peinture se trouvant sur le sol. Une fois assez proche du canapé, il distingue faiblement des ronflements provenant de sous l’énorme couette recouvrant le sofa. Jongdae n’a pas besoin de relever la couverture pour savoir qui se trouve en-dessous, mais il le fait quand même parce qu'il ne va pas manger tout ce poulet tout seul.


« Debout, Kris. »


Le plus grand grimace quand ses paupières s’ouvrent et que la lumière l’éblouit. Kris pousse un grognement tandis qu’il s’étire, le craquement de ses os résonnant à travers la pièce.


« Jongdae ? Qu’est-ce que tu fais ici ? »


« Je t’avais dit que je t’aiderais à faire le ménage quand t’aurais fini ton projet, tu te rappelles ? »


« Non, je n’en ai aucun souvenir… »


« Bah, je suis là pour ça. » Dit Jongdae tout en élevant la boîte en l’air. « Et j’ai pris du poulet sur le chemin vu que je n’ai toujours pas mangé, et je doute que toi aussi. »


« Oh, du poulet ! » Kris se lève immédiatement, les yeux écarquillés. « Merci, t’es le meilleur. »


« Je sais. » Répond Jongdae avec un air suffisant au visage. Il se dirige vers la cuisine, et quand Kris s’en rend compte, il est déjà trop tard. Le plus grand entend son ami hurler : « Mais qu’est-ce que c’est que cette merde ?! »


Kris se précipite pour rejoindre le plus petit en riant, amusé par l’expression à présent scandalisée de Jongdae. « Je t’avais dit que c’était sale ! »


« Sale ? Sale ?! C’est dégueulasse ! » S’écrie Jongdae en pointant du doigt l’évier rempli de vaisselles crasseuses. « Ça fait combien de temps que t’y as pas touché ? »


« Deux semaines, je crois… »


Jongdae lance un regard dégoûté vers le plus grand, absolument outré. Comme quoi, même une surdose de travail peut transformer l’homme le plus distingué et soigné en un clochard. Jongdae se croirait dans l’un des décors de Resident Evil.


« Je refuse de toucher à ça. »


« On peut aller acheter des gants… »


« Et des masques ! Et des combinaisons ! Si j’avais su que c’était aussi dégueulasse, je n’aurais pas proposé de t’aider ! »


« Oh, t’exagères… Où est passé mon bon petit samaritain ? »


« Il est mort quand il a vu l’état de ta piole ! » Siffle Jongdae en retournant dans le salon, suivi de près par son meilleur ami. « Hors de question de ranger tout ce foutoir pendant que Baekhyun est en train de prendre son pied ! »


« C’est vrai, il est où celui-là ? »


Ils débarrassent rapidement la table basse avant de s’asseoir par terre, du côté du canapé pour pouvoir s’adosser contre, en utilisant la couette comme tapis.


« Je suis aussi ici pour en parler. »


« Ouh… Vas-y, dis-moi tout. » Dit Kris en frémissant d’impatience tout en ouvrant la boîte de poulets frits.


« Devine avec qui il est en ce moment. »


« Bah, sûrement un de ses plans cul ? »


« Évidemment mais qui ? »


Kris réfléchit en mâchant, les yeux plongés dans ceux du plus petit. « J’ai un nom en tête mais c’est très peu probable… »


« Très peu probable et pourtant ! Enfin, si on est sur la même longueur d’onde… T’as qui en tête ? »


« Qui d’autre ? »


« Park Chanyeol ? »


« Park Chanyeol. »


Un lourd silence s’installe entre les deux jeunes hommes. Ils mangent leurs poulets frits en se fixant du regard, communiquant comme toujours à travers le mouvement de leurs sourcils. C’est une habitude qu’ils ont pris au fil du temps pour pouvoir parler de Baekhyun en présence de Baekhyun sans que celui-ci ne le sache.


« Sans blague ? »


« Oui ! Il ne m’avait même pas dit qu’il sortait aujourd’hui, et tu sais c’est quoi le pire ? »


« Non mais tu vas me le dire. »


« Quand je l’ai appelé ce matin pour lui demander où il était, il m’a dit qu’il était parti faire les courses avec Chanyeol. »


Le plus grand fronce du nez. « C’est… Ouais, bon, il devait bien avoir une raison, non ? Comme acheter des préservatifs pour pouvoir s’envoyer en l’air avec Park Chanyeol. »


« Oh, bah… C’est exactement ça, la raison… Attends, tu le savais ? Il te l’a dit ? »


« Non, mais c’est juste que… C’est Baekhyun, quoi. Je le connais, tu le connais. S’il se met en quatre, c’est parce qu'il y a forcément du sexe à la clé. »


« Donc… Tu ne trouves pas ça… bizarre ? »


Kris pousse un soupir après avoir avalé avant de pointer sa cuisse de poulet vers son ami. « Kim Jongdae, si tu as quelque chose à dire, crache le morceau. »


Jongdae pince ses lèvres, hésitant. Peut-être bien qu’il se fait des idées, peut-être bien que Kris a raison et qu’il ne devrait pas être aussi suspicieux. Il aimerait pouvoir lâcher l’affaire mais c’est plus fort que lui : il y a quelque chose qui le dérange.


