Episode 4 (chapitre 3)

par onepiecelove

Chapitre 3

Chanyeol est bien tenté de faire une remarque à Baekhyun qui n’arrête pas de bouger dans tous les sens – et à ce qu’il a compris, ça serait en rapport à la peur de ce que sa mère lui fera une fois à la maison – et maudissant sa propre vie d’être aussi pourri, mais l’héritier, une fois assis par terre, tremble trop de froid pour dire quoi que ce soit. Baekhyun finit par le voir et en soufflant dans ses mains, fait la remarque pertinente qu’effectivement, il fait vraiment froid.

Il grognait juste tellement qu’il ne l’avait pas remarqué.

Puis, après une longue minute d’hésitation, Baekhyun s’assoit du même côté que Chanyeol mais assez loin tout de même. Chanyeol se met à tousser violemment et cela inquiète Baekhyun.

Baekhyun lève les yeux au ciel en soupirant bruyamment mais au fond de lui, il commence à culpabiliser. Dès le début, il le savait que Chanyeol serait là au rendez-vous, que ce n’était pas une de ses mauvaises blagues… Et il ne peut pas dire qu’il ne pensait pas à l’héritier lors de la quatrième guerre mondiale qui s’est déroulée au supermarché… Il le savait qu’il serait sous la pluie… Merde ! Park Chanyeol arrive à le faire culpabiliser envers lui !

Baekhyun l’a dit si doucement que Chanyeol ne l’a pas entendu.

Le répéter l’énerve grandement. Mais voir Chanyeol ne pas s’énerver à son tour le fait froncer les sourcils. Il est si mal que ça qu’il ne peut pas répondre ?

Baekhyun se pince la lèvre. Sans déconner, qu’est-ce qui le retient de le tuer, là, maintenant ?

Il le sait que venant de Chanyeol ça sonne comme un compliment, mais ce compliment ne passe pas.

Chanyeol se retourne vers lui. Il a l’air d’un drogué avec un manque considérable de sommeil. Il sait qu’il ne devrait pas mais Baekhyun ne peut pas s’empêcher de ricaner.

Chanyeol le laisse finir de ricaner tranquillement, ayant aucunement la force de rétorquer avant de lui demander s’il peut être franc.

Chanyeol ne lui répond toujours pas mais s’approche dangereusement de lui. Puis, ce n’est plus que le visage qui s’avance.

Il ne peut finir sa phrase car il se laisse tomber sur Baekhyun, à moitié dans les vaps. Etonnement, Baekhyun rigole jaune, presque amusé.

Chanyeol ne bouge pas d’un pouce.

Baekhyun commence à croire qu’il s’est endormi.

Le prolétaire se surprend à espérer qu’il se lève de lui-même car il n’a pas envie de taper une personne malade, aussi agaçante soit-elle.

Baekhyun finit par violemment le pousser de l’autre côté. Le plus grand se cogne la tête sur une rambarde en fer qui sert à ceux qui sont debout de se tenir. Baekhyun commençait à se mettre en position de combat – verbale et physique – mais il oublie son caractère fâcheux en le voyant tousser vraiment brutalement, à l’article de la mort. Il est blanc comme un linge et il a l’air vraiment pas bien aux mimiques de son visage. De suite, Baekhyun est de nouveau inquiet. Voir, un poil plus.

Il sait qu’il y a plus doux pour se faire mais… Non, pas encore. Chanyeol semble oublié qu’il est avec quelqu’un.

Baekhyun pose quand même délicatement sa main sur le front de l’héritier. Ses yeux s’ouvrent en grand, très surpris.

Il ne manquait plus que ça… Il secoue (plus doucement que la première fois) le plus grand.

Il ne lui a pas vraiment crié dessus. Il n’est pas spécialement énervé non plus. Simplement, il faut qu’il le fasse réagir !

Baekhyun soupire doucement puis pose à nouveau sa main sur le front de Chanyeol. Oui, il est bien malade.

