CHAPITRE V: La lettre C n'est qu'une boucle inachevée

par pixiear

i

CHEETAH EYE





5.


La lettre C n'est qu'une boucle inachevée


Kim Junmyeon était un enfant ordinaire entouré d'une famille tout aussi ordinaire. Petit déjà, il espérait réussir ses études et obtenir un travail qui lui plairait, construire sa vie doucement et sans soucis. Être une personne normale qui se fondrait délicatement dans la masse sans que personne ne remarque réellement sa présence. Enfant, c'était ce qu'il désirait. Du moins, jusqu'à ce que ses parents ne lui annonce leur divorce.


Il avait quatorze ans à l'époque et encore aujourd'hui, il ne comprenait pas comment il avait pu être plongé dans la vie réelle aussi rapidement. Tous ses rêves étaient brisés, tous ses espoirs de vivre une vie sans problème; évanouis. Kim Junmyeon avait à peine eût le temps de cligner des yeux qu'il se retrouvait déjà avec deux foyers, deux chambres et quatre parents. Emporté par la tornade de ses émotions en construction, il s'était replié sur lui-même. Il avait battit sa carapace à la main, haïssant toutes ses personnes qu'il aimait mais détestait tout autant.


On lui avait prit ses rêves. On lui avait montré que la vie n'était pas aussi belle qu'il le pensait. Désillusionné. Kim Junmyeon était un enfant désillusionné. Et de là est né Kim Suho.


Puisqu'on lui avait donné deux foyers, alors il créerait deux enfants Kim.


Et là, maintenant, allongé dans le lit miteux de sa chambre étudiante, Suho se demandait à quel point il avait été stupide. Il avait changé, du tout au tout. Junmyeon avait disparu dans son désir de vengeance, dans son incommensurable appel à l'aide. Suho était apparu, froid et distant. Cassant. Et un jour, perdu dans sa dystopie du monde, il avait fugué.


Il avait seize ans lorsqu'il rencontra Baekhyun pour la première fois. Dans la nuit noir, au milieu d'un Squate Park du centre-ville. Il squattait là en observant les étoiles; en apprenant leurs formes et leurs couleurs, leurs textures et leurs aventures. Baekhyun avait altéré son champs de vision, l'avait observé de son regard sombre. Son visage éclairé par la clarté de la voûte céleste, il lui avait dit :


- T'es qui toi ?


Et Suho se rappelait encore des frissons qui l'avaient envahis à l'entente de cette voix. Sans se laisser abattre, le fugueur avait soutenu son regard, les pieds cloués au sol et le sac pesant lourd sur ses épaules.


- Suho, avait-il répondu, instantanément.


- Ça ne me dit pas qui tu es, avait répliqué l'autre en se levant.


L'adolescent avait froncé les sourcils mais n'avait rien dit de plus, laissant Baekhyun s'approcher de lui. Les yeux du futur dragster avaient dérivés de son visage jusqu'au sac qu'il portait sur l'épaule et un léger rire lui avait échappé.


- T'as fugué ?


Suho avait opiné, une légère lueur de crainte au fond des pupilles. Il ne savait pas ce qu'il faisait ni comment il était arrivé ici. Il était partit sur un coup de tête, parce qu'il en avait marre de mourir et qu'il voulait vivre. Heureusement – ou malheureusement – ce jour-là, il avait croisé la route de Baekhyun.


Le désormais étudiant roula sur son lit, fixant le mur. Il n'arrivait pas à dormir. En fait, depuis cette nuit-là, il n'avait jamais réellement réussis à dormir. Depuis la fois où il avait passé cette nuit blanche en compagnie de celui qui serait un an plus tard le renommé Cheetah Eye. Voilà pourquoi il ne pouvait empêcher les souvenirs de refaire surface à ce moment précis; parce que cette nuit là tout s'était terminé et tout avait recommencé pour lui.


Les deux garçons avaient parlés une grande partit de la nuit. Ou plutôt, Suho avait parlé. Il avait raconté son enfance, son adolescence et ce qui l'avait mené jusqu'ici. Il s'était confié à cet inconnu qui avait bien voulu partager sa rampe de Squate Park avec lui. Malgré sa froideur extrême, Suho s'était sentit en sécurité à ses côtés et avait trouvé une bonne oreille pour écouter ses péripéties.


Suho n'avait nul part où aller car Suho avait laissé Junmyeon à la maison. Et Junmyeon était la seule part de raison qui lui restait encore.


