Chapitre 11 + Epilogue

par Wolflou

Love in Jail

Chapitre final

PDV Narrateur

Ce ne fût que bien plus tard que la porte de l’appartement de Kyungsoo s’ouvrit. Mais ce ne fût pas les deux jeunes hommes qui y entrèrent, mais une masse de bras et de jambes enlacés, s’embrassant comme si leur vie en dépendait. Kai plaqua son amant contre la commode d’entrée, les mains tenant fermement son fessier. Ce fût ainsi qu’il se passa quelque chose qui n’était pas prévu au programme.

Les deux garçons se retournèrent honteux.

-Oh, euh… Bonsoir, Madame Kim. La soirée s’est bien passée? Lisa est déjà couchée ?

La vielle Ahjuma avait le regard pincé. Mais cet air strict devient rapidement un visage doux. Elle répondit :

Kai pensa qu’il y aura probablement une autre chose qui connaîtra le terme ‘’profondément’’, dès que cette charmante dame aura fermé cette porte.

C’est ce qui se fit. Madame Kim partit après que Kyungsoo l’ai infiniment remerciée. Dès cet instant, Kai recommença sa douce tâche. Kyungsoo le suivit dans la dance langoureuse de leurs langues. Ils rentrèrent dans la grande chambre de Kyungsoo qui serait dès lors la leur. Ils atterrissaient brutalement sur le lit King Size, Kai chevauchant son humble monture. En effet, une bosse commune avait pris place sous leurs ceintures. Tout en continuant de se dévorer les lèvres et l’âme, les vestes tombèrent des mains autres que celles de leurs propriétaires. Kai glissa ses doigts entre la peau et le tissu du t-shirt de son homme. Mais le touché n’était pas le même ! Il en ouvrit grand les yeux et enleva si vite que le bout de tissu se déchira. La vue de son compagnon allongé sur le lit sous son emprise ( les joues rouges, les yeux emplis de désir avec le t-shirt déchiré sur l’ensemble de la longueur qui révéla un joli ventre dessiné par l’effort où une jolie ligne de poils descendait direction l’extase) acheva de faire durcir son membre depuis trop souvent oublié.

-Kyungsoo… Tu ne sais pas à quel point tu m’excites…

Kyungsoo répondit par un regard coquin et déchira le col du t-shirt qui le séparait de la délivrance de son corps. Kai retira le sien, un peu maigre par rapport à celui de son amant mais bon, il reprendrait rapidement du poil de la bête. Cette même bête qui en ce moment, nichait dans son pantalon. Sans efforts, Kyungsoo retourna Kai sur le lit. Doucement il l’embrassa de partout, de sa bouche à son cou. Puis courant sur le torse encore marqué des années de souffrances, il arriva à l’aine. Il retira doucement en regardant son amant dans les yeux, les bouts de tissu du bas. Le sexe de Kai enfin découvert, le jeune homme le prit doucement en main. Il commença par retrouver le toucher, la forme, l’odeur de chaleur émanant de ce membre de sang. Il le caressa, arrachant des soubresauts de plaisir à son amant. Puis la bouche s’avança tout aussi lentement… Elle s’entrouvrit afin de bien prendre toute la forme de cette verge criant au loup qu’on la soulage. La langue se posa sur le gland, les parois de la bouche commencèrent à serrer autour de la tige. Et de par cette sensation de possession, Kai perdit carrément la tête. IL essaya de se retenir de jouir tout de suite mais après autant de temps d'abstinence, il ne pouvais pas se retenir et remplit la bouche de son amoureux. Il perdit la notion du temps dans cet orgasme... Et aussi de la quantité car il eu tellement de nectar d'homme que la bouche de Kyungsoo ne pu tout contenir et le barrage de ses lèvres céda sous les flots de désir.

Kai vidé mais heureux manqua de s’évanouir et s'étala de tout son long sur le lit. Il ne vit pas son amant le regarder avec un désir presque animal. Le plus petit s'étala du lubrifiant sur son endroit intime, malaxant et mélangeant en même temps pour assouplir le dit endroit.

Il s'avança doucement à quatre pattes, embrassa son amant et lui mordillant son cou... La queue de Kai était toujours tendue en érection douloureuse, refusant de redescendre. Le petit eu un grand sourire au coin. Il commença à embrasser les douces lèvres rougies de Kai par son désir et le masturba afin d'assurer l'érection de celui-ci. Kai n'en pouvait plus, il avait oublier toutes ses attentions et avait uniquement hâte d'être reposé.

Et avant même qu'ils ne s'en rende compte, Kyungsoo s'empala sur sa verge. Cela eu le don de le faire crier de plaisir et de surprise et un autre orgasme le prit, remplissant l'anus de Kyungsoo. Mais loin de s’arrêter le petit brun commença à descendre et à remonter sur la verge rougie de Kai. Ces doux massages eurent le don de faire garder le pénis de Kai une nouvelle fois en érection. Le foutre créant une atmosphère humide en Kyungsoo et encore plus agréable dans la progression du rapport.