Le voilà avec une voix douce maintenant ! Et la panique commence à prendre part de lui en voyant Chanyeol dans cet état. Oui, il ne peut faire grand-chose mais pourtant il va bien falloir parce que Chanyeol ne peut pas rester comme ça. L’illumination – tardive – arrive et Baekhyun se précipite à sortir les deux plaids du sac de secours. Tout le monde – même lui- se moquait de sa mère quand elle ordonnait qu’il y ai toujours un sac de secours dans la voiture au cas où. Finalement, il va servir. Il se hâte ensuite de recouvrir Chanyeol qui, comme une loque, ne l’aide pas et donc, est plus lourd.

Ce n’est pas dit sur le ton de l’énervement ce qui arrache un petit sourire à Chanyeol que Baekhyun voit. Cela le fait sourire également. Ce gars-là… Wow… Qu’est-ce qu’il se passe là, à l’intérieur de lui ?

Un plaid recouvre tout le haut de son corps alors que le deuxième est enroulé autour de la tête de Chanyeol. On dirait une grand-mère mais Baekhyun s’abstient de le lui dire. Mais à voir la tête de l’héritier, il semblerait qu’il est dit à voix-haute finalement.

Plusieurs heures passent… Baekhyun à finit par s’endormir, la tête contre la vitre et… La tête de Chanyeol sur son épaule. Ce dernier finit par se réveiller, nauséeux. Il regarde un peu partout autour de lui. Il est toujours dans la cabine avec un plaid autour de la tête. Quand il remarque sur qui il dort, il décide de rester encore un peu comme cela, voulant en profiter un maximum. Il fixe Baekhyun dormir jusqu’à ce que sa tête lui fait mal et finit par se redresser en grimaçant. Il a toujours autant froid et remarque que Baekhyun n’a aucun plaid sur lui. A-t-il froid ? Chanyeol voit le sac et se dit qu’il n’y a pas mort d’homme s’il fouille dedans pour trouver quoi que ce soit pour réchauffer Baekhyun.

En fouillant dans le sac, il remarque qu’il y a un feutre. Une idée lui vient. Il place d’abord le plaid qui couvrait le haut de son corps sur Baekhyun, essayant de vraiment bien le couvrir. Il sourit. Finalement, ça ne s’est pas si mal finit ! Il ouvre le feutre et met son idée à exécution.

***

Le lendemain, dans un froid de canard, le gardien du téléphérique ouvre les portes. En vérifiant tout son matériel, il ouvre la cabine dans laquelle se trouve Baekhyun et Chanyeol. Ce dernier s’est rendormi sur l’épaule d’un Baekhyun qui s’est remis droit durant son sommeil. D’ailleurs, c’est lui qui se réveille en premier. La lumière du soleil l’aveugle intensèment et il pousse son premier râle de la journée. Il remarque alors le gardien et dans sa tête, tout se met en place : le matin, liberté, sa mère enragée, Park Chanyeol.

Ce dernier se réveille à son tour et se redresse. Baekhyun le regarde tel un extraterrestre.

Finalement, il a passé la nuit avec lui…

***

Une fois sortie de la station, Chanyeol a réussi à appeler un chauffeur qui maintenant, attends un ordre de son jeune Maitre pour partir. Mais Baekhyun refuse de monter. Il sait qu’il agit comme un gamin mais il l’a mauvaise parce que justement cette nuit n’était pas si affreuse que ça et tous ces sentiments qu’il s’est juré de ne pas ressentir pour le plus grand sont arrivés en force. Est-ce parce que Jongin est parti et qu’il ne le voit plus ?

Chanyeol voulait dire cela sur le ton de la proposition mais encore une fois, cela sonne plus comme un ordre. Baekhyun n’y fait pas attention de toute façon. Droit comme un piquet et main dans les poches, il décline l’offre.

Il grogne, rien qu’à l’idée de voir sa mère. Il ne regarde pas Chanyeol. Cela ne lui ressemble pas Il prend donc une grande inspiration et plante ses yeux dans ceux de Chanyeol.