Baekhyun, quant à lui, lui avait simplement demandé de l'appeler Cheetah. Rien d'autre. Et avec ça, il lui avait proposé de le suivre. Les deux garçons avaient ainsi passés trois jours entier ensemble, vagabondant dans les rues à la recherche d'un but. Du moins, du côté de Suho car Cheetah semblait toujours savoir où il allait, quoi qu'il arrive. Plus tard, l'étudiant apprendra que Cheetah Eye avait donné ces trois jours à Suho pour faire ses preuves, sans l'en informer au préalable.


C'est alors qu'il avait finalement posé son sac dans un appartement que son compagnon lui avait dit appartenir à un ami, le temps que les nouvelles de sa disparition se tassent et s'effacent. Cheetah Eye lui avait dit de rester là, alors il était resté là jusqu'à ce que le propriétaire du loyer ne passe finalement le pas de la porte, une heure plus tard.


Ainsi, Zhang Yixing entra dans sa vie.


Et ainsi, il fit la connaissance de celui qui deviendrait, plus tard, son nouveau rêve.


n


Cheetah Eye ne retrouva pas le sommeil les heures qui suivirent le départ de Chanyeol. Il les passa affalé sur le sofa, le yeux rivés sur le plafond miteux du sous-sol, plongé dans ses pensées. Soupirant, il se pencha vers le sol afin de fouiller dans son sac à la recherche d'un boîtier, avant de se rappeler qu'il l'avait oublié dans la boîte à gant de sa voiture. Il retomba lourdement contre les coussins en se frottant le visage. Ses yeux le brûlaient à cause du manque de sommeil.


La faible lumière de la pièce permettait à son ombre de serpenter les murs et il s'amusa à créer des ombres chinoises avec ses doigts, l'esprit vide. Il devait sûrement déjà faire jour depuis longtemps dehors. Clignant des yeux, il se leva et se dirigea vers le frigo, répétant les même geste qu'il y a quelques heures. Cheetah Eye en sortit un jus de fruit et referma la porte avec son pieds. Soudain, il s'arrêta net.


Il avait envoyé l'une de ses briques à Chanyeol. Il avait donné l'une de ses précieuses briques à quelqu'un. Les sourcils froncés, il reprit son chemin vers le canapé où il s'allongea de nouveau, répétant inlassablement les mêmes mouvements. Un lion en cage, voilà ce qu'il était. Un félin en manque de liberté que le jour empêcherait toujours de vivre.


Il ouvrit sa brique de jus de fruit distraitement, et l'aspira lentement, les yeux fixés sur le côté de billard sur lequel Chanyeol s'était assis plus tôt. Tout à coup, il entendit la trappe grincer et un nouveau souffle s'infiltra dans la pièce. Il tourna rapidement la tête vers l'origine du bruit et leva un sourcil lorsqu'il vit Yixing mettre pieds à terre.


- Qu'est-ce que t'as encore fais… marmonna-t-il lorsqu'il vit son ami tituber dans sa direction, grand sourire aux lèvres.


- Cheetah, mon doux Cheetah, chantonna ce dernier en s'affalant sur lui, les faisant tomber à la renverse sur les coussins.


Le concerné grogna et poussa brusquement Yixing qui tomba lourdement sur le sol, manquant de renverser le jus de fruit que le dragster tenait dans sa main. L'autre ne bougea plus, allongé sur le béton froid, fixant Cheetah Eye d'un air rieur. Agacé, ce dernier leva les yeux au ciel.


- T'étais où ? Demanda-t-il froidement.


Yixing ne répondit pas mais ne quitta pas pour autant son air joyeux. Le dragster pouvait sentir qu'il avait fumé, et pas seulement du tabac.


- Je vais appeler Sehun… soupira-t-il alors.


Sans prévenir, Yixing lui cria que non, surtout pas. Il se releva en position assise et regarda Cheetah d'un air que ce dernier n'arrivait pas à déchiffrer. Ses pupilles dilatées le fixèrent quelques secondes avant qu'il ne se mette à taper frénétiquement son front contre le bord du canapé. Le plus petit l'observa faire, imperturbable.


- Il me déteste…, murmura Yixing, le timbre noué.


Hors de vue, Cheetah Eye envoya discrètement un message à Suho.


- Pourquoi ça ? s'enquit-il tout de même.


Son portable vibra en retour dans sa poche et ses muscles se détendirent.


- Cheetah j'me suis mis dans la merde…


- Tiens ! C'est nouveau ça.


L'ironie dans sa voix était flagrante mais Yixing ne sembla même pas s'en rendre compte.


