Chapitre 4

par eli

Auteur : Hiera Ramuk
Titre : Too fast to live, too young to died
Personnages : Miyawaki, Hakuei, Hyde, Toshiya, Gackt, Tora, miyavi, Uruha, Zero…





Chapitre 4 :





Miyawaki ouvrit un œil puis l'autre mais les referma très vite à cause de l'intense lumière du soleil. Il était si fatigué et avait encore envie de dormir mais il n'y arrivait pas. Il enfouit son visage dans son oreiller et roula sur le côté jusqu'à heurter quelque chose. Surpris, il sortit la tête de l'oreiller et de ses draps pour apercevoir le sourire de Zero qui était assis à côté de lui. Le brun avait noué ses cheveux en queue de cheval et portait un court short blanc ainsi qu'un large t-shirt noir. Le plus vieux posa son livre sur le matelas et lui dit :
« Désolé, mais je n'ai ni rideaux ni volet.
- Pas grave, répondit le blond tout en baillant. »
L'adolescent reporta tout de même son regard vers la fenêtre et aperçut les feuilles d'un arbre qui n'étaient pas assez denses pour filtrer efficacement la lumière. Il se redressa ensuite et observa la chambre. Elle était assez petite et peu meublée. En effet, il n'y avait qu'une armoire et une commode. Quant au lit, il n'était composé que d'un épais matelas double posé au sol.
« Tu as faim ? Lui demanda son ainé en se levant. »
Miyawaki s'apprêtait à répondre quand son estomac le fit à sa place. Zero ne put s'empêcher de rire et lui fit signe de la suivre jusqu'à son salon-cuisine. Là, il lui servit une tasse de café fumante ainsi que des tartines beurrées. Le blond le remercia et mangea avec appétit sous le regard attendrit du plus vieux. Cependant, une voix troubla leur harmonie. Zero se crispa en la reconnaissant et se dirigea avec un certain énervement vers la fenêtre qu'il ouvrit en grand. Là, il posa les yeux dans le vide et aperçut Tora et miyavi qui lui firent de grand coucou. Zero leur adressa une grimace puis leur crier :
« Mais foutez-moi la paix bande de queue en chaleur !
- Rooooohhh mais Zero ! On voulait juste te dire bonjour ! Répliqua miyavi.
- Ouais c'est ça, cassez-vous maintenant ! Hurla Zero.
- Pas possible, fit Tora avec une mine faussement affligé. On t'aime trop pour ça. »
Zero grogna d'exaspération et alors qu’il s’apprêtait à ajouter une nouvelle insulte, il aperçut Hyde qui sortait de son immeuble. Ce dernier releva la tête et lui fit un signe avant de lui dire :
« T'inquiète ! On est simplement passé au garage. »
Intrigué, Miyawaki passa la tête par la fenêtre à côté de son ainé et les trois hommes en bas furent assez surpris de l'apercevoir.
« La vache ! Le gosse a réussir à monter chez Zero ! S'écria miyavi.
- Quand je pense qu'il nous laisse même pas l'approcher, soupira Tora.
- C'est un sacré malin notre petit miya-chan, répliqua Hyde.
- Hyde ! Viens voir ! S'écria une voix.
- J'arrive Kyo. »
Hyde engouffra ses mains dans les poches de son jeans et entra dans le garage qui se trouvais juste en dessous de chez Zero. Il s'approcha de sa voiture, contourna Gackt qui était au téléphone et s'accroupit à côté d'une paire de jambes qui dépassaient de sous sa voiture.
« T'as fini ? Demanda le propriétaire de la BMW noire.
- Ouais, déclara Kyo en sortant de sous la voiture. J'ai changé tes néons. Je t'ai mis les roses. Ça flashera plus quand tu les allumeras. »
Le blond s'essuya les mains et alluma une cigarette tout en se dirigeant vers sa bière fraiche qui l'attendait sur une petite table. Pendant ce temps, Uruha qui s'ennuyait un peu, alla s'appuyer contre l'épaule de Gackt qui était apparemment au téléphone avec sa nouvelle conquête.
« Non là je suis dans un garage c'est pour ça que je t'entends pas bien, mais je t'écoute, je te le jure. »
Uruha esquissa un sourire sadique puis se rapprocha du téléphone et déclara d'une voix plus que sensuelle :
« Gackt... dépêche toi... j'en peux plus... raccroche et prend-moi vite... J'ai trop envie de toi... »
Le blond se figea et lança un regard noir au châtain qui pouffa de rire :
« Oh je vois ! S'écria une voix féminine au téléphone.
- Attends ! C'n’est pas ce que tu crois c'est Uruha qui...
- Parce qu'en plus c'est avec Uruha ? !
- Mais...
- Tut... tut... tut... »
Elle lui avait raccroché au nez et en voyant son visage décomposé, Uruha ne put qu'éclater de rire.
« Uruha tu vas me le payer ! Grogna Gackt en se retournant vers lui.
- Kyo ! Protèges-moi ! s'écria Uruha d'une voix plus qu'aiguë tout en allant se cacher derrière le petit blond.
- Encore à faire les cons, soupira Hakuei en entrant dans le garage en compagnie de Toshiya. Parfois je me demande quel âge vous avez.
- Tiens, t'étais où toi? S'étonna Hyde.
- Voyons, avec moi et je me suis très bien occupé de lui, répliqua Toshiya en passant ses bras autour du châtain.
- Quoi ! Tu me trompes Totchi ? S'écria Uruha en bondissant de derrière Kyo.
- Faut bien que je m'occupe quand tu n'es pas là trésor, répliqua Toshiya avec un grand sourire innocent.
- Bon Totchi lâche-moi la grappe, rétorqua Hakuei en se défaisant de ses bras sous les rires d'Uruha. »


