Chanpitre 1

par kyusha



Chapitre 1



*
*
*


Vingt-trois heures.


Kyungsoo entra dans le petit commissariat du quartier où il travaillait. Il salua se collègues avec un sourire et ces derniers firent de même. Il partit au vestiaires se changer. Malgré la routine qu’était devenu cet uniforme, Kyungsoo en était fier. Il inspecta que tous ces badges et insignes soient bien placés avant de rejoindre les autres pour la relève. On lui dit quelles rues inspecter, s’il y avait eu des délits dans le quartier pendant la journée et toutes autres informations pouvant être utile.


À minuit, Kyungsoo pu enfin prendre son service avec son collègue MinSeok. Ils montèrent dans la voiture de patrouille.

« On s’arrête prendre un café d’abord et après on tourne ? » demanda ce dernier.

Kyungsoo lui sourit.

« Pas de souci. J’en ai besoin… »

MinSeok lui lança un regard interrogateur.

« …Je veux essayer de passer le concours d’officier… » admis timidement le plus petit.

MinSeok lui donna un petit coup de poing dans l’épaule.

« C’est génial ! Je suis sûr que tu vas réussir. »


Kyungsoo se mit à rire en se frottant sa pauvre épaule martyrisée. Il connaissait MinSeok depuis l’école de police. Ils avaient fait leur internats tous les deux. MinSeok était le contraire de Kyungsoo. Il avait voulu entrer dans la police non pas pour aider les autres mais bien pour arrêter les méchants. Il était un garçon tout chétif et timide au début. En pensant à cela, Kyungsoo rit silencieusement. MinSeok était devenu une armoire à glace. Il s’était un jour inscrit à la salle de sport, et disons qu’il avait bien rentabiliser son abonnement.


Les deux amis étaient bien différents. Kyungsoo avait essayé aussi de se mettre au sport mais avait abandonné après les premières courbatures. Il était mince, finement —très légèrement, à vrai dire— musclé. Mais il était très endurant et avait parfois plus d’autorité que ses collègues.


Le moteur démarra et ils roulèrent jusqu’au café le plus proche. Dans la voiture, ils parlèrent de leur vie en général. Ça faisait un petit moment qu’ils n’avaient pas fait de patrouille ensemble.

« Au boulot ? » demanda MinSeok après avoir parlé de sa rupture, voulant changer de sujet.

« Aller ! » sourit Kyungsoo. « On doit surtout passer vers la sixième et la septième rue. Les autres pensent qu’il y a des dealers qui s’y sont installés… »

« Parfait ! Arrêter des dealers c’est tout ce dont j’ai besoin pour me changer les idées. »


Il n’était que tôt dans la nuit, les rues étaient désertes. MinSeok conduisait lentement dans la voiture de fonction. La première fois qu’ils passèrent, personne n’étaient là. Il patrouillèrent dans le quartier, indiquèrent le chemin à une jeune femme perdue, et retournèrent encore vers les sixièmes et septièmes rues.


MinSeok éteignit les fars de la voiture aussitôt qu’il aperçut des gens.

« Trouvé. » lâcha Kyungsoo.

L’autre coupa le contact.

« Tu fais le tour par la cinquième et on encercle ? » demanda MinSeok.

« Oui, mais on est que deux. On prend qui ? Dealer ou acheteur ? »

« Dealer ».


Kyungsoo se dépêcha de sortir de la voiture. Il fit le tour de la rue très rapidement. Pendant ce temps là, Minseok avança dans la très sombre ruelle. Les deux autres étaient toujours entrain de faire l’échange, le dealer comptant l’argent.


Chanyeol n’aimait pas vendre dans ce quartier. Comme les gens y étaient friqués, il y avait souvent la police. Mais paradoxalement comme les gens avaient de l’argent, ils avaient aussi les moyens d’acheter.


Il n’avait pas entendu la voiture, trop occupé avec son « client ». Et alors qu’il comptait l’argent, il vit une silhouette s’approcher doucement, trop furtivement pour être insignifiante. Immédiatement il se sentit en danger. Caché par la capuche de son large sweat noir, les battements de son coeur s’accélérèrent. Il put jeter un coup d’oeil discret et distingua l’uniforme. Il devait faire un choix, il ne pouvait pas se faire arrêter. Ça serait la prison. S’il abandonnait la drogue, il se ferait probablement tué. Le sang lui tapait déjà dans les tempes.