- Ouais, j'ai des dettes tu sais… à cause de c'que je faisais avant qu'on se rencontre, tu te rappelles ?


Cheetah Eye frissonna à cette nouvelle et hocha sèchement la tête, gardant une expression détachée.


- Il m'en veut…, continua Yixing en enfouissant son visage dans ses mains et en se recroquevillant sur lui-même.


Le plus petit se fit la nette réflexion qu'il ne prendrait jamais de drogue pour cette raison; la descente faisait toujours mal. Soupirant, il tendit sa brique de jus de fruit à son ami assis sur le sol, celui-ci la saisissant de ses mains tremblantes. Ses yeux hagards serrèrent le cœur de Cheetah Eye qui dû détourner le regard vers un autre point dans la pièce.


Il détestait tout ce qui avait un rapport avec une quelconque substance licite ou illicite, ami ou pas ami.


Le jus de fruit occupa Yixing assez de minute pour permettre à Suho d'arriver avant qu'il n'y ait plus de dégât. Ce dernier entra bruyamment dans le QG, soufflant de soulagement en voyant son ami siroter sa boisson. Il lança un regard d'excuse à Cheetah Eye avant d'attraper Yixing par les sous de bras pour le relever, celui-ci protestant un peu.


- Désolé, souffla-t-il à l'adresse de Cheetah avant de traîner l'autre garçon vers la sortie. Merci de m'avoir prévenu.


Le dragster lui adressa un léger sourire.


- Il a des problèmes avec Sehun, cru-t-il bon d'ajouter avant que les deux étudiants ne quittent la pièce.


Le regard de Suho s'assombrit immédiatement à l'entente de ce prénom référencé à Yixing, cependant il hocha tout de même la tête en retour.


- Compris.


- Et Suho ?


L'intéressé lui lança un regard interrogateur.


- Prends soin de lui, dit-il en montrant Yixing du menton.


Suho sourit faiblement et, après une dernière excuse, obligea le concerné à remonter l'échelle, non sans difficulté. Le silence retomba de nouveau sur la pièce et Cheetah Eye ferma les yeux, dépassé par les événements. Yixing était entrain de replonger et il ne pouvait rien faire contre ça. Tous les deux savaient qu'un jour ou l'autre le passé le rattraperait et qu'il devrait réparer les erreurs commises seulement, le dragster aurait préféré que cela n'arrive jamais.


De plus, Cheetah Eye ne savait pas réconforter les gens. Il ne savait que penser et écouter.


n


Park Chanyeol lisait un bouquin qu'il avait emprunté à la bibliothèque universitaire. Assis sur le siège avant de sa nouvelle voiture, il laissait l'histoire couler dans son esprit au rythme des pages. Ce matin, il avait décidé d'aller faire un tour dans les environs. Il ne connaissait pas l'endroit et voulait s'en imprégner le plus possible. C'était son nouveau chez lui, après tout.


La ville était bordée d'une petite montagne pas très haute sur son flan gauche et il avait décidé d'aller y faire un tour. Les routes étaient étroites mais il s'en délectait parfaitement. Son deuxième but était d'apprivoiser correctement sa BMW avant de devoir de nouveau courir. D'après ses renseignements, les deuxièmes lignes du tournoi débuteront dans trois semaines. Si il ne traînait pas, Chanyeol estimait avoir le temps de s'entraîner d'ici là.


Il avait passé la matinée à la recherche d'une quelconque ligne droite et avait finalement trouvé son bonheur en pleine campagne, au milieu des champs. L'endroit ne lui avait pas semblé très fréquenté aux premiers abords et il s'était ainsi pausé là pour régler ses vitesses et son temps.


1/4 de miles en 13 secondes. C'était trop large et Chanyeol savait qu'il pouvait faire mieux. Il avait minutieusement étudié les capacités techniques de sa nouvelle voiture et celle-ci était bien assez équipé pour lui permettre de franchir la barre des 12 secondes. Seulement, si il l'allégeait en retirant les sièges arrières et si il enlevait le catalyseur, il pourrait gagner quelques chevaux en plus et atteindre les 11,5 secondes minimum. Chanyeol devrait ensuite s'occuper de quelques réglages supplémentaires et le tour serait joué. Il n'avait pas encore assez d'argent pour l'améliorer, alors autant retirer les choses inutiles pour perdre du poids et gagner de la vitesse.


Il s'était entraîné jusqu'au milieu d'après-midi, profitant de son samedi de libre pour enchaîner les lignes droites jusqu'à ce qu'il arrive à un chrono de 12 secondes pile. Son but atteint, un immense sourire avait fendu son visage et un cri de satisfaction s'était échappé d'entre ses lèvres.


