Chapitre 7

par DidooLaFolle

~ CHAPITRE 7 ~

 

 

Je réponds à sa remarque en lui demandant de se dépêcher de finir ses céréales. J'ai vraiment envie de dormir.

 

Arrivé dans notre chambre, je retourne tout de suite dans mon lit en m'enveloppant dans les couvertures encore chaudes et douillettes. L'orage n'a pas l'air de vouloir nous quitter, je ne suis pas rassurée.

J'hésite à éteindre la lumière mais je m'y force pour ne pas paraître trop peureuse. ChanYeol capte tout de même mon état d'esprit d'un regard et me demande :

 

-Tu veux venir ici ?

 

Je le regarde, un sourcil levé. ChanYeol vient-il vraiment de me proposer de dormir avec lui ? Apparemment oui. Je réponds calmement :

 

-Non merci, ça ira.

 

J'ai tout de même un peu de fierté. J'éteins de suite la lampe de chevet et essaye de trouver une position confortable mais qui me permette de ne pas trop entendre le grondement de l'orage. Autant dire, mission impossible.

Je tourne et change sans arrêt de position pendant dix bonnes quand j’entends du bruit qui vient du lit de ChanYeol. Je crois qu'il vient de se lever mais n'en suit pas sûre. La réponse à ma question ne tarde pas à arriver, j’entends des bruits de pas qui se rapprochent. Puis quelque chose soulève les couvertures et je sens ChanYeol s'allonger près de moi. Pour le coup, je ne bouge plus d'un millimètre.

 

-ChanYeol ? Mais qu'est-ce que tu fais ? demandais-je, totalement éberluée.

-Je viens réconforter mon pauvre BaekHyun qui n'arrive pas à dormir à cause de l'orage.

 

Le lit est vraiment étroit pour deux personnes, je me retourne avec difficulté vers le rappeur et le gronde en chuchotant.

 

-C'est très gentil à toi ! Mais c'est vraiment pas pratique. On va pas pouvoir dormir comme ça. C’est trop étroit, on peut à peine bouger.

-Rha, t'es difficile ! grogne-t-il.

 

Je sens alors les bras du rappeur m'attirer vers lui et me coller contre son torse. Mon cœur s’accélère immédiatement et la température dans la chambre monte d'un seul coup. Je déglutis et essaye de reprendre mes esprits.

Pourquoi ChanYeol fait-il ce genre de choses insensées ? Est-ce qu’il veut vérifier sa théorie comme quoi je suis gay ou bien est-il vraiment attentionné auprès de moi ?

Mon cerveau est embrumé et le doux parfum de ChanYeol m’empêche de réfléchir correctement. C’est vrai qu’il sent bon d’ailleurs. Est-ce sa lessive que je sens ou bien son parfum naturel ? Totalement transportée, j’arrête là mes réflexions et profite de l’instant présent. Mes mains se posent doucement sur le torse de ChanYeol et ma tête vient se poser sur son bras replié sous sa tête.

 

-Alors comme ça t'es pas gay ? lâche soudain le blond en brisant le silence.

 

Je sens une pointe d'ironie dans sa voix.

 

-C'est toi qui est venu ici j'te rappelle. répondais-je plutôt froidement.

-Oui, c’est vrai, confirme-t-il. Mais c'est pas mon cœur qui bat la chamade...

 

Aish ! Et mer... J'essaie de repousser ChanYeol loin de moi mais ses bras m’emprisonnent fermement.

 

-Aller, j'te charrie. Arrête ! J'aimerais bien dormir...

 

Je renonce à essayer de m'extirper de son étreinte et suis le conseil du blond. Enfin essaie. Parce que j'ai beau me dire qu'il faut vraiment que je dorme sinon demain – enfin tout à l'heure – je serais complètement crevée, mon cœur n'a pas l'air décidé à ralentir son rythme. Au bout de quelques minutes, j’entends celui de ChanYeol ralentir jusqu'à prendre un rythme régulier. Sa respiration se fait plus lente et plus forte. Persuadée qu’il dort, je soupire et lui dis :

 

-Je suis désolée.

 

Je ne sais pas pourquoi je lui dis ça maintenant, mais j'en ai besoin. C'est un peu comme si je suivais le conseil de D.O. En espérant que ChanYeol dorme vraiment.

 

-J'ai l'impression que certains d'entre vous ont deviné quelque chose à propos de moi...surtout toi. Et pourtant, je te trouve très gentil, on rit ensemble, on s'amuse, et on parle aussi plutôt souvent. Mais parfois, j'ai peur de dire quelque chose qu'il ne faut pas, du coup je réagi bizarrement... - Je commence à bailler, mes paupières se font lourdes - Je te remercie d'être aussi gentil avec moi, même si tu ne sais pas qui je suis. J'espère que tu ne le découvriras jamais d'ailleurs, car j'aurais trop peur de ta réaction. Mais...si tu ne le sais pas, si personne ne sait pour moi ou pour BaekHyun...

 

Une larme roule sur ma joue, c'est vrai ça, si personne ne se rend compte que j'étais dans ce corps...en fait, personne ne se souviendra de moi. Personne ne saura qui je suis. Mais que suis-je de toute façon ? Juste une insignifiante fan des EXO.

Je sens ChanYeol bouger inconsciemment. Je me fige, mais il se gratte juste la tête avant de reposer son bras par-dessus mes hanches, me provoquant un frisson.

Je respire doucement son parfum qui m'apaise et ne tarde pas à m'envoler aux pays des rêves.

 

Lorsque le réveil sonne, je suis tellement bien installée que je n'ai pas du tout envie de bouger. Je grogne légèrement. ChanYeol va bien l'éteindre, lui.