C’est surprit qu’il remarque Chanyeol ne pas s’énerver. Au contraire, il semble réfléchir.

Cela faire un peu rire Baekhyun. Un peu.

Chanyeol ne répond rien mais sourit. Cela fait chier Baekhyun. Il préférait quand Chanyeol s’énervait et faisait n’importe quoi. Là, c’est comme s’il connaissait le prolétaire par cœur et ce dernier se sent sans défense, comme s’il n’avait plus de carte dans sa manche. Et… Pourquoi Chanyeol s’avance vers lui ? Surtout… Pourquoi Baekhyun ne bouge pas ? Chanyeol se penche vers l’oreille de Baekhyun.

Confiant, Chanyeol chuchote dans l’oreille de Baekhyun. Ce dernier est sidéré. Qui mais qui lui a demandé de faire cela ! De suite, Baekhyun donne de nouveau un coup de pied dans le tibia du plus grand qui se tord de douleur.

Le silence et le regard gêné de Chanyeol répond pour lui. Qu’est-ce que…

Toujours pas de réponse.

***

Baekhyun a fini par rentrer en bus. Comme s’il allait prendre une même voiture que l’autre là après ce qu’il s’est passé ! Il pense sérieusement à être… Son petit-ami ? Non mais il rêve, là ! Mais… Oui, parce que maintenant, il y a un « mais » dans la tête de Baekhyun en ce qui concerne l’héritier, cette constatation l’a rendu plus que bizarre…

C’est le gros bordel dans sa tête. Ca ne lui ait jamais arrivé. Il se prend la tête dans les mains en rageant comme il le fait si bien. S’il n’avait pas perdu son portable, il aurait de suite envoyé un message à Luhan pour lui dire de rappliquer car il doit lui parler. Tant pis, il l’appellera de chez lui. S’il est encore vivant…

Parce que ça aussi, ça sera une joie d’annoncer à sa mère qu’il a perdu son portable… Il se dirige vers le pressing de ses parents. Oh bordel… La boule dans son ventre augmente de plus en plus et explose quand il arrive à destination. Il se mord la lèvre. Doit-il y aller ou fuguer pour le restant de ses jours ? Il se rappelle qui il est, se donne du courage et plonge dans la cage aux lions…

Mais il finit par entrer la tête baissée. Il sait que ses parents sont là, à l’attendrent, ainsi que son frère, alors il s’excuse de suite sans les regarder.

Baekhyun ouvre un œil dans sa direction. Hein ?

Baekhyun ravale sa réplique avec une moue boudeuse.

Il voit Taemin courir vers la montagne monstrueuse de vêtement de luxe qui jonche la table basse. Qu’est-ce que c’est que ce bordel !

Il met un tee-shirt, visiblement trop grand pour lui, devant son buste.

Sa mère fait l’impasse sur le gros mot qui fait bien rire Taemin et lui répond :

Voilà pourquoi Baekhyun aime sa mère malgré tout. Ils ressemblent tellement !

Le père de la famille est plus diplomate, calme et avisé que sa femme. Bien sûr, il pense comme elle à ne pas accepter ce cadeau mais ce dernier n’est rien quant à son inquiétude de la tournure que prend la relation entre Baekhyun et Chanyeol. Il se dit que même s’il y a des sentiments – car il est clair pour lui que Baekhyun commence à avoir des sentiments pour l’héritier même s’il ne le sait pas lui-même – il va y avoir plus de complications et de pleurs mais il préfère laisser son fils gérer seul et lui venir en aide au moment voulu. Sa femme le regarde comme s’il venait d’une autre planète.

Baekhyun a failli s’étrangler.

Park Chanyeol… Chez lui… Enfin, chez ses parents… Non ! En plus, il est bien possible qu’il se présente comme son petit-ami officiel et tout et tout et… Et il n’a aucune contre-attaque à cela bordel !