Désormais, alors que le soleil se couchait à l'horizon, il observait les lumières de la ville s'allumer petit à petit, plongé dans sa lecture. Il relevait la tête par moment pour admirer les différentes teintes du crépuscule se faner derrière les immeubles. Les pieds sur le tableau de bords, Chanyeol regarda enfin sa montre et décida qu'il était temps de partir.


Ramène-toi ici demain soir, lui avait dit Cheetah Eye.


Étrangement, il se sentait anxieux. Il ne comprenait pas pourquoi l'autre garçon lui avait donné rendez-vous ni pourquoi il avait fait le choix de s'y rendre. La tête pleine de question, il alluma le contact et reprit la route jusqu'aux abords de la ville. Il faisait déjà nuit lorsqu'il se gara devant l'aéroport. Seulement, un problème vint à lui.


Il n'était jamais entrer avec une voiture sur la piste, il ne connaissait donc pas le chemin à prendre. Soupirant, il sortit son téléphone portable et chercha Minseok dans ses contacts. Celui-ci décrocha au bout de la troisième sonnerie et il lui fit part de sa situation. L'autre rigola discrètement.


- Tourne à droite à la prochaine intersection et attends devant l'entrée principale, je vais t'ouvrir.


- Attends, t'es au hangar là ? Demanda Chanyeol en retour, surpris.


Minseok l'informa alors que oui, bien évidemment. Petit Park fronça les sourcils en apprenant qu'il y avait un rassemblement de prévu ce soir et que son ami se devait d'être là.


- Un rassemblement ?


- Bas tu viens pas pour ça ? Questionna Minseok à l'autre bout du fil.


Chanyeol ne répondit pas.


- Ok, je trouve l'entrée et j'arrive, dit-il avant de raccrocher.


C'était donc pour ça que Cheetah Eye voulait qu'il vienne ? Il remit le contact et roula jusqu'à l'intersection suivante, tournant là où son ami lui avait dit de tourner. Il trouva l'entrée sans difficulté et attendit devant la grille. Du coin de l’œil, il vit une caméra de surveillance bouger dans sa direction et un rictus prit place sur ses lèvres. Minseok était vraiment partout. Les grilles finirent par s'ouvrir doucement et il roula sur la piste avant d'entrer dans la hangar par les grandes portes qu'il trouva ouverte.


Il écarquilla les yeux en voyant la foule se promener un peu partout dans l'espace et trouva difficilement une place libre. Chanyeol sortit en claquant la porte, immédiatement rejoins par une tête qu'il ne connaissait que trop bien.


- Hey, lui lança Sehun en se postant devant lui, caméra en main.


Le grand gamin haussa un sourcil.


- T'as l'air d'aller mieux, fit-il remarquer.


Le plus jeune rigola nerveusement et ébouriffa ses cheveux.


- Ouais… désolé pour l'autre fois.


Chanyeol haussa les épaules nonchalamment et le rassura d'un signe de main. Ils discutèrent encore un peu jusqu'à ce que Sehun lui demande ce qu'il faisait ici. Petit Park hésita et finalement se garda de dire la vérité, évitant ainsi les incommensurables questions que son ami ne se gênerait pas de lui poser après ça. Il lui dit simplement qu'il l'avait appris de Minseok, espérant secrètement que Sehun n'irait pas vérifier.


Soudain, le monde bougea. Plusieurs moteurs claquèrent et Chanyeol remarqua que tout le monde montait rapidement dans sa voiture respective. Son cœur se mit à battre à grande vitesse et il cru un instant que la police les avait découvert avant que Sehun ne prenne la parole, distant.


- Ah, c'est déjà partit.


- De quoi ? Demanda petit Park, confus.


Le plus jeune lui lança un regard surpris.


- Minseok t'as pas dis ? On sort ce soir.


Chanyeol observa les voitures sortirent une à une du hangar au milieu des rires et des cries. L'ambiance était toujours un peu festive dans cet endroit et cela le faisait se sentir bien. Toujours plus vivant. Presque automatiquement, un grand sourire déchira son visage et sa poitrine s'échauffa.


- On part en ballade ? Lança-t-il à Sehun, enjoué.


- On part en ballade, répondit celui-ci sur le même ton en lui rendant son sourire et en contournant la BMW bleu.


Arrivé du côté passager, il lança par-dessus le toit.


- Cheetah, Chen et Suho sur la même ligne, on peut pas louper ça.