OoOoO


Aoi était allongé sur sa chaise longue et dormait paisiblement sous le soleil de midi afin de récupérer de sa longue nuit blanche, quoiqu'il y fût habitué. Un bruit d'eau se fit entendre mais il ne releva pas la tête. Il s'agissait sûrement de Saga qui venait de sauter dans la piscine. Le châtain sortit la tête et l'eau et nagea jusqu'au bord où il s'y appuya pour observer son patron. Ce dernier portait un short de surf noir avec de gros hibiscus blancs imprimées dessus. Il portait également une chemise blanche ouverte et des lunettes de soleil qui dissimulait ses yeux fermées. Saga posa les mains à plat sur le rebord de la piscine et en sortit lourdement, laissant ainsi l'eau glisser sur son corps nu. Il s'avança vers la table où était posé un peignoir et le passa sur son magnifique corps avant d'aller s'asseoir à côté du brun. Dès qu'il fut assit sur le sol, Aoi dirigea ses doigts vers la chevelure châtain de son employé et les lui caressa longuement avant de soupirer. Saga releva la tête vers lui et l'interrogea du regard avant de se lever et de se mettre à califourchon sur lui. Aoi enleva ses lunettes et se redressa avant de poser ses mains sur les cuisses du châtain. Lentement elles remontèrent et se glissèrent sous son peignoir pour aller caresser ses fesses. Saga se pencha vers lui et pressa chastement ses lèvres contre les siennes avant de caresser du bout des doigts sa joue.
« Tu as l'air si fatigué et si préoccupé, murmura le châtain. »
Aoi captura avidement ses lèvres et renversa les positions alors que Saga étouffait un petit cri dans leur baiser. Le brun se retrouva à quatre pattes au dessus du châtain et tout en se glisser entre ses fines cuisses, il lui dit :
« Mais j'ai assez de vigueur pour te faire hurler de plaisir. »
Saga esquissa un sourire satisfait et Aoi ne tarda pas à baisser son short de bain avant d'écarter le peignoir. Le brun lui souleva les jambes et l'empaler d'un coup. Saga se mordit la lèvre sous la douleur mais il était habitué à la brutalité de son patron, d'ailleurs il savait que très vite il lui ferait connaître le septième ciel. Aoi se fit pardonner pour un langoureux baiser et débuta de violents coups de reins dans le corps du châtain qui crispa les doigts sur ses épaules, les serrant et les desserrant au rythme des coups butoirs du brun. Très vite sous le plaisir Saga rejeta la tête en arrière et Aoi vint embrasser son cou sans rien perdre de sa vitesse. Ce ne fut qu'un peu plus tard, durant un violent baiser qu'il se déversa dans son corps avant de se retirer et de se laisser tomber sur lui. Saga reprit son souffle et caressa sa nuque tout en lui disant de se reposer un peu. Aoi acquiesça et ne tarda pas à s'endormir dans les bras du châtain.


