03

par miku13

Les trois jeunes gens se rendirent donc aux cuisines, suivant So Youn qui connaissait des passages secrets pour ne pas que quelqu'un les repère. Ils arrivèrent enfin dans les grandes cuisines, deux personnes furent émerveillées. Ils se mirent à la tâche de préparer donc un nouveau gâteau à la fraise nappé de chocolat. Eun Byeol était concentrée sur l'installation des fraises sur la première couche de crème quand un bruit se fit entendre. Yun Gi venait de glisser et avait atterris sur les fesses recouvert de farine.


-Tu ressembles encore plus à un petit chat comme ça, dit So Youn avant d'éclater de rire


Pour se venger, Yun Gi leva sa baguette vers le reste de la farine et la fit léviter jusqu'au-dessus de la tête de la jeune femme avant de tout relâcher, elle était maintenant elle aussi recouverte de farine. De là commença une petite bataille entre eux dans des éclats de rire, Eun Byeol pour arrêter ce massacre menaça le jeune homme de manger toutes les fraises devant lui sans lui en laisser une seule. Son visage se décomposa devant les propos de son amie, il s'empressa de tout nettoyer à l'aide de sa baguette et de l'aider en restant silencieux et sage. Quand le gâteau fut enfin fini, ils dégustèrent chacun une part.


-C'est trop bon, dit So Youn des étoiles plein les yeux

-Tes gâteaux sont toujours une merveille pour les papilles, surenchérit Yun Gi


Les deux jeunes gens continuèrent de complimenter Eun Byeol qui leur souriait et les remerciait. Ils discutèrent tous les trois, plaisantant sur des anecdotes racontées par Yun Gi. So Youn se leva de la chaise sur laquelle elle était assise quelques instants plus tôt puis découpa une part de gâteau qu'elle mit dans une petite boîte et se retourna vers ses deux amis en souriant.


-Bon je vous laisse, dit-elle

-Tu vas où ? Demanda Yun Gi

-Voir quelqu'un, répondit-elle avec un petit clin d’œil


Elle sortit des cuisines puis se dirigea vers l'un des couloirs mais vit au loin le petit prétentieux avec son idiot d'ami. Un sourire malicieux se dessina sur ses lèvres, elle venait d'avoir une idée. Elle attrapa sa baguette et la leva dans sa direction puis prononça une formule. La peau du jeune homme devint bleue, So Youn se mordit la lèvre inférieure pour ne pas rire en voyant le visage du jeune homme se décomposer. Elle s'empressa de prendre un passage secret avant qu'il ne la voit, quand elle fut assez éloignée, elle laissa éclater son rire. Son sort devait simplement lui changer la couleur de cheveux mais le résultat était bien meilleur. L'heure du repas arriva peu après, elle se dépêcha de rejoindre Eun Byeol dans la grande salle où elle fut ravie de voir Yun Gi assit à côté d'elle. Elle s'installa à leurs côtés se servant une assiette de pâtes et de poulet.


-Tu as pu voir ton quelqu'un ? Demanda Yun Gi

-Non, répondit So Youn. J'y retourne après manger. Oh mais venez avec moi.


Elle leva la tête vers eux et leur sourit.


-On ne va pas s'imposer, dit Eun Byeol

-Vous ne vous imposez pas, je vous le propose. Et puis ça ne le gênera pas.


Elle lui sourit puis reporta son attention sur son assiette. Eun Byeol se sentait vraiment mal à l'aise, elle sentait les regards des autres sur eux et les entendaient chuchoter autour d'eux. Elle se leva et sortit de la grande salle sous le regard surpris de ses amis. Elle se dirigea vers son dortoir mais malheureusement pour elle son chemin fut coupé par deux personnes qu'elle ne voulait vraiment pas voir.


-Oh le Pretya n'a plus son chevalier à ses côtés ? Dit le jeune homme aux cheveux ébène


Elle ne répondit rien et voulut passer mais elle fut plaquer contre le mur par le jeune homme roux.


-Ne pense pas qu'on va te laisser tranquille, dit-il. Ton amie et toi allez regretter vos paroles.


