The Mute, The Blind, The Deaf

par Ipiu



- Prologue -

The Mute, The Blind, The Deaf





Je n'ai pas de voix.



Jongin triture le bout de papier depuis des heures. Il pleut et les lettres tracées à l'encre ont bavé. Les quelques mots sont presque illisibles maintenant. Pourtant, ils se sont gravés dans son esprit comme si le petit jeune homme qui le lui a donné les y avait tracé au couteau.

C'est la formulation qui a choqué Jongin. Pleine d’ambiguïté. Elle laisse supposer plus qu'elle ne dit. Mais Jongin a compris. Il sait que ça fait sens. Ça explique tout.

Il se sent stupide de ne pas l'avoir deviné, de ne pas avoir vu les signes. Peut être simplement parce qu'il ne voulait pas les voir.

Le souvenir de sa propre bêtise le hante. Il a dû lui faire tellement mal. Si seulement il avait su.

Mais Jongin ne savait pas, alors, que Kyungsoo était muet.



____



- Il ne sait pas que j'existe. Il ne me voit pas.

- Tu veux dire qu'il ne te remarque pas ? Ça ne t'a jamais arrêté, c'est pas une excuse.

Yixing poussa un soupire exaspéré. Comment exprimer à haute voix ce qu'il aurait voulu à tout prix ne jamais avoir à dire.

- T'as pas compris, Baek. Il ne voit pas. Du tout.

Silence dans son téléphone. Yixing a la gorge serrée. C'est atroce comme ça fait mal.

- Jongdae est aveugle ?

Yixing respire fort. Il se noie dans son souffle, qui ne veut plus sortir. Le mot est tombé, d'une froideur clinique.

- Oui, Baek. Il est aveugle.

Il l'a dit. Et en le disant, son cœur s'est serré une fois de plus. Il n'a pas mal pour lui même, il a mal pour cet autre garçon qui ne sait pas qu'il est aimé. Il a mal parce que, même si l'amour est aveugle, il voudrait que l'autre voit. Il a mal de le savoir seul dans le noir.

Et surtout, il a mal parce que Yixing sait que l'amour passe par les yeux.



____





Dans les écouteurs de Sehun, la musique est trop forte. Le son lui attaque les tympans à lui en faire mal. Mais il en a besoin.

Il déambule dans les rues fades, grises et tristes à pleurer. La pluie a cessé mais la terre est encore trempée des larmes du ciel. Celles de Sehun ne coulent pas, mais il les sent toutes proches.



Lui, il n'entend pas le bruit de la pluie.



Il augmente encore le volume. C'est stupide, il va se rendre sourd. Mais après tout, n'est-ce pas ce qu'il cherche ? Pourquoi aurait-il le droit d'entendre les bruits du monde et pas lui ?

Lui qui a une si jolie voix, et qui ne peut même pas le savoir. Lui qui a un si joli rire, mais qui n'en aura jamais conscience.

Sehun enrage, impuissant. Il voudrait trouver un coupable à blâmer, mais rien ne pourra le défaire de sa frustration. Et jamais il ne comprendra pourquoi la vie a fait naître Junmyeon sourd.