Une histoire compliquée

par Levy-chan

Ça fait une semaine que je tente de me remettre de la confession de Chanyeol. Une semaine que je n’arrête pas de me poser des questions. ChaeLin me hurle dessus dès que je commence à douter de ses paroles. Elle ne me supporte plus je crois. Elle me balance parfois qu’elle préférait quand je ne voulais pas avoir de sentiments, que j’étais carrément moins chiante. Mais qu’est-ce que j’y peux ? A ma place, vous n’auriez pas eu des doutes ? Surtout qu’il continue de voir GaYoon, qu’il continue de faire croire au monde entier qu’il épousera peut-être cette dinde. Et ça, j’avoue ne pas le supporter. Mais nous sommes obligés de cacher notre relation au monde. Seuls mes amis sont au courant. Et ils n’en manquent pas une pour nous mettre dans des situations assez difficiles. J’ai du mal à me faire à l’idée que Chanyeol éprouve des sentiments pour moi. Je suis heureuse mais au fond je suis triste. On aura beau tenter de construire quelque chose, nos parents détruiront tout bientôt. Les miens ont rencontré le fils d’un de leurs amis et ont décidé que je devais absolument le rencontrer. ChaeLin a totalement paniqué. Elle qui pensait que j’allais m’y opposer férocement n’a pas compris quand j’ai dit oui. Je n’ai pas le choix. Elle, elle a de la chance de pouvoir épouser Jisoo. Moi, je n’ai jamais de chance. Alors pour ne pas vexer mes parents et leurs amis j’ai dit oui. Et maintenant, je suis en mauvaise posture. Je viens de l’annoncer à Chanyeol et je comprends facilement qu’à son expression, il ne semble pas vraiment d’accord avec cette idée. Ses bras sont croisés sur son torse qui se soulève et s’abaisse rapidement. Il est plutôt énervé. Non, il est en rage mais il ne le montre pas. Son dos est appuyé contre la porte de ma chambre qu’il a préalablement fermée à clés, évitant le moindre dérangement. Il ne parle pas, et c’est pour moi un mauvais signe. Vais-je mourir aujourd’hui ? Quelle question ! Bien sûr que je vais mourir !


« Tu n’es pas sérieuse ? »


Sa voix froide blesse mon cœur. Mais il est sûrement plus blessé par ma décision. Nous n’avons même pas commencé notre relation que je lui balance que je vais rencontrer un autre homme à la décision de mes parents. Qu’est-ce que j’y peux ? Je n’ai pas le choix. Est-ce qu’il se rend compte que nos positions d’enfants de chaebols ne nous donnent pas vraiment le droit de refuser une décision des parents ? Il en fait lui-même les frais, pourquoi ne peut-il pas me comprendre là ? J’ai longtemps hésité, mais si je balance à mes parents que je refuse car je suis amoureuse de Chanyeol et qu’il m’aime en retour, je me prends un aller-retour dans la face et je rentre directement à la maison. Même si ma mère apprécie Chanyeol, elle ne voudra jamais demander un mariage arrangé à la famille Park. Mon père les déteste un peu trop. Je suis totalement perdue. Je sais que je fais n’importe quoi au bout d’une semaine à peine mais je panique tellement. Savoir qu’il m’aime, ça me stresse en fin de compte. Et notre avenir n’est pas flou, il est juste totalement inexistant. Si nous étions nés dans des familles moins influentes et riches, nous aurions pu avoir la vie tranquille et faire ce que l’on désire mais là, nous sommes bloqués. Pourquoi me faire une scène ? Il sort bien avec GaYoon lui ! Je commence à raconter n’importe quoi, j’ai l’impression de devenir folle.


« Haneul ! Je te parle ! Tu te fous de ma gueule ! Tu as osé acceptée alors que tu sais ce que je ressens ! »

« N’est-ce pas la même chose que tu fais avec GaYoon alors que tu sais que je t’aime depuis un petit moment ? »

« Ce n’est pas la même chose ! »

« Pardon ? N’as-tu pas oublié de qui je suis la fille ? Bien sûr que si c’est exactement la même chose ! »

« Pourquoi ne pas avoir refusé ? »

« Je n’ai pas le choix, comme tu n’as pas le choix »

« Alors tu vas vraiment le rencontrer ? »

« D’après toi pourquoi je fais mes valises en pleine semaine de cours ? »