Parce qu’il a très bien compris qu’il ne sait pas du tout ce qu’il veut exactement avec Park Chanyeol.

***

Baekhyun vient de répéter la phrase que Chanyeol lui a chuchoté à l’oreille – et qui lui a valu un bon coup de pied dans le tibia – à Luhan, qui finalement, reste dormir. Celui-ci à un énorme sourire. L’histoire du téléphérique, tout ça… Il adore ! Il y a tellement d’ouverture pour se moquer de son meilleur ami qu’il ne sait pas par où commencer.

Il n’aime pas l’air que prend Luhan. Sûr de lui mais en même temps aussi étonné que content.

Baekhyun ne dit rien et se contente de fixer son meilleur ami sans cligner des yeux. Merde ! Oui, c’est vrai ça ! Pourquoi il n’a rien dit ? Luhan le montre du doigt sans aucune honte.

Luhan se prend un oreiller en pleine poire.

Pourquoi il l’a invité déjà ?

Baekhyun prend une inspiration. Il faut qu’il remette ses idées au clair même si la conclusion ne sera pas très plaisante. Il faut qu’il sache !

Il n’arrive tout simplement à le dire. Luhan l’aide sans moquerie :

Baekhyun semble réfléchir.

Baekhyun geint en tombant lourdement sur son lit. Luhan sourit.

Bon, Baekhyun l’avoue, cette question donne matière à réflexion. Il se mord la lèvre, vraiment indécis. Lui qui voulait une vie tranquille… En le voyant, Luhan sourit mais cette fois, tendrement. Même Baekhyun a le droit à une histoire d’amour. Bon, il n’a pas choisi le plus facile des chevaux mais bon… Baekhyun prend enfin sa décision :

Ils entendent les mouches voler pendant environ une petite minute avant que :

***

Baekhyun ouvre la porte de la chambre de Taemin pour gentiment lui faire remarquer que s’il ne grouille pas son postérieur, il partira au Jardin sans lui. Il revient dans le salon en ricanant quand il entend Taemin le supplier de l’attendre. Il s’assoit sur le canapé, à côté de sa mère qui regarde la télé.

Il la regarde, dans l’incompréhension.

Baekhyun reste interdit. Surtout quand sa mère lui retourne un regard maternel. Ca le retourne complétement.

Sa mère reporte son attention sur la télé pour tenter de cacher un sourire que Baekhyun voit tout de même.

Baekhyun rigole. Ça, c’est sa mère à lui. C’est qu’il aime à en crever même s’il n’arrive pas à lui dire. Taemin sort de sa chambre en criant un : Je suis prêt ! » Baekhyun fixe toujours sa mère puis elle lui fait comprendre qu’il a intérêt à bouger du canapé s’il ne veut pas être puni à l’âge de vingt-trois ans.

Baekhyun debout, il suit son frère jusqu’à la porte. Une fois le cadet dehors, Baekhyun lui demande de l’attendre. Il court jusqu’au canapé et embrasse sa mère sur la joue.

Puis il part au Jardin, le sourire aux lèvres.

***

«  Park Chanyeol et Byun Baekhyun sortent ensemble !! »

« Le petit-ami de Byun Baekhyun est Park Chanyeol !! »

« Byun Baekhyun couronné petit-ami de Park Chanyeol !! »

« Le prolétaire Byun Baekhyun change de statut social !! »

C’est l’effervescence au Jardin SHINWA ce dimanche matin. Les sms font le tour de tous les portables en un temps record ! Certaines filles – comme garçons – sont déçus pendant que d’autre n’oublient pas la définition du mot « hypocrisie ».

Comme deux filles, qui viennent de lire l’un des fameux messages, se pressent de parler à un Baekhyun mal réveillé lorsqu’il passe près d’elles pour aller au terrain de tennis, ayant laissé Taemin en cuisine.

Finissant de bailler, Baekyun les regardent étrangement. Depuis quand les « gens » de ce Jardin lui disent bonjour ?

