Episode 2 (part 2)

par onepiecelove

Chapitre 2

Dans leur quartier général le soir même, chaque membre du F4 s’occupe. Jongin se croit médium et tire tranquillement des cartes pour les mettre devant lui et voir ce que l’amour lui réserve, Kris et Sehun font tranquillement une partie de billard et Chanyeol rigole tout seul dans son coin, assit sur un fauteuil.

C’est à son tour de tirer pendant que Chanyeol redouble ses rires.

Les deux font mine de réfléchir avant de fixer avec un sourire complice puis se retourner en une synchronisation parfaite vers Chanyeol.

De suite, Chanyeol perd son sourire et sa tête se tourne vers ses deux amis.

Ne voyant aucun argument valable, Chanyeol lâche juste un petit « Taisez-vous » encore moins crédible.

A ces mots, les ricanements de Chanyeol reprennent.

Cette fois, Chanyeol les regarde avec un immense sourire amusé.

Chanyeol fixe devant lui en sortant un soupire… Heureux ?

Sehun se tape le front. Chanyeol l’entend mais ne perd pas sa bonne humeur, ni son sourire.

Son sourire ne le quitte toujours pas, persuadé d’avoir raison. Pendant que Sehun et Kris se demandent comment un type que lui peut être si con parfois.

Sehun et Kris rigolent ensemble de la stupidité de leur ami et certain qu’ils rigolent avec lui et non de lui, Chanyeol continu, toujours en ricanant :

Ce dernier rigole et Chanyeol en fait tout autant. Mon Dieu qu’il était bête ! Pensait-il.

Dans son coin, Jongin, qui a tout entendu mais n’a préféré rien dire au vu de la stupidité des propos de Chanyeol, continu de tirer des cartes. Sur la dernière, est représenté un bouquet de fleur, aussi grand qu’un arbre, dont la tige est encerclée par un homme et une femme qui se tiennent les deux mains. En dessous, il y a écrit « The lovers ». Très intéressé, Jongin la prend dans ses mains et la fixe intensément.

Pour lui cette carte représente Baekhyun… Mais avec qui ?

***

Baekyun n’a pas mis les pieds au Jardin depuis deux jours. La première raison, c’est que Taemin est tombé malade et l’ainé ne se voyait pas y aller tout seul et de deux, après ce qu’il a fait, il se voyait mal revenir le lendemain. Pas qu’il a peur mais Baekhyun n’ai pas idiot. Il sait que Chanyeol a des pouvoirs et qu’il s’en servira pour lui pourrir la vie. Bien qu’il y arrive très bien sans…

Baekhyun a payé son petit frère en sucrerie pour que ce dernier ne dise rien à leur mère sur ce qu’il s’est passé avec Chanyeol. Taemin a bien tenu sa langue mais les sourires en biais pas du tout discrets et les petits rires amusés font bien comprendre à leur mère que quelque chose cloche. L’ainé a sauvé tant bien quel sa vie de peu mais il sait que s’il n’allait pas au Jardin le lendemain – même sans Taemin – sa mère aurait encore plus de soupçons et aurait emmené sa propre enquête alors…

Alors le revoilà au Jardin, seul. Marchant tranquillement mais discrètement vers le bâtiment principal pour aller voir Zion.T, il regarde tout autour de lui sans arrêter, persuadé que quelque chose va lui arriver sur le coin de la gueule sans qu’il puisse y faire quelque chose.

Il sursaute, alors qu’il prenait les escaliers en pierre qui mènent au bâtiment principal, quand un résident arrive de la gauche.

Lui qui croyait à un kidnapping ! Il faut qu’il se calme ! Il commence à monter dans pas nonchalant les escaliers en ruminant.

Il n’en a presque pas dormi depuis deux jours et il commence à fatiguer. Pas par ces gestes mais par ces paroles. Qu’il ait dit à Park Chanyeol qu’il n’a jamais eu de premier baiser le rend malade sans trop savoir pourquoi. Et depuis, le prolétaire est certain que la vengeance de Chanyeol sera sur cela. C’est pour ça qu’il est autant sur ces gardes.

Il arrive à la moitié des escaliers, tête basse quand il sent que l’arrivée des escaliers est bloqué par un mur humain. Il lève les yeux et voit six hommes qui, au premier coup d’œil serait des gardes du corps, le regarder avec impassibilité.

L’un des gardes du corps à un petit sourire avant de sortir un : « Notre jeune maitre nous a prévenu que vous répondriez autre chose que oui »

Baekhyun n’a même pas besoin d’une seule seconde de plus pour comprendre.

Et surtout, Baekhyun ne sait pas trop ce qu’il va lui faire. Et si Chanyeol a décidé d’en finir définitivement ? Nooooooon…

Il fait demi-tour pour faire le grand tour sans entrain. Mais l’entrain, il va le trouver quand il remarque que les gardes du corps le suivent.

