Bonus

par Kaorie

Une semaine.



Une semaine environ que ça maman était partie. D'après les calculs de Luhan, non enfin, d'après les dessins de Luhan, qui avait pris des feuilles et dessiner dessus pour résumer ce qu'il avait fait chaque jour depuis que ça mère était partie, et avait compté les feuilles pour en arriver au nombre de jours.



Il en avait compté 8 ! Environs, le petit avait encore du mal avec les chiffres, il en oubliait certains, mais sans personne pour l'aider et le corriger, il agissait en grand et se débrouillait comme il pouvait !

Mais ça ne veut pas pour autant dire qu'il faisait ça bien.



« Lulu » comme l'appelais ça maman « chéri » , avait déjà mangés tous les petits plats que Tao lui avait faits, bien qu'il n'y n'en ai pas des masses.



Ces journées se résumaient à télé, dormir, jouet et manger. Il ne faisait pas trop de bruit comme l'avait conseillé ça mère.



Mais voilà, notre chère Luhan avait beau écouter et avoir confiance en « elle » il était trop petit pour attraper ce qui était poser sur la table.



Oh, bien sur qu'il est grimpé sur une chaise, mais la descente à été dur, surtout quand on a de petit bras charger de nourriture.



Tout ça, c'est passé au début de la semaine. À présent, c'était le week-end et à force Luhan avait des bleus partout et avait presque peur de tomber alors il faisait tout, sauf manger, ou le moins possible alors.



Boire aussi devenais dur, Luhan, gourmand comme il était, avait, tout de suite après le départ de ça mère, prit toute les briques de jus d'orange, pour les boire. Et avoir de l'eau du robinet était chose compliquer.

Mais il avait fait son possible.



Oui, « avait », car à présent, Luhan est allonger sur le canapé. Il a mal partout à force d'être monté et ensuite tomber des chaises plusieurs fois, il c'était même fait mal à la tête ! Mais là n'est pas le pire, il ne mangeait plus beaucoup, tout ce qu'il avait pu avoir y était passé en début de semaine, et bien oui, il en avait profité !



Mais maintenant, il se sentait mal, car il avait faim et soir, en plus il faisait chaud et le pire, c'est qu'il n'est pas sorti de chez lui depuis une semaine au moins.



Ah. Luhan s'ennuyait, mais il avait confiance en ça maman, elle reviendrait, il la croyait, car ça maman ne disait « que la vérité ».



Il allait l'attendre, en attendait, il décida de faire la sieste.



Fermant ces yeux, se concentrant sur le visage de la personne qu'il aimait le plus, il souriait.



Son sourire ne le quitta plus jamais, tout comme il ne sortit jamais de son sommeil.