« Je — Je crois juste que Baekhyun est en train de s’attacher à Chanyeol. »


Kris se fige complètement alors qu’il a les joues pleines de poulets. Il dévisage le plus petit comme si ce dernier venait de lui dire qu’il aimait les femmes. Jongdae, hétérosexuel ? Ce serait aussi ridicule que de croire que Byun Baekhyun pourrait un jour tomber amoureux de Park Chanyeol.


« C’est la saleté de ma maison qui t’a embrouillé le cerveau, c’est ça ? » Finit par dire le plus grand, non sans postillonner.


« Je suis sérieux, Kris ! »


« Qu’est-ce qui te fait croire que Baekhyun — notre très cher Baekhyun — est en train de s’attacher à Chanyeol ? Qu’est-ce qu’il aurait de plus spécial que les autres mecs avec qui il a copulé ? »


« Je n’en sais rien, moi ! Mais… Mais tu n’as jamais rien remarqué, toi ? »


« Non, Jongdae, parce qu’il est toujours comme à son habitude. Racoleur. Excité du cul dès qu’il voit un beau mec passer. Il fait les yeux doux à tous ceux qu’il veut se mettre dans le lit. Toi et moi inclus, je te signale. »


« Là, c’est différent. »


« En quoi ? » Demande Kris en plongeant agressivement son morceau de poulet dans la boîte de sauce. « Baekhyun agissait pareil quand il a rencontré Boyd et est-ce qu’il en est tombé amoureux ? Non ! »


« Puisque je te dis que c’est différent ! Tu ne peux pas les comparer ! »


« Effectivement, on ne peut pas ! D’un côté, nous avons notre bien aimé Boyd Greon, charmant et expérimenté ; et de l’autre, on a Park… Chanyeol. Tu sais très bien que Baekhyun ne se serait jamais intéressé à lui s’il n’avait pas découvert ce qu’il cachait dans son pantalon, donc s’il devait s’enticher d’un des deux, ce ne serait sûrement pas Chanyeol ! Mais Baekhyun n’est jamais tombé amoureux de Boyd, alors pourquoi est-ce qu’il tomberait amoureux de l’autre ? »


Jongdae pousse un râle en roulant des yeux, frustré par l’entêtement du plus grand qui ne veut même pas considérer cette possibilité. Pourquoi est-ce que Kris est-il aussi certain que Baekhyun ne ressentira jamais autre chose que de l’amitié (tout au plus) envers Chanyeol ? Qu’a-t-il fait de mal pour que l’on pense que quelqu'un comme Baekhyun ne pourra jamais tomber amoureux de lui ?


« Et tu crois que Baekhyun essayerait de se taper Junki s’il aimait Chanyeol ? »


Les lèvres du plus petit s’entrouvrent lentement tandis que le souvenir de leur aîné lui revient à l’esprit. « Je l’avais complètement oublié, celui-là… »


« Ouais, je vois ça. » Dit Kris en entamant son quatrième morceau de poulet. Jongdae n’en est toujours qu’à son premier, la partie à moitié mangée posée devant lui. « Baekhyun a des coeurs dans les yeux quand il parle de son petit Junki. Tu vas aussi me dire qu’il est en train de s’attacher à lui ? Que c’est différent ? »


« Bon, OK, ça va ! Peut-être bien que je me suis un peu emporté… » Marmonne Jongdae en reprenant son morceau de poulet en main. « Je trouve quand même que tu es trop sûr de toi. »


« Je suis sûr du fait que Baekhyun ne recherche pas de relation sérieuse. »


« D’accord mais ça ne veut pas dire qu’il ne peut pas tomber amoureux. Ce n’est pas quelque chose qu’il peut contrôler. »


Le plus grand s’adosse contre le canapé en poussant un soupir d’exaspération. « Comment est-ce que tu peux être aussi convaincu que Baekhyun est en train de s’attacher à Chanyeol ? »


Jongdae hausse les épaules. « C’est l’impression que j’ai. »


« Une impression ? Tu m’as pris la tête pour une impression ? »


« Tu ne fais pas confiance à mon sens de l’observation ? »


« Je crois juste que tu vois de l’amour là où il n’y en a pas. »


« Moi, je pense que tu n’as rien remarqué parce que tu étais trop occupé à finir ton projet. »