Avant même qu’il ne le réalise, Chanyeol poussa fortement son « client » loin de lui et commença à courir dans la direction opposé — avec l’argent et la drogue toujours sur lui —. Il entendit un immense cri.

« Arrête toi ! »

Mais Chanyeol ne pouvait pas. Il devait fuir.


Kyungsoo entendit MinSeok crier de l’autre bout de la rue. Automatiquement, tous ces sens se mirent en alertes, et très vite il vu une grande et large silhouette arriver vers lui à toute allure. Il se prépara à l’arrêter.


Chanyeol regarda une fois derrière lui pour évaluer la distance entre lui et son poursuivant. Il ne s’attendait absolument pas à ce que son corps entre brusquement en contact avec un autre. Il courrait si vite qu’il percuta l’autre personne avec une force immense et chuta.


Kyungsoo aurait dû pouvoir l’arrêter. Seulement dans la pénombre dans la nuit, il avait pu apercevoir le visage de son opposant. C’était Chanyeol ? L’idée seule de tomber sur lui coupa le fil de ses pensées, et sans ne rien pouvoir faire, il se prit un immense coup et s’étala par terre de tout son long, le corps du plus grand écrasant douloureusement le sien.


Totalement paniqué, Chanyeol se releva très vite. Deux flics. Il était foutu. Il ne regarda même pas le visage de celui sur qui il était tombé. La seule chose à laquelle il pouvait pensé maintenant c’était de courir.


Kyungsoo en était désormais sûr. C’était lui, il avait pu voir son visage quand il s’était relevé. Merde. Jamais il n’avait pensé qu’il devrait arrêter Chanyeol, la personne pour qui il était devenu policier. Et pourtant, Kyungsoo se releva bien vite aussi, MinSeok lui passa devant alors qu’il courrait pour rattrapé le dealer. Et le plus petit suivit aussitôt.


Chanyeol ne connaissait même pas ce foutu quartier. Il courrait à l’aveugle. Et quand il s’engagea dans cette étroite et longue ruelle, il savait que c’était la fin pour lui : un cul de sac. Mais il continua à courir. Et une fois au bout, face à un immense mur de brique, il se rendit compte qu’il n’avait plus le choix.


Il sortit le petit sachet contenant toutes les pilules qu’il devait vendre ce soir là. Il les enfourna toute dans sa bouche, les avalant difficilement. Mieux valait mourir d’une overdose que de se faire attraper. Prendre une pilule n’aurait pas fait grand chose, mais autant d’un coup maximisait tous les effets. Et dans la minute qui suivit, alors qu’il entendit les foulées de deux personnes s’approchées, il commença déjà à ressentir les premiers effets de la drogue sur son organisme.


MinSeok avait ralentit, sachant que la ruelle ne mènerait nul part et que l’autre était fait comme un rat. Pourtant Kyungsoo le dépassa bien vite, donnant tout ce qu’il avait pour courir aussi vite que possible. Voyant cela, MinSeok sentit que quelque chose n’allait pas. Les deux policiers arrivèrent bien vite au bout de la ruelle, face à cette silhouette encapuchonnée de noir.


Kyungsoo sentait tous les muscles de son corps se tendre de stresse. Ils étaient désormais face à face, à seulement quelques mètres de distance. Chanyeol se tourna lentement, montrant enfin son visage. Le plus petit s’arrêta, toujours sous le choc de retrouver Chanyeol dans ces conditions.


MinSeok continua son chemin jusqu’au dealer, prêt à se battre avec lui. Mais l’autre ne résista pas. Le policier le tourna, lui plaqua joue contre le mur en sortant des menottes et en attrapant ces poignets. Une fois immobilisé, MinSeok retourna une nouvelle fois, le plus grand, se retrouvant dos au mur. Il le fouilla minutieusement, ne trouvant que de l’argent et un sachet vide.

« Tu l’as mise où putain ? » s’énerva MinSeok en parlant de la drogue.