Puis il entra dans la voiture en claquant la portière. Chanyeol écarquilla les yeux et ses muscles se tendirent. Il allait assister à une course mémorable, il le savait. Avant qu'il ne puisse monter à son tour, il sentit une main le retenir par le poignet et il se retourna, interdit.


C'est alors qu'il rencontra les yeux profonds de Cheetah Eye.


- Tu vas voir ce qu'est le vrai drag, articula doucement celui-ci, son regard froid plongé dans celui du grand gamin.


Chanyeol frissonna d'anticipation et hocha légèrement la tête, étourdi par le contact physique de sa main toujours plus glacé sur son poignet. Ils se fixèrent encore quelques secondes avant que Cheetah Eye ne détourne le regard et ne s'éloigne, rejoignant sa propre voiture. Petit Park monta dans la sienne après l'avoir suivis du regard et respira un grand coup, les doigts crispés sur le volant.


Sehun le regardait, sceptique.


- Pourquoi j'ai le sentiment que Cheetah et toi vous avez fait connaissance dans mon dos…


Chanyeol se tourna vers lui, léger sourire en coin.


- T'es jaloux ?


Encore une fois, il avait détourné la conversation. Encore une fois, il avait évité consciencieusement le sujet « Cheetah ». Sehun rigola doucement et secoua la tête avant de lui ordonner de démarrer. Petit Park obéit et enclencha le contact, toujours plus allègre de sentir l'engin vibrer entre ses doigts. Il se positionna dans la fil et observa toutes les voitures de courses passer les grandes portes, le cœur tambourinant dans sa cage thoracique. Finalement, ce fût une dizaine de minutes plus tard qu'ils se retrouvèrent sur la route jonchant les grilles de l'aéroport, entouré d'une bonne vingtaine de voiture, d'après les calculs rapides de Chanyeol.


Ce qui impressionna le plus ses yeux pétillants de nouvel arrivant, ce fût le silence effarant qui surplombait le regroupement. Il avait déjà entendu parler de ces fameuses sorties lorsqu'il habitait encore chez ses parents à dépouiller le net de toutes ses informations, mais jamais il n'avait imaginé ça si… irréel.


C'était donc à cela que Sehun faisait référence lors de leur première rencontre.


- Les maîtres de la nuit, hein… murmura-t-il, les yeux fixés sur l'arrière de la voiture les devançant.


Il entendit son ami sourire sur le siège à ses côtés et il lui jeta un coup d’œil furtif. Sehun le fixait, ses lèvres étirés vers le haut et la caméra devant son œil, dirigée vers Chanyeol. Celui-ci s'apprêta à protester mais le plus jeune le devança, levant sa main à plat en l'air pour le stopper.


- J’immortalise ta première fois, tu devrais me remercier, dit-il gaiement. Tes yeux pétillent, on dirait un enfant.


Le concerné leva les yeux au ciel avant de les rapporter sur la route, faisant mine de bouder. Seulement, cela ne dura pas longtemps et un petit rictus étira ses lèvres, trahissant son excitation.


- On va où ? Demanda-t-il alors.


- Tu verras, répondit simplement l'autre sans abaisser sa caméra, le tenant toujours dans l'objectif.


Chanyeol tenta d'y faire abstraction en soupirant et suivis le mouvement; tournant lorsqu'il fallait tourner et roulant lorsqu'il fallait rouler. Étrangement, ce silence l'apaisait. Ce n'était pas comme celui du hangar, vide et oppressant, non, ce silence là était bruyant. Parce qu'au fond de ses tripes, il pouvait entendre les moteurs en pleine fonction et les radios crachoter leurs musiques diverses, apaisant son corps et son esprit.


Et puis, il y avait Sehun. Il n'était pas seul.


- Comment on peut faire si peu de bruit avec autant de voiture…


- On étudie, répondit son ami doucement. On surveille la moindre anomalie. T'es au courant que ce qu'on fait c'est pas très légal, au moins ? Ajouta-t-il sarcastiquement.


- C'est ce que j'ai cru comprendre oui, répliqua Chanyeol, sur le même ton.


- Bref, dans la voiture en tête de fil, y'a Minseok. J'imagine que je n'ai pas besoin de t'expliquer pourquoi il est si important dans ce genre d'excursion.


Chanyeol observait la lumière des lampadaires passer sur le bout de ses doigts puis s'évanouir au fur et à mesure qu'il roulait. L'ambiance presque loufoque lui semblait pourtant tellement apaisante qu'il lâcha quelques secondes le cours de la conversation. Finalement, il souffla.


- La police.


- Bien joué, Sherlock. Mais pas que !