OoOoO


Hakuei s'était installé à l'ombre de l'arbre qui faisait face à la fenêtre de la chambre de Zero, et était occupé à dessiner un nouvel habillage pour voiture. Kyo quant à lui était affairé sous la voiture de Hyde qui était accroupi à côté de lui et qui lui donnait un coup de main tout en discutant des modifications qu'on pourrait y faire. Gackt pour sa part, tentait désespéramment de joindre sa petite amie qui refusait catégoriquement de décrocher, ce qui amusait beaucoup Uruha qui le regardait du coin de l'œil tout en lavant sa voiture. Tora et miyavi quant à eux, faisaient toujours la cours à Zero sous la fenêtre de son salon, mais le brun ne les écoutait absolument pas et était plutôt occuper à se tresser les cheveux pendant que Miyawaki prenait une douche. Ce dernier était assis sur le carrelage et laissait l'eau chaude coulait sur son corps tout en affichant un petit sourire. Il avait de quoi être fier de lui, non seulement il avait passé une soirée extraordinaire, mais en plus il semblait être dans les bonnes vues de la créature la plus côté du moment, contrairement à ses ainés qui n'arrivaient pas à se faire remarquer d'une autre manière que comme des idiots.
« Miyawaki, je t'apporte une serviette, répliqua Zero en entrant dans la salle de bain. »
L'adolescent sursauta lorsqu’il aperçut la fine silhouette du brun à travers le rideau de douche. Sans trop savoir pourquoi, le blond rougit quelque peu mais cela ne fut rien lorsqu'il entendu Zero lui demander :
« Miya-chan, ça te dérange que je prenne un bain en même temps. Il fait tellement chaud !
- Heu... non, balbutia le plus jeune.
- Tu es un amour. »
Sur ces mots Zero commença à se déshabiller sous le regard de l'adolescent qui ne pouvait détacher les yeux de cette ombre sensuelle qui se mettait nue derrière le rideau. Miyawaki comprenait maintenant pourquoi ses ainées lui courraient après de cette manière car pour le peu qu'il voyait, Zero était plus que bandant d'ailleurs le blond ressentait une certaine tension naitre au creux de ces reins, ce qui le gêna assez. L'ombre de Zero se pencha vers la baignoire et l'adolescent se mordit la lèvre en imaginant sa position plus que subjective. Le brun laissa l'eau couler et s'assit sur le bord.
« On déjeunera que vers 14 heures si ça te gêne pas, vu qu'on vient de prendre le petit-déjeuner, répliqua Zero.
- D'accord... au faite, ça ne te dérange pas trop que je reste ?
- Pense bien que si ça me gênait, je t'aurais déjà mis dehors, répliqua-t-il avec un petit rire.
- Ah...
- Et puis ça me fait du bien d'avoir de la compagnie, surtout que je préfère largement la tienne à celle de ces obsédés. »
Miyawaki se sentit alors très mal à l'aise parce qu'à présent ce n'était plus une tension qu'il avait mais une véritable érection et il n'imaginait même pas la réaction de Zero s'il le voyait ainsi. Il serait sans doute déçu et le jetterait sûrement dehors, pourtant ce n'était pas de sa faute ! C'était son aîné qui le provoquait ! Le blond prit une profonde inspiration et ouvrit l'eau froide ce qui contrairement à ce qu'il avait imaginé, eut l'effet contraire de celui désiré.
« Miya-chan, tu veux pas plutôt prendre un bain ? Demanda Zero tout en entrant dans l'eau. Ma baignoire est suffisamment grande et puis je ne te violerais pas.
- Heu... non merci, balbutia le blond.
- Miya-chan ? Ça ne va pas ?
- Si...si...
- Tu as une voix bizarre, tu ne vas quand même pas me faire un malaise ?
- Non... ça va... »
Pas très convaincu, Zero se leva et ouvrit le rideau de douche. Miyawaki sursauta et prit la teinte d'une écrevisse, non pas parce qu'il était nu mais parce qu'il bandait. Le brun arqua un sourcil et répliqua avec un petit sourire amusé :
« Effectivement, ça à l'air d'allé… »