« Peut-être. »


« Bon, alors, essaye de faire plus attention maintenant, OK ? »


« Ouais, ouais… C’est quand la dernière fois que Baek est tombé amoureux, de toute façon ? »


« Euh… Pour tout te dire, je n’en sais rien. Il est sorti qu’avec un seul mec et c’était au lycée, mais ce n’était pas du tout sérieux. Enfin, il me semble… »


« Ah. »


Kris et Jongdae se fixent longuement avant de soupirer à l’unisson. Ils ne se soucient pas des choix de Baekhyun ; la vie de ce dernier ne les concerne pas. Le garçon aux cheveux rouges est jeune et libre de faire ce que bon lui semble. Si son but dans la vie est de coucher avec tous les beaux mecs du monde, alors ils le soutiendront sans le juger.


Ils se demandent tout de même si la vie de couple intéresse leur meilleur ami. Est-ce que Baekhyun veut malgré tout se marier et fonder une famille, un jour, dans un futur… proche ? Lointain ? Baekhyun n’a jamais été du genre à parler de ce genre de chose, ni avec eux, ni avec quiconque. Peut-être que c’est trop personnel, ou peut-être que c’est une image trop éloignée de son lui présent pour qu’il ait envie d’aborder le sujet. La seule chose dont ils soient tous les deux sûrs, c’est que Baekhyun ne veut pas de petit copain pour le moment.


La boîte se vide au fil des minutes qui passent. Les deux jeunes hommes jouent à pierre-papier-ciseaux pour décider lequel d’entre eux mangera le dernier morceau de poulet, et c’est Jongdae qui l’emporte, au grand malheur de Kris.


Alors que le plus petit s’apprête à saisir le poulet, les vibrations de son téléphone, posé sur la table, attirent son attention. Le coeur de Jongdae rate un battement quand ses yeux se posent sur le nom de celui qui lui a envoyé un message. Son appétit disparaît soudainement, en même temps que la joie que lui a procuré sa petite victoire.


Le plus grand attrape immédiatement son portable, les yeux gros comme des ballons, avec une lueur curieuse dans le regard, à une telle vitesse que Jongdae n’a pas le temps de voir ce que le message contenait.


« Jongdae, on doit parler… »


Son souffle se coupe. Jongdae serre inconsciemment son morceau de poulet à l’entente de la seconde vibration.


« …Du projet. » Kris souffle fort par la bouche, complètement indigné. « Non, mais, quel gros con ! Il m’a fait peur, j’ai cru qu’il avait enfin pris ses couilles en main pour venir te parler ! »


Jongdae soupire en reposant le morceau dans la boîte. Il s’essuie rapidement les doigts avant de reprendre son téléphone des mains de son ami. « Fais voir… »


Zhang Yixing : Jongdae, on doit parler.


Zhang Yixing : Du projet…


Entendre le plus grand lire le premier SMS l’a empli de tellement d’espoir, mais il se retrouve de nouveau vide. Aussi vide que ce matin-là, après que Yixing l’ait laissé seul, dans un lit qu’ils avaient partagé la veille.


Avec un air dédaigneux au visage, Jongdae repose son téléphone sur la table. Il reprend ensuite son morceau de poulet dans lequel il croque. Kris le regarde faire, inquiet face à son silence.


« Tu ne… Tu ne vas pas répondre ? »


« Je n’en ai pas envie. »


Kris pousse un soupir en se penchant vers le plus petit, s’accoudant à la table. « Jongdae, je sais que… c’est dur mais… » Il mâchouille sa lippe, envahi par la culpabilité dès que son ami détourne la tête. « Tu ne devrais pas mélanger travail et vie personnelle, tu le sais ça. »


« Oui, je le sais ! Mais je n’y peux rien si… je me sens… comme une merde. »


Jongdae ferait n’importe quoi pour ne plus se sentir aussi affecté par Zhang Yixing. Le simple fait d’entendre son nom est assez pour lui retourner l’estomac et le voir pour gâcher sa journée. Si seulement oublier une personne était facile, Jongdae aurait déjà fait disparaître ses sentiments en un claquement de doigts.


Mais aurait-il été assez courageux pour le faire ?


« Je sais… » Dit Kris en passant l’une de ses mains dans les cheveux du petit brun, à l’arrière de sa tête. Ce dernier s’éloigne abruptement tout en lui jetant un regard noir.


« Ne touche pas mes cheveux avec tes doigts graisseux ! »


« J’essaye de te réconforter, là ! »


« Lave-toi les mains d’abord, alors. »


Kris grogne en levant les yeux au ciel avant de se lever et débarrasser la table. Jongdae le regarde partir en direction de la cuisine avant qu’un cri d’effroi ne le fasse sursauter. Le plus grand revient à pas rapide dans le salon, boîte toujours dans la main tandis que l’autre pince son nez.