Il baisse les yeux et souffle. Il s’énerve de plus en plus, je le sens. Je ne cherche pas à le provoquer mais je suis bien obligée de lui dire le fond de ma pensée. Nous sommes dans la même merde avec nos familles de chaebols là. Je ne dis plus rien et je le regarde. Il garde ses yeux fixés sur le sol. Je vois ses poings se serrer de temps à autre. Il tente de se calmer. J’avoue que je n’ai jamais vu le vrai Chanyeol en colère. Le peu que j’en aperçois me suffit amplement mais je sens qu’il va exploser. Son dos se décolle de la porte et il relève ses yeux vers moi. Il me fixe. J’ai un peu peur là. Il s’approche lentement avant de dévier et d’attraper ma table chauffante. Je ne comprends rien, j’entends juste le meuble se fracasser contre le mur, non loin de moi. Je sursaute et recule. La table est explosée, en morceaux sur le sol. Chanyeol respire fortement et s’approche de moi. J’ai réellement peur de lui là. Je recule du mieux que je peux en évitant de me renverser sur le lit. Je rase ma table basse, le petit meuble à chaussures, puis le bureau et lui me suit. J’ai peur de ce qu’il pourrait me faire à ce moment. Il semble le remarquer et se stoppe. Il se met alors à rire. Un rire de désespoir. Il s’accroupit et pose ses mains sur sa tête.


« Désolé, je te fais peur n’est-ce pas ? »

« Pourquoi est-ce que tu as fait ça ? »

« Je devais me défouler »

« Sur ma table ? Comme si elle t’avait fait quelque chose »

« Oh la ferme Haneul »


Il se relève. Son regard s’est adoucit. Je suis un peu plus à l’aise maintenant mais je reste sur mes gardes. Il s’approche de moi et cette fois je ne fuis pas. Il me serre dans ses bras, m’étouffant presque. Il me serre très fort comme s’il avait peur que je m’évapore à l’instant. Je lève les yeux vers son visage et dépose doucement mes lèvres sur les siennes. Il intensifie le baiser avant de me lâcher.


« Je suis désolé. Je n’ai pas le droit de te dicter ta conduite. J’oublie parfois que nous faisons partit du même monde et que nous ne pouvons pas nous opposer à nos parents pour ça »

« Si tu comprends tant mieux »

« Mais j’ai peur »

« De quoi ? »

« Que tu tombes amoureuse de lui »


Je ris. Ça ne risque pas d’arriver vu les sentiments que j’ai pour lui. Je suis incapable d’aimer un autre homme que lui à ce stade. J’ai tellement souffert pour l’avoir un peu à moi depuis quelques mois que je refuse de tomber amoureuse d’un autre au risque de le perdre. J’ai bien trop galéré. Donc je vais éviter de faire des conneries. Déjà que d’avoir accepté le rendez-vous arrangé que mes parents m’ont trouvé c’était au final dangereux, alors je vais arrêter là les conneries. Je vais rencontrer ce jeune homme, dire ensuite à mes parents que je refuse d’aller plus loin et voilà. Seulement, je sens que dans cette histoire, je vais me faire avoir. J’ai le pouvoir de faire flancher mes parents mais Chanyeol n’a aucun pouvoir sur son père. Il n’arrivera jamais à s’opposer à sa famille. Je sens bien que jamais je n’aurais Chanyeol pour moi. Mais pourquoi je pense à ça ? Il faut vraiment que j’apprenne à être un peu plus positive sur cette histoire moi. Mais bon, j’ai du mal à faire confiance à l’autre idiot là. Je ne sais pas ce qu’il compte faire avec GaYoon, je me demande s’ils sont allés jusqu’à coucher ensemble. Je me pose bien trop de questions et ça va finir par me donner envie de ne plus être près de lui.


« Il n’y a aucun risque. Tu m’as fait assez galérer Yeol »

« C’est faux »

« Mais bien sûr »


Il me sourit et m’embrasse encore une fois. Je touche le paradis non ? Je suis tellement bien en ce moment. Mais je vais devoir le rendre à GaYoon dans quelques minutes. Penser à cette nana me mine le moral.