C'est alors que je sens comme un poids sur ma poitrine – enfin non, sur mon torse – qui m'empêche légèrement de respirer. J'ouvre les yeux et tombe nez à nez avec une touffe de cheveux cuivrée – et quelque peu décoiffée. Ah oui, ChanYeol ! J'avais oublié qu'il avait dormi ici.

Ne sachant pas trop quoi faire, je lève une main vers sa tête et...la repose sur le lit. Je ne vais pas lui caresser les cheveux tout de même, pourquoi il ne se réveille pas alors que le réveil est à tue-tête ?!?

J'essaye donc d'attraper le réveil pour l'éteindre ; c'est qu'il commence à être énervant celui-là (« The Chaser » de bon matin, ça met la pêche mais ça casse les oreilles) J'arrive à le toucher du bout des doigts et appuie sur la touche off du son.

 

-Haaa, soupirais-je.

 

Bon, va falloir qu'il se lève le bel au bois dormant. Je veux le pousser quand la porte de notre chambre s'ouvre.

Je tourne vivement la tête pour voir notre visiteur, JoonMyun entrer dans la chambre.

 

-Aller les jeunes, deb...

 

Il s'arrête net en nous voyant, les yeux ronds.

 

-Ah, ok... dit-il lentement.

 

Puis il se retourne, et s'en va.

 

« Comment ça : Ah, ok...??? »

 

Et c'est seulement maintenant que ChanYeol émerge de sa nuit. Il cligne doucement des yeux en regardant autour de lui. Je le vois ouvrir et fermer sa bouche qui doit lui sembler pâteuse, puis il lève sa tête vers moi et me sourit.

 

-Salut Baek ! dit-il d'un ton joyeux.

 

Nan, là c'est trop ! On dirait un couple. Je pousse le « happy virus » à côté de moi et sors du lit en vitesse.

 

-Bah, qu'est-ce que t'as ? On est en retard ?

-Nan...j'vais régler un problème avec JoonMyun ! répondais-je froidement.

 

Je sors de la chambre et cherche le leader. Au passage, je croise Kai, qui sort de la salle de bain, avec juste une serviette autour de ses hanches. Mon regard vire malencontreusement sur son torse – encore humide et ruisselant d'eau – ce qui me fait rougir totalement. Bon sang HeRan, reprends toi !

 

-Hey BaekHyun, bien dormi ? me demande-t-il en passant près de moi.

-Ouais, ouais, lui dis-je en fixant le sol.

 

Je me dirige vers le salon. Le leader est là, installé dans le fauteuil. Il lit quelque chose.

 

-Euh, JoonMyun ? l'interpelais-je.

 

Il lève la tête vers moi et me sourit.

 

-Oui ? Qu'est-ce qu'il y a ? Me demande-t-il.

-Tu, euh...tu te fais pas d'idées hein ? Pour ChanYeol et moi.

-Ah, c'est ça qui t'inquiète ! C'est pas grave, vous faites ce que voulez, tu sais ? Je m'en fiche moi ! Ça m'a juste surp...

-Oui nan mais justement, le coupais-je. C'est pas ce que tu crois. On a rien fait. On-on est amis !

-Oui si tu veux ! Je garde le secret c'est ça ?

 

SuHo me lance un clin d'œil significatif.

Mais c'est pas croyable ça ! Pourquoi il veut pas comprendre ? Je m'assois en face de lui, tentant de garder mon calme.

 

-Bon écoute, hier, il y avait de l'orage. Et j'avoue que j'avais un peu peur – sans commentaire, ajoutais-je en voyant SuHo sourire. Du coup, ChanYeol est venu me rejoindre, pour me réconforter qu'il dit. Mais j'ai rien demandé moi, et on n’est pas ensembles, ok ? Je commence à en avoir marre d'entendre tout le monde parler de gay sérieux...

-Ok, ok ! C'est bon, je te crois ! Je suis désolé d'avoir pensé ça, BaekHyun. S'excuse le brun.

 

Je suis soulagée d'entendre ça. J'imaginais déjà la pauvre réputation des deux garçons si je n'avais rien dis. Y'a déjà assez de SeHun et LuHan...

 

-Qu'est-ce que tu fais ? demandais-je pour changer de sujet.

-On va devoir jouer les bons samaritains, comme la semaine dernière. Du coup, je regarde le programme de la journée. Ça a l'air sympa.

-Je peux voir ? dis-je en tendant la main.

 

Il me passe la feuille mais je ne comprends pas grand-chose. Je capte juste quelques mots comme « hôpital », « service pédiatrie » « émission TV ». Je me souviens alors de ce que j'avais vu sur le calendrier deux jours plus tôt, ça parlait de s'occuper d'enfants malades. Donc aujourd'hui, on va tourner cette émission, si je comprends bien… Et bien sûr, il va y avoir des caméras ! Je tente de cacher mes craintes déjà grandissantes. Il ne faudra pas que je fasse de bêtises.

 

Nous nous préparons tous et le manager arrive pour nous emmener là où l'émission aura lieu. Arrivé devant le bâtiment, je remarque une foule immense qui attend dehors, puis je me rends compte que ce ne sont que des fans d'EXO. A peine avons-nous posé un pied hors du van, que les filles (oui, il n'y a que des filles) se jettent sur nous en hurlant nos noms. Mon dieu, c'est à ce moment-là, que je suis heureuse de penser que je n'ai jamais été comme ça : une fan hystérique.

 

Nous arrivons dans le hall de l'hôpital avec l’aide des gardes du corps et enfin je le reconnais. C'est celui dans lequel ma mère travaille.

 

 

Fin du chapitre 7