Mais il est obligé de courir quand il comprend que l’idée du kidnapping qu’il a eu un peu plus tôt n’est pas si stupide que ça.

«  Donc Chanyeol est prêt à aller jusqu’au kidnapping ?! » Pense, effaré, Baekhyun.

Il se cache derrière des gros sapins et bouge d’un endroit à un autre en mode ninja avec des fougères derrière les oreilles.

Il veut atteindre les grilles principales pour rentrer chez lui mais échapper à six gardes du corps n’est pas chose facile ! Il se cache de justesse derrière un bâtiment quand les six gardes du corps se regroupent, essoufflés.

Ils se font tous un signe de tête pour dire qu’ils ont compris et ils se séparent.

Baekhyun commence vraiment à en avoir ras le bol de ce jeu de cache-cache au bout d’un quart d’heure et il n’arrive pas à atteindre ses foutus grilles ! Et hors de question de voir ce foutu de foutu géant, merde ! En voyant la voie libre, Baekhyun trace comme jamais.

Enfin arrivé aux grilles, le prolétaire souffle comme un bœuf, ses mains sur ses cuisses, plié en deux. Purée ! Il n’a jamais autant couru de sa vie et à cause d’un putain de gosse de riche. Il récupère son souffle pendant quinze seconde avant de partir chez lui.

Mais il n’a pas le temps de faire un pas qu’une paire de bras lui attrape chaque bras.

Les gardes du corps de Park Chanyeol.

Ils soulèvent Baekhyun qui se débat fortement en criant des « lâchez-moi ! » « Laissez-moi ! » Ils le transportent vers la route principale ou une BMW blindée les attend. Ils forcent – avec du mal – Baekhyun à entrer. Ce dernier, au milieu sur la banquette arrière entouré de deux gardes du corps, continu de se débattre. Il mord l’un des gardes du corps à côté de lui qui hurle de douleur. Il frappe l’autre de ses deux mains, comme le ferait une fille. Mais il panique et est très remonté contre l’hérité Park – pour changer – un enlèvement ? Et puis quoi encore ?

Baekhyun se calme quand le garde du corps qu’il a mordu lui plaque un mouchoir aspergé de chloroforme sur la bouche. Une fois Baekhyun assoupi, les gardes du corps soufflent de soulagement et peuvent enfin y aller.

***

Baekhyun se réveille doucement, tranquillement, dans un incroyable bien être. Ca sent incroyablement bon, tous les muscles sont détendus et un agréable frisson le parcourt de toute part à chaque seconde.

Un sourire creuse ses joues et ne veut pas s’enlever. Et après tout, pourquoi s’enlèverait-il ? Baekhyun n’a jamais été aussi bien de sa vie. Ce massage que lui font ces multiples mains est tout à fait exquis !

Attendez… Un massage ?

Baekhyun ouvre grand les yeux et voient quatre femmes le masser. Il a une serviette de ses clavicules à ses mi-cuisses. Et évidemment, il prend la mouche de suite et gigote dans tous les sens pour qu’on le libère.

Comme il se débat, ses muscles se tendent et ça ne plait pas aux masseuses qui tentent de le bloquer pour qu’il reste allonger.

« Une… Une liposuccion ? » Panique intérieurement Baekhyun.

Mais les masseuses font comme s’il n’était pas là.

Baekhyun se fige. Un laser ?

Mais Baekhyun est de nouveau couché par deux masseuses à la force surhumaine.

Et ce qu’il se passe dans cette pièce… Il vaut mieux laisser la fierté de Baekhyun….

Mais après une bonne heure de torture, Baekhyun peut souffler. Enfin, il le ferait s’il n’était pas autant sur les nerfs. Une vraie bombe à retardement ! Pourquoi il doit subir tout ça sérieux ?! Pendant qu’une coiffeuse de renom coréenne lui fait une coupe sexy et classe, une maquilleuse de renom elle aussi, s’occupe d’assombrir son regard et d’embellir le reste du visage. Baekhyun serait déjà parti en jurant tous les gros mots du monde si des gardes du corps ne le surveillaient pas d’un peu trop prés.

Après la coiffure et le maquillage, vient ensuite les habits. Cette fois, c’est la styliste personnelle de la famille Park qui s’occupe de lui. En robe de chambre, Baekhyun peste contre la couleur ridicule de ce dernier – à savoir rose délavé – pendant que la styliste place plusieurs costumes de grands couturiers devant lui dix bonnes minutes avant de trouver le bon.