Petit Park lui lança un regard, curieux, l'incitant à continuer.


- Y'a des gangs qui traînent dans les rues, on a beau être nombreux, on préfère jamais trop se frotter à ces gars-là. Question de sécurité.


Les côtes du plus vieux frémirent et il comprit instantanément que le stresse commençait à monter en lui. Il prit une grande inspiration et, lorsqu'il s'apprêta à ouvrir la bouche pour répondre, Sehun le devança une nouvelle fois.


- C'est là !


En effet, les voitures commencèrent à se disperser de chaque côté de la rue, se garant sur les trottoirs alentour. Chanyeol fit de même sans attendre et Sehun ouvrit la portière au même moment qu'il serrait le frein à main. Il se retrouva seul dans l'habitacle, la noirceur de la nuit le submergeant malgré les nombreux phares de voitures restés allumé pour éclairer la rue. Une seconde fois, il inspira fortement, les doigts crispés sur le volant. Il tremblait d'anticipation car jamais encore il n'avait goûté au vrai drag de rue.


Tout était différent au hangar. Là-bas, il se sentait en sécurité. L'endroit appartenait aux dragsters, c'était leur chez eux. Tout lui paraissait presque légal tellement tout était bien organisé dans les moindres détails. Ici, maintenant, c'était différent. Il n'était pas chez eux et qui plus est, dans un endroit considéré comme potentiellement dangereux.


Petit Park avait du cran, mais il n'avait pas encore assez d'expérience dans le milieu pour se la couler douce en ce moment même. En fait, même si il refusait de se l'avouer, il avait peur. Mais ce qu'il oubliait, c'est que la peur était une force.


Après une grande inspiration, Chanyeol sortit finalement de sa voiture, rencontrant le regard toujours plus perplexe de Sehun.


- Tu flippes ?


Le nouveau se mordit la lèvre inférieur, gêné.


- Non.


- Si t'es flippé.


- J'te dis que non, s'offusqua-t-il.


Sehun s'approcha de lui et lui passa un bras par dessus les épaules avant de fixer sa caméra droit sur le nez de Chanyeol, sans prévenir. Ce dernier grogna en se dégageant et son ami éclata de rire.


- Mes amis, aujourd'hui est un grand jour, notre cher Park Chanyeol semble avoir la trouille !


- Arrête de raconter des conneries, Oh.


Ce dernier, au lieu de rétorquer, le prit par le bras et le traîna vers la route. Jusque là, Chanyeol se trouvait coincé entre sa voiture et une Suzuki noir, il n'avait donc rien pu voir de ce qu'il se passait autour d'eux. Lorsqu'il débarquèrent enfin sur le bitume, les yeux du grand gamin s'écarquillèrent.


Devant lui, une cinquantaine de personne défilait, riant et buvant à grande gorgé des boissons qu'il devinait être tout, sauf de l'eau. Chaque voiture était rangé sur les deux côtés de la rue, phares allumés. Cette vision semblait surnaturel et au fond de lui, Chanyeol criait. Il criait sa joie d'enfin pouvoir assister à ce genre d’événement. Ce genre d'événement mythique dont on lui avait tant parlé durant son enfance et qu'il avait admiré devant ses écrans de télévision durant des heures durant, tandis que les mêmes films passaient et repassaient encore, en boucle infinie et intarissable.


Devant lui se tenait une fourmilière de gens vivants, partageant leur passion et leur désir de victoire les uns avec les autres. Chanyeol oublia Sehun, oublia la caméra qui tournait toujours devant l’œil d'un garçon au sourire narquois. Il regarda juste, durant les quelques secondes qui lui suffirent pour graver cette image dans son esprit.


Il fallut qu'une main passe devant ses yeux fixes pour que son esprit ne redescende sur terre. Il croisa le regard luisant de Jongin et il sourit, heureux de voir son ami.


- Tu bavais sur laquelle ? Questionna celui-ci de façon équivoque.


Chanyeol rigola il lui tapa l'arrière de la tête gentiment.


Ils s'engagèrent alors tous les trois dans la foule, jouant des pieds et des mains pour se frayer un passage vers ce qu'il semblait être la position de Minseok. Ce dernier les accueillit d'un furtif signe de main, ne quittant pas son ordinateur des yeux. Tout son matériel était posé sur le tableau de bord d'un véhicule que Chanyeol ne connaissait pas. Adossé à la porte, le grand gamin écouta curieusement les cracha de voix à l'autre bout du talkie-walkie.


- Pas de keufs à l'horizon ? Demanda Jongin, bière à la main.