Il ne s’arrête pas d’avancer. Une autre fille, portable à la main, le salut également, comme s’ils étaient les meilleurs amis du monde.

Il les ignore et accélère le pas. Mais c’est sans compter sur deux autres filles qui lui sautent dessus pour le saluer également. Dire qu’il est surprit est un euphémisme. Une fille passe son bras sous celui du prolétaire.

Elle fait fit du dégagement de la part de Baekhyun et lance un « je suis contente de te voir » aussi inutile que faux. D’autre filles – et garçons par ailleurs – arrivent en masse pour le saluer. C’est là, que Baekhyun craque.

Certaines et certains se refrognent au mot « pintade » mais ne disent rien sous peine de se prendre un carton rouge. Le prolétaire encaisse les « ne fais pas genre ! » « Tu sais de quoi est-ce que l’on parle ! » Et d’autre…

Déjà énervé, Baekhyun s’en va d’un pas nerveux, ayant parfaitement compris qu’il n’aurait aucune réponse. Un garçon et fille lui sautent de nouveau dessus.

Comme s’il avait parlé dans le vent, les deux hystériques lui offre des boissons parce qu’il est important de bien s’hydrater. Baekhyun ferme les yeux pour ne pas crier de rage avant de dire doucement :

Surpris et outré de cette phrase, le garçon et la fille se regardent avant de reculer vers les autres. Mais il peut entendre la fille dire :

Puis il s’arrête net.

C’est une blague ?! Comment ils peuvent être au courant d’un truc qui est seulement cours… Ou simplement dans l’imagination de Baekhyun ! Oui, Baekhyun y pense souvent à cette possibilité. Son regard tourné vers la troupe, il saisit vite qu’il n’aura pas d’autres explications après ce qu’il vient de dire à deux d’entre eux. Il laisse donc tomber mais au lieu d’aller au terrain de tennis, entre dans le premier bâtiment venu et fais demi-tour pour retourner au bâtiment principal. Comme s’il pouvait jouer après ce qu’il vient d’entendre ! Il lui faut moult explications ! (NDA : Oui… Moult)

Comme il entre prestement dans le bâtiment, il ne voit pas les trois sorcières du Jardin le fixer avec haine.

Mais nous n’allons pas nous étendre sur elles…

***

Baekhyun arrive donc au bâtiment principal après s’être perdu deux fois. Heureusement, Key, qui le cherchait partout, lui ait venus en aide et c’est étonné que les deux garçons voient un attroupement gigantesque autour d’un des écrans plats.

«  Faites que ça ne soit pas cela ! Faites que ça ne soit pas cela ! » Pense fortement Baekhyun.

Il tire fortement sur le poignet de Key pour qu’il le suive et se place devant l’écran plat, par un chemin fait par les résidents eux-mêmes qui le regarde avec admiration et un trop grand sourire pour le prolétaire.

«  Ce n’est pas ça… Ce n’est pas ça…. »

En effet, sur l’écran de télévision, une photo de lui et Chanyeol y est affiché. C’est au moment où Chanyeol se penche pour chuchoter à l’oreille de Baekhyun mais pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire – c’est-à-dire, le Jardin entier – ils voient Park Chanyeol se pencher pour embrasser Baekhyun qui apparemment est bien apte à se laisser faire. Avec bien sûr, comme légende, une phrase stupide à souhait avec des cœurs partout, qui dit qu’ils se voient en secret voir qu’ils sortent carrément ensemble.

Ce n’est pas vraiment comme ça que ça devait se passer et sous conseil de Luhan, il va rester lui-même et ne pas paniquer. Il entend les messes-basses des résidents derrière lui mais il n’en a que faire. Plutôt, il n’a pas le temps de dire quoi que ce soit car le F4 – qui ne sont plus que trois - arrive, curieux de savoir ce qu’est cette agitation. Sehun est le premier à rigoler après avoir vu l’écran de télévision :

Tout le monde fixe Baekhyun qui vient de crier. Ce dernier se fige, comprenant ce qu’il vient de dire. Tous les conseils, les paroles de Luhan – et que Baekhyun a approuvés ! – se sont envolés pour faire place à son caractère impulsif. Il se reprend sans bafouiller, sûr de lui :

Baekhyun soupir de soulagement. Chanyeol n’est pas si idiot que ça.