Il râla pour qu’on le laisse mettre les chaussures et les accessoires tout seul. Ce qu’il fait. La styliste fait les derniers arrangements avant d’appeler le majordome personnel de Chanyeol. Le majordome conduit donc Baekhyun à travers des couloirs bien trop richement décorés… Même pour un riche ! Sans déconner, on dirait un musée ! Baekhyun fait tout pour ne pas regarder autour de lui mais…

Puis ils arrivent à un petit salon qui ressemble à une salle d’attente – une salle d’attente de riche, bien entendu – perdu tel un oasis au milieu de tous ces couloirs. Mais ce que retient Baekhyun et lui fait ouvrir la bouche de surprise c’est le jardin que l’on peut voir à travers la baie-vitrée ouverte en grand.

Euh… C’est normal que le jardin qui comporte une énorme colline, un immense lac et une immense forêt soit aussi grand que la Corée en elle-même ? Bon Baekhyun exagère mais il n’a pas de comparaison valable pour qualifier la grandeur de ce jardin !

Deux domestique font en sortent qu’aucuns grains de poussière ne soient en vue mais elles ne peuvent s’empêcher de zieuter Baekhyun. Whoua ! Alors c’est lui le beau garçon que le jeune maitre à fait venir ? Baekhyun ne les calculent pas – mais pas délibérément – et se retourne vers le majordome, qui l’attendait tranquillement, avec une envie de vomir qui commence à monter. Une fois retourné, les deux domestiques se rapprochent l’une de l’autre et jacassent en souriant. Les entendant, Baekhyun les regardent et les deux domestiques, après avoir sursautée, se remettent à leur tâche respective.

Baekhyun finit par suivre le majordome qui se permet d’enclencher la discussion avec un sourire agréable, rassurant :

La colère de Baekhyun s’attenu en la présence de ce majordome. Ce dernier n’a rien fait alors Baekhyun ne voit pas pourquoi il doit passer ses nerfs sur lui. C’est peut-être pour ça que Chanyeol l’a envoyé à Baekhyun….

Et Baekhyun n’en n’est pas du tout offensé.

Voyant que le majordome le regarde avec incompréhension, Baekhyun lui fait comprendre que « l’autre abruti » et celui qu’il appelle « jeune maitre ». Une fois de plus, le majordome sourit.

Le majordome, toujours amusé – et il remerci cent fois Baekhyun pour cela, ne lui étant pas arrivé depuis des années – lui montre d’un signe de la main, la direction à prendre.

Le ventre noué, ne sachant pas ce qu’il va lui arriver, Baekhyun descend les escaliers en velours.

***

Il en a déjà descendu deux, lui semble-t-il. Mais c’est bon, les escaliers s’arrêtent… Sur trois directions.

Par pur hasard, il prend à gauche et se retrouve dans une pièce ouverte, trois mètre plus loin. On dirait un salon… Mais un salon que l’on trouve dans un palais royal ! C’est tellement riche de décorations et de meubles qu’il ne sait pas par où commencer !

Ou si. Par la silhouette de la grande asperge qui regarde par la fenêtre. Baekhyun décide de jouer la carte du défi plutôt que celle de l’énervement. Il s’avance sur la moquette tellement molletonnées qu’il a l’impression de marcher sur un nuage mais reste à une distance convenable quand même de Chanyeol.

Chanyeol se retourne vers lui et si les deux garçons ne disent rien pendant dix secondes c’est qu’ils sont sans voix en voyant comment est habillé, coiffé et maquillé l’autre.

« Oh putain… ! » Se disent les deux en chœur.

Mais aucuns des deux ne l’avouera…

Baekhyun est celui qui se « réveille » le premier.

Chanyeol s’avance vers lui d’un pas ferme et déterminé. Baekhyun se met en état d’alerte et reprend sa position de combat.

Baekhyun plisse les yeux et baisse sa garde deux secondes de trop qui ont suffi à Chanyeol pour lui attraper es épaules et le planter devant le miroir. Baekhyun le fait le lâcher durement. Cela ne plait pas tellement à Chanyeol, n’ayant pas l’habitude, mais ne dit rien sur cela.

Baekhyun le fait mais pour voir quoi ? Il ne sait pas.

Ne voyant pas le sarcasme, Chanyeol sourit et balaie d’un revers de la main les paroles de Baekhyun quand celui-ci lui explique que s’en ai un, de sarcasme.

Ca y’est, la colère commence à l’emporter.

Le surnom lui fait moins d’effet que Baekhyun ne l’aurait pensé.

Baekhyun est en train de s’étouffer avec sa propre salive. Nom de… Qu’est-ce qu’il vient de dire, l’autre, là ?! Cela amuse beaucoup Chanyeol.

Là, Baekhyun est sous le choc. Il ne peut détacher son regard de Chanyeol mais pas pour les bonnes raisons.