« La poubelle… J’ai aussi oublié de la sortir depuis je ne sais quand… »


Le chagrin de Jongdae est de courte durée, à son plus grand plaisir. Il est tout de suite remplacé par un immense dégoût, mais il ne s’en plaint pas.


Jongdae préfère largement la répugnance que lui apporte ce temple de la malpropreté que d’avoir le moral à zéro à cause de Zhang Yixing. Et il remercie son meilleur ami pour avoir réussi à lui redonner le sourire.





Chanyeol détourne la tête pour une énième fois, avec une goutte de sueur qui lui coule le long de la joue. Il essaye de garder son calme, cependant dès qu’il sent le pied de Baekhyun longer sa jambe, son rythme cardiaque s’affole de nouveau.


Son regard retourne automatiquement se poser sur le garçon aux cheveux rouges. Sa mâchoire se crispe à la vue du sourire malicieux de Baekhyun, qui le regarde droit dans les yeux alors qu’il lèche longuement la glace qu’il tient dans la main.


Le grand dadais regrette chaque seconde un peu plus de ne pas être resté chez lui. Ça lui aurait évité de vivre cette situation embarrassante. Il sait très bien que Baekhyun le fait exprès ; que son camarade l’oblige à le regarder manger sa glace à cette lenteur atroce parce qu'il veut le taquiner. Chanyeol vient tout juste de se faire sucer pour la deuxième fois de la journée, et les images du chanteur entre ses jambes sont encore trop fraîches pour qu’il n’y pense pas à chaque fois que Baekhyun donne un coup de langue à sa glace. Et, bien sûr, il a fallu que le plus petit en commande une à la vanille.


Le fait que Baekhyun ré-attire son attention à chaque fois qu’il regarde ailleurs ne l’aide pas du tout à ne pas penser à des choses obscènes, surtout pas si Baekhyun lui fait du pied.


Le géant étouffe et il n’a aucun moyen d’y échapper. Si Chanyeol ne lui donne pas son attention, le pied de Baekhyun s’aventurera toujours plus vers son entrejambe. Chanyeol est bien trop faible face à Baekhyun pour ne pas succomber à ses attouchements, mais le résultat restera le même s’il regarde le plus petit lécher sa glace de façon si suggestive.


« Baekhyun. »


« Hmm ? »


« Tu pourrais arrêter ? S'il te plaît ? »


« Arrêter quoi ? »


« Finis ta glace et arrête de me faire du pied. » Dit-il en serrant les dents tout en se penchant vers Baekhyun pour ne pas avoir à parler trop fort.


« Mais j’aime savourer, moi. »


Chanyeol pousse un soupir en s’adossant à son siège. Ses doigts tapotent la surface de la table avec impatience. Comme son regard est inconsciemment parti ailleurs, Baekhyun le ramène vers lui grâce à l’aide de son pied contre la jambe du pianiste. Le regard noir que ce dernier lui lance fait apparaître un beau sourire sur ses lèvres.


« Baekhyun, arrête… »


« Oh, tu n’es vraiment pas drôle. »


« Ce n’est pas drôle ! Je ne veux pas bander en public, alors arrête. »


« Donc ça t’excite ? »


« Baekhyun. » Grogne le géant, le ton de sa voix servant d’avertissement.


« Hé, si tu bandes, on aura qu’à retourner dans la voiture et— »


« Et rien puisqu’on n’a pas de préservatif sur nous. »


« Ça veut dire que si on en avait, tu aurais été d’accord pour me prendre sur la banquette arrière ? »


Le plus grand ferme les yeux, les sourcils froncés. Il semblerait que quoiqu’il fasse, Chanyeol est voué à ne jamais gagner contre Baekhyun. C’est comme si c'était impossible ; comme s’il était né dans le seul but de devenir la victime des cochonneries du garçon aux cheveux rouges.


Le silence de Chanyeol fait rire Baekhyun. « Je vais prendre ça pour un oui, alors. » Dit-il en croquant son cornet.


« Bon, et si tu me disais plutôt où est-ce que tu veux qu’on aille après ? »


Le chanteur hausse les épaules. « Pourquoi tu ne décides pas, toi ? »


« Parce que c’est toi qui voulais sortir, pas moi. »


Baekhyun fourre le restant du cône dans sa bouche puis mâche tout en réfléchissant. Il n’avait pas prévu que sa journée prenne cette tournure alors il n’a pas non plus idée de ce qu’ils pourraient faire maintenant qu’ils sont là. Baekhyun ne sait même pas ce qui lui est passé par la tête quand il a invité Chanyeol à sortir. Il n’était censé venir que pour s’assurer que le grand dadais achète bien des préservatifs. De toute façon, ce n’est pas comme s’ils avaient tous le deux quoique ce soit à faire d’autre alors autant en profiter.