OoOoO


Des feuilles tombèrent sur le dessin d'Hakuei qui n'y porta guère attention. Il les enleva et continua son ouvrage, cependant quand d'autres se détachèrent de l'arbre, il trouva que cela n'était absolument pas normal surtout qu'on était en plein été et pas en automne. Le châtain leva les yeux et fut stupéfait de voir Miyavi et Tora en train de jouer les ouistitis dans l'arbre. Hakuei fronça les sourcils et se leva tout en croisant les bras sur son torse. Il inclina légèrement la tête sur le côté et leur demanda :
« Je peux savoir ce que vous foutez ?
- Chute ! Ne cris pas comme ça, répliqua Miyavi tout en s'installant sur une grosse branche.
- Ils espèrent sûrement surprendre Zero lorsqu'il sortira de sous la douche, répliqua Hyde en le rejoignant avec Gackt.
- Ouais, d'ailleurs il ne devrait plus tarder, ajouta le blond en regardant sa montre. »
Surpris, Hakuei garda un moment le silence avant de leur lancer un regard d'inquisiteur tout en leur demander :
« Et comment vous savez ça ? »
Le brun et le blond se regardèrent avec une pointe de gêne puis Hyde déclara :
« Je vais voir si Kyo à besoin de moi pour la suite !
- Je... je viens avec toi attends ! s’écria Gackt»
Hakuei poussa un profond soupir d'exaspération et reprit place sous son arbre en espérant ne pas se prendre dans la figure un crétin qui viendrait à perdre l'équilibre.


OoOoO


« Non mais je peux savoir ce que vous foutez là ! Hurla Zero qui était debout devant sa fenêtre.
- Salut Zero ! Tu sais que tu es magnifique en boxer, répliqua Miyavi avec un grand sourire innocent.
- Une vraie bombe ! Ajouta Tora tout en s'agrippant au tronc de l'arbre pour ne pas tomber de la branche sur laquelle il était debout. »
Zero serra des poings et ramassa son oreiller pour le lui balancer en pleine figure. Tora perdit alors l'équilibre et s'agrippa à Miyavi qui était assis à côté de lui. Les deux hommes poussèrent de grands cris tout en tentant de retrouver leur équilibre et finalement ils se retrouvèrent suspendus au vide sous le regard sadique de Zero. En effet, Miyavi tenait la branche et Tora s'agrippait à lui. Zero poussa un petit rire de satisfaction et se tourna vers le jeune homme en jeans derrière lui, il s'empara d'une serviette et commença à lui essuyer les cheveux avec énergie. Miyawaki se laissa faire et déglutit avec difficulté à cause de la proximité de leur visage. Le brun s'en rendit compte et lui adressa un tendre sourire avant de déposer un furtif baiser sur son nez, ce qui fit rougir le plus jeune.
« Si tu continues comme ça Miya-kun, je vais finir par croire que je te fais réellement de l'effet.
- Et...ça te dérangerait ? Demanda timidement le blond. »
Un peu surpris, le brun ne répondit pas immédiatement ce qui mit mal à l'aise le plus jeune qui baissa automatique mes yeux. Zero s'en rendit compte et lui fit relever le visage en plaçant son index sous son menton :
« Bien sûr que non. »
Le cœur du jeune homme fit un bond de sa poitrine et Zero se pencha vers lui pour presser chastement ses lèvres contre les siennes.
« Rooooooohhhh mais comme c'est mignon tout plein ! S'écria Miyavi qui tentait toujours de remonter sur sa branche.
- Allé ! Nous on en veut plus ! Ajouta Tora tout en resserrant ses bras autour de la taille de Miyavi pour ne pas tomber. »
Zero eut un sourire crispé avant de ramasser son deuxième oreiller et de le balancer sur miyavi, ce qui eut pour effet de lui faire lâcher prise. Les deux bruns tombèrent alors sur le châtain qui dessinait toujours sous l’arbre.
« Merci Hakuei d'avoir amortie notre chute, répliqua Miyavi sans pour autant bouger de son confortable siège qui n'était autre que le dos de Tora qui était lui-même étalé sur Hakuei. »
Ce dernier serra des dents en même temps que des poings et ne tarda pas à perdre son sang froid :
« Je vous jure que vous allez crever bande de naze ! Hurla le châtain.
- Heu... Miya-kun bouge surtout pas, répliqua Tora. Sinon on est mort.
- Ok, répliqua l'autre brun en s'installant un peu plus confortablement sur eux. »





À suivre...