Il la relâcha puis s'éloigna avec l'autre jeune homme. Eun Byeol glissa le long du mur et baissa la tête. Pourquoi s'en prenaient-ils à elle ? Qu'avait-elle fait de mal ? Elle ne pouvait pas se servir de ses pouvoirs et alors ? En quoi cela faisait d'elle une personne anormale ?


-Eun Byeol ? Entendit-elle


Elle releva doucement la tête et croisa le regard inquiet du professeur Wu, il se baissa à son niveau et la regarda.


-Qu'est-ce qui s'est passé ?

-R-Rien, répondit-elle avec une petite voix

-Viens, dit-il


Il l'aida à se lever et la guida jusqu'à son bureau où il la fit asseoir sur l'un des fauteuils et lui servit une tasse de chocolat chaud. Il prit place en face d'elle et la fixa.


-Je ne te forcerai pas à me dire ce qu'il s'est passé mais si tu as besoin de parler je t'écouterai.


Eun Byeol riva son regard sur la tasse encore fumante, elle ne voulait impliquer personne dans ses problèmes mais la seule personne qui l'appréciait pour sa juste valeur allait payer le prix pour la fréquenter. Pourquoi les gens devaient-ils être si mesquin entre eux ? S'attaquer aux plus faibles ? Le professeur Wu soupira, il se leva et s'accroupit devant elle, un mouchoir à la main. Il lui souleva doucement le menton et lui mit sur son nez exerçant une petite pression. Eun Byeol, trop prise dans ses pensées, n'avait pas remarqué que du sang s'écoulait lentement de son nez. La porte du bureau s'ouvrit dans un grand fracas laissant entrer une jeune femme essoufflée par sa course.


-Kris, dit-elle entre deux souffles les mains sur ses genoux. Eun-


Elle venait de relever la tête et fut surprise de voir son amie et le professeur Wu accroupit face à elle, lui tenant le mouchoir posé sur son nez. Eun Byeol se recula vivement en voyant la mine surprise sur le visage de So Youn.


-Ce n'est pas ce que tu crois, dit-elle confuse. Il ne s'est rien passé entre nous.


So Youn avança d'un pas rapide vers elle et avant que quiconque prononce un mot, elle écarta le professeur Wu de son chemin et fit face à Eun Byeol qui se sentait vraiment mal à l'aise.


-C'est qui ? Demanda So Youn

-De quoi-

-Qui s'en est pris à toi ? La coupa-t-elle. C'est pour ça que tu ne revenais pas ? On s'est beaucoup inquiété avec Yun Gi. Si tu as un problème viens nous en parler, ne le surmonte pas seule.


Un sourire réconfortant se dessina sur les lèvres de So Youn, elle lui ébouriffa les cheveux pour la rassurer puis se retourna vers le jeune professeur pour avoir une réponse sur la situation. Eun Byeol intercepta leur échange, elle se leva du fauteuil.


-J-Je vais vous laisser seuls, dit-elle. Vous devez avoir des choses à vous dire.

-Hein ? Mais de quoi tu parles ? Demanda So Youn une mine interrogative sur le visage


Eun Byeol ne répondit pas et les laissa seuls, retournant dans sa chambre où elle se précipita dans la salle de bain. Elle se déshabilla et entra dans la cabine de douche laissant l'eau glisser le long de sa peau et emporter ses larmes qui dévalaient lentement le long de ses joues. Quand elle ressortit plusieurs longues minutes plus tard, So Youn était assise sur son lit, les bras croisés sur sa poitrine, une mine sérieuse ornait son visage ce qui n'était pas habituel chez elle.


-Je pense que tu t'es méprise, lui dit So Youn en la fixant. Te rappelles-tu la photo que je t'ai montré ?


Eun Byeol hocha de la tête positivement mais ne prononça aucun mot.


-Je n'ai jamais pensé qu'il s'était passé quelque chose entre toi et Kris enfin le professeur Wu. Il n'y a rien entre lui et moi non plus, continua So Youn

-Mais je vous-


Elle mit sa main sur sa bouche, elle allait lui révéler qu'elle les avait un jour vu ensemble seuls dans une classe.