Le prolétaire relève si vite la tête qu’il en a le tournis. Qu’est-ce que… Qu’est-ce qu’il vient de dire l’asperge ?! Genre, il sort ça au calme? Sans lui demander son avis ?

Chanyeol lui sourit. Qu’il aime cette phrase de la part de Baekhyun ! Puis il dépose un bras autour de ses épaules et sans un mot de plus à qui que ce soit, il force Baekhyun à le suivre.

Mais peine perdu. Chanyeol est de si bonne humeur que Baekhyun - qui se bat comme un forcené – pourra dire ce qu’il veut, le plus grand ne le lâchera pas et ne perdra pas son sourire.

La troupe de personne autour de la télévision – certains étonné, amusé et d’autre refrogné – les regarde partir en continuant d’élucubrer un tas de ragot. Sehun et Kris, eux, se lance un regard rieur.

Ils finissent par les suivre ce qui donne l’exemple au troupeau de mouton. Mais pas Key. Lui, reste sur place, essayant de ne pas se mettre en colère malgré sa profonde tristesse…

***

Baekhyun est inquiet. Voilà trois jours que Key n’est pas venu au Jardin et il ne répond pas à ses messages. N’ayant pas Taemin à aller chercher le quatrième jour, il décide d’aller rendre visite à son ami juste après sa séance de tennis et de cache-cache pour ne pas que Chanyeol le trouve.

« Non, je ne l’évite pas depuis presque trois jours car ce n’est mon genre d’être aussi puéril ! » avait-il certifié à Luhan mais ce dernier ne l’a pas cru et a préféré laissé tomber parce que sinon, Baekhyun aurait encore demandé avec son sourire malsain où ça en ait avec Sehun et Luhan ne veut pas trop parler de lui en ce moment car… Il n’y a rien à dire, justement ! Il a l’impression que Sehun se joue de lui et ne lui parle juste parce qu’il l’amuse. Rien de plus… Luhan en est blessé et ne préfère ne rien dire à son ami.

Une fois devant la maison de Key, Baekhyun ne se sent pas impressionné ou quoi que ce soit par l’immense maison de Key – qui est bien moins spacieuse que Chanyeol, bien évidemment – et sonne au portail sans hésitation. Un majordome le fait entrer et après avoir formulé – poliment ! – sa demande, le majordome emmène Baekhyun à la chambre d’un Key souffrant. Ce dernier est plus que surprit que Baekhyun est venu voir s’il allait mieux. Il l’est encore plus en le voyant sortir de son sac la peluche qu’il a lui-même offert au prolétaire pour s’excuser de sa lâcheté. Il l’a prend, hésitant et appuie sur la patte. Une chanson se met à emplir la pièce avec la voix de Key :

«  Je suis monté sur la colline pour avoir une belle vue. Là où nous étions assis, il y a bien longtemps…. » Key ne peut que rire surtout en voyant Baekhyun grogner car il s’est mis à danser tout seul. Il finit par s’assoir sur le lit sans l’autorisation du propriétaire qui n’est nullement vexé, connaissant Baekhyun.

Il voit bien Key perd immédiatement son sourire mais il ne le forcera en rien à parler s’il ne le veut pas. Il répond quand même avec un petit sourire fatigué :

«  Mon cul ouai… » Mais Baekhyun lui rend juste son sourire. Il a même l’impression que Key sait qu’il n’est pas crédible.

Maintenant, il voit que Key ne sait pas comment se comporter ou alors….

Key hésite mais finalement, la tentation est trop forte. Tout comme sa colère – qui est plus forte que sa tristesse – qu’il essaie de ne pas retourner contre Baekhyun.