« Si tu tombes amoureuse de lui, il risque de ne jamais revoir la lumière du jour »

« Des menaces, encore des menaces »

« Ne prends jamais mes menaces à la légère »

« Tu me saoules en fait. Sors de ma chambre. Non ! Avant tu nettoies ce bordel et tu me rachètes une table chauffante ! »

« Oui madame, bien madame »


Quel idiot sérieusement. Il sort de ma chambre et revient avec un balaie et un grand carton. Il nettoie rapidement les restes de ma table bien-aimée et repart en emportant le tout. Je soupire. Je termine ma valise et enfile une veste. Il est l’heure pour moi de partir. Je n’en ai pas forcément envie. Je ne veux pas laisser Chanyeol seul avec l’autre mais bon, je n’ai pas le choix. La voiture envoyée par ma mère est déjà là. Le grand idiot m’attrape par le bras et m’embrasse avant de disparaitre dans la cuisine. On ne doit pas éveiller les soupçons. Je sors donc seule et le chauffeur dépose ma valise dans le coffre avant de démarrer et me mener jusqu’à chez ma grand-mère. Le trajet est toujours aussi long pour aller à Busan. Seule ma grand-mère m’accueille lorsqu’enfin j’arrive. Elle ne semble pas enchantée par la décision de ce rendez-vous arrangé. Et elle me le fait très vite savoir quand nous rentrons.


« Je n’ai pas le choix »

« J’ai eu le choix et dans un sens ta mère aussi. Nous lui avons arrangé un rendez-vous avec ton père mais elle avait le droit de dire non. Toi tu n’as pas le choix alors que tu es amoureuse du fils Park »

« Grand-mère ! Moins fort ! Les murs ont des oreilles ici ! »

« Personne n’osera le rapporter à ta mère au risque de subir ma colère »

« T’es flippante »


Nous rions un moment avant que je ne monte dans ma chambre. Je découvre une pochette sur mon lit. Ma mère a pris le soin de me faire passer la photo de mon rendez-vous. J’ouvre la pochette et me retrouve face à de grands yeux noirs. Il n’est pas moche je l’avoue. Ses cheveux sont ondulés et un peu long. Oui, il est assez beau. Je ne m’attarde pas dessus et dépose la pochette sur mon bureau. Je n’ai pas faim. Je me change et m’allonge sur le lit, étirant mes jambes. Je ferme un instant les yeux et sursaute quand mon portable vibre. Chanyeol. Il n’aura pas tenu une soirée avant de m’envoyer un message. Il me demande si je suis bien arrivée. Je souris comme une idiote. J’ai l’air conne non ? L’amour me rend niaise. Je lui réponds par l’affirmative. Je me surprends à attendre sa réponse et trouve soudain le temps long. Il doit être encore avec GaYoon. Je suis jalouse, ça en devient flippant. Je la déteste tellement de pouvoir être avec lui, de pouvoir s’afficher à ses côtés sans craindre quoi que ce soit. Mon portable vibre. Il m’a répondu. Je n’ai pas le temps de voir le message que la porte de ma chambre s’ouvre sur ma grand-mère.


« Tes parents sont là Haneul »

« J’arrive »


Elle ne demande rien d’autre, elle ne rajoute pas de commentaire et sort. J’avertis Chanyeol que j’abandonne mon téléphone pour la soirée. Il répond assez vite et me souhaite une bonne nuit. Il est assez froid dans ce dernier message mais je ne dis rien. Je descends dans le salon et y trouve mes parents. Mon père me serre dans ses bras et ma mère l’imite. Puis très vite la discussion commence sur mon rendez-vous arrangé. Ma grand-mère donne son avis et le ton monte. Je suis déjà fatiguée d’être ici, c’est merveilleux.


« C’est ainsi que les familles font de nos jours » lance ma mère.

« Et bien c’est ridicule ! Crois-tu que ta fille n’a pas le droit de choisir l’homme avec lequel elle veut vivre ? » scande ma grand-mère.

« Je n’ai pas eu le choix moi ! »

« Bien sûr que si Minhee ! Tu avais le droit de refuser un mariage avec SiWoo ! »


Mon père les regarde se hurler dessus. Je me rends compte qu’en fait, mon père n’y est pour rien dans cette histoire de rendez-vous arrangé. Enfin, ce n’est qu’une impression. Je me trompe peut-être. Je sors sur la terrasse et mon père me rejoint assez vite. Dans le salon ça hurle encore. Il s’installe sur la balancelle à mes côtés et allume une cigarette. Je le vois rarement fumer. Il fait ça seulement quand il est un peu énervé, stressé ou qu’il a envie de penser à autre chose. Et là, je ne sais pas dans quel état il se trouve. Le cul entre deux chaises peut-être. Il ne parle toujours pas et je trouve ça assez stressant. Je suis légèrement mal à l’aise de le voir aussi silencieux. Je tousse pour attirer son attention mais ça ne marche pas.


« Bon tu me dis ce que tu as à dire ou pas ? »


Mon père me regarde et me sourit avant d’éteindre sa cigarette.