« Et si on allait faire… du shopping ? »


« Du shopping…? »


« Oh, mais oui, du shopping ! Il me faudrait une nouvelle tenue pour le six. »


« Pourquoi, qu’est-ce qu’il se passe le six ? »


Le garçon aux cheveux rouges dévisage son camarade, comme si ce dernier lui avait posé la question la plus absurde du monde.


« Pour la fête que j’organise. Tu ne vas pas me dire que tu n’en as jamais entendu parler ? »


Chanyeol plisse les yeux, ses méninges se mettant au travail. Une fête ? Baekhyun ? Une fête… Baekhyun… Le plus grand a cette impression de familiarité, certain d’avoir déjà entendu parler de ce sujet quelque part. Mais où, et quand, et par qui ?


Baekhyun s’accoude à la table avant de caler sa joue contre son poing. Il regarde le géant se plonger dans ses pensées avec le front plissé, la lèvre inférieure coincée entre ses dents et les yeux rivés sur le sol. Ce n’est qu’après une bonne minute que Chanyeol relève la tête avec les prunelles illuminées, indiquant que le souvenir lui est revenu.


« Ah oui ! Je m’en souviens, maintenant. »


« Tu en as bien entendu parler, n’est-ce pas ? »


« Oui, c’est Jun qui m’en a parlé. Il m’a supplié de venir, même. »


« Ah ? Et ? »


« Bah, j’ai dit non. »


Les sourcils du plus petit se haussent par étonnement. « Pourquoi ? » Demande-t-il en se redressant.


« Parce que quand il me l’a demandé, je ne te connaissais pas vraiment. »


Pas du tout, même. En dépit du fait que Chanyeol et Baekhyun soient camarades de classe depuis leur première année, ils ne s’étaient jamais adressés la parole avant que Chanyeol n’intègre le club de musique. L’un était aussi indifférent envers l’autre que comme s’ils se considéraient comme des étrangers, et c’était le cas.


Baekhyun trouvait Chanyeol trop banal, à son goût. Le géant lui donnait tout l’air d’être l’homme le plus ennuyeux du monde, avec le nez toujours plongé dans ses cours.


Chanyeol a trouvé sa couleur de cheveux très extravagante (alors qu’à l’époque, Baekhyun était simplement blond). Et c’est tout. Il n’a jamais prêté plus attention à Baekhyun qu’à n’importe quel autre de ses camarades.


Ils se voyaient tous les jours sans se douter que leurs destins s’entremêleraient d’une telle façon une fois leur deuxième année venue.


« Mais maintenant, tu me connais. »


« Oui. »


« ...Donc tu vas venir ? »


« Non. »


« P… Pourquoi pas ? »


« Je n’ai jamais vraiment aimé les fêtes donc le fait qu’on se connaisse maintenant ne va pas me faire changer d’avis. »


« Même pas si je te le demande ? »


Les yeux de chiot de Baekhyun reviennent le hanter. Pourquoi doit-il être si faible face à Baekhyun ? Quelle sorte de magie noire le chanteur utilise-t-il pour toujours réussir à parvenir à ses fins ? Chanyeol n’a pourtant jamais eu de problème à dire non, mais quand Baekhyun lui demande quelque chose… Tout son être est prêt à refuser, mais sa bouche arrive tout de même à hésiter ; ses lèvres veulent prononcer la réponse que Baekhyun veut entendre.


Le sexe serait-il la cause de son incapacité à refuser quoique ce soit à Baekhyun ? Serait-il devenu l’esclave du garçon aux cheveux rouges simplement parce que celui-ci sait lui faire du bien ? Park Chanyeol serait-il aussi facile à acheter que ça ?


« Baekhyun, je… Ce n’est vraiment pas… »


La déception qu’il peut à présent lire sur le visage du plus petit le fait avaler avec difficulté. Il sait que ce n’est qu’une façade, que Baekhyun essaye juste de le faire craquer… Et il y arrive parfaitement !


« S'il te plaît »


Le ton tristounet de Baekhyun a le même effet qu’un poignard dans le coeur. Chanyeol sait qu’il va regretter ce qu’il est sur le point de dire — comme il regrette toujours tout ce qu’il fait en ce moment — mais il est prêt à tout faire pour ne plus ressentir cette culpabilité.


« OK, d’accord, ça va… Arrête de faire cette tête. »


L’expression chagrinée du chanteur disparaît en moins d’une seconde, prouvant ainsi au grand dadais que son camarade est trop bon acteur pour son bien. Le regret est imminent, même déjà implanté dans ses entrailles.