Minseok secoua la tête et ils décidèrent finalement de le laisser faire son travail tranquillement. Chanyeol nota alors quatre voitures perdus au milieu de la foule, dont sur l'une d'elle était adossé Cheetah Eye, entouré d'une bande de fille qu'il regardait avec indifférence. Petit Park pouffa et Jongin le regarda en fronçant les sourcils.


- Qu'est-ce qu'il y a ?


- Rien, j'me disais juste que Cheetah semblait apprécier sa compagnie.


Le garçon aux cheveux roses suivit son regard et rigola à son tour tandis que Sehun semblait perdu dans les réglages de sa caméra.


- Un grand charmeur ce garçon, prit bon d'informer Jongin, rieur.


Cheetah Eye sembla capter leurs regards car il tourna la tête dans leur direction, les défiant de ses yeux toujours aussi vide de sens à la vue de Chanyeol. Il fixa d'ailleurs ce dernier un peu trop longtemps pour que cela soit normal – quoique le principe de normalité soit plutôt abstrait chez une personne comme Cheetah – et Petit Park tressaillit sous le poids de ses pupilles ombrageuses.


Il ne se ferait jamais à ce regard. Il semblait que c'était la seule chose qui pouvait un temps soit peu l’impressionner chez ce nabot.


Finalement, le contact s'évapora dans l'air lorsque le dragster entra dans sa voiture. Il suffit d'un claquement de portière pour que le monde s'agite. La foule vida petit à petit la route jusqu'à qu'il n'y ait plus que quatre automobiles à traîner en son sein. Dans l'ordre, Chanyeol devina Chen complètement à gauche, suivit de Cheetah puis Suho. Le quatrième véhicule en revanche, il ne savait pas qui pouvait bien se cacher derrière ces vitres teintées.


- C'est Lay, lui souffla Jongin dans l'oreille lorsqu'il lui posa la question.


Le grand gamin entrouvrit ses lèvres sous la surprise. C'était une course de titan. Lay était réputé comme étant le meilleur dragster de Séoul, après Cheetah Eye. Étrangement, et c'est ce qui l'étonnait le plus, il ne l'avait jamais vu en chair et en os. Il aurait pourtant pensé qu'il ferait partit de la bande et qu'il le croiserait au QG…


- C'est le chevalier de l'ombre, murmura Sehun lorsqu'il capta ses interrogations.


Chanyeol discerna une légère pointe d'ironie dans le ton de son ami mais ne fit aucune remarque à ce propos. Comme une vague, les quatre engins se mirent à rouler à une allure douce sur le béton humide avant de se stopper sur la ligne de départ, tracée au sol à la craie. La foule criait les noms des coureurs tandis que petit Park gardait un œil expert sur chacune des voitures – même si par on ne sait quel procédé du sort, son regard revenait constamment à la flamboyante 200SX rouge d'un dénommé dragster de légende.


Il étira un côté de ses lèvres lorsqu'il vit remarqua que ce dernier venait de passer en feu de position de la façon la plus discrète possible. Un illusionniste, c'était ce qu'il était, et la bouche de Chanyeol s'étira d'autant plus à cette pensée. Comme à leur habitude, les muscles du grand gamin se tendirent à l'approche du départ. Son souffle se ralentit et ses doigts se crispèrent d'une façon infime. Il plissa ses paupières et observa la scène qui se déroulait sous ses yeux sans laisser passer le moindre détail.


On lui avait souvent dit qu'il avait de bons yeux. Mais surtout de très bonnes oreilles.


Ainsi, lorsque le départ fût donné dans un tintement inouïs de moteur incontrôlé, il comprit que Suho finirait dernier et que Cheetah Eye avait le plus de probabilité de finir premier. Les véhicules filèrent dans le vent instantanément et se perdirent au loin en seulement quelques secondes. Chanyeol sentit ses cheveux volés et des frissons remontèrent tout le long de sa colonne vertébral, se perdant dans les vibrations insaisissable de son muscle vital.


La foule retenait son souffle et attendait le retour des quatre véhicules sur le point de départ. Personne n'était à l'arrivée pour connaître les chronos alors il fallait attendre que les dragsters refassent surface pour apprendre le score. Chanyeol avait rapidement compris que ce genre de course n'était pas faite pour comparer les prouesses et les diverses compétences. Non, elles étaient faite pour gagner. Et il avait sentit cette détermination et cette soif de victoire dans le creux des pupilles sombres de Cheetah Eye avant que le départ ne soit annoncé.