« Haneul, je n’y suis pour rien dans cette histoire, je te le promets »

« Je m’en doutais »

« Ta mère est bien trop effrayante pour que je dise que c’est une mauvaise idée »

« Je sais »

« Mais je suis d’accord avec ta grand-mère. Seulement si je me range de son côté, je suis un homme mort et voué à dormir sur le canapé »

« Hum, je me doute »

« Mais si tu ne veux pas le voir, tu peux refuser. Je tenterais de convaincre ta mère »

« Laisse tomber papa »

« Je ne veux pas que tu te sentes obligée ma fille. Je refuse que tu épouses un homme que tu n’aimes pas »


Je souris. Même si mon père agit parfois comme un adolescent, il est lucide, il tente de me comprendre. Je suis leur seule fille et il ne veut pas que je sois malheureuse. Je lui suis reconnaissante de s’en faire pour moi. Seulement, refuser veut dire signer mon arrêt de mort auprès de ma mère.


« Je sais que tu es amoureuse »

« Pardon ? »

« Ta grand-mère ne sait pas garder de secret avec moi »

« Et … Et tu n’es pas en colère que ce soit de lui dont je suis amoureuse ? »

« Je n’aime pas cette famille mais je peux faire un effort tu sais. Tu es ma fille et pour toi je ferais beaucoup de concessions »

« De quelles concessions parles-tu ? » soupire ma mère en apparaissant sur la terrasse.


Plus furtive qu’un serpent ! J’ai sursauté tellement j’ai eu peur. Et maintenant je stresse. Ma grand-mère ne sait pas tenir de secret face à mon père mais mon père ne sait pas mentir face à ma mère. Vive la famille ! Et ça ne manque pas. Mon père lui avoue tout jusqu’au fait que je suis amoureuse de Chanyeol. La tempête va s’abattre violemment sur moi là. Je préfère fuir et me réfugier dans ma chambre. Je cours presque et m’enferme dans la seule pièce où je n’étouffe pas car ma mère n’y est pas. J’aimerais tellement refuser ce rendez-vous maintenant, j’aimerais que ma mère comprenne. Je vais prier. J’attrape mon portable et regarde mes messages. Chanyeol m’a envoyé une photo. Je me demande ce que ça peut bien être. J’ouvre le message et ma bouche s’ouvre d’un coup pendant que je sens des larmes couler le long de mes joues. Je n’arrive pas à croire qu’il a le culot de m’envoyer ce genre de photo alors qu’il m’a avoué qu’il m’aime. Mon cœur se brise encore une fois et plus rapidement que la première fois. Pourquoi est-ce qu’il m’envoie une photo de lui et GaYoon presque nus et sûrement partit pour coucher ? Pourquoi est-ce qu’il me fait ça ? Je regarde la légende et lis « il est à moi ». GaYoon m’a envoyé la photo du portable de Chanyeol. Mais ça n’empêche pas qu’ils étaient presque nus sur cette foutue photo. Des larmes d’amertume coulent le long de mes joues. Je réponds au message et éteint mon portable alors que la porte de ma chambre s’ouvre sur ma mère.


« Haneul ! Pourquoi ne m’as-tu pas dit que tu étais amoureuse du fils Park ? »

« Parce que c’est du passé maintenant. J’accepte ce rendez-vous arrangé maman mais ne compte pas sur moi si cet homme ne me plait pas »

« Je … D’accord »

« Bonne nuit »


Ma mère me répond mais je ne l’entends pas vraiment. Mes oreilles bourdonnent, je suis au plus mal. Comment tout peut changer en à peine une journée ? J’ai été tellement bête de le croire au final. Pourquoi est-ce que ça se déroule comme ça ? J’étais tellement heureuse de savoir que mes sentiments étaient partagés par Chanyeol et au final, je me suis faite avoir. Pourquoi est-ce que ça doit se passer comme ça ? C’est comme si je n’avais pas le droit au bonheur en ce moment. Je m’allonge sous les couvertures. Mes larmes ont cessé de couler. Je n’arrive pas à y croire. Il m’a bien menée en bateau. Je me suis fait avoir en beauté là. Dire que je le pensais sincère avec moi cette fois, je me suis encore plantée sur toute la ligne. Il ne peut pas changer, il ne changera jamais. Il est Park Chanyeol et il restera ainsi toute sa vie. Même GaYoon sera malheureuse en se mariant avec lui. Il ne pensera qu’à la tromper à chaque fois qu’il trouvera mieux ailleurs. Je suis tellement dépitée et pourtant mes sentiments persistent, ma conscience aussi. Elle tente de me convaincre que c’est faux, qu’il n’a rien fait, que ce n’est pas lui sur la photo. Je ne sais même pas quoi penser là. Je suis encore plus perdue que d’habitude. Je fixe mon téléphone qui est sur la table de nuit. J’ai envie de le rallumer, de voir s’il m’a répondu. Va-t-il confirmer la photo ? Ou alors va-t-il me dire que c’est faux, que GaYoon a fait un montage ou je ne sais quoi ? Je tends la main vers le téléphone et le récupère. J’hésite mais je le rallume quand même. J’attends un peu et très vite je reçois des messages, des appels manqués. Tous de Chanyeol. Il tente de m’expliquer la raison de la photo, il tente de me convaincre que ce n’est pas lui comme prévu, que GaYoon a envoyé une photo d’elle et de son ex. Je ne sais pas vraiment quoi penser. Il m’a laissé un message vocal. Je devrais l’écouter non ?