-Nous ? L'encouragea So Youn

-J-Je vous ai vu vous enlacer dans une classe il y a quelques jours...

-Oh ça ? Répondit-elle en riant. Je le remerciais juste pour quelque chose.

-Tu prends les personnes dans tes bras pour les remercier ?!

-Non pas toutes mais lui il est spécial pour moi.

-Tu l'aimes ?

-Oui mais pas de la façon dont tu penses et ce ne sera jamais le cas. Il est comme un grand frère pour moi et puis son cœur appartient déjà à une personne.


La jeune femme se leva et ouvrit le tiroir de sa commode, elle en tira un petit livret puis fit signe à Eun Byeol de venir la rejoindre sur son lit. Elle lui tendit le petit livret et l'autorisa à l'ouvrir, Eun Byeol ouvrit la couverture, la première page portait le titre, Le journal de Jin. Elle tourna la première page et tomba sur une photo de deux jeunes hommes qui portaient l'uniforme de cette école, ils étaient tous deux souriant. Il y avait quelques anecdotes marquaient sur les côtés. Elle tournait chaque page qui représentaient toutes une photo des deux jeunes hommes seuls ou avec leurs amis à divers endroits accompagnées de petits notes. Vers les dernières pages, l'une des photos l'interpella, c'était la seule qui s'animait contrairement à toutes les autres. Les deux jeunes hommes souriaient puis se regardaient et s'embrassaient.


-Le fiancé de mon frère était le professeur Wu, dit So Youn. Ils se sont connu dans cette école et sont devenus tout de suite inséparables. À la mort de mon frère, il m'a recueillis et prend soin de moi.

-Je suis désolée...

-Pourquoi ? Tu ne le savais pas, tu n'aurais pas été la seule à te méprendre sur notre relation, la rassura So Youn avec un petit sourire.


Cette nuit-là, les deux jeunes femmes dormirent dans le même lit, dans les bras l'une de l'autre. Eun Byeol ouvrit lentement les yeux quelque peu éblouie par les rayons du soleil qui entraient dans la pièce. Elle regarda So Youn qui dormait toujours mais ce qu'elle trouva bizarre c'est que la jeune femme était face à elle alors que des bras encerclaient sa taille et ils n'appartenaient pas à So Youn. Elle se leva et dans la précipitation, la personne qui l'enlaçait tomba en arrière et glissa du lit.


-Aïe, entendit-elle. Tout en délicatesse dans ta manière de réveiller quelqu'un.


Elle porta son regard sur le jeune homme qui se massait l'endroit où il avait mal, les fesses.


-Yun Gi ?! Q-Que fais-tu ici ?!

-J'ai fais un cauchemar, répondit-il avec une petite moue.

-Ça n'explique pas ce que tu fais dans notre chambre mais surtout dans mon lit !

-Je ne voulais pas dormir seul.

-Bon sang Yun Gi si on t'attrape tu risques gros.

-Ne t'inquiète pas, je suis très discret.


Il lui sourit pour appuyer ses dires ce qui désespéra encore plus la jeune femme. So Youn balança l'un des oreillers au visage du jeune homme et maugréa de faire moins de bruit. Yun Gi voulant se venger, se leva et se jeta sur elle pour lui faire des chatouilles, So Youn se débattait sous ses attaques. Eun Byeol rit de leur pitrerie, en voyant ce spectacle devant ses yeux, elle avait décidé de se battre et de ne plus se laisser faire. Elle allait montrer à tout le monde de quoi elle était capable, elle voulait vivre comme tout le monde. Profiter de ce bonheur d'être avec des amis qui l'acceptaient sans la juger. Après le petit déjeuner, elles avaient cours de potion avec les Aigles, le cours qu'aimait le moins So Youn. Elles se dirigèrent vers la salle puis prirent place devant l'une des tables qui comportait un chaudron ainsi que des ingrédients, elles sortirent leur livre de leur sac. Le professeur Bang commença son cours, expliquant aux élèves qu'ils allaient préparer une potion pour contrer les effets d'un empoisonnement à base de birf, une plante très venimeuse. Les élèves se mirent donc en binôme pour préparer la potion. So Youn s'occuper de couper les racines de jolia, une plante pour neutraliser quelques effets de poison tandis que Eun Byeol mettait dans le chaudron de la poudre noire de Normandie. Elles avaient presque fini la préparation mais tout dérapa quand So Youn versa les morceaux de racines dans le chaudron, une fumée noire apparue et un petit bruit d'explosion se fit entendre. Quand la fumée se dissipa, les cheveux de So Youn étaient en bataille et son visage recouvert d'une substance noire/gris.