Cette phrase fait bien tiquer Chanyeol mais non, Baekhyun ne le détournera pas de son but !

«  Ne le frappe pas une deuxième fois… Parce que tu ne pourras mentir une autre fois à ta mère !! » Se motive intérieurement Baekhyun.

Ce silence, motive Chanyeol à continuer en tout cas :

Baekhyun soupire en fermant les yeux.

Chanyeol ne comprend pas pourquoi Baekhyun lui dit ça. Et si… Et s’il s’était planté depuis le début ?...

Baekhyun fait demi-tour mais Chanyeol, n’étant pas de cet avis, lui bloque le passage en se mettant devant lui. Il ne veut pas le laisser partir. Pourquoi, il n’en sait rien, mais il ne veut pas.

C’est beaucoup… Beaucoup trop d’argent pour le prolétaire !

L’excès de colère de Baekhyun fait sursauter Chanyeol. Le premier continue en grinçant des dents :

Il accentue ses dires en faisant semblant de trembler de dégout. Et Chanyeol ?... Et bien Chanyeol est perdu. Pourquoi ce prolétaire dit de telles choses sur lui ! Baekhyun enlève tous les accessoires et les jettes par terre, pareil pour les chaussures et la veste. Mais quand il arrive à la chemise, il se souvient qu’il n’est pas seul et fixe un Chanyeol qui ne sait plus où il est.

***

Avec les vêtements qu’il a achetés à Baekhyun au sol, Chanyeol fait férocement les cent pas sous les yeux professionnels de son majordome. Rien ne s’est passé comme prévu. Baekhyun n’est pas tombé dans ses bras mais Jongin, lui, a le droit à des sourires sans rien faire !

Des domestiques arrivent pour nettoyer et une se courbe devant Chanyeol pour lui montrer une boite à chaussures avec dedans, les chaussures de ville de Baekhyun.

Puis il tape du pied dans la boite à chaussure qui vole par la fenêtre. Ce n’est pas la première fois que le majordome voit son jeune maitre s’énerver ainsi mais bin la première fois que quelque chose l’affecte autant sans savoir pourquoi.

Le véritable pourquoi ? Jongin.

Il s’est rebellé contre lui pour un prolétaire qui crache sur sa grandeur ! Ce que ne comprend pas encore Chanyeol, c’est qu’il veut Baekhyun car ce dernier veut Jongin sans le comprendre non plus.

Voilà qui est bien compliqué…

Une domestique ramasse les vêtements et alors qu’elle partait les ranger, Chanyeol lui arrache des mains et les balance de nouveau par terre avec rage, les piétiner et les balancer encore une fois.

Mais la domestique, trop apeurée, ne bouge pas, tout en gardant la tête basse.

Le majordome ne dit rien, ne voulant pas énervé son jeune maitre, trop gâté depuis sa naissance.

Le majordome n’est pas surprit, s’attendant à cette sanction.

Mais Chanyeol est trop énervé pour comprendre quoi que ce soit. Il se met à dos de ses employées pour tenter de se calmer. Une ambiance pesante mais plus calme prend place quand une domestique sert du thé. Elle est nettement moins calme quand une guêpe sort d’une Renoncule du bouquet de fleur posé sur la table basse, attirée par le thé. En l’entendant, Chanyeol se fige et se retourne vite-fait pour voir où elle est.

Il court partout pour être caché de n’importe quoi. D’abord surpris de son comportement, les domestiques et le majordome ce demandent ce qu’il se passe.

Il se balance presque derrière le canapé avant de sortir juste la tête de sa cachette. Il voit l’insecte volant immédiatement. Sursautant trop de peur, il est maintenant debout sans le vouloir et continue de bouger en pas chassés de canapé en canapé en criant «  Une guêpe ! Vite ! Attrapez-la ! »

Le majordome ouvre plus la fenêtre par laquelle sont passées les chaussures et une domestiques fait des gestes pour conduire la guêpe dehors. Une fois fait, le majordome ferme la fenêtre.

Son jeune maitre est peut-être un pourri gâté mais par rapport à sa mère, il a quand même des émotions.

Chanyeol, soupire. C’est qu’il a failli y laisser sa peau ! Quand il comprend qu’il s’est donné en ridicule devant ses domestiques, il reprend son masque d’héritier hautain et froid en se relevant. Il s’assoit sur le seul siège de la pièce qui en est royal.

Les trois domestiques sont alignées devant lui, courbée. Celle de gauche s’avance, toujours la tête baissée.

Chanyeol ne dit rien une dizaine de seconde avant de se lever et de partir sans oublier d’ordonner un : renvoyez-la. Quand Chanyeol a définitivement quitter la pièce, la domestique relevée de ses fonctions, tombe à genoux pour pleurer.