« Ça veut dire que tu vas venir ? »


« O…ui… »


Baekhyun se lève d’un bon, plus rayonnant de bonheur que tous les astres réunis. Chanyeol le regarde contourner la table en sautillant, en tirant la même tête qu’un cadavre fraîchement sorti de sous terre.


« Alors, allons-y ! » S’exclame le plus petit en tirant le pianiste par le bras. « Je connais l’endroit parfait pour faire du shopping ! Si tu viens, il va aussi falloir que tu sois présentable… plus que présentable. »


« Présentable ? Pourquoi ? C’est quel genre de fête ? »


« Bah, une fête normale… Tu danses, tu te soûles… Tu t’envoies en l’air avec quelqu’un. »


« Nécessairement…? »


« Tu vas venir pour ne rien faire ? »


« C’est toi qui m’obliges à venir. »


Baekhyun lâche le bras de Chanyeol quand ils atteignent la voiture. Il attend patiemment que le plus grand déverrouille le véhicule avant d’y entrer et une fois que Chanyeol a fermé la porte de son côté, Baekhyun n’attend pas une seconde de plus avant de lui attraper le visage et de le tirer vers lui.


Le géant lâche la clé à cause du choc, l’objet disparaissant sous son siège. Chanyeol grogne contre la bouche de son vis-à-vis, mais ça ne fait que faire apparaître un sourire sur les lèvres de ce dernier. Baekhyun apprécie particulièrement ce baiser au goût de vanille et de pistache.


« Tu ne peux plus revenir sur ta décision, Chanyeol. Tu as dit que tu viendrais. »


« Et je vais venir, mais… »


« Mais ? »


« Mais rien… » Chanyeol ravale tout ce qu’il a voulu dire, qu’importe ce que ça aurait pu être, face aux prunelles scintillantes de Baekhyun. Il se baisse simplement pour passer son bras sous son siège afin d’essayer de retrouver la clé de la voiture. « Rien du tout. »





C’est le quatrième magasin devant lequel ils passent mais Baekhyun ne semble toujours pas vouloir rentrer, marmonnant sans cesse des “non”. Chanyeol le suit derrière en silence, déjà fatigué, en se demandant pourquoi le plus petit est aussi difficile. Ils proposent pourtant des marques que Chanyeol aime bien porter… et c’est peut-être ça le problème. Ce n’est peut-être pas assez cher pour que Byun Baekhyun le porte.


« Allons à l’étage d’au-dessus. Rien ne me plaît ici. »


« J’avais remarqué. »


« Il faut que tu te fasses tout beau ce jour-là alors on ne va pas t’acheter des habits banals. »


« Attends— Quoi ? M’acheter— Mais je croyais qu’on était ici pour toi ? »


« On est ici pour faire du shopping, Chanyeol. » Répond Baekhyun en montant sur l’une des marches de l’escalator.


Le plus grand se hâte de le suivre, perdant presque l’équilibre lorsqu’il saute sur la marche se trouvant derrière celle de Baekhyun. « Oui, mais je pensais que c'était pour toi ! Je ne fais que t’accompagner ! »


« Si tu le dis comme ça, je vais avoir l’impression d’être le méchant qui t’a forcé à venir rien que pour que tu portes mes sacs. »


« Ça ne me dérange pas… Enfin, d’être juste là pour t’accompagner. Je ne suis pas ici pour porter quoique ce soit à ta place. »


Le garçon aux cheveux rouges s’adosse à la rampe en penchant sa tête sur son épaule, un petit sourire aux lèvres. « Tu dis ça mais si je te le demandais, tu le ferais. »


« Là, tu rêves. »


Une fois arrivés au deuxième étage, Baekhyun tourne sur lui-même afin de pouvoir scruter les alentours, à la recherche d’une boutique qui pourrait susciter son intérêt, tout en réfléchissant sérieusement à ce qu’il aimerait voir Chanyeol porter. Quel style réussirait à le rendre plus séduisant ?


Lorsque le chanteur se retourne, il est étonné de voir que le plus grand ne se trouve pas derrière lui mais quelques mètres plus loin, en train de contempler les vêtements présentés derrière la vitrine d’un magasin.


« Qu’est-ce que tu fais ? » Demande Baekhyun en se rapprochant de son camarade.


« Bah, je regarde. »


Baekhyun jette rapidement un coup d’oeil aux vêtements avant de froncer du nez. « Ça ressemble à ce qu’il y a dans ton placard. »


Chanyeol se contente de secouer la tête avant de rentrer dans le magasin. Baekhyun le suit en se gardant de râler à voix haute lorsque les employés les accueillent avec des sourires aux lèvres. Malgré la simplicité des articles, le garçon aux cheveux rouges se surprend tout de même à en examiner quelques-uns.