Kai eu plus ou moins conscience que Kyungsoo avait ouvert ses chaires et montait et descendait sur sa verge toujours en état dur. Comment après deux orgasmes cette queue pouvait encore être comme ça ? Kai plaqua Kyungsoo contre son torse et lui dit tranquillement :

Kyungsoo ouvrit grand les yeux de surprise mais ne dit rien et se contenta de poser son oreille contre le cœur de son amoureux. Boom boom boom boom... Kai avait aussi posé son oreille sur la poitrine de Kyungsoo. Les deux cœurs battaient ensemble à l'unisson dans une harmonie tellement belle qu'aucun instrument de musique, ni même aucun autre son ne pouvait reproduire. C'était le son de l'amour... Tout simplement.

C'était plus que du sexe. Ils avaient enfin dépassé ce stade. Leurs cœurs ne sont dorénavant plus prisonniers de leur corps. Ils pouvaient se donner de l'amour plutôt que du plaisir, et leur cœur plutôt que leurs corps. Kai venait de retrouver cette liberté, Kyungsoo aussi car toutes ces années il s'est senti enfermé dans ses sentiments qu'il avait essayé d'oublier. Mais enfin, la vie l'a gratifié du plus beau des cadeaux : retrouver l'homme de sa vie. En plus de sa fille, il allait pouvoir construire sa famille. Loin de la misère et de la violence.

Les deux jeunes hommes se regardèrent de nouveau dans les yeux, et Kyungsoo recommença à bouger. Kai mis ses mains sur les hanches de son homme et accentua ces montées et descentes incessantes par des coups de reins. Il apprécia sincèrement, et pris tout le temps de redécouvrir ces sensations qu'il avait presque oublier. Ils changèrent de position, Kai au dessus de Kyungsoo, il le re pénétra de sa verge et alla encore doucement. Kyungsoo gémissait de plaisir, Kai fut tellement excité qu'il lui demanda d'arrêter de gémir sinon il allait jouir. Kyungsoo se mordit la lèvre inférieur et s'accrocha aux avants bras de son amant. Même si la tendresse persistait, le plaisir augmentait et le rythme s’accélérait. La prostate de Kyungsoo fut frappée de manière ininterrompue et violemment de sorte à ce que son petit trou se contractait de plus en plus sur le sexe gorgé de sang et de plaisir de son amant. Le climax était atteint... L'orgasme commun pointait. Kai continua ses coups et masturba en même temps le sexe de Kyungsoo. Le petit sentit tous les signaux électriques de ses synapses, de la tête aux orteils. Son corps ne put contenir tant de plaisir... Il pris le visage de Kai en main et le regarda droit dans les yeux...

Celui-ci se colla encore plus et dit :

Ils jouirent en même temps, oubliant les draps et tout ce qui avait autours. La prison était loin maintenant. Encore dans les vapes post-coïtale, ils s'échouèrent dans les bras de l'un et de l'autre et s'endormir, les lèvres collées entre elles...

Épilogue

PDV Kyungsoo

Ma vie est enfin celle que j'ai toujours rêvée d'avoir. J'ai ma fille et j'ai mon amant que je croyait perdu. En parlant de mes deux amours, ils jouent dans le salon à cache cache. Lisa est cachée derrière le rideau et Kai fait exprès de ne pas la voir.

Lisa crie et recommence à courir partout dans la maison. Kai la poursuit. Je regarde la bague à mon annuaire gauche. Ma petite fille avait raison. Kai et moi sommes mariés depuis quelques mois déjà et notre bonheur ne peut pas être plus grand. Je travaille toujours au bar et comme je ramène pas mal de clients avec mes concerts, je touche un bon salaire. Kai quant à lui, fait une formation pour être professeur de danse. Il va bientôt passer ses examens, mais pour l'instant il gagne surtout sa vie à faire des covers de danse sur internet.

Aujourd'hui est un jour particulier. Pour l'occasion nous avons inviter Kris et Tao et leur fille KyulKyung ainsi que tous mes amis du bar pour découvrir la réponse à nôtre demande. Tout le monde est assis et nous regarde. Je tiens l'enveloppe dans mes mains et Kai m’enlace par derrière et pose sa tête sur mon épaule.

Je tremble, le résultat de cette enveloppe compte tellement pour moi. Kai me caresse et m'embrasse derrière l'oreille.

Je souffle et après avoir regarder Kai dans le fond des yeux, j'ouvre l'enveloppe. En lisant le résultat, mes yeux se remplissent de larmes... de larmes de bonheur. Je sens Kai se raidir d'un coup et qu'il se recule sous le choc.

-Alors ?!!!! dirent tout le monde

Je donne toute ma présence d'esprit pour dire sans trop balbutier avec mes larmes...

Et tout le monde se leva et cria de bonheur. On va avoir un fils ! On va avoir un fils ! On se prirent tous dans les bras l'un de l'autre et le champagne coula déjà.

Il rit et me serre contre lui. Je me niche dans son étreinte, c'est là qu'est ma place... Et peu importe où je serai dans le monde, je sais que tant que je serai avec lui, je serai toujours chez moi. Il me regarda droit dans les yeux...