Kyungsoo avança lentement, voyant son ami arrêter une personne qui fut un temps lui était chère. Une fois qu’il fut suffisamment proche, Kyungsoo lui retira sa capuche. Il savait déjà que c’était lui, et pourtant il ne voulait pas y croire. Non, Kyungsoo aurait même prier pour s’être trompé. Mais le visage en face du siens, malgré un petit peu plus de maturité, était bien celui du Chanyeol qu’il avait connu.


Chanyeol ne sentait plus grand chose. Il aurait voulu se défendre quand l’autre lui avait mit des menottes, il aurait voulu se battre, mais sa tête lui semblait déjà être dans les nuages. Pourtant, deux grands yeux curieux et innocents vinrent le tirer de cet épais brouillard. Il fronça les sourcils, se demandant si c’était la drogue ou la réalité qui le faisait voir Kyungsoo. Quand il comprit, il se mit à rire pour lui même.


MinSeok s’entêtait à chercher de la drogue sur Chanyeol quand il entendit la voix du plus grand.

« Soo…? »

Immédiatement il regarda son ami. Kyungsoo semblait sous le choque. Ils devaient se connaître. Et alors que son attention était détournée et qu’il ne tenait plus son coupable, ce dernier s’écroula au sol.


Kyungsoo le rattrapa juste à temps, empêchant sa tête de heurter le sol. Soudain, toute lucidité retrouvée, le plus petit se souvint des cours de premiers secours.

« Chanyeol. Chanyeol, répond moi. » dit-il d’une voix ferme, une main serrant celle du plus grand, l’autre lui ouvrant un oeil.

Il ne put que voir l’évidence. La pupille de ce dernier était dilatée à l’extrême. Kyungsoo leva les yeux vers le sachet que tenait MinSeok dans ses mains, sans pour autant prêter attention à son ami.


Il claqua la joue de Chanyeol qui n’était pas totalement inconscient.

« Combien Chan ? »

Il allongea le plus grand sur le côté, répétant encore la question. Il tenait la main de l’autre délicatement, la serrant doucement.

« T’en a pris combien ? »


Chanyeol connaissait cette voix, il voulait répondre. Il sentait cette chaleur autour de sa main alors que son corps semblait geler de l’intérieur et en même temps bouillonner. Tous ces sens se confondaient et quand il essaya enfin de répondre, ce ne fut qu’une suite de sons incompréhensible qui sortit.


Kyungsoo ne comprenait pas ce que Chanyeol tentait de dire. Mais pour être dans cet état aussi vite, c’était suffisant pour faire une overdose. Il se tourna vers MinSeok.

« Aide moi…je t’en prie. » implora-t-il.

Il vit l’autre hésiter, partager entre l’envie d’arrêter un délinquant et celle d’aider un ami. Mais tout en Kyungsoo, sa voix, ses yeux, l’expression de son visage, montrait que cette personne était importante pour lui.


MinSeok attrapa sa radio.

« Central ? Officier Kim MinSeok. L’officier Do Kyungsoo a été malade et a dû rentrer chez lui. J’arrête la patrouille et reviens au commissariat faire mon rapport. »

« Bien reçu ».

MinSeok avait ces yeux ancrés dans ceux de Kyungsoo. Il le faisait à contrecoeur. Mais pour Kyungsoo, son ami, il voulait essayer.

« Je vais chercher la voiture. Fais le vomir…le plus que tu peux. Et garde le bien sur le côté, jamais sur le dos » dit-il d’une voix froide.


Kyungsoo le remercia avec ses yeux, le regard profond. Et pourtant il était juste pressé de s’occuper de Chanyeol. Il entendit MinSeok s’éloigner en courant et releva le plus grand. Une fois en position assise il fit comme son ami lui avait dit. Il glissa ses doigts dans la bouche de l’autre, espérant que tout cela finirait bientôt.


Chanyeol n’était qu’à demi conscient. Il ne comprenait plus les voix autour de lui. Mais il sentait le toucher de quelqu’un d’autre dans son dos, c’était relaxant, réconfortant à vrai dire, par rapport à la douleur qui fit rage dans sa gorge peu de temps après. Après un très long moment de souffrance, une immense fatigue le rattrapa alors qu’il se sentait presque bercer dans des bras auxquels il avait un jour été habitué. Entouré par cette chaleur qui lui avait tant manquée.


Puis tout se teinta de noir autour de lui.


*
*
*