Lorsqu’il se rend compte qu’il s’est laissé distraire, Baekhyun se met tout de suite à la recherche de son camarade qui est parti vagabonder il ne sait où. Ce n’est qu’en faisant le tour du magasin — qui paraissait bien plus petit de l’extérieur — qu’il finit par apercevoir le géant en train de s’émerveiller devant des joggings.


« Est-ce que tu pourrais arrêter de t’éloigner sans me prévenir ? » Marmonne le plus petit en s’agrippant à la chemise du plus grand.


« Hm ? Ah, pardon. »


« Tu as déjà des tas de joggings, tu n’en as pas besoin d’autres ! »


« Si, en fait. Les miens sont vieux alors ils commencent à être serrés. »


Baekhyun fait un pas en arrière afin de pouvoir reluquer le grand dadais de la tête aux pieds. Quand Chanyeol se retourne vers lui, un petit sourire en coin apparaît sur son visage.


« Tu es sûr que c’est parce qu’ils sont vieux que c’est serré ? »


« Hm-hm… Je n’ai pas cessé de grandir ces dernières années. » Susurre le plus grand en employant le même ton taquin que le chanteur. Ce dernier se sent tout chaud quand Chanyeol lui rend son sourire. « Bon, je vais aller en essayer quelques-uns. »


« Bon, OK… Mais fais vite. »


« Tu n’as pas besoin de m’attendre, je peux te rejoindre quand j’aurai fini. »


Le garçon aux cheveux rouges hésite avant d’hocher la tête. Chanyeol ne s’en va en direction des cabines d’essayage qu’une fois que Baekhyun lui a tourné le dos.





Une dizaine de minutes plus tard, alors que le chanteur parcourt à travers des vestes en cuire exposées sur un porte-vêtement, le pianiste ré-apparaît enfin à ses côtés avec un sac à la main.


« Ah bah, enfin ! » S’exclame Baekhyun, plutôt irrité, en posant ses poings sur ses hanches.


« Désolé… J’ai fini par me prendre un t-shirt, aussi. »


« Fais voir ? »


Il y a deux joggings dans le sac, ainsi qu’un t-shirt noir avec le dessin d’une guitare électrique sur le devant. Baekhyun jurerait que tous les autres t-shirts du grand dadais ont le même design, pourtant il ne peut pas s’empêcher de sourire tendrement.


« Si tu veux le même, on peut y retourner. Il y en a encore. »


« Pourquoi est-ce que je voudrais le même ? »


« Tu as l’air de beaucoup l’aimé, mon nouveau t-shirt. »


« Pas du tout. »


Baekhyun remet le t-shirt à sa place, mais sans prendre la peine de le plier, avant de détourner la tête lorsqu’il sent ses joues se réchauffer.


« Si tu le dis… Tu as trouvé quelque chose qui te plaisait, toi ? »


« Hum, oui. » Le plus petit se retourne vers le porte-vêtement puis décroche la veste qui lui a tapé à l’oeil avant de la tenir devant le torse du plus grand. « Tiens, va l’essayer. »


« Moi ? »


« Oui, toi. »


« Mais pourquoi ? »


« Je veux voir si ça te va. »


Chanyeol grimace en prenant la veste dans sa main libre. « J’en doute… »


« Ça, tu n’en sais rien. Allez ! » Dit Baekhyun en poussant le géant par les épaules pour l’obliger à aller enfiler la veste.


Le grand dadais pousse un petit geignement mais obtempère tout de même. Baekhyun attend devant sa cabine avec les bras croisés, tapant du pied avec impatience. Ça ne prend tout de même pas autant de temps de passer ses bras dans les manches, quand même !


« Qu’est-ce que tu fais ? Sors ! »


« Attends… »


Baekhyun entend son camarade soupirer avant que celui-ci n’ouvre le rideau, le visage crispé par l’embarras. Son corps entier se raidit sous le regard jugeur du chanteur, dont le silence lui coupe le souffle.


« Tu vois, je t’avais dit que ça ne m’irait pas… »


Le garçon aux cheveux rouges prend une profonde inspiration avant d’amener une de ses mains à sa joue. Elle est encore plus chaude qu’il y a quelques instants, bien que ce ne soit pas la seule partie de son corps qui le soit. Baekhyun a l’impression qu’il y a une boule de feu qui tourne en rond dans son ventre.


« Qui a dit que ça ne t’allait pas ? »


« …Ta tête. »


Baekhyun secoue la tête en riant sottement, avant de s’humidifier les lèvres et de se rapprocher de Chanyeol.