C'était la deuxième fois que Chanyeol voyait ce dernier à l’œuvre. Sa première impression de lui n'avait pas été très fameuse, d'autant plus en découvrant que tous ses rêves d'adolescent n'étaient qu'un leurre. Depuis ses 16 ans, il imaginait un monde bruyant surplombé de gars imposant et fou de course. Et maintenant qu'il était là, au milieu de cette foule, à observer les quatre voitures revenir au pas, il se disait qu'au fond, la réalité était peut-être meilleur que les rêves.


En cette nuit d'avril, les mots ne jamais se fier aux apparences qu'on lui avait si souvent répété depuis son arrivée prirent alors tout leur sens.


- C'est Cheetah ? Demanda Jongin, sur la pointe des pieds pour apercevoir la voiture en tête de fil.


Chanyeol hocha la tête. Évidemment que c'était Cheetah. Cheetah finissait toujours premier.


Et le grand gamin avait dans l'idée que c'était la raison de sa présence en ce lieu. L'autre voulait lui montrer qui il était et à qui il s'adressait. Il voulait lui prouver qu'il n'était pas juste un nabot. Étrangement, les lèvres de Chanyeol s'étirèrent délicatement en devinant cela.


Les véhicules passèrent enfin devant eux et comme attendu, Suho avait terminé dernier, devancé par Chen et Lay, qui avait sans surprise terminé second. Toutes les personnes présentent se ruèrent sur eux dans un agréable capharnaüm et le grand gamin sortit doucement de sa transe. Il jeta un coup d’œil vers Minseok mais il ne semblait pas avoir quelque chose à signaler pour le moment. Sehun le prit alors par le bras et les traîna, lui et Jongin, en direction du regroupement.


Arrivé au près, Chanyeol tenta de distinguer Lay mais rien à faire, celui-ci semblait déjà s'être évaporé. En vérité, il ne s'était même pas arrêté, il avait continué tout droit sans prêter attention à la foule. Le grand gamin se posait beaucoup de questions à son propos. Seulement, toutes interrogations concernant le dragster fantôme s'évanouir lorsque Cheetah Eye se planta devant lui, un sourcil arqué vers le haut. Chanyeol étira les commissures de ses lèvres.


- Je dois avouer que c'était pas mal pour un mioche… dit-il, railleur.


Le dragster ne broncha pas. En revanche, Chanyeol entendit presque Sehun couper sa respiration.


- Pourquoi tu as toujours l'air si sûr de toi ? Demanda Cheetah Eye en retour, le ton calme.


- Je pourrais te renvoyer la question.


- C'est ce que tu veux ? Lâcha le plus petit comme s'il n'avait rien entendu. Tu veux rouler ? Tu veux gagner ? Tu penses pouvoir faire partit de ce monde ?


Il accompagna ses paroles par un grand mouvement circulaire du bras, montrant tout ce qui les entourait du bouts des doigts.


- De notre monde ? Ajouta-t-il alors.


Ils ne se quittaient pas des yeux et Chanyeol sentait une boule se former au creux de son estomac. Mais comme toujours, il n'en laissa rien paraître. Petit Park réfléchit un instant. C'était ce qu'il voulait, de tout son être. Il aimait cette ambiance, cette allure de nouveau monde. Il aimait le fait qu'il pourrait passer de Petit Park à Grand Park. Il aimait les amis qu'il s'était fait. Et surtout, il aimait le regard que Cheetah Eye posait sans arrêt sur lui.


Alors, il hocha la tête. Un seul mouvement, un seul accord. Un oui prononcé et un retour en arrière impossible. Inconsciemment, il avait comprit ce pourquoi il jouait à ce moment précis. Il jouait pour son acceptation au sein du groupe. Il signait sa nouvelle vie.


Aucune émotion ne traversa le visage toujours aussi impassible du dragster lorsqu'il donna sa réponse définitive. Seul un son, une syllabe :


- Bien.


Et le monde se remit soudain à bouger. Jongin et Sehun éclatèrent de rire et tapèrent dans son dos avec force, lui promettant un avenir qu'il ne regretterait pas. Un avenir fait d'adrénaline, de bruit et de couleur. Chanyeol sourit aux paroles de ses amis.


Mais en réalité, son sourire était destiné à Cheetah Eye, qui s'était depuis longtemps détourné pour s'évanouir dans l'ombre de la foule. Ce garçon qui ne parlait pas beaucoup mais qui restait omniprésent, peu importe la situation. Parce qu'il était Cheetah Eye.


Parce qu'il était le guépard et que seulement lui détenait la vitesse.


To be continued