-So Youn ? Ça va ?! Demanda inquiète Eun Byeol


Un rire se fit entendre au fond de la salle de classe suivit peu à peu par d'autres, So Youn fut emmenée à l'infirmerie par Eun Byeol mais avant de sortir de la salle, So Youn croisa le regard moqueur du petit prétentieux. Elle resta le reste de la journée à l'infirmerie tandis que Eun Byeol retourna en cours pour son plus grand malheur, un cours avec les Serpents. Elle croisa les regards hautain des deux jeunes hommes qui l'avaient menacé la veille. Elle baissa la tête et s'assit à l'une des tables du fond, seule. Pour sa plus grande joie, le cours se passa sans encombres enfin jusqu'à ce qu'elle sorte de la salle de classe. Là elle fut tirée vers une autre classe vide où elle fut assise de force sur l'une des chaises. Les deux jeunes hommes hautain lui firent face.


-Qu'est-ce que vous me voulez ? Dit-elle en les fixant

-Te donner une leçon, répondit l'un d'eux

-Je ne vous ai rien fais !

-Ton amie s'est moquée de nous. Et puis tu es un Pretya.

-Je ne suis pas différent de vous.

-Tu es en-dessous de nous. Tu ne devrais pas nous regarder ni même nous parler, répliqua le jeune homme roux.

-Si tu ne veux pas payer l'affront que vous nous avez fais toi et ton amie, il y a un moyen, surenchérit l'autre

-Lequel ?

-Tu devras faire tout ce que l'on te demande sans jamais refuser.


Eun Byeol se leva d'un coup et les regarda à tour de rôle.


-Je ne m'abaisserai jamais à ça. Je suis désolé pour le comportement de mon amie mais jamais je me plierai à vos ordres.


Elle s'apprêtait à partir mais le jeune homme roux la plaqua contre l'un des murs et la fixa.


-On te laisse le choix mais sache que ton amie en payera les conséquences si tu refuses.


Il la relâcha puis tous deux sortirent de la salle de classe laissant Eun Byeol en pleine réflexion. Pendant ce temps-là, So Youn était allongée dans un des lits de l'infirmerie et fixait le plafond, elle s'ennuyait beaucoup mais l'infirmière lui avait interdit de partir avant le repas du soir. Elle soupira pour la énième fois quand elle entendit la porte de la pièce s'ouvrir, elle se releva et s'assit dans le lit pensant que Eun Byeol venait lui rendre visite. Elle perdit son sourire quand elle vit apparaître le petit prétentieux dans son champ de vision.


-Qu'est-ce que tu fais là ?

-Je me promène, répondit-il

-A l'infirmerie ?

-Je suis venu voir dans quel état tu étais et je dois avouer que je suis déçu, tu es remise bien trop vite.

-C'est toi qui a fais en sorte que la potion n’explose au visage comme pour le gâteau ?!

-Je n'oserai jamais faire une telle chose voyons. Tu es tout simplement nulle et malheureusement personne ne peut t'aider. Tu es un cas perdu d'avance.


Les yeux de la jeunes femmes lançaient des éclairs, il serait mort depuis bien longtemps si elle pouvait tuer avec un simple regard. Elle ne pouvait plus supporter ses mesquineries. Lui et ses sourires narquois, elle voulait lui arracher son petit sourire espiègle. La porte s'ouvrit de nouveau laissant entrer un jeune homme brun essoufflé.


-Enfin je te trouve Puppy, dit-il en reprenant son souffle

-Qu'est-ce qu'il y a ? demanda le dit Puppy

-L'entraînement va commencer.

-Ah oui c'est vrai.


Il sortit de la pièce avec son ami laissant So Youn éclater de rire au surnom ridicule du petit prétentieux.