« Tu n’es pas doué pour lire les gens, Chanyeol. »


D’un geste rapide, le plus petit le pousse à l’intérieur de la cabine et ferme le rideau derrière eux. Leurs lèvres se rencontrent au même moment où le dos de Chanyeol se heurte au mur de la cabine. Baekhyun entoure le cou de son camarade avec ses bras, saisissant au passage une touffe des cheveux noirs de son vis-à-vis.


Les mains de Chanyeol trouvent leur place sur les hanches du garçon aux cheveux rouges, seulement parce qu'il veut le repousser. Et il finit bien par le faire, une fois que son esprit se rend compte qu’ils sont en public et qu’on pourrait les prendre sur le fait. Chanyeol doit y mettre un tantinet plus de force étant donné que Baekhyun ne veut pas se détacher de sa bouche, obligé de le plaquer contre le mur opposé.


« Qu’est-ce qui te prend ? » Murmure le pianiste contre les lèvres entrouvertes de Baekhyun.


« Tu m’excites. »


« Pourquoi, qu’est-ce que j’ai fait ? »


Rien. Ou bien il agit comme le nigaud qu’il est, tout au plus. Et c’est ça le problème. Chanyeol ne fait rien d’exceptionnel, rien d’aguicheur — rien du tout — mais Baekhyun a quand même tout le temps envie de lui sauter dessus.


Qu’est-ce qui lui prend ?


Baekhyun se mord les lèvres pour s’empêcher d’en dire plus, d’en faire plus. Il passe simplement une main dans les cheveux de Chanyeol, dévoilant ainsi le front de ce dernier à la vue de tous, avant de la poser sur son torse.


« Ça te va… plutôt bien… ce style… »


« C’est pas… bizarre ? »


Le chanteur secoue la tête avec un air rêveur au visage.


« Tu vas le porter quand tu viendras à la fête, hein ? »


« Attends, il faut que je regarde le prix… »


« On s’en fiche du prix. »


« Com— »


« C’est moi qui paye. »


« Quoi ?! »


Baekhyun le fait taire d’un baiser sur la bouche. Cette fois, néanmoins, Chanyeol le repousse sur le champ.


« Non ! »


Un autre baiser.


« Arr— »


Et un autre.


« B— »


Encore un autre, plus langoureux cette fois. Chanyeol pousse un geignement désespéré quand il sent Baekhyun glisser sa main le long de sa mâchoire. Pourquoi perd-il ses moyens aussi facilement ? Est-ce parce qu’aujourd’hui les baisers de Baekhyun ont un goût sucré ? Chanyeol ne résiste jamais longtemps aux sucreries, mais de là à laisser le chanteur payer pour ses propres dépenses…


Cette fois, lorsqu’il se séparent, le géant ne dit rien. Il sait que son camarade n’attend que ça pour pouvoir le faire taire de nouveau, alors il prend le temps de reprendre son souffle avec le regard plongé dans celui de Baekhyun. Chanyeol est d’ailleurs trop focalisé sur ses prunelles qui pétillent pour remarquer ses joues rougeâtres.


Baekhyun dépose un dernier baiser sur les lèvres du pianiste avant de prendre la parole. « La prochaine fois qu’on ira manger des glaces, commandes-en une à la fraise. C’est mon parfum préféré. » Il ne fait qu’offrir son plus beau sourire à Chanyeol lorsque celui-ci fronce les sourcils, à l’évidence mécontent du fait que Baekhyun ait changé de sujet. « Même si je n’ai rien contre la pistache. »


« Baekhyun— »


« Oh, au fait… » Le plus grand suit le regard du garçon aux cheveux rouges quand celui-ci n’en dit pas plus. Chanyeol sent son coeur faire le plus violent des soubresauts quand il distingue la bosse qu’il a dans le pantalon. « Je ne crois pas que tu aies envie de sortir avec ça… »


Chanyeol déglutit. Depuis quand est-ce qu’il bande ? Comment est-ce qu’il a fait pour ne pas s’en rendre compte ? Et pourquoi est-ce qu’il bande ? Mais qu’est-ce qui ne va pas chez lui pour bander en public, dans une cabine d’essayage ?!


Pourquoi est-ce qu’il a fallu qu’il accepte de sortir, bon sang !


Face à la détresse apparente du grand dadais, Baekhyun décide de le faire s’asseoir sur la chaise dans le coin de la cabine, avant de lui relever le menton pour embrasser le bout de son nez.


« Donc tu restes ici le temps de te… calmer. Et moi je vais voir s’il n’y aurait pas d’autres vêtements que tu pourrais essayer, OK ? »


L’air abattu de Chanyeol alors qu’il hoche faiblement la tête le fait craquer. Baekhyun ressort de la cabine d’essayage en faisant de son mieux pour garder son calme afin de ne pas faire transparaître son excitation, puis s’en va en direction de la section chemise en sautillant presque.