Le sourire de Baekhyun fait place à une grimace. Il répond tout de même, mais comme s’il avait la bouche pâteuse :

Dieu qu’il n’avait pas envie d’en parler ! Mais il faut avouer qu’avec cette nuit, toutes ses émotions sont en open bar et il ne sait plus qui ni pourquoi il est comme cala avec l’héritier maintenant.

Et il a très bien entendu que « l’autre abruti » qu’il a sorti ne sonne pas comme d’habitude…

Baekhyun fronce les sourcils. Qu’est-ce qu’il lui prend ? On dirait que ça le dérange…

« Si, si, Key à raison…. » Se moque sa conscience. Baekyun la fait taire rapidement.

Baekhyun ne comprend pas.

Baekhyun ne dit rien et continu de fixer Key.

Key relève vite la tête vers un Baekhyun souriant.

Key n’aime pas ça. Il n’aime pas être découvert.

En effet, Key s’est levé avec une forme olympique de son lit quand il s’est mis à crier. Quand il le remarque, il rigole avec Baekhyun après un très amicale «  ce petit con ».

Key baisse la tête, honteux, mais il arrive à trouver une parade.

Baekhyun n’en croit pas un mot mais il ne dit toujours rien. Il attend de voir jusqu’où Key est capable d’aller. Car il ne croit qu’à moitié son histoire du «  vrai Baekhyun qui disparait ».

Ils rigolent une nouvelle fois.

Puis Key sort de la chambre, probablement pour se changer.

En attendant son ami, Baekhyun fait le tour de la chambre qui est en deux partie – l’autre partie étant le salon privé de Key – Il envoie également un message à Luhan pour savoir s’il ça l’intéresse de sortir ce soir sachant qu’il ne travaille pas. Et puis, cela lui évitera de rester seul avec Key se sentant mal pour lui car Chanyeol lui plait mais aussi, la méfiance qu’il avait envers Key est revenue au galop.

Finalement, Luhan n’est pas disponible car il a un imprévu.

«  Passe le bonjour à Sehun »

«  Va mourir Byun »

Baekhyun range son portable dans sa poche en rigolant. Key n’étant toujours pas revenu, il continu donc sa visite et regarde d’un œil curieux, les livres sur les étagères. Un en particulier va attirer son attention.

« Maternelle SHINWA »

Baekhyun fronce les sourcils et le prends mais il n’a pas le temps de l’ouvrir que Key lui arrache des mains.

***

Luhan rage contre son portable sous l’œil amusé de la personne en face lui.

Luhan le regarde méchamment.

Son interlocuteur rigole.

Le plus petit plante son regard dans celui d’Oh Sehun. Se laisser aller ? Ou être méfiant comme Baekhyun ?

Luhan cache bien son étonnement mais pas son indécision. Il ouvre la bouche mais Sehun le coupe :

Sehun rigole de nouveau puis demande d’une voix ironique :

Pour toutes réponses, Luhan lui ferme la porte au nez. Sehun ne se sent pas offensé. Au contraire, il s’y attendait. Il s’approche de la porte, y pose ses deux mains à plat et dit d’une voix suave :

Puis il part. De l’autre côté, Luhan essaie de calmer son cœur qui bat beaucoup trop rapidement. Il tombe assit, dos contre la porte et souffle tout ce qu’il a à souffler… Bordel ! Il ne veut même pas savoir comme Sehun sait qu’il voit déjà quelqu’un. Il s’en contre fout.

« Je reviendrais et je te prouverais ».

Luhan sourit. Un sourire triste. Car il commence à être amoureux de Oh Sehun et qu’il sait qu’il y a plus de chance qu’il se moque de lui qu’autre chose. Mais s’il y met du sien, peut-être que Sehun l’aimera ?...

Pris par un courage venu de nulle part, Luhan actionne la poignée de ma porte et sort en trombe sans prendre le temps de refermer la porte.