chapitre 2

par nat1426

Je suis brusquement réveillé par quelqu'un qui me secoue par l'épaule. J'ouvre difficilement les yeux et tombe sur le visage inquiet de YunHo. Je le regarde d'un air surpris, attendant qu'il m'explique la raison de sa présence ici et il finit par s'exécuter.
« -Le loup s'est réveillé et il n'arrête pas de hurler à la mort. On a tenté de le nourrir, mais il refuse d'avaler quoi que ce soit. JunSu pense qu'il est peut-être malade ou alors blessé.
-J'arrive. Laissez-moi deux minutes. »
 
Il sort de la pièce et je m'habille en vitesse, ne prenant pas vraiment garde à ce que j'enfile, avant de descendre à la cave. J'y retrouve YunHo et JunSu. Ce dernier est sur le point de rentrer dans la cage pour vérifier que l'animal n'est pas blessé ou malade. Je le retiens juste à temps pour l'empêcher d'ouvrir la cage et de prendre des risques inutiles pour l'instant.
« -Laisse-le. Il est loin d'être affamé. Et je sens qu'il est prêt à tout pour sortir, même à s'attaquer à l'un de nous. On va attendre qu'il s'épuise avant d'aller le voir de plus près. C'est trop risqué pour le moment. Prépare plutôt le matériel pour une sortie en forêt.
-C'est sûr que c'est moins risqué, ironise YunHo. Entre un loup et une meute, on a vite fait son choix.
-C'est pour ça que tu restes ici. Il faut que quelqu'un reste ici pour surveiller comment ça évolue avec le loup. Maintenant qu'on a repéré une première fois la forêt, on devrait réussir à nous y retrouver sans guide. On devrait rentrer dans la soirée. Ne cherche pas à rentrer dans la cage entretemps, peu importe la raison.
-Ça ne risque pas, m'assure-t-il. »
 
Nous sortons donc de la pièce et cinq minutes plus tard, nous sommes à l'extérieur de la maison, prêts à ratisser la forêt. J'espère mettre la main sur l'un des deux loups. Surement ne se sont-ils pas éloignés trop du village. Les loups n'ont pas l'habitude de changer de territoire de chasse ainsi, surtout que l'un d'eux a encore quelque chose qui le retient ici... le loup que nous avons fait prisonnier. Mais pourtant, les heures passent et nous ne croisons aucun loup. Nous avons beau suivre le moindre indice, nous ne trouvons rien. Comme s'ils s'étaient volatilisés. Alors que la nuit tombe finalement, nous découvrons enfin quelque chose d'intéressant, mais ce n'est pas un loup.
« -Monsieur le maire, qu'est-ce qu'il se passe, demandai-je à l'homme en question en le voyant armé d'un fusil tout comme le groupe de cinq villageois qui l'accompagnent.
-Vous osez me demander cela, s'exclame mon interlocuteur. Vous avez ramené un loup vivant au village. Vous êtes totalement inconscient. Si vous ne faites pas votre travail, c'est à nous de le faire.
-Ce loup n'est pas responsable des meurtres. Il n'a rien fait pour mériter qu'on l'abatte ainsi.
-Et alors ? Même s'il n'est pas le responsable de ces meurtres, ce dont je n'ai aucune preuve, il est dangereux. C'est un animal sauvage capable de tuer un homme. D'ailleurs, vous dites qu'il n'est pas responsable des meurtres, mais à cause de votre inconscience, le lieutenant YunHo est peut-être mort à l'heure qu'il est. Le loup se baladait librement dans sa cave quand nous sommes arrivés chez lui. Heureusement que nous avons eu de bons réflexes et que nous avons pu verrouiller la porte avant qu'il ne nous attaque, sinon il serait en liberté dans le village et pourrait tuer à sa guise. »
 
Je reste un instant muet, m'inquiétant pour YunHo. Mais je me reprends bien vite pour me reconcentrer sur mon problème actuel. S'il lui est vraiment arrivé quelque chose, on ne peut rien faire pour lui. Par contre, on peut stopper cet inconscient qui veut massacrer toute une meute sans faire de différence.
« -Je ne sais pas ce qu'il s'est passé durant le temps où nous avons été absents de chez YunHo, mais ce loup n'était pas une menace. Il n'y avait aucune raison de l'abattre. Néanmoins, nous ne pouvions pas le laisser se déplacer librement trop près du village.
-Ce n'est que des excuses. Maintenant, dégagez le chemin. On va faire ce que vous auriez dû faire en tant que chasseur.
-Je ne peux pas vous laisser tirer sur tout ce qui bouge, l'interrompis-je en bloquant sa route.
-Alors, je n'hésiterai pas à vous descendre, réplique-t-il en dirigeant son arme dans ma direction. »
 
JunSu lève alors son arme et la dirige vers le maire, mais l'un des hommes qui accompagne ce dernier pointe son arme sur lui et tire. Je n'ai pas le temps de réagir que JunSu se retrouve plaqué au sol. Mon regard tombe alors sur le jeune loup effrayé que nous avions croisé par hasard le jour précédant. Celui-ci n'a plus du tout l'air effrayé et saute crocs en avant sur l'homme qui a tiré le coup de feu. Ce dernier n'a pas le temps de tirer à nouveau qu'il se retrouve désarmé, le loup lui ayant arraché son fusil. Les hommes, ne voulant surtout pas risquer leur vie, prennent la fuite, nous laissant seuls avec le loup. Je pose alors mon arme à terre et m'accroupis, tendant la main en direction de l'animal. Ce dernier approche craintivement et finit par frotter son museau contre ma main. Je ne bouge pas, JunSu non plus. Cette situation nous est totalement inconnue. Finalement, le loup me lèche furtivement la joue avant de disparaitre en courant. Je reste figé, surpris par son comportement pour le moins inhabituel. Pourquoi ce loup se comporte-t-il autant comme un humain ?
 
C'est JunSu qui me fait sortir de mon état de transe. Nous quittons alors la forêt sans prononcer le moindre mot, toujours trop choqués par les événements. Pourtant, malgré mon état, je remarque que nous sommes suivis. Par qui ? Par quoi ? Je n'arrive pas à le savoir, mais je suppose qu'il finira bien par se montrer. Après une dizaine de minutes, nous arrivons à portée de vue de la maison de YunHo et nous nous dépêchons de descendre à la cave, craignant de découvrir un carnage. Mais ce que nous y voyons en est bien loin. YunHo est couché sur le sol, inconscient, et un jeune homme aux cheveux noirs, entièrement nu, est couché à ses côtés, endormi. J'attrape rapidement une couverture et la dépose sur le corps du jeune inconnu, l'enveloppant délicatement avant de le prendre dans mes bras pour le déposer sur un lit d'appoint. Ce dernier, ne sentant plus la présence de YunHo à ses côtés, commence à s'agiter et je me dépêche de transporter le lieutenant pour le poser lui aussi sur le lit. L'inconnu se colle automatiquement à lui et s'apaise rapidement. Je vérifie en vitesse l'état de santé des deux hommes et, voyant qu'ils n'ont rien de grave, JunSu et moi sortons de la pièce pour discuter sans les réveiller.
« -Pourquoi à la place d'un loup, on retrouve brusquement un être humain, demande bientôt JunSu.
-Je n'en sais pas plus que toi. Il va falloir attendre qu'il se réveille pour pouvoir l'interroger sur tout ça. Et je ne suis pas sûr qu'il accepte de nous parler. »
 
Vivement qu'il se réveille car je commence à me poser beaucoup trop de questions.