J’ai longtemps hésité avant de l’écouter. Entre temps, je me suis endormie. Il est presque quatre heures du matin et j’ai à nouveau mon portable entre les mains. Je le fixe depuis dix bonnes minutes. Je dois écouter ce foutu message vocal mais j’ai peur de ce qu’il contient. Je tourne et retourne le téléphone entre mes mains. Je réfléchis jusqu’à me donner mal à la tête. J’ai dû faire dix allers retours entre ma chambre et la cuisine. Quand je stresse, je mange maintenant. Au moins je reprends les kilos que j’ai perdus avec toute cette histoire et les cours. J’ai croisé ma grand-mère, puis ma mère une fois dans les escaliers. Elle aussi faisait un petit détour par la cuisine. Elle m’a avoué qu’elle n’a pas envie en fin de compte que je rencontre cet homme, elle s’est longuement excusée. Elle ne veut que mon bonheur je le sais mais l’entreprise est aussi importante. Et finalement je suis retournée dans ma chambre. Je continue de fixer mon portable. Je dois écouter ce message vocal, je veux savoir ce qu’il a à me dire. Je porte le téléphone à mon oreille et la voix de Chanyeol emplit l’appareil et mon oreille.


« Haneul, je comprends que tu ne veuilles pas répondre à mes appels. Je ne sais pas quoi faire. J’ai peur de t’avoir perdu à cause de la perfidie de GaYoon. Je te jure que cette photo n’a rien à voir avec moi. Je ne l’ai jamais touché, je n’ai jamais couché avec elle. Qu’est-ce que tu ne comprends pas dans je ne veux que toi ? J’ai pourtant été clair non ? Je ne veux que toi dans mon lit, dans ma vie. Peut-être que j’ai l’air con en disant ça. Je ne suis pas habitué à ce genre de mot gentil. Je ne suis pas habitué à avoir de tels sentiments. Mais je sais que je te veux. Je m’opposerais à ce foutu mariage arrangé que mes parents m’imposent, je te le promets. Alors s’il te plait réponds-moi. J’ai besoin d’entendre ta voix, de t’entendre dire que tu as eu tort de croire à cette photo. Je sais que tu me connais, que tu connais par cœur mon tempérament, ma réputation de collectionneur de filles, mais je te jure que, depuis que je sais que je ne veux que toi, je n’ai jamais rien fait avec d’autres nanas. Haneul j’ai des sentiments pour toi, et c’est d’ailleurs bien la première que j’aime autant une personne qui ne cesse de me hurler dessus et de m’insulter. Mais je crois que je ne déteste pas ça. Ton caractère me plait, quand je te vois sourire je me sens tellement plus fort, tu ne t’en rends pas compte mais tu as fait de moi quelqu’un de meilleur. J’ai cessé de frapper les gens, j’ai cessé de me battre avec mon père. Nous arrivons à avoir une discussion normale sans en venir aux mains. Tu as fait bien plus que me changer, tu as harmonisé ma famille sans t’en rendre compte. Haneul, pourquoi tu ne réponds pas ? Je t’en supplie ne me dis pas que je t’ai perdue »


Le message s’arrête là. Mes larmes coulent le long de mes joues encore une fois. Pourquoi est-ce que je l’aime à ce point ? Pourquoi est-ce que je l’aime à en crever ? Pourquoi est-ce que je me transforme en héroïne de drama nunuche ? Pourquoi est-ce qu’en plus je ne déteste pas mon nouveau moi là ? J’ai peut-être changé sa famille, je l’ai peut-être changé mais lui, il m’a changé aussi. Je souris comme une débile et écoute encore une fois le message. Je suis heureuse là je crois. Et je suis encore plus amoureuse de cet abrutit.